Accueil » Homme féministe » Le syndrome du dodo chez l’homme occidental
Antiféminisme Aimeles

Le syndrome du dodo chez l’homme occidental

Publié le 21 février 2017 par Léonidas Durandal à 20 h 20 min

Le dodo était l’animal le plus gentil du monde. Les prédateurs lui étant inconnus, il s’était départi de ses ailes, atrophiées, le rendant incapable de voler. Il lui suffisait donc de picorer ça et là quelques graines et des fruits mûrs qui tombaient à terre pour se sustenter et survivre. Le dodo était gros, grand et gras. Le dodo était pourtant végan.

Un pompon blanc au derch et sur les côtés. Notre emplumé plastronne

Quand l’homme est arrivé sur son île Maurice, le palmipède l’a regardé d’un œil morne et distant, ne daignant pas mouvoir son tas de plume pour aller à sa rencontre ou pour le fuir. Sachant sa chair dure et dégoûtante, il croyait qu’aucun animal digne de ce nom ne s’en prendrait à lui. C’était la fin de l’histoire. Il pensait avoir atteint le sommet de l’évolution animale. Mais tel n’était pas le cas. Avec les hommes, les rats ont quitté le navire, et ont mangé ses œufs. Les chats les ont suivis, ont dévoré les petits qui avaient survécus. Enfin, les chiens se sont attaqués aux adultes. En quelques années, le dodo a disparu si bien qu’au 18ème siècle, les gens en parlaient déjà comme d’une légende.

Par extension, le syndrome du dodo est l’incapacité à se défendre, mais surtout à vouloir se défendre. Celui qui en est atteint est très adapté à son environnement à l’intérieur duquel il ne connaît pas de prédateur. Cependant, il ne supporte pas le moindre changement et surtout l’adversité. Il a perdu toute capacité à réagir à cause d’un comportement indolent qui le concerne lui, mais aussi une majorité de ses congénères. En conséquence l’arrivée d’une espèce concurrente sur son territoire menace l’ensemble du groupe. 

En Occident de très nombreux hommes semblent souffrir de ce syndrome. Pire, une nouvelle espèce concurrente a investi leur espace. Elle s’appelle féministe et les accuse de domination patriarcale. Ils reçoivent le reproche avec bienveillance. De ces femmes tuent leurs enfants, qu’importe, cela ne les concerne pas. D’autres les répudient, et même s’ils finissent à la rue, ils continueront à soutenir le féminisme. Ou bien, elles les empêchent de se coaliser, investissent tous les lieux masculins, les chassent des secteurs qu’ils occupent, mais il faut bien obtenir « l’égalité ». Dans ce grand bond en avant, des femmes incompétentes sont payées autant qu’eux, voire plus. C’est normal, il ne doit pas y avoir de discriminations. Elles récupèrent leur argent sans contrepartie, par le mariage ou même en dehors, grâce à l’imposition, c’est leur devoir d’y souscrire. Le dodo mâle de nos sociétés espère seulement pouvoir continuer à se soulager par utérus interposé, ou envisager de pouvoir le faire, cela lui suffit.

Habitué à tolérer toutes les lubies de ses femelles depuis des siècles, le dodo mâle occidental est en passe de disparaître car il n’a pas su s’adapter à cette nouvelle espèce de prédateur femelle qui a investi son territoire : la féministe.

 

Brève généalogie du mâle

Notre dodo mâle n’en est pas arrivé là par hasard. La police des dodos veille spécialement aux pauvres femelles qui préfèrent être défendues par l’État plutôt que les armes ne prolifèrent ce qui les ferait revenir à leur juste place dans la famille, ce dont elles ne veulent surtout pas. Désormais qu’elles ont tous les pouvoir, elles entendent bien continuer à maîtriser la situation. Ainsi le dodo mâle a pris l’habitude de vivre désarmé et de devoir faire appel à la gendarmerie et à la justice quand il est attaqué. Gagnant en tranquillité d’esprit, il est devenu incapable de se défendre face à la moindre provocation. Dans notre Etat riche, cela ne posait pas trop de problème. Mais les difficultés finissant immanquablement par survenir, il lui a fallu se confronter à la réalité. Le dodo mâle a bien essayé de se rappeler qu’il était homme, mais la justice des dodos lui a rappelé encore plus fort à quel niveau il se situait dans la chaîne alimentaire. Elle s’est rangée du côté des prédateurs qui étaient dominants, mères indignes et petits voyous, et a permis leur prolifération.

