Accueil » Eglise/Religion » Les disciples de Mohammed ont-ils raison de vouloir cacher le corps des femmes ?
AIMELES Antiféminisme

Les disciples de Mohammed ont-ils raison de vouloir cacher le corps des femmes ?

Publié le 10 février 2022 par Léonidas Durandal à 19 h 26 min

Dans « Soumission » de M Houllebecq, le héros finit par oublier sa libido parce que le corps des femmes lui est caché dans les rues. Les mohamétans ont imposé leur loi, sans heurts, les comportements vestimentaires se sont adaptés et du coup, le « héros » n’est plus soumis autant qu’avant à ses pulsions. Il y trouve là une forme de sérénité et même renoue d’une certaine manière avec sa masculinité.Le corps des femmes, nécessaire à la reproduction de l’humanité, est ambiguë pour l’homme. Il doit en passer par lui pour se perpétuer. Cependant, il représente possiblement, la part animale de son être, qui le conduit vers le trou (hum). Le laisser-aller sexuel se situe à l’exact opposé de tout ce qu’il doit cultiver pour s’élever. Ejaculer, c’est s’abandonner, renoncer à toute maîtrise, faire un pari improbable et lourd de conséquences sur l’avenir, mettre sa confiance en une autre, et donc se « dépersonnaliser ». Ce moment de fusion, implique une régression terrible dans la psyché, parfois recherchée par toute l’immaturité d’un être. Il n’est pas étonnant que les religions aient voulu à ce point ritualiser l’acte sexuel, au fur et à mesure que ces religions s’approchaient du christianisme. Tout comme manger est un acte de destruction primitif et intrinsèque, baiser nous réduit à l’impuissance/toute puissance de l’enfance. Le rituel doit donc accompagner ces instants sous peine de voir l’animal détruire l’humain en nous. Il doit apporter du sens là où il ne semble plus y en avoir.

Ainsi dans le passé, nous sacrifions aux dieux avant de boire ou de manger. Ce rituel est toujours présent chez les mohamétans qui ponctuent leurs repas d’abdulilaï et autres bismilah au moment opportun. Chez nous, catholiques, la tradition de bénir le repas persiste encore par l’intermédiaire des « grâces » dites en remerciement de Dieu, les hôtes, ou ce qui nous est donné, dans l’attente d’être comblés pas ce qui nous manque vraiment.

Parallèlement, l’acte sexuel est ritualisé par le mariage. Son expression la plus élevée se retrouve chez les catholiques qui se doivent d’être chastes, autant avant qu’après leur engagement. Cet engagement canalise toute animalité en une seule personne, avec laquelle nous devons faire des efforts pour soumettre cette part désordonnante de notre humanité, sans la nier. L’accomplissement de l’acte sexuel n’est-il pas une des seules conditions pour valider définitivement un mariage catholique ?

Cette ambiguïté nous la retrouvons dans l’espace public. Quelle est la place du corps de la femme dans un lieu dédié à la communauté ? Plus encore, individuellement, ce corps de la femme nous interroge.

Pour la communauté, le nœud du problème tourne autour de la reproduction collective. L’empire romain a interdit le port de bijoux pour les femmes mariées, ayant fini par y voir une provocation à l’adultère, et une barrière au mariage pour les femmes célibataires. Plus généralement, laisser les femmes s’habiller n’importe comment, signifie « stérilité » pour une civilisation. Car les femmes vont alors pouvoir étendre leur pouvoir en multipliant les unions bancales issues d’attirances corporelles et animales où elles auront eu tout loisir de dominer des mâles infantilisés qui se seront laissés prendre à leur piège. Ce mode de reproduction s’appelle « matriarcat ». Si par le passé, ce genre de moeurs a permis à bien des tribus de se perpétuer, il désintègre les civilisations. Les féministes qui veulent retrouver le pouvoir dont elles ont été privées, il y a seulement quelques milliers d’années, ne sont que les descendantes d’un monde disparu, perdues dans un univers dans lequel elles n’ont plus de repère. Et au nom de leurs limites, elles nous poussent à la régression. Cette dernière se traduit donc chez nous par de la « stérilité ». Car autant un tribal peut se reproduire sans réfléchir, autant un civilisé a tout à y perdre.

Il faut rajouter à cela que la civilisation en question n’est pas toujours animée par le désir de se reproduire. Elle peut même assimiler cette reproduction à un matriarcat dangereux pour elle. Vient alors l’idée qu’il y a « trop d’enfants dans le monde », qu’« il ne faut pas se reproduire pour protéger la planète », et autres considérations idéologiques propagées par ces sociétés en déliquescence. La baisse de la natalité a en effet une conséquence positive à court terme pour la société. Elle concentre le capital et les savoirs. Beaucoup de temps est consacré à un seul enfant dans une famille nucléaire. A l’inverse, un enfant perdu au milieu d’une foultitude sera plus probablement laissé à lui-même, avec tout ce que cela implique de positif et de négatif d’ailleurs. Cependant, dans un premier temps, cette concentration des savoirs et du capital entre les mains d’un petit nombre favorise une approche qualitative de la civilisation qui ne demande que ça pour évoluer. Nous le voyons en Chine en ce moment. Par la suite, cette stérilisation poussée à l’extrême met en jeu la survie d’un peuple. Le mouvement s’entraînant de lui-même devient difficile à arrêter. La prospérité provoque des comportements lascifs quant à la nécessité de se reproduire. Nous en sommes là en occident.

Dans une société saine, une part est donc laissée à la reproduction. Et l’habillement des femmes est codifié pour empêcher les débordements, mais pour permettre la rencontre dans l’espace public, pour peu que les sentiments n’y soient pas perçus de manière entièrement négative, que les gens aient donc appris à les gérer.

Or voilà qu’à un niveau individuel, les mêmes paradoxes assaillent les hommes. Irrémédiablement attirés par le corps des femmes, ils doivent relativiser cette attirance pour accéder à leur humanité. Et puis, plus ils voient de chair féminine, plus ils sont excités. Mais moins ils en voient et plus un bout de peau leur paraît magnifique. En somme, ne sont-ils jamais tranquilles.

Cacher le corps des femmes comme chez les disciples de Mohammed, a pourtant un avantage net pour les hommes, par rapport à la situation de perméabilité permanente. Elle leur permet de vivre leur identité masculine à plein. Car entièrement sollicités dans une société putassière, les hommes n’ont pas le loisir de développer leur génie. Ils vont rester obsédés par l’acte sexuel. Au pire, vous les verrez s’enfermer dans une chambre pour se masturber toute la journée devant du porno. Au mieux, soutenir les femmes dans des domaines qui échappent à leurs compétences. Le plus ubuesque étant que ce genre de profil n’intéressera pas tellement ces dames, qui laisseront dans l’isolement ceux-là même qui auront cédé à la toute puissance de leur corps.

Les autres, moins perméables, ne seront pas en reste dans une société du tout sexuel. Ils devront composer avec leurs attirances, mais surtout avec le désir de femmes qui exigeront une soumission totale de leur part, les autorisant à accéder à des emplois ou à leur sexe, autant qu’ils seront obéissants et sécurisants, c’est à dire incompétents et féminisés.

Les Mohamétans nous rappellent donc cette évidence que nous venons tout juste d’oublier : l’habillement féminin doit être plus que codifié, il doit être ritualisé. Sinon, le tout sexuel nous entraîne à la décadence civilisationnelle. Le génie masculin ne peut se développer que protégé de la tentation permanente de désirer le corps des femmes. La robe longue avait cette fonction chez nous. Depuis qu’elle a été mise en marge, le tout sexuel a dynamité nos institutions, notre sens du travail et de la politique. Nous n’avons plus vu qu’à travers les jambes des femmes. 

