Accueil » Etat de droit et politique » Les institutions qui ont émasculé les Français
AIMELES Antiféminisme

Les institutions qui ont émasculé les Français

Publié le 4 mars 2020 par Léonidas Durandal à 21 h 00 min

un droit de réponse conséquent aux pratiques illégitimes de l’état ou des non solvables. A force d’avoir voulu la paix, ici-aussi, nous sommes en passe de revenir à une société ultra-violente, ou privative de toute liberté.

Il aurait mieux valu autoriser les altercations individuelles et codifier un retour à une explication mano a mano, plutôt que de permettre à la police de fabriquer des agneaux dociles prêts à être sacrifiés sur l’autel du socialisme. Ou encore, déléguer la surveillance de la rue à des comités de citoyens responsables de leurs débordements. Au lieu de cela, la seule proposition de l’opposition dans notre pays, c’est d’augmenter le nombre de force de l’ordre, soit une mesure éminemment socialiste, qui emprisonne le contribuable, dans un pays déjà socialiste. Encore une fois, le socialisme a certainement échoué par manque de socialisme…

L’instruction publique

Laisser l’instruction publique à des femmes, pour des mères, ne pouvait que fabriquer des petites filles à la pelle. Les garçons, brimés dans leur masculinité, échouent ou vivotent jusqu’à ce qu’il leur soit donné de vrais apprentissages, bien tard. Je ne m’étendrai pas sur ce sujet que j’ai traité de manière approfondie ici, ici ou encore ici, (tapez « guerre garçon » dans la barre de recherche pour avoir les autres articles) notamment en commentaires. Pour donner une idée aux plus jeunes du chemin parcouru, je relaterai une seule anecdote qui m’a été livrée par un ancien : il y a 70 ans, dans les écoles, de garçons, chaque élève emmenait avec lui un couteau et un lance pierres. Ils avaient seulement le droit de sortir le couteau…

Une véritable guerre contre les garçons sournoise, féminisée, a été menée pour les émasculer. 

L’état maçonnique 

Banalisez le divorce, subventionnez les filles mères, légitimez les assassinats de maris ou d’enfants par les épouses, ouvrez les crèches, organisez l’intervention de la police dans l’intimité des familles, donnez toute prérogative à la société contre le citoyen (pourquoi persiste-t-il en France un droit spécifique à l’administration ?), enlevez toute autorité particulière aux pères dans les familles, chassez les hommes performants des organisations sous prétexte d’égalité etc.. etc.. et vous obtiendrez une émasculation complète des hommes.

Car en retour, toutes ces mesures signifient, que l’homme pourra être humilié dans sa famille sans pouvoir répondre, qu’il ne pourra s’attaquer à cet état qui le spolie de ses droits, qu’il n’aura plus d’utilité auprès de la mère ou de l’épouse sauf indirectement, par l’entremise d’un impôt auquel il ne peut échapper. En somme qu’il aura été réduit à rien par des mesures sociales.

Dans ces conditions, comment voulez-vous que les petits garçons aient envie de grandir s’ils doivent s’identifier à un père qui n’est rien, alors que justement, le rôle du père est de l’intégrer socialement ? Déléguer cet autre pouvoir à la mère, c’était les priver d’altérité, de choix, de liberté. Les émasculer.

Notez que le recours à l’immigration de masse n’a pas été seulement une mesure économique. Cette volonté a permis aussi de mettre les hommes en concurrence les uns avec les autres, à l’excès, eux qui l’étaient déjà pas mal. A l’inverse, imagine-t-on l’état faire venir de l’étranger des ventres de mères par millions pour satisfaire les appétits des hommes ? Voilà pourtant ce qui a été organisé pour les femmes par l’importation de bras masculins.

Par quoi se traduit l’émasculation sociale des hommes ?

