Accueil » Domination féminine » L’effet ruche ou les mécanismes de la solidarité féminine
Antiféminisme Aimeles

L’effet ruche ou les mécanismes de la solidarité féminine

Publié le 31 mars 2015 par Léonidas Durandal à 16 h 00 min

la maladie, il fallait y penser. Aujourd’hui, le système a si bien fonctionné en France, que chez nous, les femmes élisent des conservateurs en matière économique (dans le sens de stabilité des emplois et du modèle social), et des progressistes en matière familiale.

Valéry Giscard D'estaing : la France ira mieux quand elle commencera à supprimer ses lois unes à une.

Valéry Giscard Estaing : la France ira mieux quand elle commencera à supprimer ses lois une à une.

Depuis Valéry Giscard d’Estaing, aucun homme politique n’a dérogé à cette règle, qu’il soit de droite ou de gauche, poussés en cela par la féminisation grandissante de notre société, mais aussi l’appât que constituait le vote féminin majoritaire (8). En parallèle, les organismes internationaux ont propagé une dictature émotionnelle censée faire échapper la moindre femme à la moindre injustice qu’elle subirait, et ceci calé sur notre modèle occidental. L’auto-défense généralisée est devenue perversion à l’échelle mondiale et la grande tolérance envers le monde homosexuel raisonne comme un des nombreux effets de la maladie de la victimisation décuplé par l’effet ruche. Tout bon sens a été sacrifié à cette folie. L’émotionnel s’est répandu comme une traînée de sang. Le droit d’ingérence en est la figure emblématique au niveau militaire. Au début, utilisé à des fins médicales dans des zones de conflit qui suscitaient les apitoiements de la populace (« We’re the world, we’re the children ! »), il est devenu intervention directe dans des pays pacifiques. Les bonnes intentions féminisées ont laissé place à des crimes de masse de la part de l’occident comme en Syrie ou en Libye. Le contrôle et la dictature sont poussés toujours plus loin à mesure que le progressisme s’impose comme seule lecture laïque du monde, seule propre à rassembler. Pendant ce temps, la longue tradition hypocrite et colonialiste de gauche perdure parmi ceux qui croient faire mieux que la religion catholique.

 

Les exactions de femmes sont tolérées.

Mais revenons à un niveau plus personnel, là où tout commence. Les crimes de femmes, leurs fausses accusations en matière d’atteinte à la personne, sont vite oubliées, faiblement sanctionnées (20), car les femmes placent la défense de leurs intérêts corporels au-dessus de la vérité et de la justice, et qu’elles contrôlent notre société. Considérant qu’elles ne sont que rarement coupables, elles laissent les pires d’entre-elles médire jugeant que le mensonge d’une femme n’aura jamais autant de conséquences que la violence d’un homme (3). Des vies sont brisées par dizaines de milliers, en particulier devant la justice aux affaires familiales, mais jamais un Etat très féminisé ne voudra revenir sur ces fausses accusations et les sanctionner au niveau qu’elles méritent. Il faut que les femmes se gardent la possibilité de dire un mensonge pour pouvoir dire une vérité, de temps en temps. Les milliers d’hommes ou d’enfants brisés comptent peu face à une seule femme qui serait victime d’une absence d’écoute.

 

Le bourdon.

Servant d’intermédiaire aux désirs de sa mère, de sa femme, des employées femmes, le bourdon que les Américains appellent aussi le « chevalier blanc » ou que j’avais précédemment nommé « chevalier-maman »,

Le bourdon

Le bourdon

ce bourdon donc, a un rôle clef : il est chargé de permettre l’ascension de ces dames, il a été éduqué à être poli respectueux du sexe qu’il identifie comme faible en toutes circonstances, il est irritable quand il se retrouve en opposition face une femme (6, 12). Par contre, il n’hésite pas à s’opposer aux autres hommes dès que l’un de ceux-là montrerait l’ombre d’un manque de respect envers une/les femmes. Il est le fruit de l’inégalité entre pères et mères dans les couples, en faveur des mères, d’où le surnom que je lui avais donné de chevalier-maman. Il est encore dans le giron de sa mère et pollue le monde de son enfermement.

 

Utilité du bourdon.

whiteknightLe bourdon fait beaucoup de bruit, mais il est très faible intérieurement. Son seul intérêt est de servir de paravent. Malheureusement pour lui, il ne peut remplir le rôle de parfait mari. Trop bête sentimentalement parlant, trop naïf, trop zélé, il risque à chaque instant de se rebeller dès “>

Lire la suite

188 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) “Si un homme dérange un peu une femme dans son métier” Durandal Coub du 19/03/2019.

    Tout d’abord l’incident :

    Et puis la réaction quelques temps plus tard :

    Vous imaginez la complaisance et l’incompétence de ces deux femmes en matière politique.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “«La psychanalyse s’apparente à une secte, avec la même manipulation mentale»” Le Monde du 15/01/2019.

    Très intéressant cette manière de s’attaquer à la représentation de l’image du père en pointant du doigt des défauts de la psychanalyse avec de vrais arguments. Non seulement le père est attaqué, mais le rapport au père des psychanalystes (à S Freud). Un appel à une autorité légitime ou bien une volonté de chaos ? Si la psychanalyse devait se corriger sur les points soulevés, j’ai idée qu’elle deviendrait d’autant plus critique à l’égard du pouvoir des femmes. Mais bon… est-ce qu’elle en a encore les moyens dans notre monde déstabilisé ?

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.