Accueil » Les avortoirs » Les sacrifices d’enfants chez les socialistes
AIMELES Antiféminisme

Les sacrifices d’enfants chez les socialistes

Publié le 14 octobre 2020 par Léonidas Durandal à 10 h 37 min

production, ou encore, permet le renouvellement des brevets dans l’industrie chimique (voir pour le glyphosate)). La lutte contre les pesticides et les herbicides de synthèse, devient une lutte contre tous les produits industriels, puis une lutte contre tout progrès, les extrêmes se servant les uns des autres pour réaliser leur projet : les premiers cherchant à détruire l’homme de manière idéologique, et les seconds en le réduisant à un consommateur. Ce n’est pas un hasard si le socialisme a préempté le combat pour l’écologie chez nous comme dans de nombreux pays. Il est un merveilleux paravent au retour tribal et à l’esprit sacrificiel.

Pour autant, au premier abord, il n’y a rien de commun entre un progressiste prêt à toutes les avancées scientifiques, et un écologiste contre toute avancée scientifique. Ceux qui devraient s’écharper sur la scène politique s’entendent comme larrons en foire… parce que la question idéologique n’est rien pour eux, mais que le sacrifice et la culture de mort, sont tout. Ils vivent de parasitisme, sur l’idée de destruction du monde, parce qu’ils veulent se rassurer personnellement, indifférenciés qu’ils sont, de la nature, des animaux, de leur mère gaïa, ne voyant plus logique ni cohérence que celles de l’amour maternel. Ainsi, notre réaction face au covid a révélé bien des lacunes communes et individuelles, tant nous avons été incapables de réfléchir de manière objective, en nous laissant embués par des réflexions tribales (ne jamais porter le masque, toujours porter le masque, tout le monde confiné, personne de confiné en toutes circonstances etc etc…), prisonniers de la peur. 

Le retour du Christ

Divorce sous couvert de pragmatisme, contraception au nom de la liberté de jouir de son corps, infanticides par avortement pour le bien être de la femme, achats d’enfants, de ventres, modifications de génome, pour lutter contre la stérilité et permettre aux individus d’être féconds, privation de paternité ou de maternité dans une société où les « enfants désirés » devaient régler le problème de la maltraitance, écologisme suicidaire, notre société semble bien malhabile à se perpétuer. Elle réussit en sacrifiant ses idéaux et ses membres sur l’autel obscur du socialisme.  Avec pour résultat toujours plus de stérilité, stérilité issue d’un dégoût de ce que nous sommes devenus.

Si les sacrifices humains fonctionnaient, depuis le temps, cela se saurait. En vérité, tous les compromis faits au nom du bon sens, et qui accompagnent la destruction des bonnes moeurs catholiques, ne sont qu’un moyen grégaire de tuer la vie dont le groupe se défie. Ce groupe qui cherche pourtant à se perpétuer, tandis qu’il a stérilisé toute une population, fait alors venir la vie de n’importe où et dans n’importe quelle condition, par l’immigration ou les « politiques natalistes ». Mais il perpétue ainsi le réflexe sacrificiel du groupe sur les individus, leur régression, en décidant à leur place ce sur quoi il n’a aucun droit, infantilisant les êtres, tendant à les faire régresser au niveau tribal parce qu’il est tribal par essence, c’est à dire ante-christique. 

11 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Touraine : "Nous souhaitons offrir le choix de la fin de vie aux Français extrêmement malades" "  l'express du 30/01/2021.

    Ici, il ne s'agit pas de sacrifices d'enfants, mais de personnes âgées. Le principe reste le même. Des exterminateurs de masses veulent nous soulager de vivre au nom d'un étrange droit de l'état à "suicider" les particuliers. Si une personne n'a pas le courage de se suicider elle-même, ce n'est pas à la société de la tuer, surtout que dans ce cas, elle veut vivre. cqfd.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (vidéo) "Ces mesures ressemblent aux sacrifices rituels des Incas – Jean François Toussaint" cnews du 20/01/2021.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Trois adolescents de 13 ans ont été mis en examen, en décembre 2020, pour harcèlement moral après le suicide, en juin 2019, d’Evaëlle Dupuis, alors âgée de 11 ans." Le monde du 20/01/2021.

