Accueil » Eglise/Religion » L’islamisation de la France est une bonne nouvelle, si elle ne veut pas être catholique
Antiféminisme Aimeles

L’islamisation de la France est une bonne nouvelle, si elle ne veut pas être catholique

Publié le 30 janvier 2015 par Léonidas Durandal à 15 h 43 min

Les outrances de la République laïciste envers Dieu sont terminées (2). Ce ne sont pas des Catholiques qui auront su les empêcher, notre Eglise est trop féminisée pour cela, mais bien des Mohamétans. Il était temps parce que l’air devenait vraiment irrespirable. A force de détruire toute idée de sacré, notre société foulait aux pieds ses citoyens, et de plus en plu. Infanticides par avortements, euthanasie, isolement, oppression psychologique au travail et politique dans la société, unions de duos... Une société sous influence islamique aura au moins l’avantage de faire reculer toutes ces conceptions débiles de la vie en société, conceptions individualistes auxquelles notre Eglise catholique féminisée n’aura pas su s’opposer de manière efficace.

Une République propre à faire échouer toutes les institutions qu’elle investit.

Durant 200 ans, nous avons attendu une amélioration. Mais rien n’est arrivé. La bourgeoisie catholique qui a collaboré au système n’aura permis que sa perpétuation et sans résultat. Car il faut bien le reconnaître, en dehors de ce naufrage complet de période récente, l’histoire de la République laïciste n’aura été ponctuée que d’une longue succession de régressions institutionnelles et de massacres qui auront ensanglanté l’Europe entière. Encore aujourd’hui, avec cette histoire ridicule de Charlie Hebdo et ses 17 morts, nous avons réussi à soulever une bonne partie de l’Afrique et du Moyen-Orient et à provoquer par ricochets des milliers d’exactions en dehors de notre territoire. Mais engoncés dans nos certitudes collectives en forme d’aveuglement, nous ne voulons pas le voir. Le plus cruel pour quelqu’un qui a les yeux ouverts, c’est de constater comment d’autres catholiques ont payé le prix de l’incurie athée/maçonnique/judaïque française.

eglise-brulee-niger

Eglise brûlée au Niger

 

La responsabilité des Catholiques français dans ce marasme.

La responsabilité des Catholiques français dans la situation actuelle n’est pas nulle. Notre Eglise qui ne vit que par le culte marial, aura laissé au diable les gisements de foi inexploités. Une Eglise quasi-exclusivement composée de femmes, dont les représentants sont cooptés par leur mère, et qui ne viennent à la foi que par Sainte Marie ou par la croyance en quelque source d’eau magique, cela ne pouvait durer qu’un temps. Juste le temps que la société s’épuise et se confronte à d’autres. C’est fait. Cette Eglise de France faible théologiquement a laissé des organisations diaboliques, d’abord prendre le pouvoir, puis l’exercer sans pitié, et enfin, vaincue, Elle a fini par adhérer au projet du diable. Elle a été si bien pacifiée qu’aujourd’hui, il y a plus d’écologistes athées prêts à se sacrifier pour leur cause, que de Catholiques capables d’endosser la croix du Christ pour améliorer nos environnements mortifères. La République laïciste nous dominait gentiment, nous avons un peu crié au début, nous nous sommes débattus comme une vierge folle, et puis pénétrés virilement par une organisation plus forte, nous avons fini par céder. C’est terrible d’êtres garants de la Vérité mais de se laisser violer. Car il y a une règle de Dieu à laquelle aucune organisation ne peut déroger, même l’Église : « Un arbre se juge à ses fruits ». Dès que l’arbre ne donne plus de fruit, il est impitoyablement brûlé. La République laïciste bien qu’ayant tout échoué, est devenue plus forte que notre Église catholique. La loi naturelle divine est en train de faire le reste.

 

Une Eglise n’ayant pas encore intégré la loi naturelle.

Car une Eglise incapable de respecter la loi naturelle, ne devrait vraiment pas avoir la prétention d’élever les âmes. Elle en est encore à apprendre les règles de fonctionnement du monde. Or cette loi naturelle, n’a pas été pleinement digérée par notre Eglise. Bien entendu, on s’oppose au mariage homosexuel, mais du bout des lèvres, on évite de froisser, on s’occupe de la souffrance homosexuelle en premier, avant de s’occuper de la souffrance du monde et de ses enfants. Oh, les enfants, eux, ils peuvent crever. Ils grandiront dans le mensonge, comme les autres ! Nous récupérerons leur souffrance. On peut tout ! D’ailleurs quelle a été la mobilisation de l’Église sur les infanticides par avortement à l’époque ? Encore moindre que pour les unions de duos. Et pourquoi ? Parce qu’il ne fallait pas faire de vagues concernant les évolutions progressistes, parce que cela concernait des femmes, et qu’il fallait les protéger ces pauvres petits “>

Lire la suite

39 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Coignard – Burkini : la nage en eaux troubles de Marlène Schiappa" Le Point du 26/06/2019.

    Les corps doivent-ils forcément s'exhiber ?

    Sans nous en apercevoir, nous défendons Sodome et Gomorrhe.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.