Accueil » Domination féminine » L’impunité des Saintes Innocentes
Antiféminisme Aimeles

L’impunité des Saintes Innocentes

Publié le 11 septembre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

“Va, désormais ne pèche plus” (Jn 8-11)

 

 

Elles tuent, violent, enlèvent les enfants et ne sont jamais condamnées. Elles sont des femmes. Elles sont des objets d’adoration. Des êtres sacrés. Des divinités. Celles-là ne peuvent commettre le mal. Si elles tuent, elles le font sans le savoir. Si elles violent, cela ne se peut pas. Si elles enlèvent des enfants, c’est pour les protéger. Les Saintes Innocentes sont toujours excusées.

Une énième mère, « victime » d’un « déni de grossesse » vient d’être acquittée, et je ne veux plus taire ma colère contre cette espèce de « victimes ». A ces saintes innocentes, j’oppose ma sainte colère. Qu’elle emporte ces assassins !

 

http://www.sudouest.fr/2012/09/08/accusee-d-infanticide-elle-est-acquittee-815226-2932.php

http://www.europe1.fr/France/Accusee-d-infanticide-elle-est-acquittee-1231011/

 

Durant 9 mois elle oublie qu’elle est enceinte. Puis accouchant, déchirant le cordon avec ses dents, elle ne se contente pas de le mettre dans le bac à ordures. Non, avant, pour être sûre qu’elle ne donnerait pas la vie, elle étouffe ou saigne, au choix, la bête immonde. Qu’est-ce que la bête immonde ? Son violeur ? Celui qui aurait tenté de la tuer ? Sa marâtre ?

 

Non.

 

La bête immonde c’est son enfant, son propre enfant, l’enfant de Dieu qu’elle venait de faire naître, le Saint des Saints.

 

Combien de Bach a-t-on assassiné depuis 1975, depuis le droit au génocide généralisé des femmes sur leurs enfants ?

 

massacre_des-saints-innocents

 

N’avez vous pas remarqué combien, depuis 1975 on recule l’âge légal pour avorter ? Combien la notion d’avortement dans des cas exceptionnels disparaît ? Puis comment on excuse progressivement les infanticides ? Puis comment le nombre d’avortements augmente ? Puis comment on cache les chiffres ? Puis comment les femmes vivent à côté de leur corps ? Qu’elles semblent ignorer tant leurs maternités que l’avortement n’est plus qu’un moyen de contraception pour elles ? Regardez ces témoignages de femmes qui ont avorté. Elles sont féministes et je ne pourrai faire mieux pour vous convaincre de leur inconscience que d’écouter leurs propos dans cette vidéo : Non, rien, de rien, je ne regrette rien…

 

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/518717-arretons-de-culpabiliser-les-femmes-qui-avortent-elles-ne-sont-pas-irresponsables.html

 

Aujourd’hui, elles militent pour le droit à l’indifférence. Elles ont l’impunité, et elles ne comprennent même plus la condamnation morale dont elles font l’objet. Elles tuent, elles ont l’assentiment de la société mais cela ne leur suffit pas. D’ailleurs, elles vont toujours plus loin dans l’horreur.

 

En 2009, Mme Courjault (née en 1968…) avait pris 8 ans de prison ferme pour avoir fait 3 « dénis de grossesse » à la suite, ou si vous préférez, après avoir tué trois de ses nouveaux-nés (3 à la suite, vous ne trouvez pas bizarre que le déni se soit répété 3 fois ? Avec 3 glaçons dans le congélateur qui démentaient toute forme de déni possible ?). Il fut une époque où elle aurait été passée à l’échafaud pour le pire crime que puisse commettre un être humain, époque où elle aurait accepté sa sanction :
(Pour accéder à la chanson, cliquez  ici)

 

En 2012, cette femme ayant commis le même crime que Mme Courjault, vient d’être acquittée. Comment croire que notre société est de plus en plus juste et consciente ? Ici comme souvent ces derniers temps, la psychologie est venue à la rescousse de la femme homicide, enfin une partie de la psychologie, intéressée dans un marché de plus en plus juteux qui veut s’émouvoir à bon compte. Notre mère homicide a été défendue par Sophie Marinopoulos, psychologue et psychanalyste, à l’hôpital Mère Enfants du CHU de Nantes. Elle a presqu’excusé la meurtrière durant le procès en parlant, je cite, de « l’horreur du réel dans laquelle la femme est précipitée. »(en cas de déni de grossesse). C’est comme si on excusait une perversion en l’expliquant. Ce procédé sexiste est utilisé uniquement s’il s’agit de femmes. Imagine-t-on parler d’un tueur d’enfants ainsi ? “Monsieur Le tueur n’a apaisé sa souffrance insoutenable qu’au moment où il a planté le couteau dans le ventre de sa victime”.Ces propos là seraient véritablement insoutenables. Mais quand ces propos sortent de la bouche d’une femme pour s’adresser à une femme, même publiquement, ils deviennent des excuses que la société doit gober.

