Accueil » Domination féminine » Loi égalité hommes-femmes : faillite au féminin (+vidéo)
Antiféminisme Aimeles

Loi égalité hommes-femmes : faillite au féminin (+vidéo)

Publié le 8 février 2014 par Léonidas Durandal à 14 h 46 min

la réalité se traduit par ce genre de petites mesures, mais aussi dans des mesures législatives beaucoup plus importantes comme l’obligation faite aux entreprises de payer les hommes et les femmes de manière identique (article 2C, 5ter). Quelle méconnaissance du système économique et des personnes qui y travaillent ! Comme si les entreprises n’étaient pas capables de voir leur profit, et ne rémunéraient pas les personnes selon ce qu’elles leur rapporte. Non, ces femmes qui légifèrent, ne connaissent rien des contraintes économiques, fantasment des femmes qui seraient impliquées comme des hommes et auraient les mêmes compétences, mais qui seraient moins payées, raison en est qu’elles ne perçoivent pas leur propre incompétence. Poursuivant dans leur méconnaissance du droit et de l’entreprise, elles demandent aux employeurs de sanctionner les actes de harcèlement et menacent même les entreprises qui ne se plieraient pas à cette injonction (article 12). Là encore au lieu de confier cette mission à la justice, elles préfèrent tout confondre en demandant aux entreprises de jouer un rôle qui n’est pas le leur, ce qui provoquera, comme d’habitude, de nombreux dysfonctionnements : les fausses accusations devront être sanctionnées sous peine de mettre en porte à faux l’employeur. Quant aux vraies accusations, est-il du rôle de l’employeur de remplacer un juge dans l’estimation d’une sanction juste et proportionnée ? Le peut-il réellement d’ailleurs sans sombrer dans l’autocratisme ou sans être soupçonné de parti pris ? Cette mesure aboutira donc à un renforcement d’un autisme social qui s’est largement développé en France au fur et à mesure que nos organisations se sont féminisées. Ici comme ailleurs, sans autorité légitime, sans l’intermédiaire d’êtres humains moraux, des hommes, des pères qui sont à la base de toute vie sociale épanouie, nous aboutirons collectivement à un enfermement des individus sur eux et certainement au développement du phénomène auquel ces femmes désiraient s’attaquer : le harcèlement d’individus pris entre le fer de l’Etat et la force morale du plus fort ou du plus fou, sans intermédiaires positifs et reconnus entre eux.

Car pour ces femmes, tout doit plier à l’idée qu’elles se font de l’autorité étatique qui doit remplacer le père. Ainsi, les SMS pourront désormais servir de preuve pour prouver le harcèlement moral (article 11). Celles-là n’ont même pas imaginé que la femme harcelée avait pouvoir de changer son numéro de téléphone, la pauvre irresponsable victime d’un méchant homme, ou même que ce genre de preuve n’en étaient pas. En effet, qui prouvera que l’ex-compagnon était bien à l’origine du courrier électronique ? Matériellement c’est impossible. Il faudra encore que la loi abuse de ses prérogatives pour faire condamner dans un lot de coupables, tout un tas d’innocents. L’utilisation du réseau internet sera d’ailleurs un facteur aggravant de harcèlement (article 12). Mais comme pour les SMS, qui prouvera qui était derrière l’ordinateur au moment de faire des publications indélicates ? Oubliés les piratages de comptes, les usurpations d’identité, les récupérations de mots de passe ! Il y a quelques années, on nous certifiait que les séparations amélioreraient le sort de chacun. On en est bien loin. En vérité, la violence dans notre société n’a jamais été aussi grande depuis que les séparations entre hommes et femmes ont été facilitées. Et comme ces féministes échouent, il leur faut toujours aller plus loin dans leur tyrannie. Ce faisant, elles sont même prêtes à attaquer le droit de propriété sans comprendre qu’il fait partie du fonctionnement sain d’une société libre. En cas de déclaration de violences conjugales et de demande de la part de sa compagne, l’homme soupçonné de ce crime sera exproprié automatiquement de son logement, qu’il soit propriétaire ou locataire (article 7). Dans le premier cas, il sera exproprié tant que durera l’ordonnance de protection de sa femme, ordonnance qui, à force de reports, pourra s’étaler sur plusieurs années. Dans le second cas, il sera toujours caution des loyers de son ancien logement tant que durera le bail ! On peut dire que l’Etat assure le service après vente des séparations qu’il a favorisées ! Pour autant, ce genre de mesure mettra-t-elle en confiance hommes et femmes ? Rien de moins certain. L’Etat qui devrait être chargé de rassurer les relations de couples, organise aujourd’hui la défiance entre hommes et femmes et encourage aux comportements immoraux (fausses dénonciations).

 

Le sentiment d’injustice et de révolte des femmes face à la nature.
Dans la théorie du genre, la nature n’existe pas. C’est la dernière invention féministe à la mode et ce n’est pas un hasard si celle-ci s’attaque à la conception même de la nature. La nature est injuste pour “>

Lire la suite

32 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Index égalité femmes-hommes: 17% des entreprises dans le rouge en France", Figaro du 17/09/2019.

    La France, ce grand pays de liberté ! Ce n'est pas 17% qui sont dans le rouge, mais 83% qui sont rouges tendance coco. Et cerise sur le pompon, à mon avis, les 17 % doivent avoir un indice de performance supérieur aux autres. Comme ça, la boucle est bouclée.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    “L’écart de salaire entre Williams et Wahlberg choque les Etats-Unis” Les Echos du 11/01/2018.

    Donc, ils retournent quelques scènes, l’homme négocie seul un tout petit paiement, et les journaux titrent sur une différence de 1500% entre les deux, sans préciser qu’il s’agit d’un paiement modique et à la marge. Pour rappel statistique : 1500% de rien, cela fait toujours rien.

    Complexe de castration mal résolu.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) “Ni vues ni connues, les féministes à l’attaque de la constitution !”, Stéphane Edouard du 18/12/2017.

    Ouhhh, il l’a encore mauvaise de son éviction de M6 :

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.