    Ils avaient 11 ans au moment des faits. Leurs parents n'étaient-ils pas responsable de leur éducation ? Ce système est un système de harcèlement qui dit lutter contre le harcèlement.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Coub) "D Trump pour ce socialiste (coupable de détournement de mineur, accusé de viol et d'inceste)" Durandal coub du 08/01/2021.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    "L’Assemblée approuve l’adoption pour les couples non mariés" AFP du 04/12/2020.

    Je me demande si certains propriétaires de chiens ne sont pas plus prévenants avec leur animal que nos députés avec les enfants en difficulté. 

    • Ping de Cyrus de sexe male:

      Bonsoir M. Durandal,

      Savez-vous quoi ? J'ai remarqué quelque chose ces dernières années. C'en est presque comique, mais c'est surtout cosmique. Cette étrange compétition non-assumée entre la France et la Russie dans le contraste radical des mesures politiques et économiques mises en place afin de favoriser les naissances, la vie de famille et le bien-être moral des gens.

      1. La Russie interdit la propagande homosexuelle, la France fait le contraire.

      2. En Russie, le mariage dit homosexuel est interdit, alors qu'il est légal en France.

      3. En Russie, la Gay Pride (qu'on appelle au Québec le défilé de la Fierté gaie, et depuis quelques années, le défilé des Fiertés) est interdite, alors que la France croule sous ce genre d'événements à chaque année au mois de juin.

      4. En Russie, l'adoption internationale par les homos est interdite et les enfants de Russie ne peuvent être adoptés par des paires pédés de l'étranger. La France agit en sens contraire.

      5. En Russie, l'enseignement de l'histoire est patriotique, alors qu'en France elle est gauchiste.

      6. En Russie, le père est respecté et en tant que mari peut frapper sa femme dans certaines circonstances. En France, sous aucun prétexte, l'on ne peut frapper une femme.

      7. En Russie, les Russes ont priorité sur les étrangers. En France, c'est le contraire.

      8. En Russie, à partir du 2e ou 3e enfant je crois, l'on verse une somme à la famille pour l'aider à assumer le coût de la vie. À partir du 4e enfant, si ma mémoire est bonne, le mari ne paie aucun impôt sur le revenu. En France, on vide les poches des hommes et les femmes choisissent la stérilité.

      Voilà quelques exemples du contraste frappant entre un bon gouvernement et un mauvais gouvernement. Entre un peuples d'hommes adultes et un peuple de petits mecs entouré de putes.

      Cordialement,

      Cyrus

      • Ping de Valdonjon de sexe male:

        M. Cyrus, vous avez raison de décrire les différences entre la France et la Russie – ou la Grande Russie -.

        Dans le cas où je ne pourrais plus vivre dans mon Pays la France, parce que ses habitants seront devenus si ignobles, moi le gaulois réfractaire,  je demanderai l'asile  " politique " à la Russie. Et puis les femme russes sont assez belles, ma foi … 

        Nos sociétés occidentales sont décadentes, pour répondre à L. Durandal, de ce qu'il décrit plus haut,  sont des conséquences à des causes immorales. Le terrien du 21° siècle – pour ne parler que celui de l'Occident – est à 99 %  aujourd'hui quasiment  dégénéré, si vous vous mettez dans le camp des intolérants et des médisants . Je n'ai pas peur de l'affirmer que je suis un bon misanthrope. 

        Vdj

         

         

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    "Un octogénaire jugé pour avoir tué sa femme, atteinte d'Alzheimer" Figaro du 15/10/2020.

    Il faut être complètement perméable à la culture de mort pour assassiner et se suicider ainsi. 

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    "Le gouvernement des Pays-Bas veut légaliser l’euthanasie des enfants" MPI du 14/10/2020.

    Euthanasier les enfants en fin de vie, voilà qui procède d'un raffinement socialiste succulent et à la pointe de la dégustation progressiste.