 

Elle a été acquittée…

 

Car ce ne sont plus ces mères qui sont des monstres mais leurs enfants. Ces horribles enfants dont elles ne veulent plus, qui pourrissent leur avenir, leur futur métier de salopes au service de l’Etat ou d’un patron qu’elles rêvent maintenant de remplacer. Le détritus, l’enfant objet, l’horrible empêchement des femmes qui ne désirent pas octroyer la vie, celui-là ne vaut rien. Cet être faible, on sait bien ce qu’il en advient de cette espèce dans nos « démocraties », surtout s’il n’est pas désiré. Le désir “>

Lire la suite

185 Commentaires

  1. Ping de kasimar:

    Les hommes musulmans et juifs davantage discriminés que leurs congénères féminines. Ce n’est pas moi qui le dit c’est une étude statistique à l’origine pour pointer du doigt la discrimination à l’embauche.

    http://www.lepoint.fr/societe/si-on-veut-etre-embauche-mieux-vaut-s-appeler-michel-que-mohammed-08-10-2015-1971840_23.php

    Chez les femmes, l’étude met en évidence « une disparition de la discrimination, non seulement à l’égard des candidates musulmanes mais aussi à l’égard des candidates juives ». Mais chez les hommes, au contraire, « la discrimination à l’égard des candidats masculins juifs et musulmans s’intensifie ». Les catholiques « d’exception » ont alors cinq fois plus de chances de décrocher un entretien que les musulmans « d’exception » et 1,5 fois plus que les juifs « d’exception ».

    • Ping de Léonidas Durandal:

      La machine à sélectionner les hommes pour le bien de ces dames…

    • Ping de observateur:

      Je crois qu’il faut lire les conclusions de cette étude dans l’autre sens: Les femmes en général et les hommes “catholiques” (quels sont les critères retenus?) montrent plus de soumission au système que les hommes juifs ou musulmans et de ce fait ont beaucoup moins de mal à décrocher un contrat d’esclavage.

      Méfiez-vous également de ce genre d’étude et articles qui ont juste pour but d’attiser les tensions au sein de la société. Les athées son majoritaires dans la société française et ils ne sont pas mentionnés. De même les protestants, les hindouistes et les bouddhiste ne sont pas négligeables par rapport au juifs (en proportion) et auraient du être mentionnés également.

      L’Institut Montaigne fait partie du système et est financé par les financiers fouteurs de merde donc rien de nouveau sous le soleil.

      Quelques remarques:

      “Français associent spontanément l’islam à l’extrémisme religieux et à l’oppression de la femme”
      Association dont les médias sont largement responsable, mais le journaliste se garde bien de le dire.
      Les juifs seraient discriminés mais le journaliste n’essaie pas de dire sur quelle base les gens refuseraient d’embaucher un juif. alors qu’il n’hésite pas à chercher un motif pour la meilleure réussite à l’embauche des catholiques pratiquant et le moins bon résultat des musulmans. en particulier il aurait été intéressant de savoir si les juifs séfarades ont plus de problème à l’embauche que les ashkénazes.
      On aurait aimé avoir la corrélation entre religion du recruteur et avantage à l’embauche pour le candidat
      L’étude mentionne uniquement la convocation a un entretien, il faudrait voir aussi le résultat à l’embauche.
      Dans le dernier paragraphe on comprend le but de cet article de propagande: Priver les recruteurs de la liberté de choisir leurs employé en utilisant le prétexte des discriminations. L’emploi sera un véritable champ de mines qui va tuer les petites entreprises avec les problèmes juridiques. Avec ces problèmes, le harcèlement au travail et les pressions psychologiques vont également augmenter.

       

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Le contrôle catastrophique par l’Etat qui pourrit presque tout ce qu’il touche…

      • Ping de kasimar:

        Je le sais bien, et effectivement il faut se méfier de ces études même si certains aspects nous arrangent. Mais c’est juste pour tordre le coup aux idées reçues comme quoi les femmes seraient plus discriminées que les hommes. Même si je suis “plus discriminé” qu’un Blanc catholique, j’en ai rien à faire. Car d’une part je suis Français de première génération, et d’autre part, il ne faut pas croire que les blancs seraient accueillis à bras ouvert dans les entreprises si les rôles auraient été inversés. Tant que je ne suis pas à la rue, je remercie le ciel de ma situation, d’ailleurs quelle que soit ma situation, Dieu Est toujours là pour les meilleurs d’entre nous

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “Un père condamné à dix-huit ans de prison ferme pour avoir battu à mort son bébé de 4 mois”, L’Express du 25/09/2015.

    18 ans de prison pour avoir tué son bébé : mince, le déni de paternité n’a pas fonctionné pour cet homme.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    Vous voulez voir la tête paisible d’une sainte innocente. Regardez cette vidéo :

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “La Veuve noire de l’Isère relâchée pour vice de procédure”, RTL du 21/09/2015.

