Accueil » Eglise/Religion » L’islamisation de la France est une bonne nouvelle, si elle ne veut pas être catholique
Antiféminisme Aimeles

L’islamisation de la France est une bonne nouvelle, si elle ne veut pas être catholique

Publié le 30 janvier 2015 par Léonidas Durandal à 15 h 43 min

objets fragiles qui s’étaient faites certainement violer, et qui souffraient, et qu’on récupérerait aussi quand elles souffriraient trop !

L’histoire est cruelle. Les femmes sont parties avorter ailleurs.

Pourtant notre Eglise de France persiste. Pour Elle, le pauvre, c’est toujours la femme. Drôle de déni de la réalité qui laisse une porte grande ouverte au diable, par là où sa tentation se révèle être la plus efficace.

 

L’Église n’a pas su écouter les avertissements qui lui étaient lancés.

Ils auront été nombreux à essayer d’avertir la France. L’un des plus incisifs aura certainement été Georges Bernanos qui s’enflamma contre notre bourgeoisie et le vide occidental qu’elle était en train de promouvoir : «La civilisation européenne s’écroule et on ne la remplace par rien, voilà la vérité. » Eh bien si, ça y est. On la remplace par quelque chose qui n’est plus du vide : la religion islamique. Et il était temps. Car s’il faut vivre dans le mensonge, autant que ce mensonge soit un peu plus proche de Dieu. S’il faut vivre en dhimmis, autant être les dhimmis d’une société religieuse, et non les sous-citoyens d’une République laïciste qui ne respecte même pas ses propres règles s’il s’agit de Catholiques ou de pères.

Une République sanglante, et corrompue.

Car la République laïciste valide les comptes de campagne de ses représentants quand ils sont vérolés de partout. La République laïciste empêche les référendums constitutionnels s’ils s’opposent à ses projets. Et la République laïciste va faire la guerre chez les autres qui ne pensent pas comme elle. La République laïciste tente de se défendre de l’extrémisme islamique, mais pourquoi exactement ? Elle est vide. Plus que vide, son existence même est néfaste au monde. Je ne chanterai plus jamais la Marseillaise, jamais. La Marseillaise est bien le chant qui illustre le fonctionnement de notre noire institution : par le sang et les massacres de bonne conscience. Elle dit se défendre, comme à chaque fois.
bagarreA chaque fois, ou presque, elle agresse les autres, puis s’étonne de leur réaction. Les attentats à Charlie Hebdo n’ont été que le signe d’un retour au réel.
Et ce retour au réel ne vient pas des Catholiques et de leur faiblesse théologique actuelle mais bien des Mohamétans. Eux, vont la mettre à genoux cette République laïciste. Bien entendu, elle pavoise encore. Elle essaie de trouver une issue à sa folie. Elle embastille des enfants de 8 ans pour faire un exemple. Mais je ne suis pas certain qu’elle osera bien longtemps utiliser la police des familles quand des quartiers entiers se soulèveront. Les rigueurs de la loi française et de tous ses valets, c’est pour les familles femellisés, pas pour les croyants soudés entre eux.

Quant à Charlie Hebdo, ils finiront aussi par plier car comme dirait l’autre “la peine de mort, ça dissuade”. Ces dessinateurs pré pubères ont profité de la masse de crétins catholiques et athées qui leur ont donné une caution pour continuer dans la provocation. Cependant, quand le choc sera passé, la réalité sera encore là : la liberté d’expression ne surpasse en rien le respect que l’on doit aux autres. Le Pape a su nous le rappeler. Et les autistes qui voudront persister dans leur individualisme creux devront faire face à cette sentence. Ils se préparent des lendemains qui déchantent.

Le retour au principe de réalité.

Dès à présent, si Charlie Hebdo est autorisé à publier ses caricatures débiles, nous Catholiques, nous sommes empêchés de diffuser notre film sur la conversion pacifique d’un Mohamétan (1). Le sous-citoyen catholique doit encore plier l’échine. Il va le faire, il en a l’habitude. lapotreLa République laïciste se joue de lui comme d’un détail, et elle commence à le censurer de partout, lui et les autres, pour empêcher les “débordements”. Pendant ce temps la société civile fait disparaître la moindre production artistique qui pourrait gêner le Mohamétan moyen (2). Oubliée rapidement la liberté d’expression pour tous, même si personne n’est insulté. Le paravent de la liberté charliesque cache la soumission d’une République déjà vidée de toute substance. Car l’anticléricalisme primaire ne peut plus servir de dogme face à une religion qui n’a pas de clergé organisé.

 

Lire la suite

38 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.