Les femmes trouveront bien ridicule cette obsession, mais l’homme est ainsi fait. Et rien n’a changé depuis la pseudo libération sexuelle. Au contraire. Les hommes déjà perméables, le sont encore plus depuis qu’ils ne voient que par les femmes et en bout de chaîne, leur corps.

Le combat pour le voile qui est mené par les disciples de Mohammed en France est donc, il faut le reconnaître, un combat civilisationnel contre ce qui est devenu une sorte de barbarie occidentale. Nous avons oublié les fichus de nos grands-mères, la décence des femmes du passé, de nos origines, et tels les habitants de Sodome et Gomorrhe nous voulons désormais déshabiller les nouveaux arrivants pour pouvoir en abuser. Normal qu’ils n’acquiescent pas à notre projet, surtout au vu de nos réussites en matière de morale.  

46 Commentaires

  1. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir M. Durandal,

    Comment expliquez-vous que des millions d'hommes occidentaux, complètement détruits dans des sociétés ultra-féministes et sécularisés, perdants à tout point de vue, soutiennent massivement le dévoilement des femmes iraniennes et la destruction du régime théocratique en place en Iran ? 

    Comme le disent les Anglo-Saxons dans la section des commentaires de You Tube : '' I hope this theocracy will go forever. There is no place for this kind of barbaric system in a modern civilised world. It should be obliterated and NEVER come back. ''

    Vous voyez le genre…

    Cordialement,

    Cyrus

  2. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir M. Durandal,

    Lorsqu'il s'agit de l'Iran, les gens deviennent étrangement néo-conservateurs pour la '' liberté '' : Reaction to Iranian Protests Over Murder of Mahsa Amini – Will This Lead To a Revolution? – YouTube

    Vous savez, j'hésite à réagir dans You Tube. Je pourrais démolir à peu près tout le monde dans la section des commentaires de You Tube, mais ça ne sert tellement à rien. C'est peine perdue. Les Occidentaux sont toujours aussi complexés par le tandem : ''democracy – our values ''.

    Mon pays d'origine, obnubilé par la modernité occidentale, risque d'y perdre bien plus qu'un régime oppressif. La liberté dissolvante du libéralisme aura raison de l'ÂME de l'Iran. Et ce, pour toujours. Une âme morte est morte pour toujours.

    C'est comme ça.

    Cordialement,

    Cyrus

    • Ping de Léonidas Durandal:

      M Cyrus,

      « Tuée parce qu’elle portait ma son voile » : je n’avais pas fait attention à cette histoire. Tout d’abord, il est suggéré que ce sont des hommes qui l’ont battue. Ce n’est même pas certain puisque dans nombre de pays islamistes, la police des moeurs est tenue par des femmes. Finalement, c’est une histoire assez banale : un homme abuse de son pouvoir et purge sa violence sur une personne qui incarne toutes ses frustrations. Idem si c’est une femme qui l’a battue à mort et qui était jalouse de sa beauté. Chez nous catholiques, on appelle cela « puritain ». Beaucoup de gens voudraient que leur petit monde soit parfait. En fait ce genre de personne, n’a aucune conscience de sa pourriture intérieure et ne veut surtout pas s’en approcher. Du coup, elle est capable de justifier tous ses actes, même les plus négatifs.

      Sur la réaction femmes iraniennes, ça sent la propagande à plein nez. Des fois, la propagande, ça marche. Une bonne propagande doit être assise sur de la réalité. C’est mieux. Si les faits sont avérés, la réaction du peuple est légitime. Il faut savoir se faire respecter face à l’état. Mais se mêle avec ça, l’intervention occidentale qui gâche tout.

      D’ailleurs, je découvre votre 3ème vidéo qui suggère que ce serait un fake. En somme, nous ne saurons la vérité que dans 100 ans.

      Au lieu de réagir de manière sentimentale sur des incidents improbables, des faits divers, les peuples forts manifestent pour leurs droits généraux. Ici, ça me fait penser aux réactions de banlieusards qui s’indignent de la mort d’un des leurs. Réaction compréhensible, mais basse et tribale au possible. Les gens feraient mieux de se bouger pour savoir dans quelle société ils veulent vivre, comme l’ont fait les gilets jaunes, les anti-pass et la manif pour tous. Et éviter de prêter le flanc aux manipulateurs de toutes espèces venant de l’état ou d’influences étatiques étrangères.

      M.D

      • Ping de Cyrus de sexe male:

        Bonsoir M. Durandal,

        Merci de votre réponse. Cependant, lorsqu'un puritain incarne vraiment ce qu'il prêche, que dîtes-vous de cela ?

        Chercher à devenir pur n'est-elle pas une noble entreprise ?

        Suivant la fameuse expression '' je refuse les façons de ce monde '', ne faut-il pas chercher à se purifier pour atteindre le Paradis ?

        Cordialement,

        Cyrus

        • Ping de Léonidas Durandal:

          M Cyrus,

          Le puritain, s’il incarnait ce qu’il prêche, serait Dieu. C’est donc un blasphémateur car personne ne peut être Dieu ou se comporter à l’égal de Dieu. Il incarne surtout sa propre rigidité qui veut dire qu’il ne sait pas qui il est, et qu’il ne veut surtout pas le savoir. Il ne sait rien de lui, ni de ce qu’il fait, ni de comment il se comporte vraiment. Il applique des lois, seulement. C’est un bon Juif orthodoxe.

          M.D

          • Ping de Cyrus de sexe male:

            C'est intéressant, un Juif orthodoxe.

            Cela étant, je trouve reposant, bien qu'exigeant, le puritanisme de l'Islam et même, de la culture iranienne. Il s'agit moins d'être Dieu que d'émuler Dieu, d'essayer d'être parfait pour atteindre le Ciel. Je trouve cela beau.

            Ce n'est pas blasphémateur que d'appliquer des lois divines pour satisfaire Dieu et le rejoindre au Ciel une fois mort.

            Mais, j'imagine que nos approches diffèrent en ce domaine, car nous sommes issus de deux cultures et religions différents.

            Cordialement,

            Cyrus

            P.S. Comme vous avez vu Top Gun II, je vous encourage à voir le dernier James Bond de Daniel Craig, Mourir peut attendre (No time to die), sorti en 2021. Je crois qu'à l'exception d'un personnage, vous aimerez généralement le film.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Cher M Cyrus,

            La vérité est ou n’est pas. Le puritain respecte des règles. Ils se croit parfait, mais son coeur est mauvais justement parce qu’il croit que Dieu lui demande d’appliquer des règles à la lettre. Or Dieu demande à l’homme de progresser, d’évoluer. Cela ne peut se faire sans remises en question. Il ne peut donc y avoir de règles pour tout, sinon cela signifierait que nous n’aurions plus à réfléchir sur le sens du monde. Juste appliquer les règles. Dieu ne peut le vouloir ainsi car Dieu est grand et exigeant envers l’homme. Dieu demande donc à l’homme de réfléchir, de se remettre en question et d’interroger les règles qu’Il lui donne. C’est là qu’intervient Jésus qui nous demande d’entrer dans un chemin de questionnement, imparfait. Tel est le sens de la relation de Dieu aux hommes : un questionnement, une évolution perpétuelle, et non un état figé et rassurant pour l’individu. Aimer Dieu, c’est accepter d’être déstabilisé dans ses certitudes. Or le puritain cherche justement l’inverse : se rassurer. Il n’aime pas Dieu, mais la paix que Dieu est sensé lui procurer.

