Accueil » Confusion des sexes » Le diktat de la théorie du genre à l’école, tous coupables.
AIMELES Antiféminisme

Le diktat de la théorie du genre à l’école, tous coupables.

Publié le 1 mars 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

de mettre en place le dispositif. Nous n’influons pas cette élite dégénérée, mais nous sommes à la base de ce pays.

 

Comme le rappelle le reportage d’Harald Eia en Norvège, plus un pays est libre, plus les filles et les garçons prennent des orientations professionnelles marquées. Ces mesures liberticides qui cherchent à gommer nos différences doivent être combattues. Elles ne servent pas l’égalité, mais une volonté dictatoriale de confusion et d’amalgames, très proche de l’homosexualité. Ne nous laissons pas imposer nos comportements en matière de sexualité ou autre.

 

Il y a aussi cette pétition à signer :

 

 

Pétition

130301AFC

 

 

Pour cette ligne azur, je ne sais pas trop quoi faire sinon les appeler pour leur demander des explications viriles. Mais ces gens cyniques pourraient se servir du nombre de nos appels pour justifier de leurs budgets, alors…

 

Bref aujourd’hui, tous les moyens imaginatifs et traditionnels sont bons pour combattre cette idéologie de mort, l’idéologie féministe qui a fait bien assez de mal à notre société, qu’elle soit théorie du genre ou féminisation forcée, avortement, ou divorce, pilule ou préservatif. Que le mensonge cesse.

 

148 Commentaires

    • Ping de Lou de sexe femelle:

      Je me demande des fois si le gouvernement n'a pas interdit l'école à la maison ce septembre car ils se sont dit que les gens se rendraient compte en masse que leurs enfants se portent mieux hors de l'école de la république pendant le confinement et qu’il y auraient une trop forte hausse d’enfants scolarisés chez eux

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Audio) "Il n'y a plus deux sexes en SVT" RCF du 21/06/2019.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Brésil : la Cour suprême criminalise l’homophobie" Le Monde du 14/06/2019.

    La terreur laïque est de retour. Elle sonde les reins. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "PLUS D'UN MILLIER DE PARTICIPANTS POUR LA PREMIÈRE MARCHE DES FIERTÉS EN BANLIEUE" Libération du 09/06/2019.

    Finalement, j'aurais presque du respect pour cette démarche courageuse, si ces gens l'assumaient jusqu'au bout… mais non. Ils ne veulent pas stigmatiser ! C'est assez ridicule.