Accueil » Les avortoirs » Les infanticides par avortement dans la société française à partir de 1556
Antiféminisme Aimeles

Les infanticides par avortement dans la société française à partir de 1556

Publié le 30 mai 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

l’Ancien Régime et celles de la Révolution. Il distingue avortement et infanticide. L’avortement n’est pas passible de la peine de mort, sauf si la personne qui a fait avorter une femme a provoqué la mort de la mère. Le présent article distingue les femmes et les « faiseuses d’anges » qui peuvent être condamnées à de la prison, des professionnels, médecins ou pharmaciens, qui auraient participé à de tels actes, et qui peuvent être condamnés avec circonstances aggravantes aux travaux forcés, eu égard à leur vocation de sauver des vies.

 

L’orientation sociale. 

  • En 1889, Paul Robin (1), réformateur social, crée à Paris le premier centre d’information et de vente de produits anticonceptionnels. Je ferais ici volontairement l’analogie entre contraception et avortement. L’avortement est la forme de contraception ultime et on ne peut comprendre l’emploi de cette première sans comprendre la volonté de tout contrôler de cette dernière. Comme je le montrerai un peu plus tard, l’augmentation de l’emploi de méthodes contraceptives est corrélé avec une augmentation de l’emploi de moyens abortifs.

 

 

Une analogie philosophique entre avortement et contraception : dans une société donnée, la généralisation des moyens contraceptifs tend à généraliser les moyens abortifs.

 

Il faut d’abord remarquer à quel point la facilité signe ces deux pratiques. Depuis des centaines d’années, il est possible pour les femmes enceintes d’abandonner leur enfant, et ainsi de continuer à être insérées socialement comme auparavant tout en évitant de se rendre coupables d’un infanticide. Si une femme choisit d’avorter, elle ne le fait pas pour des questions de maternité à assumer à vie, elle veut surtout s’éviter la charge psychologique et physiologique d’avoir à porter un enfant durant 7 mois de plus. Elle préfère l’éliminer définitivement. Mais en se soulageant l’existence, elle se charge d’autant plus la conscience qu’elle se veut responsable. Qu’elle préfère ce choix est bien significatif d’une époque qui se laisse aller, et dont la contraception artificielle est le corollaire irresponsable.

 

contra vs avortement

 

Ces premiers motifs de confort moral passés, tout comme les infanticides par avortements, la contraception dans l’esprit d’une personne qui ne veut pas assumer son enfant est essentiellement une affaire matérielle : on ne veut pas de cet enfant pour éviter de déchoir de son statut social ou pour s’émanciper de son sort d’ouvrier (d’un point de vue bourgeois). On évite d’avoir des enfants pour éviter de s’appauvrir dans les milieux riches alors que traditionnellement l’enfant c’est la richesse du pauvre (étymologie de prolétaire) . Dans une société qui s’enrichit, l’enfant devient une menace. Malthus a théorisé depuis longtemps l’opposition entre richesse et nombre d’enfants. Sa théorie, jamais vérifiée, montre surtout l’obsession d’une époque bourgeoise à créer de la richesse, sous l’apparente bonne volonté d’éloigner nos sociétés de la famine. L’enfant est vu comme une bouche à nourrir de plus, raisonnement qui implique de l’éliminer pour s’enrichir. Pour Paul Robin, l’enfant est l’aliénation de la femme. En fait ce raisonnement est la transposition d’un constat individuel simple : moins on a d’enfants, plus on a un niveau de vie matériel élevé. Au niveau d’une société et contrairement à ce qu’avance Malthus, c’est exactement l’inverse. Malthus essaye donc de transférer une idée individuelle à un niveau social, raison de l’échec complet de sa théorie. Cette confusion entre intérêt individuel, matériel et spirituel persiste encore de nos jours. La richesse des nations a toujours été corrélée avec une augmentation de la population qu’elle l’ait provoquée ou qu’elle en ait été le résultat. Les économistes transposant leurs raisonnements sur les individus à la société, ont échoué à expliquer le fonctionnement de nos sociétés. Ce sont pourtant eux qui tiennent le haut du pavé en matière d’idéologie car notre société individualiste comprend aisément ce genre de recettes tandis qu’elle peine à se sacrifier pour ses enfants ou pour une collectivité qui s’est parfois transformée en un collectivisme au 20ème siècle avec les résultats que l’on sait. Loin des analyses purement libertaires, individualistes ou collectivistes, la richesse des nations n’est qu’un fragile équilibre moral entre des individus et une collectivité. Le 19ème siècle nous montre que l’infanticide par avortement et sa prohibition deviennent progressivement une mesure à motivation sociale et matérialiste, tandis qu’elle était à motivation morale auparavant. Pour permettre à notre société de persister à se concevoir dans ce qu’elle avait de plus élevé, cette réflexion sur le sort de l’humain et de l’humanité aurait dû continuer à s’envisager du double point de vue de la morale individuelle et collective, articulation d’un raisonnement global que seule la religion “>

