Accueil » Confusion des sexes » L’obligation d’une mixité invivable et qui détruit les hommes
AIMELES Antiféminisme

L’obligation d’une mixité invivable et qui détruit les hommes

Publié le 16 juin 2017 par Léonidas Durandal à 18 h 08 min

trouver un mari et se vident de leurs meilleures éléments au moment de trouver un emploi lorsque l’objectif est atteint (voir les taux de recherche d’emploi après études d’ingénieures) (l’article de 2012 a été remplacé par un publié en 2019. Il n’y a pas d’archives pour l’ancien article qui apparaît comme un marronnier…..)

La mixité est difficile à gérer, inefficiente, voire impossible à mettre en place sauf si l’indifférenciation pouvait être complète, ce que nos natures et nos cultures liées empêcheront toujours. Elle pose des problèmes insolubles, et qui d’ailleurs résolus, ne nous rendraient pas plus heureux, car toujours, nous ne parlerions pas le même langage. Fausse religion, elle perdure dans le mensonge le plus évident.

 

Les ponts

Le dialogue et l’échange entre hommes et femmes est possible et nécessaire. Mais il devrait être ramené à de plus justes ambitions. Proudhon affirmait que la mixité n’était recherchée que par des hommes raffinés, à pulsions homosexuelles ou bien intéressés. Pour lui, les hommes cherchaient naturellement la compagnie des autres hommes, et quand tel n’était pas le cas, c’était une sorte d’anomalie. Au contraire, si comme lui, je pense que la séparation des sexes devrait être la règle générale, la mixité pourrait être pensée de manière intelligente, quand elle peut avoir lieu. Les personnes qui franchissent les barrières, sans devenir la règle, pourraient servir d’intermédiaires. Ceux, celles-là ont des profils bien particuliers. Combien de femmes préfèrent la compagnie des hommes pour échapper à la jalousie de leurs sœurs. Combien d’hommes sensibles trouvent chez les femmes une source d’inspiration. Ces deux groupes ont une connaissance aiguë de la différence des sexes qu’ils savent apprécier tout en ayant appris à s’en défier pour le leur. D’autres ont effectivement une sensibilité raffinée en tant qu’hommes, et d’autres un caractère viril en tant que femmes. Ils forment la diversité humaine, et leur enlever cette différence, notamment par l’indifférenciation, ce serait amoindrir notre humanité.

En vérité, à l’inverse de ce que nous faisons actuellement, nous devrions prendre le monde tel qu’il est en séparant les sexes et en permettant les rencontres quand elles peuvent avoir lieu, par des passerelles épisodiques, et non politiques. Il est à penser que les humains sauront toujours se rencontrer à leur bénéfice mutuel. Comment d’ailleurs vivre sans avoir confiance en notre humanité ? La différence des sexes est un socle sur lequel nous devons construire notre civilisation et l’enrichir, non la supprimer et perdre ainsi nos identités tout en croyant que la culture serait dommageable à nos possibilités de choisir un avenir. L’extrémisme mélangiste a déjà fait tant de ravage qu’il est temps de revenir dessus et ceci pour construire une société qui enfin acceptera les différences.

21 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Le professeur juge la tenue d'une élève « vulgaire », son père s'indigne'" Le Point du 26/09/20520.

    " S'il se sent émoustillé par une gamine de 14 ans, il n'a rien à faire au sein de l'Éducation nationale et devrait songer à se faire soigner. "

    C'est peut-être justement parce qu'il n'a pas envie de se sentir émoustillé qu'il demande une sorte d'uniforme. Car ce père qui imagine qu'hommes et gamines de 14 ans ne puissent être émoustillés l'un par l'autre, est joliment hypocrite. Quant au "ma fille est réservée et pudique", là, les bras m'en tombent. Mais qu'en sait-il ! 

