Accueil » Domination féminine » Les femmes et leur contrôle des fréquentations des hommes
AIMELES Antiféminisme

Les femmes et leur contrôle des fréquentations des hommes

Publié le 18 juin 2019 par Léonidas Durandal à 23 h 10 min

sait pas nager.

Vous n’obtiendrez jamais que tous les enfants aiment l’aventure et soient capables de l’affronter, soient capables de se dépasser. Par contre, en confiant l’éducation des enfants aux femmes, vous êtes certain que tous, seront désarmés face à la prise de risque, que l’état interviendra pour vous priver de liberté et alimenter une horde de fonctionnaires pour vous contrôler à vos frais. Tout cela, pour alimenter une paranoïa toute féminine. 

Aujourd’hui, l’exemple le plus éloquent est celui du code de la route. Vous pouvez être sanctionné sans avoir mis en danger personne (port de la ceinture de sécurité), ou sans n’avoir porté tort à autrui (dépassement de limitations de vitesse). Par contre, si vous attrapez un accident parce que vous avez commis une erreur de conduite, vous serez excusé, assuré, également en termes de frais médicaux, malgré vos négligences (ski hors piste, tabagisme…). Si vous êtes responsable de la mort de quelqu’un, vous ne serez pas vraiment jugé coupable, tant que vous aurez respecté l’étiquette de bon conducteur.  Ainsi la société offre-t-elle un cadre de contrôle qui vous excusera de tout, excepté de déroger aux règles qu’elle protège jalousement. Tout comme vous pourrez vous permettre pas mal d’écarts auprès d’une femme, vous laisser aller par exemple, si dans le même temps, vous acceptez son contrôle.

Dans les relations humaines, le choix de vos fréquentations remplit le même rôle que les situations auxquelles la société vous permet de vous exposer tout en étant assuré. Dérogez aux règles et vous vous retrouverez seul ou nu ou coupable, à devoir payer. Vous devez rester dans le cadre, ce qui suppose d’obéir à tout un tas de règles non dites qui ne sont pas basées sur l’état de droit, mais sur des notions tribales. Ne vous étonnez pas des décisions judiciaires iniques dans une société tribale. Elles sont soumises aux influences personnelles, aux conceptions misérabilistes de l’être humain, à des rapports de force politiques qui ont peu à voir avec le droit et la justice. Elles prennent leur source dans un besoin de sécurité féminisé qui justifie toutes les privations de liberté, tout en cachant un pouvoir qui ne dit pas son nom. 

Si vous êtes en couple, vérifiez bien que vous ne faites pas l’objet d’un tel contrôle. Si vous êtes indépendant d’esprit, et célibataire, malgré toutes vos qualités, ne vous en étonnez pas trop. Vous n’êtes pas « rassurant » de nos jours, ou plutôt, en vérité, vous l’êtes trop. Trop prévisible, trop attaché aux règles, à la loi, à la justice, peu susceptible de faire craquer une femme, elle vous considérera au mieux comme un faire valoir ayant le droit de tomber amoureux d’elle. Ou elle vous donnera une chance en seconde main, quand elle sera lassée de sa première monture. Dans tous les cas, elle visera votre soumission, croyant pouvoir ainsi gagner le beurre de la civilisation et l’argent du beurre de la toute puissance. De ce fait, la mise en couple avec un looser intégral sera toujours préférée par la femme à l’asservissement d’un homme autonome qui à chaque instant pourra se révolter contre son servage. D’autant que ces valeurs de justice, de droit, de christianisme, qui sont à la base de notre civilisation, sont en perte de vitesse, et qu’un homme civilisé n’est vraiment plus un bon cheval. Tout ce qui devient de plus en plus inutile dans notre société et dont les femmes d’aujourd’hui n’ont que faire, aussi parce que les hommes ont laissé faire.  

A force d’avoir été trop bien éduqués, nous avons été interdits de solidarité masculine. Les derniers « boys club » sont traqués, au nom d’un pseudo harcèlement sexiste, tandis que les femmes s’autorisent des pratiques de groupe discriminatoires et illégales sur le marché du travail qui ne seront jamais sanctionnées parce qu’elles sont des femmes, qui ne sont même pas remises en question. L’avènement de l’égalité signe l’écrasement des hommes. Une bonne leçon à méditer pour tous ceux qui, isolés, veulent reconstruire un monde qui aura un peu plus de sens. 

6 Commentaires

  1. Ping de Hancel de sexe male:

    « Mineur un jour, mineur toujours. » D’où pédophilie ?

  2. Ping de Thomas Assez de sexe male:

    cette article m'a fait repensé à ces 2 faits :

    https://www.youtube.com/watch?v=exAVS63MxhM

    une mère qui frappe son fils, on ne parle pas de violence, pire elle est traité comme une héroine par tous les médias américains, imaginez que ce soit son père …

    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/11/08/01016-20181108ARTFIG00007-affaire-mounia-haddad-la-justice-rend-sa-decision-ce-jeudi.php

    un père qui essaie de proteger sa fille en la ramenant à la maison puisque disparue sans nouvelle avec ses économies prises par le nouveau companion, marié illégalement (religieusement mais pas civilement)… et on parle carrément de séquestration et jugé avec de la prison ferme !

     

     

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Dracarys – Pourquoi Ned Stark est un imbécile ?" Tatiana Ventôse du 03/11/2016

    Voilà l'exacte manière des femmes de concevoir la politique : sous l'angle de la manipulation. Pourtant, elle distingue très bien les décisions personnelles, des décisions d'ordre générale, ce qui est plutôt bien pour une femme. Mais pour elle, avec toute son intelligence, les décisions d'ordre général ne sont pas soumises à une forme de vérité. Comme dans les relations personnelles, il faut d'abord prendre en compte les personnes et leur pouvoir. En cela son introduction des visions de Machiavel sur la politique, pourrait être comprise comme une mort de la philosophie en politique, la mort de Sénèque… qui va conduire Néron à la mort politique, et à la mort tout court, processus qui conduit à la mort de notre civilisation également. Car un pouvoir n'est pas fondé sur de l'habileté, mais d'abord sur une idée noble. Le monde est rempli de personnes habiles en politique. Vraiment très habiles, de Machiavels. Et pourtant nous dégénérons. Une idée noble induit sa défense par des moyens habiles. Pas l'inverse. Il faut reprocher à Ned Stark d'avoir été peut-être malhabile. Mais plus certainement écrasé par un monde dégénéré en cours de féminisation sans ordre ni honneur, ce que le spectateur défendeur de Ned Stark et pourtant féminisé, sent implicitement. L'idée de civilisation perdure longtemps dans l'esprit des hommes, même après sa disparition.      

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.