Accueil » Eglise/Religion » L’incapacité de notre société à sortir d’un cadre catholique : les opposants au Pacs avaient tellement raison.
AIMELES Antiféminisme

L’incapacité de notre société à sortir d’un cadre catholique : les opposants au Pacs avaient tellement raison.

Publié le 30 janvier 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

La ringardisation des opposants au pacs. Mme Boutin et celle des autres qui suivront.

 

Partout la doxa l’affirme haut et fort ! Nous étions ringards de nous opposer au pacs à la fin des années 90. 130130pacs3

Mme Boutin, alors qu’elle essaya courageusement de s’affronter à cette mesure, est aujourd’hui décrite par nos médias orientés, comme ridicule, même s’il leur faut lui conserver une image assez forte, juste assez pour qu’elle puisse encore servir d’épouvantail aux tenants du « progrès ». Ils auraient été si heureux qu’elle reprenne le combat. Ils croyaient pouvoir anticiper notre réaction. Bon nombre d’observateurs intelligents nous avaient enterrés avant même que le combat n’ait commencé. C’est pourtant nous qui allons les enterrer. D’autres combattants sont venus, et ceux-là ont retenu la leçon. Ils se sont satisfaits du mépris qui leur était adressé tout en revêtant leur tenue de combat. Ces derniers savent qu’ils font désormais face à une machine à mensonges, vide. Ils ont appris à dénoncer ce vide. Certes, ils sont encore un peu chancelants, mais ils ont déjà pris le dessus idéologiquement et dans la rue, et ils transformeront l’essai à la quatrième pénalité. Bientôt il en viendra de plus aguerris qui finiront le boulot. Des gens comme moi et d’autres, se chargent de former les militants de demain, qui ne seront pas de la même espèce que ces idiots manipulables à souhait qui nous parlent « d’égalité », « d’amour », de « différences », quand ils vouent un culte à l’indifférenciation, à la perversion et aux rapports marchands. On ne s’oppose pas si facilement au vrai progrès sans déclencher des raz-de-marée.

 

 

Le tournant.

 

Car je vous l’annonce : plus rien ne sera comme avant. Notre contestation vient de signer l’acte de décès de toute une partie des institutions de ce pays qui n’ont eu de cesse de se saborder elles-mêmes. Malgré les partis politiques nombreux à soutenir le « mariage pour tous », malgré les associations soit-disant indépendantes financées à grand renfort de subventions étatiques, malgré des syndicats étudiants et professionnels, malgré les mensonges médiatiques généralisés, il est maintenant certain au vu des images et des récits que j’ai reçu, que tous ces gens n’ont peut-être pas réuni 50 000 personnes, tandis que nous étions proches du million.

 

La différence est devenue trop grande entre les mensonges médiatiques et statistiques d’une élite et les croyances du peuple. Quand bien même une majorité de Français serait encore favorable à ce pseudo-mariage, combien de temps les élites du politiquement correct croient-elles pouvoir tenir notre pays avec une armée de mous ? Non, bientôt, le grand vide nous laissera toute licence pour avancer. Et nous avancerons sans remord, annulant la loi scélérate sur l’avortement, rétablissant un contrat de mariage protecteur pour les couples sincères, empêchant des déséquilibrés de pourrir la vie d’enfants innocents. Cela prendra le temps qu’il faudra, peut-être une ou deux générations mais désormais, je suis certain que nous y arriverons. Armés d’une vraie foi, nous sommes dotés de la patience nécessaire. Depuis notre marche, depuis la leur, preuve est faîte qu’ils n’ont que leurs déséquilibres pour les soutenir. Quand, dans leur médiocrité absolue, ils n’auront plus la force de se mobiliser, nous attaquerons et nous renverserons toutes leurs idoles. Alors, il en sera fini de leur fausse « égalité », de leur « amour » pervers, de leur « humanisme » sanglant. Oui, je vous le dis, je perçois déjà en nous, les germes puissants qui refermeront cette petite parenthèse historique médiocre.

 

 

En attendant, ils se donnent raison, parce que les sondages légitiment leur maladie.

 

La preuve, aujourd’hui, le pacs est largement utilisé, par tous les Français ! Personne ne songe à remettre en cause cette saine mesure.