Lire la suite

12 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Nouveau-né mort en Bretagne: la mère en prison”, AFP du 01/11/2018.

    Vont-ils commencer à sanctionner ces homicides dès lors qu’ils sont en train de se multiplier… responsables de nombreux morts.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “IVG : faut-il supprimer la clause de conscience pour les médecins ?” L’Obs du 23/09/2018.

    Nous sommes passés d’une situation où les faiseuses d’ange assassins étaient condamnées, à une situation où nous envisageons d’obliger les soignants à devenir des assassins.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Remise en cause du droit à l’interruption volontaire de grossesse dans la Sarthe”, Paternet du 01/08/2018.

    Une ministre et une députée qui considèrent l’infanticide par avortement comme “un soin”. Nous sommes très proches d’une forme de maladie mentale collective.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “A Bordeaux, une mère jugée pour l’infanticide de cinq nouveau-nés”, L’Express du 19/03/2018.

    Désormais, des mères se permettent de tuer leurs enfants après la naissance.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    Elle injecte à sa fille des produits vétérinaires pour la tuer :


    Express du 07/08/2013

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    Elle emporte son enfant dans la mort en se défenêstrant :


    Sud ouest du 08/08/2013

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    Elle injecte à sa fille des produits vétérinaires et la tue :


    Express 07/08/2013

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    Si mon travail offre une vue d’ensemble sur le sujet, la coïncidence a voulu que le même jour où j’ai publié mon texte, Civitas nous envoie une lettre d’information avec une vidéo de Jean de Viguerie spécifique au thème de l’avortement sous l’Ancien Régime :

    La porte latine mai 2013

     

    Une communication sur la conférence qu’il a tenu sur ce sujet devrait être publiée d’ici peu. Je l’attends avec impatience. Son travail plus détaillé que le mien sur la période sus-mentionnée complètera, je l’espère, ma partie sans lui retirer, toutes les hypothèses théoriques sur lesquelles je me suis basé pour avancer mon concept “de responsabilité relative des femmes” dans notre société française jusqu’à aujourd’hui.

  9. Ping de TAMERE:

    ise en marche de la féminisation de la société provoquée par de nombreux hommes, par des femmes malades, et la libéralisation des mœurs sont allés de pair avec un chamboulement qui leur a été néfaste : progressivement déresponsabilisées au foyer et dans leur relation de couple (divorce, maternités refusées), alors qu’elles l’étaient déjà en terme judiciaires, elles ont été responsabilisées totalement dans un domaine salarié où plus elles s’investissaient plus elles perdaient leurs prérogatives de femmes, dans les activités familiales qui leur étaient chères. Ainsi, une génération d’hommes immatures et de femmes psychologiquement troublées,  ici sont écrits par vous même les termes vous définisant. Une telle bêtise fait peine à lire. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.