Accueil » Domination féminine » Loi égalité hommes-femmes : faillite au féminin (+vidéo)
Antiféminisme Aimeles

Loi égalité hommes-femmes : faillite au féminin (+vidéo)

Publié le 8 février 2014 par Léonidas Durandal à 14 h 46 min

l’objet de ses accusations pourra être condamné (article 12). Ce ne sont plus des agissements objectifs qui sont définis par la loi pour déterminer le harcèlement moral, mais là encore des faits juridiques qui relèvent de plus en plus de l’impression. L’Etat tente ainsi de prendre en charge la souffrance de la femme comme un époux idéal aurait pu le faire envers celle qui l’avait choisi pour la vie…

  • Si vous avez l’impression que vos journaux télévisés ou vos émissions radiophoniques vous parlent toujours des mêmes sujets bateaux (violences conjugales, viols, sport féminin etc…), il y a une raison à cela. Depuis plusieurs années, l’Etat oblige de plus en plus les médias à produire des émissions de télévision et de radio dénonçant les violences conjugales et favorisant l’égalitarisme entre homme et femme. (article 16).
  • L’Etat n’utilise pas son pouvoir, uniquement pour sa femme. Il devient femme également.

    Les résultats des élections sont maintenant, largement orientés. Vous êtes obligés, dans la plupart des cas, de voter pour des listes où des femmes ont été choisies pour leur sexe. Or ce principe de quotas est complètement inconstitutionnel (préambule de 1946, constitution de 1958…) et il a fallu une révision constitutionnelle qui ne respectait absolument pas l’esprit de nos institutions pour que la mise en place de ce genre de quotas soit possible (révision en 1999). Dès lors ce système prive des hommes d’accéder à certaines positions dans les listes électorales. Ils restent donc inconstitutionnels quoi qu’on en dise. Mais cela ne dérange pas le moins du monde nos féministes qui s’engouffrent dans la brèche qui a été ouverte depuis quelques années et à chaque fois qu’elles le peuvent. Ainsi l’article 18 de la loi, en plus de tous les quotas de femmes qui ont été votés depuis quelques années (conseils d’administration et autres…), oblige désormais à ce que le maire et premier adjoint d’une commune soient de sexe différent, tout comme les Présidents et Vice-Présidents de conseil général.

    Idem dans les Conseils d’administration des collectivités territoriales qui devront avoir une représentation égale entre hommes et femmes.

    Idem pour les conseils de surveillance, et instances représentatives des établissements publics… (article 20)

    En dehors de toute compétence, l’ensemble de l’appareil d’Etat se féminise. Et alors que les féministes sont en passe d’atteindre tous leurs objectifs, les outils de contrôle de cette féminisation continuent à être financés puisque le fameux Observatoire entre hommes et femmes dans le domaine de la communication et de la culture, milieu pourtant largement féminisé, est confirmé législativement dans ses attributions (article 23). Là encore, il faut traquer les quelques hommes à la traîne, qui osent encore réussir mieux que leurs consoeurs.

     

    Mari et père confondus, la confusion de la mère avec ses enfants :

    La pensée féminine est une pensée englobante, non dans le sens d’un pouvoir extractif et distancié, mais à l’inverse qui procède par mélange. La mère seule peut tuer l’enfant puisque l’enfant c’est elle (infanticide par avortement ou bébés congelés). La mère souffre à l’égal des souffrances de son enfant car l’enfant, c’est elle. Et la mère pense que le monde entier fonctionne comme elle puisque elle et son enfant forment le monde. Appliquant son raisonnement au monde qui l’entoure, sans image paternelle forte, le père et le mari se confondent pour elle dans leurs rôles. Et si un mari commet un crime contre une mère, elle a tendance à penser qu’il le commet directement contre ses enfants. La loi égalité hommes femmes, produite par des femmes entérine donc ce principe : désormais en cas de crime sur la femme, l’autorité parentale du père auprès de ses enfants devra être interrogée par le juge (article 7), sous-entendu, le mauvais mari ferait un mauvais père (dixit Mme Vallaud dans la vidéo 1).

    Mais pas seulement. En cas de violences conjugales, la loi l’autorise à cacher son adresse (article 7). Cette mesure organise la soustraction d’enfant de manière légale, d’une femme envers un mari déclaré violent (qu’il le soit ou non). Ici il ne s’agit plus de faire respecter des décisions de justice ayant trait à la séparation, ni même de protéger une femme victime de violences conjugales, mais de punir le mari en utilisant les enfants.

    Cette confusion généralisée ne s’applique pas qu’en cas de violences conjugales. Tout comme « partir de situations personnelles » (vidéo 1), ce “mélange des genres” est un des principes de vie fort chez de nombreuses femmes qui légifèrent.

    Plus encore, la moindre différence doit “>

    Lire la suite

    32 Commentaires

    1. Ping de Léonidas Durandal:

      "Index égalité femmes-hommes: 17% des entreprises dans le rouge en France", Figaro du 17/09/2019.

      La France, ce grand pays de liberté ! Ce n'est pas 17% qui sont dans le rouge, mais 83% qui sont rouges tendance coco. Et cerise sur le pompon, à mon avis, les 17 % doivent avoir un indice de performance supérieur aux autres. Comme ça, la boucle est bouclée.

    2. Ping de Léonidas Durandal:

      “L’écart de salaire entre Williams et Wahlberg choque les Etats-Unis” Les Echos du 11/01/2018.

      Donc, ils retournent quelques scènes, l’homme négocie seul un tout petit paiement, et les journaux titrent sur une différence de 1500% entre les deux, sans préciser qu’il s’agit d’un paiement modique et à la marge. Pour rappel statistique : 1500% de rien, cela fait toujours rien.

      Complexe de castration mal résolu.

    3. Ping de Léonidas Durandal:

      (Vidéo) “Ni vues ni connues, les féministes à l’attaque de la constitution !”, Stéphane Edouard du 18/12/2017.

      Ouhhh, il l’a encore mauvaise de son éviction de M6 :

      Laisser un commentaire

      Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

      -

      Votre sexe SVP :

      -

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.