    C’est pas à un homme que ça serait arrivé ça… Vous imaginez : “L’étrangleur pédophile relâché”. Deux jours après, ce serait l’émeute dans les rues, et notre Etat aurait trouvé une solution, c’est certain !

    • Ping de observateur:

      Résumé: Elle a compris que la justice a été clémente avec elle et que faire appel risquait de lui donner de la prison ferme…

      Sinon, est-ce que vous aussi vous avez l’impression qu’elle était en train de réciter un texte qu’elle a appris par cœur?

      • Ping de Léonidas Durandal:

        Elle a répété le discours de son avocate avec un mix personnel, effectivement comme un récit appris par coeur où elle a compris qu’elle risquait plus en appel. Admirable si on songe qu’en plus, elle n’a pas les outils intellectuels pour décrypter le droit.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Assassinat de Méline : la mère condamnée à 5 ans de prison avec sursis”, Figaro du 15/09/2015.

     

    Elle crie au scandale alors qu’elle ne fera jamais de prison ! La justice l’a condamnée au minimum syndical, juste pour se réserver le droit de punir d’autres assassins si ceux là n’appartiennent pas à une catégorie sociale du politiquement correct. Et comble de la caricature, elle vouait un culte à la “vierge” Marie et a décidé de tuer son enfant le jour de sa fête.

    Notre société croit être bonne en faisant preuve de laxisme. L’abus des femmes est partout et la maladie se répand, par la faute d’hommes devenus féminisés, et de femmes incompétentes. Ceux-là font des millions de morts tous les ans. Dans l’impunité totale.

    • Ping de Mindstyle:

      Leonidas,

      Il faut savoir que quel que soit le crime qu’elles commettent, les femmes sont TOUJOURS et SYSTEMATIQUEMENT persuadées de leur bon droit.

      Quand elles “reconnaissent leurs torts”, versent des larmes de crocodile, elles en retirent un plaisir voluptueux caractérisé par de l’apitoiement sur soi-même, car une femme ne pleure jamais seule; elle pleure avec d’autres, y compris par la pensée.

      Car la femme est amorale et vulgaire.

      Au contraire, l’homme, y compris le criminel endurci ne se vante jamais de ses exploits; il n’ira pas écrire un livre comme l’a fait Alexandra LANGE qui a narré et justifié par le menu détail le meurtre au couteau dont elle s’est rendue coupable.

      Dois-je également ajouter que la kleptomanie est une maladie sur-représentée chez le sexe féminin ? Que même des stars comme Laure MANAUDOU peuvent se rendre coupable de vol à DISNEYLAND ?

      Tout cela est très bien expliqué dans le livre SEXE ET CARACTERE d’Otto WEININGER – Chapitre IX : Psychologie Masculine et Psychologie Féminine.

      • Ping de observateur:

        les femmes sont TOUJOURS et SYSTEMATIQUEMENT persuadées de leur bon droit.

        Je crois que c’est pire que ça: Les notions de bien et de mal semblent être étrangères à la psyché féminine. Les femme ne semblent comprendre qu’une seule chose c’est maximiser leur intérêt. Dans ce contexte, si jouer les idiotes incapable de comprendre que ce qu’elle a fait est mal limite la casse, alors elle jouera a ce jeu mais si inversement jouer la coupable repentie qui peluer en regrettant ce qu’elle a fait semble être ce qui va limiter la casse alors elle utilisera cette option.

         

        • Ping de Manuela:

          je suis d’accord avec vous mais qui a rendu les femmes comme ça ? Une femme peut faire n’importe quoi on lui trouvera TOUJOURS des excuses en fait j’ai compris dans mon travail qu’il n’existe pas de mauvaise mère mais seulement des mères en souffrance (pauvres chatounettes) surtout si elles sont issues des classes populaires, divorcées ou séparées pour la 3 ème fois par exemple, alors là c’est évident qu’elles sont vraiment à plaindre même si elles ont abandonné leur enfants, de toutes façon c’est impossible de s’acharner à chercher à les culpabiliser elles seront toujours les victimes parce qu’elles savent si faire (sous prétexte de souffrance elles s’attendent à un traitement de faveur) même si les gens n’en pense pas moins on ne remettra jamais à sa place une femme de ce genre parce que ce n’est pas politiquement correct.

    • Ping de kasimar:

      Je dirais plutôt que les femmes arrivent à persuader n’importe quel quidam d’avoir raison sur tout et n’importe quoi, via du chantage entre autre. J’en sais quelque chose. Dans ce domaine on doit reconnaître qu’elles sont systématiquement supérieures à n’importe quel homme même sorti de science po

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “Une mère jugée à Rennes pour le meurtre de son enfant handicapée”, Figaro du 14/09/2015.

     

    Un “suicide altruiste”… on ne parle pas d’elle que je sache ? Que des experts psys puissent confondre la mère et une fille de 8 ans, en dit long sur le niveau de l’expertise en France.  Ici, les experts se placent du côté de la maladie.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.