Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » Le cas Anne Caudal ou l’exemple pitoyable de nos familles françaises.
AIMELES Antiféminisme

Le cas Anne Caudal ou l’exemple pitoyable de nos familles françaises.

Publié le 28 juillet 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Roman’, ‘Bitstream Charter’, Times, serif; »>‘elle se comporte en traînée et qu‘elle puisse briser un ménage sans vergogne. Tout le monde est bête et content. Les pères, de nos jours, accueillent la fille-mère mais aussi l’amant ! On est bien loin de la société de PagnolL’inceste n’a plus de limite. La polygamie non plus. Quand je vous dis que la polygamie en France est pire que celle des pays musulmans… nous n’avons vraiment aucune leçon à donner aux autres pays, aux autres civilisations, et aux autres cultures. Nous sommes devenus de vrais dégénérés qui ne s’aperçoivent même pas de leur tares. Plus aucune morale de la part des hommes et des femmes de notre société, ces dernières croyant qu‘elles peuvent aller découcher un mari et lui faire un enfant dans le dos sans que cela n’ait de conséquence ! Niveau zéro de la morale et de la culture humaine. Père qui s’étonne des mensonges de l’amant de sa fille ! Comme si on pouvait croire quelqu‘un qui a déjà trahi sa précédente compagne! Père qui reçoit sa fille et son enfant comme s’il en était le mari !

 

Le corps d’Anne Caudal, calciné et enceinte, vient d’être retrouvé. Le mari volage et l’épouse de celui-ci viennent d’admettre leur culpabilité. Et je dis bien « épouse », car Christophe vivait toujours avec elle, il s’était engagé, et n’avait aucune intention de renoncer à son engagement comme la suite de l’histoire va nous le prouver. Car Christophe, l’étrangleur d’Anne, est qualifié de « compagnon » de celle qu’il a tué par les journalistes, tandis que sa femme de qui il a eu deux enfants, n’est qualifiée par ces mêmes journalistes que « d’ex-compagne ». Le monde à l’envers. Celle qui l’a aidé à cacher le corps, qui a menti durant presque trois semaines malgré les interrogatoires des gendarmes, ne serait que « l’ex-compagne » du meurtrier ! mais bien sûr… il y a des liens que la loi ou l’esprit des journalistes ne sauraient détruire. La morale est bien plus forte que tous nos aveuglements. Encore une fois, les mots des journalistes trahissent une pensée générale dégénérée. Continuons à croire en nos fadaises. Mais oui, on peut sauter d’aventures en aventures! Continuons à ignorer les réalités, celles des sentiments humains et de leur logique, et nous verrons bien où cela vous mènera dans nos vies personnelles.

 

Un peu d’humilité nous ferait le plus grand bien. Nous ne sommes pas tout, nous ne pouvons pas tout, ni nous affronter à des lois qui nous dépassent, ni ignorer la profondeur de notre humanité qui prend ses racines dans le ciel. Il est très dangereux pour une société de séparer morale et religion. Inostensiblement, coupés de notre lien à Dieu, nous devenons pire que des bêtes. L’affaire Caudal nous en donne encore un exemple criant.

 

3 Commentaires

  1. Ping de Coco:

    a68713b39fc5f6fd6db3c9b74808743d

    Le problème à mon avis ce n’est pas la possibilité de divorcer, mais la culture du divorce qui s’est installée dans la société.  Divorcer, maintenant, c’est « normal », ça permet de prendre un nouveau départ, etc. Bref on en fait presque quelquechose de positif, alors qu’à la base c’est le constat d’un échec.  

    Si les disputes sont très fréquentes et que les problèmes ne peuvent pas être résolus, il vaut mieux se mettre d’accord pour divorcer et conserver de bonnes relations avec l’ex-mari ou l’ex-femme.  (Surtout s’il y a des enfants).  Mais bon, si les deux conjoints font de la famille & de la paix à la maison leur priorité, il y a de bonnes chances pour que le couple puisse surmonter les crises, sans en venir au divorce.

     

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Je peux vous assurer une seule chose : un couple qui se dispute avant de se séparer, se disputera encore plus au moment de la séparation et longtemps après. Nous sommes condamnés à nous entendre. Mais bon, je ne veux pas militer, effectivement, pour l’inerdiction complète du divorce, car il arrive de tomber, et le malheur est là, de plus en plus, sur des personnes malades avec qui l’entente est impossible. Issues des mésententes des parents, le divorce entraine le divorce. Nous sommes dans un cercle infernal qu’il faudrait briser.

  2. Ping de Will:

    adec114bda0de304fbfbd4366a245c68

    En ce qui est pire, c’est de voir que des couples qui sont arrivés à la pension décident de divorcer ! Ils ont 60 ans et ne savent pas gérer leurs conflits ! Ils vont donc perdre tout le bénéfice de leur travail de toute une vie. Et leurs enfants n’hériteront rien de bien.

     

    Alors que dans la vie commune, les conflits sont perpétuels, les couples heureux parviennent à gérer leurs conflits. Il serait donc très judicieux de consulter – avant tout – la médiation conjugale, familiale en lieu et place de l’avocat !

    On sait que les avocats ne sont pas capables de gérer équitablement les conflits… et que la « justice familialiste » est des plus détestable au monde !

     

    Ce mois de juillet, dans mon entourage, 2 hommes ont quitté leurs femmes… un autre s’est retranché à Bruxelles dans un « Fort Chabrol » et une femme (la quarantaine) a tué (de plusieurs coups de couteaux) son mari de 60 ans, récemment pensionné… Oui, le monde déraille !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.