Accueil » Domination féminine » L’impunité des Saintes Innocentes
Antiféminisme Aimeles

L’impunité des Saintes Innocentes

Publié le 11 septembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

de la femme, c’est le droit de vie ou de mort sur les faibles désormais. Elles deviennent des monstres, petit à petit, des êtres sans foi ni loi, fières de leurs crimes, fières de leur domination, sans limite, sans père ni références sociales, puisque tous les hommes de cette société les laissent faire. Oui, elles assument leur folie aux yeux et aux vus de toute une majorité de moutons qui ne sait plus quoi en penser.

 

Je leur dénie le nom d’humains quand elles agissent ainsi.

 

Il y a longtemps désormais, elles se sont attaquées à la confession dans l’Eglise catholique. Cette attaque n’était pas anodine. Cette attaque l’était contre l’âme de notre société française. Cette attaque gagnante empêche désormais tout retour sur soi dans notre société. Il fallait s’accepter tel quel, ne pas se poser tant de question. Surtout pas. Tous ces êtres qui réfléchissaient, qui se posaient des questions n’étaient que d’affreux culpabilisateurs ! Elles nous dirent : « Laissez-nous vivre bon sang ! Laissez-nous devenir riches, devenir libres ». Aurions-nous accepté tout cela si nous avions eu des cas de consciences. Bien évidemment que non. Il fallait stopper tout cas de conscience chez la population car alors nous aurions entendu dans la plainte des féministes une autre vérité : « Laissez-nous mettre ce pays à bas, détruire l’Occident dans l’enfer des familles mono-éducantes, dans ce cocon malveillant et féminin, dans le déni de toute prise de risque, dans un système social qui ne vivra que pour lui et que par lui, dans une économie vampirisée, dans un manque d’attention grandissant envers les enfants. » Vous voulez connaître le vrai fond de notre crise économique, eh bien, ne le cherchez pas ailleurs. Notre pays est devenu pire que le tiers monde dans certaines de ses cités. Il a vécu à crédit sur le dos d’une société traditionnelle qui avait mis des millénaires pour en arriver là. D’ailleurs certains parents africains renverraient leurs enfants dans des écoles africaines tant notre système serait devenu une ordure sans autorité, ni sens, dans certains quartiers, pire que le pire des tiers-monde. Les ghettos féminins n’ont plus de limite  :

 

http://www.franceculture.fr/emission-repliques-l-ecole-dans-la-cite-2012-09-08

 

 

Et la cité n’est que la partie émergée de l’iceberg. Quant au reste du glaçon, il est composé d’un occident où les hommes n’ont plus qu’un rôle de fantoches dans leurs familles et où ils doivent trouver cela naturel. Veulent-ils se comporter en hommes sans la tutelle d’une femme, les voilà quittés, perdant leurs enfants sans possibilité de les revoir, faussement accusés de tous les crimes de la terre, mais surtout, éternels suspects, surveillés dans les jardins d’enfants, aux abords des écoles. Les féministes auraient-elles de plus en plus peur des monstres pédophiles qu’elles ont engendrées ? Ou auraient-elles de plus en plus peur que les hommes se réveillent de millénaires d’un sommeil oppressif ?

 

Sans un esclavage renforcé sur les hommes, sans un rabaissement de leur niveau de conscience, l’indépendance des femmes aurait été impossible à conquérir.

 

L’impunité est telle que, non seulement elles ont droit de vie ou de mort sur leurs enfants, et que ce droit est étendu d’années en années, mais qu’elles peuvent enlever leurs enfants aux pères, sans risque, quand ils sont un peu plus grands. Cela s’appelle non représentation d’enfants. 150 000 non représentations d’enfants en France, presqu’aucune condamnation (moins de 0,7% dont 80% de mères) condamnations rarement exécutées. Ces non représentations d’enfants concernent essentiellement les mères qui détiennent à 85 % la résidence principale pour leurs enfants. Car à l’inverse, le parent qui ne possède pas la résidence principale pour ses enfants (à 85% le père), s’il ne présente pas l’enfant risque d’être poursuivi pour enlèvement d’enfant. Encore deux poids et deux mesures. Il y a 304 enlèvements d’enfants par an en France et comparés aux 150 000 non représentations d’enfants, on comprend combien les pères seuls sont concernés par la brutalité des femmes :

 

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2011/06/03/01016-20110603ARTFIG00590-les-contentieux-postdivorce-envahissent-les-tribunaux.php

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/2009-05-25/augmentation-des-fugues-disparitions-d-enfants-et-enlevements/920/0/346443

 

Enfin, en ce qui concerne les viols sur mineurs, doit-on rappeler le travail de M Cyrulnik et les incestes mères-fils qui sont aussi nombreux que ceux pères-filles tandis que seuls les criminels hommes sont condamnés… (Boris Cyrulnik « les nourritures affectives » p152-153) :

 

http://books.google.fr/books?id=Q5_Lbb1fjaEC&pg=PA153&lpg=PA153&dq=autant+d%27incestes+m%C3%A8re-fils+Cyrulnik&source=bl&ots=sqNeLvtt86&sig=FZrDIRCRtPNjuSg9ATy3LEl0_1k&hl=fr#v=onepage&q=autant%20d%27incestes%20m%C3%A8re-fils%20Cyrulnik&f=false

 

 

ou encore les statistiques d’allo119 qui montrent que, majoritairement, les femmes sont auteurs de violences sur enfants tandis que les seules campagnes de prévention de la violence concernent les hommes, campagnes où les femmes ne sont jamais brocardées comme violentes dans le couple !

 

ou encore ces « agressions sur mineurs » qui seraient qualifiées automatiquement de viol avec circonstances aggravantes (personne ayant autorité) à caractère pédophile si le même professeur avait été un homme et s’il “>

Lire la suite

185 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Dans le cerveau des Jeunes Filles : le Hamster – Lumière Rouge #3” Bistrot des gentilshommes du 17/04/2019.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “Pas-de-Calais : un chirurgien meurt écrasé par son ex-compagne” RTL du 23/03/2019.

    Il meurt écrasé volontairement. Cela s’appelle donc un assassinat. Le titre juste aurait été : “Un chirurgien assassiné par son ex-compagne en voiture”.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “23 mois de prison ferme : Karine E. a été condamnée pour avoir «volontairement privé son enfant de soin et d’alimentation au point d’entraîner sa mort». “ Libération du 11/04/2019.

    En clair, elle ne fera pas de prison puisqu’avec moins de 2 ans ferme, elle aura un aménagement de peine. Le bien et le mal n’existent plus sans Dieu.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “La justice rejette la demande de libération conditionnelle de Jean-Claude Romand” 20 minutes du 08/02/2019.

    Après 22 ans d’emprisonnement, alors qu’il ne présente plus aucun danger à son âge, il ne bénéficie pas de la même mansuétude qu’une femme, loin de là.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.