            M.D

          • Ping de Cyrus de sexe male:

            Bonjour M. Durandal,

            Vous confirmez ce que je dis. Deux cultures différentes, deux religions différentes, qui marchent très bien, chacune chez elle.

            Pour moi, les remises en question ne servent qu'à renforcer la nécessaire certitude que je recherche parfois. Je passe par l'incertitude afin d'atteindre une nouvelle certitude. 

            Cela étant, l'insupportable deux poids deux mesures qui règne toujours par rapport à l'Iran se trouve dans cet article : https://www.france24.com/fr/moyen-orient/20220921-iran-les-femmes-ne-se-laissent-plus-faire-face-%C3%A0-la-r%C3%A9pression-croissante-de-la-police-des-m%C5%93urs

            Avec tous les mauvais traitements que subissent les femmes partout dans le monde, la France inclus, il y aurait de quoi dire et de quoi faire. De plus, les deux dernières années, beaucoup de femmes ont été victimes des politiques pseudo-sanitaires et de répression physique par la police, sans parler du fait que beaucoup d'entre elles se sont rendues complices avec une joie sadique, une joie mauvaise, de mauvais traitements aux vieux, aux adultes et aux enfants. Donc, ni l'Occident ni aucun autre pays ni aucune autre région du monde n'a de leçon à donner à mon pays ou à son gouvernement.

            En politique, on est tous des trous du cul. La question, c'est de savoir si, en tant que trou du cul, on est prêt à travailler pour son pays ou contre son pays. Je penche pour la première option. Je suis un nationaliste. La République islamique d'Iran est une incarnation accomplie d'injustices, d'oppression, de mensonges, de promesses non-tenues, d'humiliation, d'incompétence et de gabegie et de terrorisme. Il est normal que les gens se révoltent, car ils n'obtiennent rien en retour de leur soumission.

            Cependant, tout cela est un peu trop '' mondial '', si vous voyez où je veux en venir, trop bien coordonnée (même la chanteuse américaine d'origine albanaise, Bebe Rexha s'y est mis en se faisant la porte-voix des femmes en Iran) pour que ce ne soit pas autre chose qu'une tentative de déstabilisation de l'Iran, une de plus après celles des dernières années. 

            Si je suis pour la destruction de ce régime que j'honnis, je suis plutôt favorable à une synthèse entre la monarchie des Pahlavi et la République islamique, mais sans les défauts des deux. 

            Cordialement,

            Cyrus

            P.S. Je suis d'accord avec l'existence d'une police des moeurs, mais ça, vous le saviez déjà.

            P.P.S. Les femmes doivent être contrôlées, pour leur bien et le bien de tous les autres. Ni le Canada, ni le Québec, ni les États-Unis, ni la France et ni le Royaume-Uni ne sont des modèles pour aucun peuple sain d'esprit qui veut se perpétuer. Vous êtes des contre-modèles, à rejeter absolument. 

  3. Ping de Chiara de sexe femelle:

    Bien sur que non c'est pas ce que je veux ! Je veux dire que vous vous focalisez sur les putes et puis vous vous plaignez. Les garçons sérieux et droit, ils se focalisent sur les filles bien. Ils se mettent ensemble et ils sont heureux. Mais certains ils baisent plain de filles et puis ça leur fait une réputation alors les filles bien n'en veulent pas. Vers 25 ans, toutes les filles bien sont prises et puis ils viennent nous faire les yeux doux à nous les lycéennes ou ils disent que toutes les filles sont pareilles ! C'est pas vrai. Ils aiment pas les gentilles filles discrètes et romantiques ! Ils préfèrent les jolies bad bitch. C'est leur droit ! Mais la bad bitch va pas se transformer en Bree Van der Kampf pour eux et les gentilles filles vont pas s'habiller comme Blac Chyna pendant qu'elles leur cuisine des bons plats ! Faut choisir dans la vie !

  4. Ping de Chiara de sexe femelle:

    Lorsque je sors je m'habille comme un mec. C'est le plus efficace 

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Les mecs de nos jours sont vraiment des fiottes. Essayez de vrais mecs, vous verrez, ça change tout. Et achetez vous un gode pour le reste.

      • Ping de Chiara de sexe femelle:

        Tu peux rigoler sur mon supposé célibat/frustration sexuelle comme tu le souhaites mais c'est la vérité. Les hommes sont toujours attirés par les femmes même si on se remet en robe longue et je ne sais quoi. D'ailleurs, il y a pas plus obsédé sexuel qu'un musulman (cf, leur taux de visionnage de porno au Moyen Orient, leur amour pour le viol collectif et leurs tendances à faire des propositions indécentes aux femmes partout où ils vont). Dégagez-les !

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Bonjour Chiara,

          J’étais très sérieux sous des aspects caustiques. Si votre but dans la vie, c’est de provoquer les garçons en mettant des pantalons, vous êtes sur une très mauvaise voie. Je n’ai pas suggéré que vous étiez célibataire, mais au contraire, un garage à bites, et que vous devriez vous orienter vers la masturbation pour justement, retrouver une forme de célibat. Quant aux mohamétans, je n’en suis pas. J’évoquais seulement un aspect de leur tradition, qui n’est peut-être, même pas vraiment d’origine mohamétane. J’invitais mes lecteurs à une introspection. J’en ai marre de ces gens qui remettent toujours en question les autres, sans s’interroger sur eux. Donc faites un effort pour sortir de votre narcissisme tout féminin avant d’intervenir sur ce site. Merci d’avance. Vous êtes ici pour progresser, et pas pour chier sur les autres. En tout cas, je veux le croire.

          M.D

          • Ping de Chiara de sexe femelle:

            Tu accuses une personne vierge de garage à bites lolilol ! C'est pas de ma faute si le seul moyen pour rester tranquille dans certains quartiers, c'est de se déguiser en  homme. J'ai compris que tu ne l'étais pas, tu veux juste vivre comme eux. Avec leurs mariages arrangés, leurs tenues de fantôme et leur soumission à leurs grosses mamas dont ils se vengent sur leurs grosses femmes ! 

            Ils font du bon coucous, je l'admets, au moins tu vas bien manger 

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Bonjour Madame,

            Vos propos était incompréhensibles. Etait-ce si difficile de faire une phrase comme vous venez de le faire ? Non, il fallait qu’on vous comprenne alors que vous écriviez selon votre sentiment. Le monde est rempli de personnes qui ne sont pas dans votre tête. Vous n’êtes pas sur tik tok ici.

            Si je comprends bien désormais : vous montrez votre troufion avec un pantalon pour espérer échapper aux racailles. Mais de toutes les manières vous n’y échappez pas. Vous avez peur de prendre la tenue locale fantôme. Et vous imaginez que je veux vivre comme les mohamétans de quartier en vous faisant prendre les mêmes tenues ? A vrai dire, je ne comprends toujours pas. Ce que je veux personnellement, c’est échapper aux putes et aux fanatiques. Et c’est vraiment difficile en cette époque. La plupart du temps, ce sont les putes qui interviennent sur ce site pour se dire offusquées et me confondre avec les fanatiques (j’appelle cela les puritains dans mon langage). Je ne suis ni pour les putes, ni pour les fanatiques. Je veux seulement de belles robes longues. C’est quand même pas trop demander merde !!!! Je cherche aussi une femme soumise et vierge, parce qu’on vient de me dire dans un autre commentaire, que ce serait très important pour moi de trouver une compagne, pour mon équilibre psychique, parce j’apprendrais à composer. Donc si vous acceptez d’être soumise avec moi, je veux bien me marier avec vous. Qu’en pensez-vous ?

