Accueil » Bienfaits relatifs du divorce » Les Rachidas Dati, des femmes politiques telles que vous les aurez méritées
AIMELES Antiféminisme

Les Rachidas Dati, des femmes politiques telles que vous les aurez méritées

Publié le 6 juin 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Times, serif; »>La colère gronde, vous ne l’entendez pas ? Non ? Je me demande si les hommes politiques comprendront avant qu’ils n’aient été balayés. Ils ne voient pas cette troupe leur arriver droit dessus. Pourtant de nombreux signes devraient les alerter. Il se rapproche le train des reproches inconséquents et des prises de pouvoir à tout prix. Ce train, ils l’ont armé. Les Amazones avancent et quand elles seront dans le camp, je peux vous garantir qu’il n’y aura pas de quartiers. Elles n’en ont pas fait dans l’éducation, elles n’en ont pas fait dans le domaine de la santé ou dans le milieu judiciaire. Quand elles en auront fini, le peu d’hommes qui aura survécu, écoutera ces femmes au doigt et à l’oeil, la queue entre les jambes.

 

Regardez la force d’une Rachida Dati bon sang !

 

Une seule femme a réussi à ébranler toute la machine UMP. Elle est arrivée, seule, cooptée par le « dîner du siècle » (qui tend à faire la promotion des minorités). Elle s’est attribuée un des postes clefs des ministères d’état. Elle a bousculé toutes les habitudes pour se faire remarquer, jusqu’à mettre la magistrature dans la rue ! En plein mandat, elle s’est faite engrosser par on ne sait qui, aux yeux et aux vus de tous. Loin d’être jugée moralement pour cet acte suprême d’égoïsme, elle en a retiré encore plus de gloire. Elle a délaissé le mandat de député européenne où elle ne brillait pas assez. Enfin, elle a cherché à se placer dans une circonscription de droite en lieu et place du premier ministre ! Quitte à faire exploser le parti.

 

Rachida-Dati-souriante 

 

Vous pourrez faire exactement le même constat pour Anne Lauvergnon dans le milieu des « grandes entreprises ». L’histoire s’est répétée par rapport à Edith Cresson. Madame Morano a été d’un rare aveuglement dans sa férocité. Et Roselyne Bachelot a servi le lobby homosexuel à l’intérieur même d’un parti jugé conservateur. Demain aux résultats de l’élection parlementaire qui arrive, notre assemblée aura été féminisée artificiellement comme jamais elle ne l’aura été auparavant. Imaginez seulement quand elles seront plusieurs, imaginez un peu ce qui va se passer… Face à leurs revendications sexistes, les hommes n’ont pas fait le poids alors qu’elles étaient extrêmement minoritaires en matière de représentation. Imaginez quand elles seront majoritaires…

 

Dimanche dernier vous avez pu avoir un avant goût de ce qui nous attend. Jean-François Copé était reçu sur France 5 à l’émission « C politique ». Celui-là même qui défend les femmes, et se dit officiellement féministe, s’est fait pitoyablement malmené par la présentatrice, Géraldine Muhlmann. Offusqué qu’une femme puisse lui parler ainsi, il a montré le visage d’un homme blessé, incapable de faire face, lui reprochant en pleine émission de lui poser des questions aussi dure avec un sourire d’ange, cherchant à la gagner à sa cause. J’ai eu pitié de lui, et je crois que Mme Muhlmann n’était pas loin d’avoir ce même sentiment à son égard. Ces hommes qui défendent les femmes à tout prix, les fantasmant faibles, ne sont que le signe d’une société émasculée où les hommes sont éduqués par des femmes, hommes dévirilisés par leur éducation et qui vont laisser place aux plus fanatiques d’entre elles seulement parce qu’elles sont des femmes, et qu’ils sont incapables de comprendre la force des femmes, et d’y faire contrepoids.

 

Le monde des femmes n’est pas un monde de douceur maternelle, sauf pour ceux qui sont restés dans l’enfance. Au contraire c’est un monde extrêmement dur, plus dur que celui des hommes, et dont nous devons, plus que jamais, nous prémunir. Au moment même où il faudrait être exigeant quant au comportement et à la moralité de celles que nous voulons accueillir, nous laissons des démons investir en premier des places qui ne devraient être réservées qu’aux meilleurs d’entre elles.

 

En vérité, à faire la promotion d’incompétentes qui ont l’habitude de se « >

Lire la suite

76 Commentaires

  1. Ping de Cyrus de sexe male:

    Bonsoir à tous,

    À ceux qui se font des illusions sur la possibilité qu'une plus grande présence féminine dans un gouvernement de gauche fasse une différence positive dans la vie des gens ordinaires, voici une critique du professeur Richard Wolff, PhD Economics à Yale University, de la nomination de Janet Yellen comme prochaine Secrétaire au Trésor de l'Administration Biden : Wolff Responds What to Expect from Janet Yellen as Treasury Secretary – YouTube

    Bien entendu, il faut tenir compte du fait qu'elle ne risque pas de le devenir, car la supposée Administration Biden n'a aucune base légale, étant née d'une fraude massive prouvée.

    Cordialement,

    Cyrus

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    « Pourquoi ces élues démocrates étaient habillées en blanc face à Trump », L’Obs du 06/02/2019.

    Allons donc ! Elles vont sauver la planète maintenant. La faillite démocratique oui.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Un représentant des gilets jaunes recadre une députée LREM en direct », Breaknews tv du 24/12/2018.

    Ce qui est plutôt étonnant dans ce débat, c’est à quel point le point de vue de toutes ces femmes députés se ressemble, la manière de le défendre, la faiblesse de l’argumentaire. Mon Dieu, l’avènement des femmes en politique serait-il pire que s’il y avait encore des hommes au pouvoir dans ce pays ?

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Jeremy Corbyn a-t-il traité Theresa May de « femme stupide » ? », AFP du 19/12/2018.

    Il est certain qu’il l’a dit, qu’il le pense, et qu’en plus, c’est la vérité. A noter que les « personnes » peuvent être traitées de stupides, mais pas les femmes, ceci au nom du sexisme. C’est plutôt sexiste de dire qu’une femme ne pourrait pas être qualifiée de stupide, parce qu’elle serait femme, parfaite, hors du champ de la pensée.

     

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Les femmes ont-elles le pouvoir de sauver la politique ? », Figaro du 09/06/2017.

     

    Ahaha, les femmes n’ont rien de spécial par rapport à leur sexe, mais il faut tout de même des femmes parce qu’elles sont particulières. Toujours le même discours sans queue ni tête qui va cette fois mener la France. L’avènement des femmes en France : le glas a sonné.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.