Accueil » Les avortoirs » Les sacrifices d’enfants chez les socialistes
AIMELES Antiféminisme

Les sacrifices d’enfants chez les socialistes

Publié le 14 octobre 2020 par Léonidas Durandal à 10 h 37 min

aux autres. Elle n’est pas considérée en tant que telle. Elle purge la violence, ou l’erreur si vous voulez.

Le deuxième exemple de sacrifice d’enfants qui me vient à l’esprit, est celui des personnes trisomiques. Jean-Marie Le Méné a fait le rapprochement dans un édito de la fondation Jérôme Lejeune, voilà peu. Il a parfaitement décrit l’idéalisation à l’oeuvre quant aux trisomiques dans les publicités gouvernementales qui se doublaient d’une pratique générale d’holocauste. Comme dans la théorie de René Girard, le sacrifié doit être affublé de qualités particulières qui rendront son sacrifice d’autant plus signifiant. Il faut magnifier l’enfant handicapé, en même temps qu’il est éliminé. Plus généralement, alors que nous n’avons jamais autant pratiqué l’infanticide par avortement, le bien être infantile n’a-t-il jamais été autant mis en avant.

Derrière les apparences et les beaux discours, les enfants sont si mal vus dans notre société laïciste, que nous en sommes arrivés à une situation de stérilité objective. Voyez comment l’état socialiste de Chine a réglé le problème en propageant la culture de mort. L’enfant ne doit pas naître, il doit être éliminé, pour le bien de la société. On veut lui éviter les difficultés, les erreurs engendrées par des parents trop féconds, et l’état prive ainsi tous les individus d’autonomie.

En France, les sujets ou les citoyens maîtrisaient à ce point leur fécondité que la population française n’a augmenté qu’à un rythme lancinant jusqu’en 1945. Le contrôle des naissances par des moyens artificiels, est venu après, au moment même où la croissance des moyens de production permettait justement une augmentation raisonnable de la population nationale. Mais couplé à l’immigration, elle a fini par provoquer une diminution de la population autochtone qui s’est adaptée par la stérilité aux mesures socialistes privatives de liberté, et plus généralement, à cette culture de mort qu’elle a toléré en son sein.

Beaucoup d’autres pays développés, redeviennent des pôles sacrificiels à mesure que le socialisme s’y impose. Les peurs, le groupe, l’instinct grégaire, l’impôt, stérilisent les autochtones. Mais comme le pays a toujours besoin d’enfants, il attire ceux du tiers-monde à lui, pour mieux pouvoir les sacrifier par la suite. Ce trou-noir sacrificiel fonctionne comme une machine à détruire les individus, pour mieux permettre à un système abstrait, nation, valeurs de la République, dictature du prolétariat, féminisme, de survivre. Ainsi, les individus de ces contrées socialistes sont-ils poussés à encourager toujours plus leur propre suicide. Toute l’énergie qu’ils déploient tend à leur propre disparition.

Cherchant à rester humain, l’électeur socialiste perd toute humanité en voulant prendre en charge l’individu dans tous ses aspects, jusque dans son génome de nos jours. Croyant organiser la prospérité à partir de modèles éculés, le socialisme tue tout progrès réel. Fait significatif, l’ambiance au travail se dégrade. Les fruits de la croissance, toujours plus maigres, sont redistribués, toujours plus, à ceux qui entretiennent la bureaucratie, qui, d’autant plus efficace, stérilise ceux qui doivent faire d’autant plus d’efforts pour essayer de s’extraire de leur condition. Jusqu’à ce que les plus aveugles des entrepreneurs, laissent tomber l’affaire et perdent toute espérance de se libérer par la propriété. A ce stade, le parasitisme socialiste a intérêt à desserrer l’étreinte autour du cou du pendu. A moins qu’il ne sombre dans le communisme et esclavage la population parce que celle-ci a consenti à sa servitude.    

A l’heure actuelle en France, nous ne savons pas si nous allons en réchapper et comment. Par contre, la tiermondisation est à l’oeuvre avec le remplacement de la population autochtone et le sacrifice des enfants orchestré par le retour accepté des idées tribales parmi l’élite socialiste, idées qui entrent en résonance avec les us et coutumes des nouveaux arrivants.

Je suis aussi à la limite de penser que « l’éducation » nationale ou l’ASE (aide sociale à l’enfance) fonctionnent désormais sur ce mode sacrificiel. L’augmentation des phénomènes de harcèlement scolaire est un signe. La baisse du niveau, en est un autre. L’école est en train de se transformer en garderie où même les rituels d’accès à l’âge adulte, disparaissent. Ceux-ci constituaient pourtant une sorte d’évolution dans le système tribal. Il faut croire que la régression est complète. Les sections d’excellence sont pourchassées au nom des inégalités sexuelles ou de naissance qu’elles génèrent. Même les parents à fort capital culturel ont de plus en plus de mal à aider leurs enfants. Il faut niveler le niveau coûte que coûte, quitte à briser les profils atypiques les plus générateurs de richesse, quitte à briser tous les garçons velléitaires.