Il faut bien comprendre que si la hyène de la justice excuse facilement ses sœurs et ses petits monstres, elle reste intraitable avec les dodos mâles, en particulier blancs, qui oseraient contester sa domination. Dialectique du fouet et de l’esclave. La sieste du gentil dodo est surveillée, mais le dodo qui oserait vouloir briller est particulièrement pourchassé, puis écrasé, au nom du bien commun. “>

Lire la suite

76 Commentaires

  1. Ping de Laurent:

    Franchement, un homme qui se fait battre par sa femme, vous appelez ça un homme ?

    Sinon, très bonne découverte ce site.

    Léonidas est par ailleurs un de mes personnages historiques préférés !

    Si vous souhaitez découvrir l’identité masculine, lisez les Chroniques de Gor, vous ne serez pas déçus !

    Au plaisir de vous lire tous, même les chiffes molles comme mon presque homonyme dans ce fil.

    • Ping de Lolo:

      Je suis d’accord, un homme qui se fait battre par sa femme, j’appelle ça un soumis sans personnalité.

      Il faut le faire quand même de se faire frapper par sa femme, de ne pas reagir alors qu’un homme est censé être plus fort physiquement que la femme.

      Quand je lis l’histoire de Maxime Goret, je vois tout sauf un homme. Il a été un faible soumis jusqu’au bout!

       

      • Ping de Léonidas Durandal:

        A la moindre réponse, vous finissez en prison, cette chère prison dont vous pensez qu’il n’y a que des coupables à l’intérieur.
        Essayez donc de vous défendre d’une femme, vous verrez combien la surpopulation carcérale est ô combien agréable.

        • Ping de Lolo:

           Par reponse j’entendais evidement la reponse intelligente, savoir répondre autrement que par la violence. Pas question de loi du Talion evidement sinon faut pas se plaindre d’aller au tribunal comme accusé. Imaginez un instant résoudre tous les problèmes que vous pouvez rencontrer par la “reponse” dont vous parlez, bien sur que vous finirez en prison. Ne poignardez donc pas la femme perverse qui essaye de vous battre, pas plus que le SDF bourré qui vous insulte.

          Une femme qui vous insulte, veut vous frapper, je pense que vous aurez assez  de ressource   pour esquiver ses coups avec ses petits points et ses  faux ongles qui se détachent .  Si ce n’est pas le cas, un petit cours de self défense s’impose, le meme que prennent certaines femmes!

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Voilà exactement ce qu’a accepter Maxime Gaget. Vous vous laissez faire en fait. Il suffit à la femme d’aller toujours plus loin pour vous obliger à une réponse qui la blessera ou à laquelle vous devrez vous soumettre. A un moment donné ou à un autre, l’une de vos prises de self défense lui laissera une trace sur le bras. Il lui suffira alors d’aller au premier poste de police pour vous faire aller en prison, vous faire perdre votre appartement, vos enfants etc…

          • Ping de kasimar:

            Ben c’est pas si simple que celà en fait, je ne sais pas si vous êtes ou aviez été en couple (sans vouloir vous offenser loin de là) mais les femmes ont tendance à avoir des périodes où elles cassent les noix en général en faisant des manières, pire pour certaines en virant hystériques, pire encore certaines deviennent indomptables et ne se rendent pas compte qu’au lieu de réussir à se faire entendre elles pourrissent la vie des hommes, et même un homme qui est sobre (par un jour où son connard de boss lui a injustement collé un avertissement par exemple) ben il peut vite péter un plomb. D’ailleurs les femmes tendent à devenir frustrée dans la société que certains leur ont vendu, car elles-mêmes à force d’avoir rentré dans le jeu à tort ou à raison de ceux qui leur ont vendu du rêve en lui inculquant qu’il fallait faire carrière. Hors chacun sait que faire carrière à 95% aujourd’hui c’est du stress intensif, des objectifs irréalisables, un salaud de chef qui va pas toujours être indulgent avec toi, des transports qui puent, qui ne fonctionnent pas très bien, avec des gens peu civilisés, ou des embouteillages frustrant … voilà c’est quoi faire carrière. En tant que salarié je peux vous dire que je me pose souvent la question “c’est quand les vacances ?” tant l’ambiance est insupportable.