            M.D

            PS : par contre, il faudra porter des jupes longues SVP.

          • Ping de Chiara de sexe femelle:

            Bah si j'y échappe ! Les pantalons de garçon, ça moule rien, surtout une fille c'est bien large. Les robes longues par contre, ça les excite beaucoup les racailles ! Tout excite les racailles !  C'est vrai que comparé aux rideaux de leurs soeurs et leurs grosses mamas, c'est déjà trop pour eux 

            De toute façon, j'ai déménagé donc j'ai plus besoin de m'habiller comme un mec aussi souvent. 

            Mais c'est vrai pardon, j'ai cru que tu voulais voiler les femmes j'ai mal compris. cheeky

            Bah il y a pleins de femmes en robes longues, pourquoi tu vas pas les aborder au lieu de rouspéter après celles en minijupes et pantalons ? Si les robes longues attiraient l'attention de la plupart des garçons, toutes les filles en porteraient ! Tu me fais penser aux garçons qui se plaignent des michtos sur instagram. Mais il y a pleins de filles normales sur insta ! C'est juste qu'ils les likent pas doncl 'algorithme leur montre pas. L'algorithme il connait nos gouts mieux que nous  

            Ou ceux qui disent qu'ils aiment les filles timides et gentille ! Je suis pas timide mais je suis gentille ! J'aime bien faire plaisir aux gens. Et je suis toujours de bonne humeur, les gens aiment beaucoup !  Mais je suis pas très belle ! Ce n'est pas grave, je sais que je vais trouver un garçon gentil et pas très beau un jour ! Je vais pas me plaindre chez les beau gosses d'aimer que les mannequins ! Tu devrais faire pareille et aller chez les gens qui te corresponds 

            Moi je veux un homme romantique, pas trop vieux (22 ans max) et vierge aussi.  Tu réponds à mes critères ? Si oui, je veux bien faire un pacte : je mets des robes longues, je te laisse les choisir même et toi tu chasses les racailles pour moi  et tu me laisses faire des études de peinture !

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Chère Chiara,

            Vous êtes assez émouvante comme fille. Gardez cette fraîcheur. Et défiez vous de ces apparences de clicks et de je ne sais quoi sur instagram ou ailleurs dans la rue. Quand deux personnes sont attirées l’une par l’autre, vraiment, c’est un ensemble qu’elles aiment, une attitude chez l’autre, un corps aussi c’est vrai, mais pas sur des critères esthétiques purs. Les hommes sont comme ça en tout cas. Ils cliquent sur insta juste pour baiser les filles et les jeter le lendemain. J’espère que ce n’est pas ça que vous voudriez connaître ????

            Concernant notre arrangement, j’ai peur de ne pas du tout correspondre à vos critères d’âge. Mais nous trouverons quelqu’un tous les deux. Je vais suivre vos conseils et vous écouterez les miens. Et ça marchera !

            M.D

  5. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir Mme Lou,

    Bonsoir M. Durandal,

    J'espère que vous allez bien. Vos réflexions sont pertinentes, mais je ne sais si en tant que Français qui êtes portés culturellement au perfectionnement théorique, vous êtes habitué à la dimension pragmatique des choses, à la façon qu'ont des peuples enracinés et incarnés de '' faire '' les choses. Voyez cela : Life in the Taliban's Afghanistan – YouTube

    Certes, le monde islamique ne se réduit pas à cela, mais c'est révélateur. Les Taliban sont-ils toujours aussi honnêtes ?

    Ce genre de reportage, on en voit jamais en France, surtout de la part de jeunes journalistes.

    Mme Lou, que pensez-vous du reportage ?

    Cordialement,

    Cyrus

    • Ping de Lou de sexe femelle:

      Bonjour M.Cyrus,

      Je dirai que ce reportage ne m'étonne pas. Et montre en quoi l'islamisme serait une régression en Europe. Au-delà des histoires d'habits il est apparent que les talibans sont incapables de faire prospérer leur pays… Une part de moi a même envie de dire qu'ils ont besoin du chaos pour eux prospérer.

       

      • Ping de Cyrus de sexe male:

        Bonsoir Mme Lou,

        C'est exactement ce que je pense. Ils sont incapables de faire prospérer leur pays. J'ajouterais qu'ils n'ont aucune notion d'État, de gestion des ressources à des fins de croissance, car c'est un peuple agro-pastoral. Je pense aux Pashtouns, surtout. L'Afghanistan se prête peu, on dirait, à un développement économique progressif, harmonieux et équitable. On ne voit pas d'usine là-bas. Les infrastructures de base laissent à désirer. Lorsqu'une route est détruite, on ne peut pas compter sur les Taliban pour la réparer ni des entrepreneurs en construction, car il n'y en a tout simplement pas.

        Ce pays est désespérant. 

        Cordialement,

        Cyrus

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Bonjour à vous tous, réformateurs du nouveau monde !

          Enfin, vous oubliez quand même que ce pays est en guerre depuis les années 70 ! Et qu’il n’a pas choisi ces guerres ! Ils se sont tapés ce que les armées ont de meilleures au monde, US et Russes. Il ne leur manque plus au compteur que les Chinois et la boucle sera bouclée. Ils ont toutefois gagné les guerres de résistance qu’ils ont menées. Laissez-leur deux bonnes décennies pour voir comment ils géreront le pays à un niveau économique. Et puis vous confondez les Talibans et les sociétés traditionnelles. Ma théorie là dessus est celle ci : les sociétés traditionnelles ont été fragilisées par les guerres. Et le ciment religieux taliban a pris d’autant plus fortement dans les populations. Mais le naturel afghan n’est pas exactement là. Une fille qui a visité l’Afghanistan autour des années 90, me disait que les femmes y étaient particulièrement puissantes dans leur foyer. Alors certes, le fonctionnement semble très tribal. Cependant il y a des réunions de tribus, un peu comme en Libye, qui aboutissent à des décisions communes. Ca c’est la société traditionnelle. Quant aux Talibans, n’en parlons pas : le socle national sera très fort sous leur férule. Si c’est ça que vous voulez ???? Enfin, je dirais qu’on ne passe pas d’une économie d’il y a plus de 10 000 ans, à une économie moderne en 20 ans. Chaque peuple a son rythme. Et si nous avions pas mis la pagaille là-bas, il est certain qu’ils auraient bien plus évolué.

          M.D

          • Ping de Cyrus de sexe male:

            Bonsoir M. Durandal,

            Là encore, rien à redire. Je souffre plutôt de les voir tant souffrir, car ils manquent de tout. Ils sont généralement mal gouvernés et oui, je suis d'accord que 50 années de guerre n'ont en rien aidé l'Afghanistan.

            De toute façon, l'Afghanistan, comme l'Iran d'ailleurs, souffrent de la chute et du départ de leur roi, Mohammad Zaher Shah en Afghanistan et Mohammad Reza Pahlavi en Iran.

            Voici une photo de Mohammad Zaher Shah :

            Last King Of Afghanistan : News Photo

            Et voici une photo de Mohammad Reza Pahlavi :

            Illustration.

            En couple : 

            Historic Personalities of Iran: Mohammad Reza Shah Pahlavi

            En famille : 

             

             

            Une autre photo en famille : 

            Mohammad REZA PAHLAVI : Biographie, Tombe, Citations, Forum... -  JeSuisMort.com

             

            Dans sa jeunesse : 

            Mohammad Reza Pahlavi — Wikipédia

            Mohammad Reza Pahlavi — Wikipédia

            The Shah Of Iran Mohammad Reza Pahlavi Around 1953. Photo d'actualité -  Getty Images

             

            C'est un bel homme, pas vrai ?

