Accueil » Art » « L’origine du monde »
AIMELES Antiféminisme

« L’origine du monde »

Publié le 10 décembre 2014 par Léonidas Durandal à 19 h 33 min

de Léonidas Durandal

L’origine du monde pour Léonidas Durandal

Pauvres dégénérés qui ont pris Gustave Courbet au sérieux quand il voyait dans le sexe d’une femme, l’origine du monde. Comme s’il n’y avait rien avant l’enfantement. Le spectateur homme fasciné par son propre désir pouvait en oublier l’essentiel : sa responsabilité virile dans cette fécondation. Quant à la spectatrice femme complaisante, inutile de dire, qu’élevée à l’état de déesse, il lui était difficile de ne pas souscrire des deux mains à cette idée.

Ramener le monde, et par là même l’humanité à un sexe de femme, c’était donc oublier le rôle de l’homme dans cette fécondation, mais c’était aussi oublier que même les truies accouchent. Cette blague minable en peinture a pourtant réussi à s’imposer dans notre modernité comme le summum de la réflexion artistique. Tant et si bien que ce tableau fait aujourd’hui écho, plus que jamais, à notre société. Nous naissons d’un vagin, le monde naîtrait d’un vagin, ou de Gaïa si vous voulez. Or le monde ne naît pas d’un vagin. Le monde est né dans une étable il y a deux milles quinze années, ensemencé par un coup de rein divin. Nous allons bientôt fêter cet anniversaire à Noël.

A la fin, il y a eu la joie. Mais il a fallu d’abord le sang et les larmes. L’accouchement de Marie, c’est un peu l’épreuve avant l’heure, comme un signe avant-coureur de la croix. Joseph est le seul à être présent physiquement pour elle. Ce dernier est l’intercesseur de Dieu le Père sur terre, alors que Jésus est encore petit et fragile.

 

(Re)naître de l’impur.

La naissance de Jésus ne se fait pas dans la pureté. Elle se fait dans la merde d’une étable, en terre étrangère, dans le sang, après que Lui et sa famille eussent été jetés de toutes les maisons respectables. Les humains… souvent ils jettent ce qui ne les intéresse pas pour aller au plus court. Ils jettent les trisomiques pour se faciliter la vie, au moment même où ils passent à côté de l’amour de Dieu. Ils jettent la Sainte famille, certainement pour se prémunir de quelque impureté dans leur foyer. Ce sont les mêmes qui aujourd’hui vous parlent de Marie en des termes doucereux, pour éviter de mettre les mains dans la merde qui les entoure. Non, fermons nos portes, cultivons notre pureté et nos impuretés qui nous regardent en miroir, servons nous de la religion pour notre confort. Sombrons dans la contrition pour mieux nous donner raison. Il y a de l’idolâtrie dans le culte marial en ce moment. Pas une idolâtrie envers Marie comme le croient ceux-là, mais une idolâtrie envers leur propre personne. Ils se sanctifient dans la pureté et l’impureté. Ils vivent en confession close. Ils veulent de l’espoir, quitte à vivre dans le mensonge, quitte à mourir en fanatiques. Le diable leur ferait faire n’importe quoi à ces extrémistes. Ils n’attendent qu’un signe du ciel pour faire n’importe quoi, pour se libérer de toute incarnation. Ils sont des agneaux qui vivent au milieu des agneaux et qui n’ont que cette ambition là dans la vie. Ils sont également tenus par une espérance : que le monde soit sacrifié en sa fin dernière. Voilà leur ultime miséricorde. Suivre Jésus pour sauver le monde ? « Le diable est trop fort » vous répondront-ils immanquablement. Le diable est trop fort en eux surtout. Car il gouverne toutes leurs actions, à travers leur conception de la pureté.

Le texte évangélique qui parle de l’impureté de Marie et de Joseph.

Car Marie vit dans l’impureté jusqu’à sa rencontre avec Jésus le messie. Mais cela n’intéresse pas nos puristes qui veulent pouvoir s’idolâtrer et rester bien enfermés dans leur conception du non sens et de la fin des temps. Ce n’est même pas moi qui le dit et qui le ressent par tous les pores de la peau quand je pense à Jésus et à son sacrifice, mais l’Evangile qui laisse le plus de place à Marie, celui de Luc, au passage 2 22. Marie et Joseph sont allés se purifier au temple, comme tout bon juif de l’époque qui respecte encore l’Ancienne Alliance. C’est un anachronisme de penser que Jésus les avait délivrés de l’Ancienne alliance avant sa mort sur la croix et sa résurrection. D’ailleurs, comme toute démarche humble, « >

Lire la suite

20 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    creche-600x390

    C’est vrai, traditionnellement, on représente Marie en bleu et blanc (enfin, elle n’a pas toujours été représentée ainsi).