            Bref désolé pour le hors sujet, mais il faut que hommes et femmes apprennent à s’aimer, à faire des concessions quand il le faut, et ça tant que nous continuerons à vivre dans cette société pourrie, ça risque d’être trèèèèèèèsssss difficile d’y parvenir.

          • Ping de kasimar:

            Après il y a aussi celles comme mon ex (le gros des femmes aujourd’hui) lorsqu’elle arrive à un moment où elle obtient pas ce qu’elle veut(le syndrome de l’enfant gâté) même en lui expliquant de toutes les manières pourquoi vous ne pouvez pas et non ne voulez pas, elle finit par vous envoyer toute une brigade de flics, en se mutilant, et en vous accusant de l’avoir frappé. Notez que j’ai failli également avoir droit à des cris afin de rameuter tout le voisinage, mais aussi du chantage affectif, du chantage genre divulguer mes secrets intime à ma famille.

            M’enfin si encore c’était qu’une histoire de coup les problèmes avec certaines femmes

    • Ping de mindstyle:

      Se mettre en couple aujourd’hui est devenu un sport à hauts risques. Je pense que de nombreux hommes en France préfèrent subir une vie de couple malheureuse plutôt qu’une vie de solitude car finalement, l’homme s’habitue à tout même à l’humiliation quotidienne, jusqu’à ce que la femme enragée et excitée par le manque de répondant de son compagnon décide d’en venir aux mains, voire d’utiliser des armes létales pour “le faire réagir”…

      Malheureusement, il est interdit de corriger une femme qui dépasse les bornes; donc celle ci va redoubler de violence et d’agressivité dans le but de susciter une réaction…

  2. Ping de gastirad39:

    Léonidas: Je voudrai ajouter une pierre à votre édifice sur les hommes féminisés. Il s’agit d’une vidéo où un prêtre prêche un nouvel évangile: “Et si Dieu était une femme?”

    Je savais depuis longtemps que de nombreuses cathos étaient féministes, mais de voir qu’un prêtre ( Père Henri Boulard) peut lui aussi adhérer aux mensonges de la religion féministe, sans se poser de questions ! Pire, il semble convaincu des pires poncifs :

    violence innée des hommes, victimisation des femmes, toutes pures et saintes …

    Dieu, père tout puissant Tu sera bientôt relégué au rang des dinosaures !

    https://m.youtube.com/watch?v=g4QOREkjTZ4&ebc=ANyPxKqrw3AOTAzgNnWwvh8ENrLtNlpoW0RmJTAQ90rsiF56nOnD2dX8XoQdsCLXCw90E4GnnB90jdz89iXa4RltOQQAbjmsjw

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      La conception de Marie est beaucoup plus problématique que cette vision de Dieu, parce que l’Esprit Saint par exemple pourrait être défini comme élément féminin, Dieu féminin. Cela pourrait même nous faire sortir théologiquement de l’inceste marial actuel, tout en donnant une juste place à nos femmes. Si Dieu Lui-même est père, cela ne l’empêche pas d’être mère aussi. A Dieu tout est possible, et il ne faut jamais Le réduire à quoi que ce soit. Il est plus grand que tout ce que nous ne pourrons jamais imaginer. D’ailleurs le blasphème, c’est de vouloir définir Dieu par rapport à un seul sexe, là où Il est tout. Ce prêtre blasphème quand il nous dit qu’il est plus femme qu’homme, que le Dieu-homme est mauvais, que Dieu n’a pas une part de violence. Il ne voit pas non plus que c’est la féminisation actuelle qui nous a amené à l’athéisme, que la faiblesse de ce genre de sermon a précédé l’injustice, que L’Eglise continue à mépriser les hommes et ne veut pas accepter d’être responsable de cette coupure qui a provoqué une baisse de la fréquentation des Eglises et un manque de sens. Le pire c’est d’accuser les hommes qui ne sont plus dans l’Eglise catholique depuis 5 siècles, d’être responsables de la situation actuelle. L’aveuglement du féminisé est là, pas ailleurs. En cela, il rejoint de nombreux prélats bien confortablement installés dans leur connivence avec les femmes de leur paroisse.