 

Oui, le pacs est une grande réussite. Le nombre de personnes qui y souscrivent ne cesse de croître, permettant même une officialisation d’unions qui avaient été largement désaffectées bien avant ce nouveau contrat civil. Le pacs a permis d’établir des contrats entre personnes qui ne voulaient plus en passer par la loi. Pourtant cette institutionnalisation cache mal le manque d’institution. Le pacs est un vers qui prospère sur la dépouille de notre société républicaine. Ce vers est en train de finir l’institution du mariage. Notre pauvre société laïcarde n’a même plus l’ambition de concurrencer l’Eglise. Elle ne le peut plus. Elle a juste l’ambition d’accompagner la déchéance d’une institution qu’elle a vidée de son sens. Dans sa chute, elle a failli nous entraîner. Mais nous venons tout juste d’affirmer que nous n’y souscrirons pas.

 

130130pacs4

Dessin Défé

 

Pour que survive la notion de « >

Lire la suite

23 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « La surveillance est un poison lent pour nos sociétés », Franck Leroy du 17/03/2015.

    L’auteur déplore des origines calvinistes à l’acceptation de la surveillance électronique par tous. Ne songe-t-il pas que le matérialisme qu’il dénonce est surtout anti-catholique ?

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    >« Laïcité et École : interview de Catherine Kintzler », SEunsa du 08/02/2015

    La laïcité définie autour du chiffre 0. C’est intéressant et significatif. Pour notre philosophe la culture (religieuse ou pas) pourrait émerger à partir de rien, à partir d’une forme d’immanence. Cela justifierait d’interdire aux élèves de porter des signes religieux à l’école, école qui somme toute est un espace public.

    Or ce raisonnement révèle bien les lacunes inhérentes d’un système non christique : car la pensée ne se construit pas sans confrontation aux différences, ni sans culture de base. Dans un régime catholique, ces différences sont préhensibles et gérables. Dans un régime laïciste, ces différences ne doivent pas exister (la pensée se construit de manière désincarnée). Dans un régime mohamétan, ces différences peuvent exister mais elles se soldent par une infériorisation de l’autre (statut de dhimmi) et une communautarisation obligée.

    Ainsi, on comprend bien comment sur ce point précis, l’Eglise surpasse tous les autres systèmes de croyances, mais également comment l’Eglise catholique peut être la seule organisation réellement responsable d’une vraie laïcité respectueuse des différences dans la société. Depuis le début, l’idée de laïcité française n’a jamais été envisageable que par la présence d’une communauté : non pas les laïcards, mais les catholiques. C’est également la raison pour laquelle la laïcité est en train de s’effondrer au fur et à mesure que notre société se déchristianise. Personne ne peut créer un système christique sans Christ. Ni Marx, ni nos révolutionnaires français n’y sont arrivés, et aucun de ceux là qui à l’avenir se prendront pour des apprentis démiurges n’y arriveront.

    La laïcité à la française est donc, non seulement un système de croyance politique inférieur à l’idée catholique, mais également à l’idée islamique. Car cette dernière a au moins l’avantage de transmettre une identité et une culture cohérentes à ses adeptes, dialectique de transmission qui échappe au laïcisme.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    L’Evêque Portsmouth considère désormais les catholiques comme des étrangers dans leur propre pays :

     

    Jeanne Smits du 02/08/2013

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    Voilà pourquoi je préfère la charia :

     

    Rue89 du 03/08/2013

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    Après l’appel du Pape François, à s’opposer aux lois qui ne respecteraient plus l’homme, le cardinal Burke demande aux Français de continuer à manifester :

     

    NDF du 20/06/2013

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    Rémi Bragues, « l’Europe est le continent malade de ce monde. »

     

    Blog le rouge et le noir du 15/05/2013

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    Mme Nathalie Kosusko-Moriset (UMP) ne veut pas voter contre le « mariage pour tous » pour se faire élir sur Paris :

    Libération 04/04/2013

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    Les contradictions idéologiques de la gauche qui soutient le « mariage pour tous » :

     

    NDF du 04/02/2013

  9. Ping de Léonidas Durandal:

    Les députés UMP ne s’opposent presque pas aux députés PS lors du vote des amendements :

     

    Nouvelles de France du 02/02/2013