Accueil » Questions idéologiques » Les femmes toutes-violentes ? (affaire Noisy Le Sec et Monchy Le Preux)
AIMELES Antiféminisme

Les femmes toutes-violentes ? (affaire Noisy Le Sec et Monchy Le Preux)

Publié le 19 avril 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

actes, n’ayant joué aucun rôle, alors, qu’entre vous et moi, il manque une grosse pièce au puzzle…

 

Même dans les actes les plus odieux commis par des hommes, les viols, on découvre que ce genre de criminels possède une psychologie bien particulière, une mère toute puissante de laquelle ils désireraient s’émanciper, en particulier chez de nombreux tueurs en série.

 

Après ce long développement, je me permets donc de reposer la question : et si les femmes, aujourd’hui, étaient majoritairement à l’origine des phénomènes de violence dans nos sociétés ?

Si nous nous trompions complètement de voie pour régler nos problèmes parce que les féministes auraient biaisé notre regard ?

 

J’imagine qu’autour de vous, toutes les femmes sont très douces, de pauvres victimes innocentes quand il leur arrive un malheur, qu’elles sont soumises aux hommes qui les entourent. Mais regardez d’un peu plus près, je crois pouvoir dire que vous vous trompez.

Il est temps de regarder nos femmes dans les yeux, de les voir avec leurs qualités, mais aussi avec leurs défauts. La lucidité n’enlève rien à l’amour, si ce n’est qu’elle nous permettra de survivre. Chez beaucoup de nos femmes occidentales, il existe aujourd’hui une part de féminisme qui mérite d’être fermement châtiée.

15 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) "La réalité sur les violences domestiques", Durandal coub du 03/06/2020.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.