      Désormais que j’ai ouvert les yeux à pas mal de lecteurs sur le sujet, ils voient cette féminisation avec acuité. Maintenant que vous avez compris le principe, vous allez la voir partout et de plus en plus. Cela me le fait aussi. Dans les homélies, j’arrive à distinguer la contamination du sain (saint ?). C’est flagrant.
      Quand cette idée va enfin pénétrer notre Eglise, ça va faire du bien.
      Je compte sur des gens comme vous pour leur montrer ce qu’ils sont devenus, appuyer, insister, jusqu’à ce qu’ils acceptent d’avoir développé une vision incestueuse du christianisme. Il faut que des gens de l’extérieur le leur montre car ils ne l’accepteront pas de l’intérieur. L’enfermement/féminisation est trop grand.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Sport de Bretagne. 1836 – La soule dans le Morbihan.”, Breizh du 26/02/2017.

    Les Anglais sont passés du football au rugby. Nous sommes passés de la soule au rugby. Les Anglais nous reprochent toujours notre indiscipline, notre sauvagerie. C’est une question de culture. Les Anglais ont amené leur sens de l’organisation dans le combat sportif moderne. Nous y avons amené notre sauvagerie. Il est vrai que l’organisation est souvent supérieure à la sauvagerie, raison pour laquelle les Anglais ont jusqu’ici gagné plus de trophées que nous dans les compétitions internationales. Et cela ne risque pas de changer, puisque ce qui faisait notre force, nous l’avons aussi abandonné pour singer un culture qui n’est pas la nôtre.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Carême dans la Ville 2017 – “Ceci est mon corps””, Carême dans la ville 17/02/2017.

    Si c’est se relever pour continuer le combat, et parce qu’un homme doit savoir pourquoi il se bat dans la vie, je trouve cela très beau. C’est même exactement ce qui me tient :

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Onfray : Il est “trop tard” pour sauver notre civilisation”, Itélé du 21/02/2017.

  6. Ping de gastirad39:

    Lolo:

    Depuis l’avènement de l’ère féministe,  l’homme est le nouveau sexe faible. Il est grand temps de le reconnaître et de le proclamer. Il n’est pas faible biologiquement, mais socialement. Car ce qui caractérise les sociétés féministes actuelles, c’est l’hyper protection des femmes et à contrario la diabolisation des hommes. 18 mois  avec sursis pour une tentative de meurtre d’un homme quand la coupable est une femme, il s’agit d’une véritable incitation à la violence des femmes, incitation légalisée par la Justice. Et le cas J. Sauvage est encore pire, lorsqu’un Président gracie la femme assassinE, sur un prétexte qui doit tout à des campagnes répétées dee diabolisation des hommes, financées politiquement.

    Dans les 2 cas, on voit bien le côté Politique de l’hyper protection des femmes. L’histoire prouve que c’est à partir de l’année 1971 que la doctrine féministe s’impose soudain, comme vérité politique révélée.

    Comme en 1940, le déferlement ennemi ne laisse rien au hasard. Il n’y a aucune notion d’égalité dans le féminisme. Dès le départ, divorce, liberté des femmes, mainmise sur les enfants, IVG … sont des conquêtes pour les femmes. RIEN en contrepartie pour les hommes.

    Face à ce déferlement, orchestré internationalement par les Pouvoirs politiques et financé massivement par des tripatouillages monétaires, que pouvaient faire les hommes ? La plupart essayèrent de s’adapter, mais peut-on s’adapter à l’injustice ? Les meilleurs devinrent Résistants, dans leur coeur puis sur internet, seul lieu de libre parole.

    Il ne faut pas croire que seuls les hommes furent frappés. De nombreuses femmes refusent ces inégalité flagrantes qui frappent les hommes et ne croient pas à l’Egalité féministe. Elles refusent de se dire féministes, car elles sentent bien que l’Injustice ne peut être source de bonheur.

    Les années 1970 furent celles de la drôle de guerre. Les années 80  et 90 celles des invasions mondiales. Pourtant le temps passe et la roue tourne. Les Résistants deviennent Maquisards et s’organisent eux aussi mondialement. M. Lolo, si ma comparaison est exacte, vous faites parti de la Légion pétainiste. A votre place je n’en ferai pas trop.

    PS: Un  site d’homme  Pro féministe  dans votre genre a cessé de produire depuis 2 ans !

    • Ping de kasimar:

      Comme en 1940, le déferlement ennemi ne laisse rien au hasard. Il n’y a aucune notion d’égalité dans le féminisme. Dès le départ, divorce, liberté des femmes, mainmise sur les enfants, IVG … sont des conquêtes pour les femmes. RIEN en contrepartie pour les hommes.