    Ici en 2016 à Nantes, au milieu de la crèche, juste après l’enfantement, elle semble irréelle. Les soquettes blanches, c’est le pompon.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Un catho féminisé trouve que la représentation de Marie accouchant aurait quelque chose d’abaissant :

    « Etre ou ne pas être », Koztoujours du 08/01/2015

    Cas typique de névrose qui empêche le croyant de voir Marie dans toute sa splendeur parce qu’il l’a trop déifiée
    C’est pas parce que ça vient de Charlie Hebdo que c’est obligatoirement nul ! Dans ce cas précis, si ça avait pu le faire réfléchir. Non, il préfère commémorer la mort d’anti-cléricaux forcenés un peu par obligation et passer à côté de leur message quand il a un côté christique. Profondément irrespectueux des dessinateurs abattus et de Dieu. Il fallait quand même le faire en un seul paragraphe.

  3. Ping de Demonanar:

    En parlant des « origines politiques du féminisme », quelqu’un a lu « Henry Makow »?

    • Ping de gastirad39:

      Demonanar: Merci de m’avoir signaler l’existence d’Henri Makow. Je le suis à fond, sauf sur le « complot illuminati » Que ce complot existe ou non (pas facile à prouver fautes de preuves), l’implication des Politiques est facile à retracer dans l’histoire européenne. Dès 1830, la loi Guizot crée des postes de femmes pour les Salles d’Asiles qui deviendront les Ecoles maternelles. Alors que les « Infants Schools » anglaises ou les « Kinder Gardens » allemands furent initiés par des hommes. Dès 1880, en plein soit disant Patriarcat, la loi anglaise fait échapper à la tutelle du mari les biens et salaires de la femme mariée. Elle est imitée en 1907 par les Assemblées françaises, totalement masculines. Et depuis le droit de vote des femmes, celles-ci forment la majorité absolue du corps électoral, raison évidente du succès du féminisme auprès des Politiques. Pour moi, je franchis le pas et pense que le monde politique avait tout à gagner en « inventant « le féminisme et en le favorisant.

      • Ping de Demonanar:

        Je ne développerai pas le thème du « complot illuminati » bla bla bla sur ce blog, car ce n’est pas le sujet. 😉 Ce n’a rien de très politiquement correct, et je sais qu’aucun antiféministe n’a envie de passer pour un demeuré en étant associé à des paranoïaques. Cela dit, je peux facilement vous prouver que les preuves accréditant le bien-fondé d’une telle hypothèse recèlent en abondance (illuminati, franc-maçonnerie, appelez ça comme vous voulez). Je vous conseil une lecture plus académique que les ouvrages de Makow en vous orientant vers ceux de Mgr Delassus ou de monsieur Johan Livernette. Bonne lecture.

        http://www.kontrekulture.com/produit/la-conjuration-antichretienne

        https://johanlivernette.wordpress.com/tag/le-complot-contre-dieu/

        • Ping de Léonidas Durandal:

          Je n’ai jamais dit que ce que ce genre de personne disait était toujours faux. C’est l’angle d’attaque qui me gêne particulièrement. Comme si la rédemption n’était pas possible pour les personnes qui font le mal, comme s’ils étaient définitivement voués au mal, comme s’il fallait en faire une obsession également. Il faut apprendre à rejeter le mal, pas lui donner une aura complète sur certains êtres ou le monde.

          De même, comme il y a des gens qui font le bien et le mal à travers l’Eglise, la frontière du mal passe aussi dans le coeur de chacun. La frontière du mal est une frontière intérieure, qui empêche de tendre vers le bien de manière plus ou moins prononcée chez les gens. Mais ces personnes (ceux que vous appelez complotistes) parlent tout le temps comme si elles étaient exemptes de mal. Elles regardent tout le temps dans le coeur des autres, mais jamais elles ne montrent leur coeur. Et pour cause. Or, on ne peut voir le mal à l’extérieur qu’après un long discernement intérieur sur ses propres péchés. Ainsi, si ces personnes disent des choses justes, il y a toujours un moment où elles perdent pieds. Et ce moment correspond exactement à l’instant où leur raisonnement pur ne s’est pas incarné dans leur propre existence de péché. En résumé, je trouve qu’elles manquent de compassion, qu’elles dénoncent trop les personnes et pas assez les actes, et qu’elles sont trop tolérantes avec elles-mêmes et donc, pas assez miséricordieuses avec les autres.