            Je peux passer des heures à regarder cet homme et sa famille dans des photos. Je peux passer des heures à l'écouter et à regarder des vidéos sur lui.

            Que Sa Majesté me manque. J'aime tellement cet homme.

            Que Dieu le garde ! J'espère qu'il est au Ciel.

            Cordialement,

            Cyrus

            P.S. Mme Lou, je ne sais si l'Iran est un mystère pour vous, mais qu'évoque pour vous ces photos ?

            P.P.S. En France, il existe une minorité ethnique dont on ne parle jamais, c'est la minorité iranienne. En avez-vous croisé ? Comment sont mes compatriotes en France ? Sont-ils discrets au point d'être fantomatiques dans le paysage ?

          • Ping de Léonidas Durandal:

            M Cyrus,

            Celle que je préfère, est celle de son père. Le type ne rigole pas avec son fils entre les mains. J’aime beaucoup.

            M.D

  6. Ping de Lou de sexe femelle:

    Je suis d'accord avec vous. En fait, ce que je voulais dire c'est que la ritualisation ne passe pas tant que ça par l'habit. Pervertir la sexualité masculine peut être faite en étant couverte… Je dirais même que c'est plus efficace comme ça. Notez que je parle ici d'un point de vue féminin : j'ai constaté que la manipulation est plus efficace lorsque la femme est couverte. Donc à mon avis, a part couvrir les caractères sexuels secondaires, il n'y pas grand chose a faire. Le reste c'est plutot culturel, propre à l'imaginaire collectif d'un peuple et change avec le temps et les modes. (asiatiques en minijupes mais pas question de montrer un décolleté, africaines seins nus mais pas question de montrer les cuisses etc). 

    En vérité, je pense que la vraie solution, c'est la non mixité dans les lieux où l'homme doit etre productif. Je pense que la femme les déconcentre par son essence même et qu'aucun degré d'habillement ou de non habillement n'y changera grand chose. 

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Oui, c’est certain. Je suis aussi très sceptique concernant la mixité, au travail, à l’école. Par contre, il faut des endroits de rencontre, codés. Et là, vous ne pouvez pas prendre les manipulateurs comme base de votre opinion. Les manipulateurs, pervers et déviants, trouveront toujours moyen de tromper les autres, habits ou pas, et de se tromper eux-mêmes. Je pense d’ailleurs, qu’au contraire, l’absence de code donne toute licence au manipulateur, car le trouble est général. Et les manipulateurs peuvent appuyer sur cet élément fort de la psyché qu’est le sexuel. Cela lui donne donc plus de pouvoir. Quant à déceler la présence d’un manipulateur avec ses habits, je vous mets au défi, ou plutôt, je mets au défi un homme de faire la distinction entre des femmes habillées de manière hyper sexualisés. Il y aura des manipulatrices qui s’habilleront de manière indécente par choix bien entendu, mais une immense majorité de femmes qui ne se poseront pas plus de questions que ça, comme de nos jours d’ailleurs, indistinctes en matière de manipulation.

      Enfin, la femme « bien habillée » sera-t-elle forcément prise pour une femme saine ? Je ne le crois pas. Au contraire, faudra-t-elle qu’elle joue de sa personnalité, qu’elle découvre autre chose pour se mettre en valeur, peut-être quelque chose de vrai. En tout cas, elle ne courcircuitera pas automatiquement le cerveau d’un homme avec ses formes, et au moins la considérera-t-il comme une épouse potentielle et non comme une potentielle pute. Ca change la rencontre tout ça, la base des rencontres en général, ou même l’état d’esprit de toute une société en matière de rapports hommes femmes.

      • Ping de Lou de sexe femelle:

        Décidément, je dois mal m'exprimer. Je ne basais pas mon avis sur les manipulateurs…Je voulais dire que contrairement à ce que vous affirmez, les hommes ne se comportent pas mieux avec nous lorsque l'on est mieux habillées. La cheville et les yeux sont alors assez pour les émouvoir. En revanche, ce qui est vrai, c'est que du côté des femmes "saines", le comportement devient plus pudique également. C'est ça que je voulais dire. Bien plus que les habits, il faut des comportements pudiques. Aujourd'hui on se tutoie vite voir d'emblée, on s'invite chez soit en tête à tête en toute amitié, on partage le même lit "entre potes" lorsqu'il se fait tard et qu'on a raté le dernier métro, on encourage les femmes à parler cruement de leurs vies sexuelles. Pour moi c'est surtout ça le combat. Le reste…C'est du détail à mon avis. Les circonstances changent, une minijupe en cours ou au travail non bien sur. Mais est-ce si gênant à la plage. Et puis il y a minijupe et minijupe. En terme de longueur (juste au dessus des genoux ou au milieu des cuisses) mais également de l'air que cela donne (avec des talons et un grand décolleté ? Ou en mode écolière anglo saxonne avec un pull et des collants opaques?) Pour aller danser entre jeunes, la robe moulante est-ce si grave ? Je trouve que c'est ça le drame. Avant, il y avait un code, pour chaque endroit que l'on fréquentait, maintenant on s'habit n'importe comment, n'importe où. Il faudrait aussi interdire toutes ces femmes dénudées pour la publicité et pousser à la consommation.

        Je sais que vous aimez beaucoup le travail du blog « Femme à part », la robe longue et autre "modeste clothing" mais moi je m'en méfie. Vous avez peur des mouvements libertaires et vous avez raison, ils sont destructeurs. Mais moi je ne connais que trop bien les effets destructeurs et l'hypocrisie qu'engendrent  la pudibonderie et la bigotterie. Je connais trop de femmes qui estiment que le sommet de la vertu, c'est la virginité (et non la chasteté), trop d'anorexiques, trop de frigides, trop de méprisantes ou effrayées des hommes… Il faut accorder une sensualité aux jeunes filles, leur laisser la place de s'accepter en tant que sujet sexuel, c'est important pour leur construction.

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Je pensais bien au blog de Thérèse « Femme à part », et aux témoignages de femmes qui, s’habillant avec plus de pudeur, ont constaté l’effet sur leur entourage masculin, plus de respect, c’est ce qui revient souvent. Cette question du respect de la sexualité de la jeune fille revient souvent chez vous. Elle hante vos écrits comme le personnage du manipulateur d’ailleurs. Ce souci du respect de la personne s’affronte chez vous au souci du respect de règles sociales. En l’occurrence, je ne crois pas que le respect de règles d’habillement plus strictes, obérerait le développement sexuel d’une jeune fille. J’ai l’impression que vous faites ce lien pour des raisons personnelles et parce que cette période de gestation, et la fragilité qu’elle implique, vous renvoie à votre passé. Est-ce que je me trompe ? (ça sonne très psy prescripteur comme intervention de ma part, mais je veux juste un dialogue)

          • Ping de Lou de sexe femelle:

            C'est étrange, autant je parle beaucoup en effet du respect de l'individualité des jeunes femmes qui est en effet importante pour moi (et dans ce cas précis,à mon avis plus important que les règles sociales parce que je trouve que celles-ci règlent peu le problème ici) autant je n'ai pas le souvenir de parler beaucoup de manipulation. Et pour vous répondre : non je ne parle pas de mon vécu. Mes parents n'étaient pas très strictes avec l'habillement : je devais me couvrir essentiellement pour aller à la messe et visiter ma grand-mère. A l'école j'appliquais les règles que l'on m'avait instillée dans mon lycée catholique : on ne montre pas ses épaules ni ses genoux et on ne s'habille pas comme si on allait à la plage (chaussures fermées, pas de tongs ou de shorts etc…). En dehors de ces cadres, je portais du cours, je portais du décolleté et on ne m'a jamais manquée de respect pour ces raisons là spécifiquement. Lorsque je me faisais harcelée dans la rue, c'est lorsque je m'habillais de manière féminine et que je faisais très jeune. C'est la constante que j'ai constaté, plus que le degré d'habillement. Je n'ai jamais été autant dérangée qu'au Maroc, pourtant, par soucis de respect de la culture, je ne portais que des vêtements amples et longs.  Cet avis se base plutôt sur les jeunes filles que j'ai pu observé. Les familles pudibondes donnent des filles frigides ou des filles faciles. 