Avec la disparition du père, notre société a entériné la disparition du sens et nombre de mouvements féminisés modernes tentent de recoller les morceaux. Mais justement féminisés, ces mouvements promeuvent une régression. Beaucoup de gens, de plus en plus, rêvent de voir notre monde détruit, pour « revenir en arrière ». Entre le transhumanisme et l’écologisme matriarcal, tous se sentent coincés et cherchent une échappatoire, quitte à espérer le chaos. Personne ne l’assume, mais vous le comprendrez quand vous entendrez des personnes dire que notre société manque de solidarité, alors que le socialisme n’y a jamais été autant développé, ces mêmes personnes votant socialiste. Même dans des pays dont le socialisme fonctionne avec cohérence, la Suède, le mal est lancinant. Nous sommes devenus riches, mais de plus « >

Lire la suite

10 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Nantes (Rezé). Armé d’une machette un homme souhaitant récupérer la moto de son fils agressé et laissé pour mort par une bande" Breizh du 15/12/2020.

    Y aller tout seul, ne pas surveiller ses arrières, et s'il avait eu gain de cause , la police le lui aurait reproché : un suicide. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) ""… ça a calmé tout le monde" – En direct du tribunal Mont-de-Marsan – Documentaire société" ;police justice action du 15/09/2020.

    Eh oui, notre état nous interdit toute intervention sur la voie publique. Et il écouille à tout va.  

  3. Ping de François ALLINE de sexe male:

    L'évidence que souligne Léonidas donne, aux Etats Unis, cette conséquence ahurissante :

    Pourquoi certains pères américains ont peur d'avoir des fils

    Repéré par Claire Levenson — 20 octobre 2016 à 10h46 : http://www.slate.fr/story/126473/pere-americain-fils-machiste

    Si les parents Américains préfèrent souvent avoir des filles, c'est en parti parce que les pères veulent éviter le défi d'élever un garçon en luttant contre les normes culturelles de la masculinité.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      La tournure de cet article est scandaleuse : il faudrait accepter d’avoir des garçons pour les rééduquer ! Scandaleux. Il y a aussi le traditionnel avantage pour les filles (affection et émotion) qui est tourné à leur désavantage pour qu’une autre tarée ait l’occasion de se plaindre, encore.

      Vouloir d’abord une fille pour un homme est le signe d’une immaturité profonde. Au lieu de vouloir se reproduire, en ce cas, l’homme espère remodeler le monde par l’intermédiaire de sa fille, car il a le sentiment que seules les femmes comptent, que seule sa nature féminine a de la valeur. Il croit qu’il va pouvoir lui transmettre une image de père, et en faire une épouse comme il aurait aimé avoir. A la limite de l’inceste.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    En pleine crise de confinement du coronavirus, notre administration ne trouve rien de mieux que de nommer un commissaire politique à l'inclusion dans les entreprises. En somme, un type qui va pouvoir faire pression sur les entreprises pour leur faire embaucher qui il veut. De l'incitation à la corruption pour le financement des partis politiques au placement des femmes, le pouvoir socialiste va pouvoir s'appuyer sur l'avidité des unes pour soumettre les autres, électoralement ou directement par le chantage. Sans parler du coût d'une telle folie en période de crise :

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "Le combat d’un ex-hockeyeur canadien contre les pugilats" Le Monde du 11/03/2020.

    Certainement pour intégrer les femmes dans un futur proche.

  6. Ping de PeterPanpan de sexe male:

    2 QUAND LES HOMMES VONT-ILS REAGIR …QUAND?? WHEN ?? QUAND

    Motivez vous…..haissez vos femmes, vos filles, vos soeurs, vos meres… mais il faut faire quelque chose..ca devient insuportable et intolerable ..finalement les hommes meritent que ca si nous n'agissons pas…oublier les chattes qui mettent les hommes a genoux… branlez vous …il n'y a plus qu'a faire comme les grands hommes de l'epoque..  les Templiers… chasteter envers les femmes si ont peux encore les nommer ainsi…

    2 QUAND LES HOMMES VONT-ILS REAGIE ::QUAND?? WHEN?? QUAND