    • Ping de Lou de sexe femelle:

      Le problème, c'est qu'on ne veut plus parler des différences hommes, femmes et lorsque les ados atteignent la puberté ça devient ingérable car ils ne sont préparés à rien. Il est possible qu'elle soit réservée. Beaucoup de jeunes filles le sont à 14 ans. Elles voient leurs idoles porter telle ou telle tenue, elles trouvent cela beau, elles les portent sans se demander si ça excitera les garçons. Le désir masculin est encore assez abstrait à cet âge surtout que leurs camarades masculins  ne savent pas encore leur montrer l'étendue de celui-ci et se débattent de leur côté avec. En plus de cela, les filles ados sont très narcissiques  et les réseaux n'aident pas. Elles passent des heures à se pouponner sans raison et à se regarder amoureusement. Et, aujourd'hui, à prendre des photos. Je sais que c'est dur pour un homme à comprendre mais une femme ne s'habille pas toujours pour séduire. Les féministes qui disent qu'elles le font pour elles peuvent être sincères…Et si elles mentent c'est principalement pour cacher qu'elles font ça pour les autres femmes en premier lieu. C'est une compétition.  Voyez_ça comme une prolongation d'un certain sens de l'esthétisme. Les femmes aiment tous enjoliver, leurs lieux de vie, leur apparence, leurs pensées … En plus, aujourd'hui, on a associé le beau et le sexy que même entre chrétienne ou en est à se demander comment combler ce désir de se sentir belle sans être aguicheuse. Et ces ados qui hier encore n'attirait personne, pouvaient se baigner torse nu sans que personne ne s'en offusque ont encore moins ce discernement là. Et bien souvent, c'est un homme plus âgé, qui leur rappelle que d'une part elles ne sont plus des enfants d'une part et d'autre part que  le désir masculin existe, en se faisant draguer, en se prenant une remarque d'un prof comme ici…chose qu'elles vivent assez brutalement d'où une tendance à la mysoginie chez les jeunes filles. C'est à leur maman de les asseoir et de leur dire qu'un habit peut attirer l'attention. En plus aujourd'hui tout est vexant. Au lycée, j'était fine, je pouvais mettre des minijupes ça n'attirait pas l'oeil. Les décolletés par contre sont à proscrire. C'était l'inverse pour ma soeur. Mais aujourd'hui on nous dirait que l'on peut tout porter peu importe la morphologie et que ça aura le même effet. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Prison ferme pour des policiers de Marseille après une arrestation violente" AFP du 07/05/2020.

    Tout cela pour une leçon 100 fois méritée. La femme du groupe a été prolixe pour dénoncer ses collègues. La juge femme a été impitoyable. La loi est impitoyable pour les petits blancs. Et cette fois, la police en a été victime. C'est son sort en quelque sorte. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Au ministère de la Culture, les entretiens pervers d’un haut fonctionnaire" Libération du 07/11/2019.

    Je me suis pissé dessus, tellement j'ai. Y-a tout de même de sacrés maboules même si un petit pipi, et deux trois photos, parce qu'on est totalement perméable aux femmes, ça n'a jamais fait de mal à personne. 

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Séparer les filles et les garçons à l’école : progression ou régression ?" Figaro du 28/10/2019.

    Enfin une vision des filles non soumises à la culture des hommes, ou assez dominatrice pour ne pas contrôler soucieusement la moindre marge d’autonomie des garçons. 

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Patrice O’Neal : "Pourquoi ne puis-je pas vous harceler ?"" ERTV du 29/09/2019.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    « Brest Métropole organise un événement sportif exclusivement réservé aux jeunes filles », Breizh du 09/04/2019.

    Quand la mixité arrange les filles (à l’école), elle devient obligatoire. Quand la mixité, empêche les filles de cultiver leur ego (dans le sport), elle est supprimée. Il faut dire que le temps des centre aérés mixtes, c’est loin, aussi loin qu’une société où les repères entre filles et garçons étaient stables. Sans que ce nouveau mouvement ne vienne de l’Islam, il est étonnant de constater, encore, les convergences entre le féminisme et cette religion.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    « Ariane, abusée sexuellement par son psy : « Il disait que j’étais ‘une femelle intéressante' » », L’Obs du 12/03/2019.

    Comme tout homme, il avait envie de baiser la femelle. Et la femelle avait envie de se faire ensemencer. Mais le résultat n’a pas été au rendez-vous des attentes. Du coup :

    « L’Ordre des médecins interdit les relations sexuelles avec les patients », L’Obs du 12/03/2019.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.