            J'ai lu ces témoignages et c'est vrai que ça m'a intérrogée, je me suis demandée si peut être quelque chose m'avait échappé. J'ai plusieurs théories sur le sujet mais elles ne sont pas encore assez claires. 

            Je me souviens qu'une fois, nous avions eu une conversation similaire (au sujet d'une jeune fille renvoyée à la maison à cause de sa tenue et son père qui l'avait défendu), j'avais cité quelques exemples et solutions et vous m'aviez dit "et la place du père dans tout ça" et je n'avais su vous répondre à l'époque. Maintenant je peux : le père permet à la jeune fille de se respecter et de se sentir en droit d'imposer des limites aux hommes qui la courtisent. Mais ce travail se fait dans l'enfance. Mon père, comme tous les pères dignes de ce nom me faisait savoir lorsqu'il trouvait ma tenue indécente.Et me disait de me changer. Et moi, comme toute les jeunes filles avant moi et de nombreuses après, je savais ou était mon intérêt, je me changeais sans rechigner et je me changeait dans les toilettes de mes lieux de sortie. Mes copines maghrébines qui n'avaient pas le droit de sortir portaient une djellaba bien amples qui cachaient leurs robes courtes  pour rejoindre leurs copains devant la mosquée…Et ensuite quelques mois plus tard les parents de ce copain venait "miraculeusement" demander la main de cette jeune fille à ses parents à elles…Les limites du père sont sécurisantes mais si on les respecte trop on finit isolée socialement et vieille fille. Il était par contre hors de question de suivre un garçon seule chez lui, ou de me balader seule la nuit. Ou de rentrer enceinte à la maison. Donc on ment un peu, on flirte avec les limites, comme d'ailleurs le font nos mères avec leurs maris…Ces femmes là, je me demande si leur père a pu jouer ce rôle de sécurité, si leur mère leur a appris à avoir des comportements nuancés. Effectivement si ce n'est pas le cas, vaut mieux faire un changement radical et se couvrir.

            Et puis, je vais être  un peu méchante, mais ces témoignages là viennent presque toujours de femmes trentenaires, qui ont profité de leur capitale beauté et fertilité pour socialiser et faire des rencontres avant de s'habiller plus sagement une fois mariées. 

            Après, si cela aide certaines femmes dans leur cheminement spirituel, je vais pas ordonner qu'elles se devetissent. 

            Sinon, en ce qui concerne les changements hormonaux : les hommes ont l'air de penser que les périodes menstruelles et de gestations changent la personnalité de la femme de tout au tout. Or ce n'est pas comme cela que cela se passe. Le fameux "sale caractère" en période de règles, c'est juste le ressentiment et les mauvais commentaires que l'on aurait gardé pour soi qui ressurgissent, ce sont rarement des griefs qui sortent de nul part. Je pense que c'est bénéfique d'ailleurs, le corps se purge, la psyché se purge, et des confrontations nécéessaires ont lieu. Les contraceptions qui empêchent ce cycle de se produire sont tellement maléfiques pour le couple. Et pour la grossesse, ce que je constate moi c'est la tendance à vouloir tout controler qui atteint son apogée: tout doit être parfait pour mon bébé. Mais la tendance était déjà là. Maintenant est-ce que je tiens à parler de tout ceci parce que ma grossesse me renvoie au cheminement qui m'a permis de trouver une relation épanouie et fertile ? Peut-être, je ne sais pas.

            Enfin, tout ça pour dire, que si un thème me tient à coeur maintenant, il me tenait déjà à coeur avant et si vous relisez mes écrits hors période de gestation, vous verrez un fil conducteur.

            ex : https://youtu.be/QA-jySf_keA
            Son papa lui dit de se couvrir, elle lui dit « oui papa » avec un grand sourire…et met un gilet transparent par dessus.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Il y a une chose que je ne comprends toujours pas : si le père ne donne pas des limites, qui est-ce qui les donne dans ce cas là ? Finalement, vous êtes en train de me dire que c’est une question exclusivement de femmes, genre mères/filles ?

          • Ping de Lou de sexe femelle:

            Dans le même genre, nous avons aussi Kate Middleton qui a toujours eu un look BCBG et très décent, qui lors d'une occasion festive propice à la rencontre,  s' est arrangée pour apparaitre en petite tenue dans une pièce remplie de bons partis et y a trouvé un prince disposé à épouser une roturière.

            https://www.thesun.co.uk/fabulous/8076028/kate-middleton-prince-william-dress-seduce/ 

            "The pair got to know each other but it wasn’t until Kate donned her risqué outfit that she really caught Prince William’s eye."

            La paire se connaissait mais ce n'est qu'une fois que Kate s'est montrée avec sa tenue risquée qu'elle a tapé dans l'oeil du Prince William"

            Voilà une tenue que je n'aurait jamais osé porter pour le coup, pourtant celui qui osera dire que Kate est une femme instable ou une aguicheuse  ou incapable de créer un foyer stable et vertueux est de pure mauvaise foi

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Cette tenue faite par une femme est au comble de la vulgarité. J’ai rarement vu un truc aussi moche et indécent. A mon avis, ça devait se faire entre eux, y-a pas moyen. Ou bien, les mâles se sont sentis mis en concurrence sur le terrain purement sexuel. Mimétisme entre pédés d’Anglais. Ou bien il a eu pitié d’elle ??? Ca me semble très primitif en tout cas. Sauf peut-être s’il a apprécié son culot ?
            Votre théorie du tout-corps dans la séduction ne me convainc pas. Le mec était entouré par d’autres jolies filles, certainement même plus jolies du seul point de vue esthétique. Elle est très belle certes, mais je ne crois pas que la différence se soit jouée là.

          • Ping de Lou de sexe femelle:

            Pour les limites, je dirai la maman, de façon plus ou moins saine (certaines agissent par jalousie et compétition plus que par prudence ou moralité), les pairs via le "slutshaming" (mêmes motivations ambivalentes, ), les grand-mères, garantes de la tradition. Mais aussi : les grand-pères, les frères , les prêtres, les hommes du même age etc. Les femmes sont en premier plan, mais les hommes aussi ont leur rôle à jouer. Plus en retrait. Lorsqu'ils portent leur admiration à des femmes décentes, les femmes se conforment.

            Sinon, je ne crois pas au tout corps non plus. C'est une alliance corps et esprit, que la femme doit savoir articuler.  Il la connaissait avant. Selon l'article  et l'autobiographie de Kate, ils S'entendaient bien. Ils discutaient, il la trouvait intéressante au delà du physique. Mais il ne s'y est intéressé amoureusement qu'après un appel à ses sens.  Je ne pense pas qu'il ait eu pitié. Ils étaient jeunes, le côté "fille rangée qui se rebelle" a du plaire. 

