Accueil » Domination féminine » Les nantis de Libération ou Ubu roi contre le petit blanc
AIMELES Antiféminisme

Les nantis de Libération ou Ubu roi contre le petit blanc

Publié le 15 décembre 2015 par Léonidas Durandal à 18 h 25 min

son pouvoir au profit d’une idéologie qui le sert seul. Il ment intellectuellement en s’appropriant le langage et la fonction du prêtre confesseur. Il exerce son injustice en tuant une culture riche pour faire vivre une machine économique mondialiste dont il reçoit les fruits en principal. Il propage des modèles individualistes qui détruisent la famille, seul refuge réel pour le pauvre.

 

La logique éventée du nanti

Quentin Girard pense que le petit blanc a tout et que tel est la raison pour laquelle il se plaint. Allez m’expliquer la logique. Puis il admet quand même que ce petit blanc est oublié, qu’on lui préfère les noirs et les femmesstar wars difference, et que ce n’est que jalousie de sa part de ne pas vouloir partager. Ceci expliquerait pourquoi « il adopte une attitude nihiliste », qu’ « il cherche à rétablir une grandeur perdue » quitte pour cela à vouloir « faire la guerre contre les autres et contre soi-même ». Sur ce dernier point, il vient de donner l’exacte définition du Djihad : d’abord la guerre contre soi, puis contre les autres. Etonnant de constater que dans sa logique, le Front national, les croyants d’Islam, se confondent. Etonnant de voir qu’il ne considère pas les femmes qui votent Front National, quand bien même ce pari aurait présenté le plus de têtes de listes de ce sexe là… Le féministe doit penser qu’il mène un combat entre hommes de bonne tenue.

 

Le plaignant coupable

Bien entendu que maître Yoda a tort, un homme devient grand en principal en menant la guerre contre lui-même. Car il ne faut pas prendre les mots d’une petite boule verte du cinéma comme parole d’Evangile. La guerre contre soi-même s’appelle le Djihad pour les Mohamétans. Mais pour les Catholiques, elle s’appelle un examen de conscience, condition obligatoire de la conscience. Allez Quentin, encore un effort pour passer du côté obscur de la force et accepter l’évolution. Dans le monde réel, il n’y a pas d’actes ou de personnes toutes blanches ou toutes noires. Seul votre puritanisme anglo-saxon vous empêche de le voir, cette foi immature qui vous a fait participer au massacre de 10aines de milliers de Syriens au nom de la lutte pour les droits de l’homme (3). Le petit blanc français déjà victime de vos exactions révolutionnaires à répétition sent à des milliers de kilomètres l’odeur du sang quand vous voulez le répandre au nom de votre conscience de bon bourgeois. La « tentation enfantine à vouloir tout casser au lieu de vouloir réparer » n’est pas celle du petit blanc qui vote Front National et qui s’affronte au jour le jour aux dures réalités matérielles. Elle est révolutionnaire, plus récemment 68arde, une révolte d’adolescents qui idéalisent le monde de l’enfance et dont il vous serait si confortable de reprendre le flambeau. L’histoire va fesser vos illusions, car les faits sont têtus.

 

L’Église des pauvres, une révoltée

Les personnes qui veulent porter de nouveau leur civilisation, loin de vouloir tout casser, tentent d’abattre un édifice satanique pour laisser place à l’Église. Je n’ai pas peur que mon mode de vie soit remis en question comme Olivier Adam l’affirme. Je ne suis pas un bourgeois catholique qui collabore au mensonge parce qu’il a préféré rester dans les jupes de Marie depuis bien plus 500 ans. Des gens comme moi détestent le « mode de vie » construit en France. Ils ont tout perdu dans cette quête folle au plaisir. Je crois d’ailleurs comprendre que ce sont plutôt des gens comme ceux du Bataclan qui étaient attachés plus que tout à leur « mode de vie » et qui l’ont mis en avant suite aux attentats. ensa se suis charlieNous, cette vie ne nous concerne pas. Voilà qui fait mon bonheur et celui de bien d’autres croyants qui sont le ferment d’une société future plus joyeuse. Ma dernière gloire sera celle de réagir et de combattre, notamment contre ce qu’il y a de mal en moi. Nous voulons retrouver nos familles, nous voulons retrouver notre paix social, nous voulons retrouver nos femmes, nous voulons retrouver nos enfants, nous voulons retrouver notre solidarité locale, nous voulons retrouver un environnement sain, nous voulons reconstruire ce qui a été détruit méticuleusement, détruit par des gens comme vous à la suite de Cohen Bendit. Basta les constructivistes. Nous affirmons que seuls les biens du monde à venir « >

Lire la suite

2 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.