          Et pour conclure, tout ce que je viens de dire, ne m’empêche pas de les écouter. Comme j’encourage toutes les personnes qui me lisent à me critiquer vertement, je les encourage à les écouter et à se faire une idée réfléchie sur ce qu’elles disent, mais surtout je les encourage à se tourner vers leur propre coeur pour progresser, et non essayer de trouver en moi ou en ceux-là des prêts à penser.

          • Ping de Demonanar:

            Je suis pas certain de vous suivre. Je suis d’accord avec ce que vous dites, mais je ne suis pas sûr de saisir le rapport? 😐 Dénoncer la franc-maçonnerie comme constituant une entité satanique n’empêche aucunement de concevoir la rédemption de ceux qui la promeuvent. Aussi, beaucoup de Papes ont dénoncé le caractère satanique de la franc-maçonnerie. On peut très bien être transfuge et rechercher le pardon, mais les idées subsistent et se lèguent. C’est cela que nous dénonçons. 🙂

            Personnellement, je trouve votre travail admirable et complémentaire. Vous m’avez éveillé sur tout un tas de sujets, et je ne pense pas qu’il faille faire une distinction entre vous, nous, les complotistes, etc.

            « Je n’ai jamais dit que ce que ce genre de personne disait était toujours faux. »

            Et je n’ai jamais dit que vous l’aviez dit. 🙂

          • Ping de Léonidas Durandal:

            La vision que l’on a du mal est importante. Ainsi, ce ne sont pas les organisations francs-maçonnes qui sont des entités sataniques, mais le comportements des hommes qui se soumettent à des règles mauvaises. Voilà pourquoi ceux-là se mettent en état d’ex-communication, eux, et pas les entités sataniques qui ne communient pas elles, et ne sont pas des êtres. C’est une distinction subtile mais qui est très importante pour proposer la rédemption.

            Cette distinction est fondamentale mais elle est très compliquée à acquérir. Nous ne la possédons jamais entièrement que lorsque nous sommes devenus saints jeune padawan.

          • Ping de Demonanar:

            « Je ne développerai pas le thème du “complot illuminati” bla bla bla sur ce blog, car ce n’est pas le sujet. 😉 Ce n’a rien de très politiquement correct, et je sais qu’aucun antiféministe n’a envie de passer pour un demeuré en étant associé à des paranoïaques. »

            Je pense que c’est cette formule qui a été mal interprétée. Je ne vous désignais pas, Léonidas. Je constatais seulement que la tournure didactique de ce blog était d’une efficacité supérieure à celle du complotisme, sans pour autant que ces deux visions soient antinomiques.

          • Ping de Demonanar:

            Ca dépend. Bonne chance pour convertir des maçons 33ème degré. Il faut bien comprendre que la franc-maçonnerie repose sur une structure pyramidale. Les hautes instances maçonniques n’accordent jamais leur approbation à une personnalité versatile ou inconstante. Seuls les initiés irrévocablement imprégnés des préceptes maçonniques sont élus et sélectionnés pour représenter les francs-maçons sur la scène sociale.

            Quant aux autres, ils ne dépassent généralement pas les degrés inférieurs de la maçonnerie et sont tenus dans le secret. Ceux-là sont encore sauvables.

            Les disciples les plus hauts gradés sont les véritables moteurs de la franc-maçonnerie.

            On peut observer la réalité d’un tel fonctionnement par la simple étude du champ historique. Les événements qui se succèdent depuis deux siècles ont été le fait de l’imprécation des mêmes dynasties familiales qui se sont dévolu la même tâche à travers les générations.

            La rédemption de la part de ces gens? N’y songez même pas une seconde, ils ont déjà vendu leur âme au Diable. Ils ont commis des actes d’une ignominie telle que vous n’oseriez même pas les imaginer. En tant que catholique, vous devez parfaitement concevoir le fait que des gens aient déjà décroché leur ticket pour l’enfer.