Lire la suite

11 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Touraine : "Nous souhaitons offrir le choix de la fin de vie aux Français extrêmement malades" "  l'express du 30/01/2021.

    Ici, il ne s'agit pas de sacrifices d'enfants, mais de personnes âgées. Le principe reste le même. Des exterminateurs de masses veulent nous soulager de vivre au nom d'un étrange droit de l'état à "suicider" les particuliers. Si une personne n'a pas le courage de se suicider elle-même, ce n'est pas à la société de la tuer, surtout que dans ce cas, elle veut vivre. cqfd.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (vidéo) "Ces mesures ressemblent aux sacrifices rituels des Incas – Jean François Toussaint" cnews du 20/01/2021.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Trois adolescents de 13 ans ont été mis en examen, en décembre 2020, pour harcèlement moral après le suicide, en juin 2019, d’Evaëlle Dupuis, alors âgée de 11 ans." Le monde du 20/01/2021.

    Ils avaient 11 ans au moment des faits. Leurs parents n'étaient-ils pas responsable de leur éducation ? Ce système est un système de harcèlement qui dit lutter contre le harcèlement.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Coub) "D Trump pour ce socialiste (coupable de détournement de mineur, accusé de viol et d'inceste)" Durandal coub du 08/01/2021.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "L’Assemblée approuve l’adoption pour les couples non mariés" AFP du 04/12/2020.

    Je me demande si certains propriétaires de chiens ne sont pas plus prévenants avec leur animal que nos députés avec les enfants en difficulté. 

    • Ping de Cyrus de sexe male:

      Bonsoir M. Durandal,

      Savez-vous quoi ? J'ai remarqué quelque chose ces dernières années. C'en est presque comique, mais c'est surtout cosmique. Cette étrange compétition non-assumée entre la France et la Russie dans le contraste radical des mesures politiques et économiques mises en place afin de favoriser les naissances, la vie de famille et le bien-être moral des gens.

      1. La Russie interdit la propagande homosexuelle, la France fait le contraire.

      2. En Russie, le mariage dit homosexuel est interdit, alors qu'il est légal en France.

      3. En Russie, la Gay Pride (qu'on appelle au Québec le défilé de la Fierté gaie, et depuis quelques années, le défilé des Fiertés) est interdite, alors que la France croule sous ce genre d'événements à chaque année au mois de juin.

      4. En Russie, l'adoption internationale par les homos est interdite et les enfants de Russie ne peuvent être adoptés par des paires pédés de l'étranger. La France agit en sens contraire.

      5. En Russie, l'enseignement de l'histoire est patriotique, alors qu'en France elle est gauchiste.

      6. En Russie, le père est respecté et en tant que mari peut frapper sa femme dans certaines circonstances. En France, sous aucun prétexte, l'on ne peut frapper une femme.

      7. En Russie, les Russes ont priorité sur les étrangers. En France, c'est le contraire.

      8. En Russie, à partir du 2e ou 3e enfant je crois, l'on verse une somme à la famille pour l'aider à assumer le coût de la vie. À partir du 4e enfant, si ma mémoire est bonne, le mari ne paie aucun impôt sur le revenu. En France, on vide les poches des hommes et les femmes choisissent la stérilité.

      Voilà quelques exemples du contraste frappant entre un bon gouvernement et un mauvais gouvernement. Entre un peuples d'hommes adultes et un peuple de petits mecs entouré de putes.

      Cordialement,

      Cyrus

      • Ping de Valdonjon de sexe male:

        M. Cyrus, vous avez raison de décrire les différences entre la France et la Russie – ou la Grande Russie -.

        Dans le cas où je ne pourrais plus vivre dans mon Pays la France, parce que ses habitants seront devenus si ignobles, moi le gaulois réfractaire,  je demanderai l'asile  " politique " à la Russie. Et puis les femme russes sont assez belles, ma foi … 

        Nos sociétés occidentales sont décadentes, pour répondre à L. Durandal, de ce qu'il décrit plus haut,  sont des conséquences à des causes immorales. Le terrien du 21° siècle – pour ne parler que celui de l'Occident – est à 99 %  aujourd'hui quasiment  dégénéré, si vous vous mettez dans le camp des intolérants et des médisants . Je n'ai pas peur de l'affirmer que je suis un bon misanthrope. 

        Vdj

         

         

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    "Un octogénaire jugé pour avoir tué sa femme, atteinte d'Alzheimer" Figaro du 15/10/2020.

    Il faut être complètement perméable à la culture de mort pour assassiner et se suicider ainsi. 

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    "Le gouvernement des Pays-Bas veut légaliser l’euthanasie des enfants" MPI du 14/10/2020.

    Euthanasier les enfants en fin de vie, voilà qui procède d'un raffinement socialiste succulent et à la pointe de la dégustation progressiste.