      +++ preuve en est, les hommes n’osent plus divorcer de peur du broyage de la machine judiciaire gynarchique qui nous sert de “justice”

      D’ailleurs je ne comprends pas les hommes féministes sachant que un jour ça pourrait être eux les cocus, les spoliés, les broyés … surtout à notre époque où cela paraît évident contrairement à ce que le discours dominant veut nous faire avaler.

      Oui la Résistance est en marche à travers l’antiféminisme, le MGTOW, le Red-Pill, la dissidence … tous ceux qui ne se conforment pas à la vulgate moderne libéraliste. Et un jour proche viendra où toutes ces pourritures seront exécutés sur la place publique, pour le plus grand bonheur de nos yeux 😀

  7. Ping de Lolo:

    Leonidas, vous qui vous considérez comme le sexe faible, je vous ai trouvé un ami qui partage cette affirmation saugrenue http://madame.lefigaro.fr/societe/lhomme-nouveau-sexe-faible-220614-863178

    Meme dans Le Figaro Madame on parle de sexe faible!

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Sauf que cet article participe à la mythologie selon laquelle il y aurait eu une domination sexuelle, et de 1, et que l’homme aurait dominé par le passé, et de 2. Du n’importe quoi. Du pur complotisme.

      Et si vous commenciez à étudier les arguments de chacun au lieu de rester dans une attitude relationnelle ? Devenir homme, jamais ?

      • Ping de Lolo:

        Tiens donc, quand c’est quelqu’un d’autre qui dit que l’homme est sexe faible mais pas pour les memes raisons que vous, c’est de la mythologie, propagande ou autre ânerie, et quand c’est vous qui le dites, c’est que c’est la vérité ultime.

        Tout ce que je peux vous dire c’est que l’homme n’a rien à envier aux femmes, c’est encore lui qui dirige. Regardez donc les statistiques sur les hautes instances de l’Etat, des entreprises etc.

        Nous les hommes on doit peut être payer sur les sites de rencontre ou dans les discothèques mais je vous assure qu’on n’est pas sexe faible, en tous cas vous peut être mais pas moi.

        Cette enieme théorie du complot n’a donc pas de prise sur moi, je ne marche une seconde!

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Ah un homme qui se dit du sexe fort et qui bat sa coulpe alors que rien ne lui a été demandé…
          Allez reconnaissez le, vous avez des pulsions homosexuelles. Vous ne savez pas reconnaître un argument, un raisonnement en dehors d’une rhétorique de domination. Comme pour cet article auquel vous faites référence : je vous dis qu’il travaille sur des hypothèses fausses, qu’il n’a pas vérifié, et vous me rétorquez que c’est moi qui n’ait pas vérifié mes hypothèses. En l’occurrence, on ne parle pas d’un de mes articles ! Vous retournez tout sans savoir où vous voulez aller, seulement pour avoir raison.
          Qu’importe que j’ai publié presque une 100aine d’article sur le seul sujet de la domination féminine. Pour ceux-là, j’attends encore vos arguments, un à un. Faites des efforts. Votre attitude vengeresse est à la limite du supportable. Vous avez été violenté par votre père. Eh bien tous les autres hommes n’ont pas à payer pour cela, et à faire les frais de vos raisonnements. Soignez-vous.

        • Ping de kasimar:

          Tout ce que je peux vous dire c’est que l’homme n’a rien à envier aux femmes, c’est encore lui qui dirige.

          Ah bon ? vous ne vivez surement pas dans la même planète que tout le monde, car l’homme ne dirige rien du tout ! cette société est faite pour LES FEMMES ! à notre dépens, des exemples j’en ai à la pelle, si vous voulez commencer par être respecté ici, commencez par être de bonne foi pour une fois !

          Regardez donc les statistiques sur les hautes instances de l’Etat, des entreprises etc.

          Et donc ? Les quotas n’auraient donc pas porté leur fruits ? Donc les féministes échouent dans leur entreprise mais il faut dénoncer un certain “complot patriarcale” ? Non mais relisez-vous franchement !

          Là où je vous rejoins, c’est que l’homme doit cesser de se lamenter dans son sort et prendre le taureau par les cornes, c’est tout.

          Bref vous avez encore beaucoup à apprendre :/

  8. Ping de Lolo:

    Heureusement qu’il existe des gens lucides comme toi, tu es l’elite des hommes modernes occidentaux, une sorte de Jesus made in web qui prêche la bonne parole, le chef d’un nouveau peuple élu!

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.