            Mais en y réfléchissant, je crois que mon problème avec les tenues de "Femme à part" c'est que je les trouve désuètes. Elles me font penser aux robes que portaient ma mère. Un peu trop nostalgique, or j'ai toujours été créative avec mes tenues.Elles ont aussi un peu trop le même style, je trouve que ça manque de variété (surement car cela reflète ses gouts à elle). Or j'aime la diversité dans les vêtements : le sophistiqué, le rock, le sport etc. Sur ce blog, la mode semble figée. 

             J'aime bien le style de ces vêtements. Certains vous plairont moins à cause du pantalon, mais si vous les trouvez si indécents,  les tuniques longues  permettent de cacher la moulure du fessier. Ironiquement au vu de mes précédents messages, je trouve que les femmes du Golf savent mieux le faire car justement comme elles n'ont pas abandonné leurs moeurs, leur style a évolué avec leurs temps contrairement à chez nous qui sommes bloqués dans les années 60 (D'ailleurs c'est un problème récurrent, au lieu de proposer des manières de vivre de manière vertueuses en 2022, nous proposons dans tous les domaines de revivre comme dans les trente glorieuses). 

            https://www.instagram.com/p/CFtxM9GnQS0/
            https://www.instagram.com/p/BwJNcBVnoDN/

            https://www.instagram.com/p/B1tKJtWngRO/

            https://www.instagram.com/p/CWp9ld8tYJO/

            https://www.instagram.com/p/CNQJskZAPYw/

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Pour la rencontre entre Melle Midleton et son mari, je crois qu’il sera à jamais difficile de savoir la vérité. Eux-mêmes la savent-ils ? De mon expérience personnelle et par rapport à ce que vous décrivez, je comprends plutôt qu’elle s’est montrée « disponible », comme les femmes savent le faire le cas échéant. Il faudrait donc savoir ce qui l’a touchée chez lui, parce que les femmes ne se mettent pas avec tout le monde, riche ou pas. Il faut qu’un trait de caractère de l’homme à séduire leur plaise. Vous même, vous ne vous êtes pas ouverte à n’importe qui. Et quand bien même vous me suggéreriez que votre mari ne voit que par votre physique et que vous ne voyez que par son statut social, je n’en crois pas un traître mot. Votre parcours de vie montre le contraire d’ailleurs, ce que vous en avez raconté en tout cas. J’ai vraiment l’impression que vous ne voulez surtout pas vous poser la question ! Et puis je le dis et je le répète, il avait le choix, elle avait le choix. Ils se sont rencontrés sur d’autres critères que ceux strictement physiques, sinon, il/elle ne serait pas resté (il aurait été attiré par d’autres physiques comme cela arrive dans ce genre de cas). Votre mari vous aime pour autre chose que votre physique. Troublant non ?

            Concernant Thérèse, il y a deux manières d’innover dans notre monde étant donné la déconfiture : soit reprendra là où nous nous en étions arrêtés, soit rattraper la mayonnaise à partir de l’état actuel de la mode. Thérèse repart à zéro. C’est un effort conséquent. Elle évoluera peu à peu. Tout comme celui qui fait de la mode putassière et qui a envie d’y mettre du sens. Il y a eu une coupure, dans la mode, comme dans le reste de la transmission. Cette coupure avec la spiritualité de notre société, ou son absence de spiritualité, n’est pas si facile à gérer.

            Seul le modèle « Solenne » me convient parmi tous les exemples que vous avez donné. D’ailleurs, le pantalon pourrait être aisément remplacé par une jupe culotte faite dans le même esprit et qui ne dénaturerait en rien la création de cette personne, tout en améliorant la décence de l’ensemble. Camille est belle parce qu’elle est cohérente. Sa tenue est cohérente avec son air. Mais cette tenue n’irait pas du tout sur une autre femme. Ici, le mélange petite fille sage et nostalgie du passé français, lui donne un air de vierge justement, pas désagréable à observer. Par contre, je suis à peu près certain que la vue du fessier et du pantalon, ne serait pas en accord avec le reste, raison pour laquelle le vélo cache ce qui est incohérent dans cette tenue. Je n’aime pas du tout les autres tenues. Autant le noir va à presque tous les hommes, autant ces tons sépias manquent de fantaisie pour une femme. Vous dites que vous aimez changer de tenue. Vous n’avez donc aucun style personnel, et votre tenue dépend-t-elle uniquement du milieu que vous fréquentez ?

          • Ping de Lou de sexe femelle:

            Oui vous avez raison, elle s'est montrée "disponible". Cela passe en partie par le vêtement. Pas besoin d'en faire des tonnes ceci dit. Je trouve la robe transparente vulgaire aussi (et mal taillée, sur une autre femme ça aurait été un ratage complet, sa belle silhouette rattrape un peu).Après, il y a l'aspect culturel. Les anglaises'habillent bien plus cours que chez nous.

            Vous prenez ce que je dis de manière un peu trop binaire. Bien sur qu'ils avaient le choix. Et bien sur que mon mari avait le choix (parmi des biens plus jolies) et que j'avais le choix (parmi plus riches que lui). Dire autre chose être c'est d'accord avec les théories américaines sur l'hypergamie. Ce que je veux dire c'est que l'on a tous certains critères matériels auxquels on dérogera peu avant de s'intéresser à la personne particulière que l'on a en face (âge, milieu social, degré d'éducation, beauté etc). Ils ne sont pas gravés dans la pierre, on peut les remttre sérieusement en question face à une rencontre auquel on ne s'attendait pas mais les personnes qui rentrent dans ces cases capteront plus facilement notre attention romantique s'ils ont par ailleurs des qualités morales qui nous plaisent.

             

            Thérèse a en effet le mérite de raviver un débat qui n'existait plus en France à une époque où même les catholiques se moquaient de ce genre de considérations. C'est pourquoi j'aime aller sur son blog, bien que je n'adhère pas à tout.La partie "pour aller plus loin" qui donne lieu à réfléchir. Pour l'instant, ma position est qu'il faut en effet s'habiller avec décence mais qu'il ne faut pas tomber dans l'absolutisme. C'est pour ça qu'en ce qui me concerne, je continuerai de porter des pantalons larges. Je continue à les trouver plus pratiques lorsqu'on travaille, même lorsque l'on fait des tâches féminines (jardinage, ménage, déco etc). 

            C'est marrant, je m'attendait à ce que vous préféreriez Solenne. C'est une blogeuse qui justement cherche à raviver l'élégance à la française. C'est le style que je préfère aussi. Culturellement elle nous parle plus d'emblée. Camille, si vous cliquez sur les flèches qui apparaissent lorsqu'on passe la souris sur la photo, vous verrez sa tenue en entier à droite,. Je n'arrive pas à voir de la vulgarité là-dedans. Mais vous avez raison elle a développé son style en s'appuyant sur ses atouts à elle : petite taille, visage enfantin malgré son âge, corps mince etc. Ca ne marchera pas sur les femmes qui n'ont pas ce charme de "femme-enfant".

            Après si vous voulez de la couleur : 
            https://www.instagram.com/p/CSw7Qa0lbEe/?utm_source=ig_web_copy_link

            https://www.instagram.com/p/CSsedJFroQb/?utm_source=ig_web_copy_link

            N'oubliez pas que nous sommes en hiver, et qu'il est difficile de trouver des tenues colorées en cette période. 

