Accueil » Eglise/Religion » L’homme catholique, l’immigration, la fausse miséricorde et le Pape François
AIMELES Antiféminisme

L’homme catholique, l’immigration, la fausse miséricorde et le Pape François

Publié le 16 janvier 2016 par Léonidas Durandal à 12 h 07 min

ou entre femmes. Je crois que cette fois, nous nous ferions gloire de les affronter virilement et sans l’ombre d’un remord. Nous ne poursuivons pas les mêmes buts, et malgré tout le respect que nous leur devons, ils se trompent et nous mènent encore à la guerre.

Il en est de même en matière de différences religieuses. Le respect profond que nous devons à l’égard de chaque être humain ne doit pas se faire au détriment de la vie de nos croyances en ce qu’elles sont différentes. Ô sainte richesse de notre Foi, aux bienheureuses différences qui nous appellent à nous remettre en question, mais pour aller plus loin encore !

Notre société a besoin d’hommes, qui ne soient pas des niais

En ce sens, il est temps d’accepter de n’être que des hommes, de retrouver le chemin d’imperfection que les mâles connaissent si bien en matière sociale mais dont on les a dépossédés par utopie. Oui, nos familles ont besoin que les hommes catholiques reprennent leur place en leur sein, mais plus encore le monde en a besoin. Retrouvons le sens pragmatique des petits gestes d’amour dans nos vies avant de nous lancer dans l’accomplissement de grandes utopies. Et sachons modérer la vitalité de notre jeunesse à l’aune de l’expérience acquise. Ce bon sens, les hommes savent le mettre en oeuvre s’il leur en est laissé la possibilité, si donc la société les accepte en tant que tel. Le diocèse de Phoenix commence à comprendre qu’il nous faut sortir de notre mièvrerie, en particulier sur les rapports hommes femmes et ceci pour pouvoir enfin nous accueillir en vérité. Poursuivons plus loin sur ce chemin.

1 « La lettre choc d’un confesseur ayant en charge des âmes », Fraternité Saint Pie X du 08/12/2015.

2 « L’horrible débat progressiste/traditionaliste entre féminisés à l’intérieur de l’Eglise », Aimeles du 25/10/2014.

65 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo)"Le gauchisme est une maladie mentale", S Edouard du 28/05/2020.