            Sinon, pour la variété, on peut avoir un style personnel  et en même temps s'adapter à l'occasion. En tout cas, mon style m'est personnelle et sans vouloir me vanter reconnu comme tel. (Du moins l'était, il faut que je l'adapte à ma silhouette de femme enceinte maintenant). En tout cas, voilà une question typiquement masculine, tout doit être tranché lol ! C'est d'ailleurs un peu toute notre conversation sur les vêtements qui tombe dans le stéréotype "vision masculine vs vision féminine). 

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Wouah, sur votre nouveau lien, il y a direct une proposition de prostitution qui apparaît dans les commentaires. Si ce n’est cela, je trouve effectivement que c’est peut-être moins novateur, mais beaucoup plus décent comme tenue, tout en restant très féminin. C’est équilibré. Dommage que le vert ne lui aille pas, et que le modèle bleu dénote avec le vert du paysage. Une femme qui ne sait pas sur quel pied danser à mon avis ( avis tranché d’homme) parce qu’elle ne sait pas mettre en cohérence ses désirs et son environnement. Parents divorcés.

        • Ping de Lou de sexe femelle:

          Elle a du l'effacer, car je ne vois pas le commentaire en question. De ce que j'ai pu voir ses parents sont mariés. Par contre sa bio sur sa page dit "Arab American living in Texas". C'est peut-être ça l'instabilité que vous avez decelé. Métisse et musulmane dans un état plutot blanc et chrétien…

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Ou j’ai réfléchi après, le type qui prend les photos et qui l’influence. Elle a des tentatives de mises en scène très maladroites sur son youtube, et elle ne sait pas se tenir en marchant. Les Françaises ne sont pas si empotées. Quant à ce truc d’Arab American living in texas, c’est carrément du délire, du n’importe quoi. Y-a une vidéo sur son ramamdan. Je n’ai pas regardé, mais je me demande bien la tête du ramadan avec une fille pareille. Ca fait très show à l’Américaine. Un comble. Des fois, j’aimerais plus voyager dans ces zones là d’internet tant la faune semble éclectique. N’hésitez pas à m’indiquer un lien qui sort de l’ordinaire, même vestimentaire. C’est véritablement bluffant. Les sociologues devraient se jeter sur l’affaire. C’est une mine. Avant, les types sortaient de leur université pour essayer de trouver des personnes qui accepteraient de répondre à leurs questions, tandis que là, les filles s’exposent dans leur intimité. Fascinant.

          • Ping de Lou de sexe femelle:

            J'avoue avoir perdu un temps précieux à regarder des vlogs de toutes ces personnes. Pas tellement parce que ce qu'elle racontait m'intéressait à proprement parler mais il était facile de faire une certaine "typologie" de plusieurs profils. Avoir l'intimité de tant de personnes à porter de doigt est tellement fascinant…Ceci dit, il faut faire attention parce que ces personnes se mettent toutes en scène donc il faut savoir démêler le vrai du faux.

            Je vous montrerai des vidéos si j'en trouve qui pourrait vous intéresser.

  7. Ping de LOU de sexe femelle:

    Eviter de s'habiller vulgairement je veux bien. Ne serait-ce que par décence morale et charité chrétienne. Néanmoins, j'ai la nette impression que ça ne changera pas grand chose niveau tentation des hommes. La fille qui se voile et qui est vierge est un énorme fantasme aussi chez bon nombres membres de la gent masculine.En tout cas c'est ce que j'ai constaté en vivant en terre musulmane.Il n'y a pas plus obsédé par le sexe qu'un musulman.

    Et puis ce n’est entièrement dans le sujet mais j’ai l’impression que « faire comme les musulmans » sera le meilleure moyen de signer notre statut de Dhimmis. Je sentais un certain soulagement et un nouveau respect lorsque j’annonçais fièrement mon catholicisme au Maroc… J’ai l’impression qu’au fond, les musulmans de France voudraient que l’on redevienne une société catholique ou que l’on se convertisse. L ‘entre deux ou nous sommes semble être une véritable souffrance psychologique pour eux. Et j’ai l’impression que notre docilité les agace au plus au point. J’ai l’ilpression que l’on nous hurle t  » ASSUMEZ-VOUS » . ( C’est comme ça en tout cas, que je comprends les questions de M. Cyrus vis à vis de notre religion)

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Personnellement, je trouve très important que les hommes soient encore attirés sexuellement par les femmes. Ce qui me dérange, n’est pas tant cela, que la déviance et la perversion de ce désir. La virginité fait partie du rituel qui civilise les rapports entre hommes et femmes, comme je l’évoque dans l’article. Maintenant, elle doit se concevoir à l’intérieur d’un mariage catholique pour avoir encore plus de sens. Un homme doit baiser sa femme. Et ne me dites pas que les femmes n’en ont pas envie, je n’en connais pas, sauf là encore, quelques déviantes. Et pas de baise sans désir. Le tout étant là encore de ritualiser l’acte.

      Sur notre conversion, il ne s’agit pas de singer les disciples de Mohammed. Là encore, comme je l’évoque, l’habillement passé était ritualisé et décent. Il s’agirait plutôt de retrouver cet esprit.

  8. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonjour M. Durandal,

    Dois-je comprendre que vous avez finalement terminé la lecture de Soumission de Michel Houellebecq ?

    De plus, avez-vous aimé l'histoire ?

    Troisièmement, si un '' Mohamed Ben Abbès '' se présentait, voteriez-vous pour lui ?

    Cordialement,

    Cyrus

    • Ping de Léonidas Durandal:

      M Cyrus,

      Je me rappelle votre questionnement, et depuis je l’ai lu, cependant, je garderai mon opinion sur le livre jusqu’à la mort de l’auteur. Je vous dirai un jour pourquoi.

      « Si un Mohamed Ben Abbès se présentait, voteriez-vous pour lui ? »
      Je suis dans un période où je me demande si je vais aller voter, alors que le droit de vote était essentiel pour moi. Disons, que je pourrais voter pour un Taliban parce que cette personne serait franche (le « franc » la franchise fait partie de notre fond culturel). Mais pour un centriste, j’en doute, qu’il soit de n’importe quel bord.

      M.D

      • Ping de Cyrus de sexe male:

        Bonjour M. Durandal,

        Merci de votre réponse franche. Il y a certainement François Asselineau pour lequel vous pourriez voter s'il obtient ses 500 signatures. Partisan du Frexit, sa vision de la France nous ramène à de Gaulle, ce qui est un net progrès par rapport aux successeurs de de Gaulle.

        Sinon, s'il obtient ses 500 signatures, il y a Jacques Cheminade de Solidarité et Progrès.

        J'ose le dire, mais pour son patriotisme assumé, bien qu'imparfait, il y a Fabien Roussel du PCF.

        À la limite, Jean-Luc Mélenchon qui, sur le plan de la Défense et des Affaires étrangères, est plus proche de de Gaulle que Macron ou Sarkozy. 

        Malheureusement, Florian Philippot ne se présente pas, donc vous pouvez songer à son parti aux législatives.

        Il y a toujours Yvan Bennedetti.

        Il y a aussi Clara Egger de RIC 2022.

        Il y a l'Appel au Peuple de David Saforcada, soutenu officiellement par le Prince Joachim Murat. Cependant, je ne sais s'il sera présent aux présidentielles.

        Enfin, il y a l'abstention, ce qui est une façon redoutablement efficace et légitime de ne pas participer à la farce de mauvais goût que sont les élections.

        Sur les politiciens et leur rapport au peuple, il faut toujours se souvenir de ces paroles véridiques, bien que fort inconfortables, de l'humoriste de gauche américain, George Carlin, décédé en 2008 : George Carlin Politicians – YouTube

        Cordialement,

        Cyrus

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.