            Je vous invite à lire l’excellent livre d’Antony C Sutton : Introduction à l’ordre des skull and bones. Ca n’a rien d’une plaisanterie ni d’un délire de conspirationniste. J’ai travaillé cinq ans sur ce sujet, et bien que j’ai longtemps douté (comme beaucoup), je suis plus que convaincu que la sphère « tradi » n’est pas débile.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            Vous devriez lire les Evangiles d’aujourd’hui, au lieu de croire en la force maçonnique.

            Evangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 21,28-32.
            Jésus disait aux chefs des prêtres et aux anciens : « Que pensez-vous de ceci ? Un homme avait deux fils. Il vint trouver le premier et lui dit : ‘Mon enfant, va travailler aujourd’hui à ma vigne’.
            Celui-ci répondit : ‘Je ne veux pas. ‘ Mais ensuite, s’étant repenti, il y alla.
            Abordant le second, le père lui dit la même chose. Celui-ci répondit : ‘Oui, Seigneur ! ‘ et il n’y alla pas.
            Lequel des deux a fait la volonté du père ? » Ils lui répondent : « Le premier ». Jésus leur dit : « Amen, je vous le déclare : les publicains et les prostituées vous précèdent dans le royaume de Dieu.
            Car Jean Baptiste est venu à vous, vivant selon la justice, et vous n’avez pas cru à sa parole ; tandis que les publicains et les prostituées y ont cru. Mais vous, même après avoir vu cela, vous ne vous êtes pas repentis pour croire à sa parole. »

            Vous voyez, Jésus peut tout. Quant à vous qui en doutez, vous n’avez pas expérimenté la force de Notre Seigneur. Bien entendu qu’ils peuvent se convertir, et que Jésus peut effacer leur péché, les rendre blanc comme des enfants, si leur coeur se repentit. Après le sacrement de réconciliation, l’âme d’une personne est blanche comme neige, si elle désire renoncer au mal. Il ne faut jamais se croire prisonnier du mal, et se laisser enfermer dans ses propres raisonnements négatifs, qu’on soit maçon ou pas. Car on fait le jeu du mal dans ce cas. Songez que si vous ne leur offrez pas la rédemption, vous ne leur offrez aucune sortie et que vous attendez, finalement qu’ils continuent à faire faire le mal. Est-ce bien cela que vous désirez, qu’ils continuent sur leur voie ?

          • Ping de Demonanar:

            Premièrement, j’ai déjà lu les évangiles. Je suis catholique sédévacantiste.

            Deuxièmement, ce n’est pas parce que je suis lucide sur la franc-maçonnerie que je doute des pouvoirs de NSJC, c’est quoi cette histoire? Le mal existe, et certains ont choisi de devenir des monstres. Jésus ne peut pas forcer à croire en lui celui qui ne veut pas croire.

            Troisièmement, la franc-maçonnerie n’est pas un syndicat du travail sexuel, ce sont des disciples de Satan. Leurs rituels sont ignobles et peuvent aller jusqu’à impliquer des sacrifices d’enfant dans les plus hauts rangs. Renseignez-vous sur les réseaux pédophiles élitistes (Le livre de la honte – les réseaux pédophiles de Laurence Beneux et de Serge Garde) Lisez aussi le rapport Kinsey, financé par les Rockefeller, encore des maçons.

            Quatrièmement, je n’évoque pas la « puissance » de la franc-maçonnerie, mais sa nature. Vous savez ce qu’est un psychopathe? Vous transposez vos propres émotions sur les leurs, ce qui est une erreur manifeste. Ils ne réagissent pas en fonction des notions que nous prêtons au bien et au mal, leurs yeux sont en dehors de la réalité.

            « “En politique, rien n’arrive par accident. Si quelque chose se produit, vous pouvez parier que cela a été planifié de cette façon.”

            Franklin Delano Roosevelt (1882-1945), 32e président américain »

            « Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. […] Est-ce que j’entends par là une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. »

            Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines, dans un message public diffusé en 1976″

            « Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des Etats-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant d’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour constuire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. »

            Memoirs, David Rockefeller, éd. Random House, 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887). p. 405″

            «  »Personne n’entrera dans le Nouvel Ordre Mondial à moins qu’il ou elle ne fasse le serment de vénérer Satan. Personne ne fera parti du Nouvel Age sans recevoir une initiation Lucéférienne. »

            David Spangler, directeur de l’Initiative Planétaire, un projet des Nations Unies »

            Avez-vous lu l’oeuvre complète de Mgr Delassus? Pourtant, je ne pense que Mgr Delassus doutait de NSJC. Ses ouvrages étaient même destinés au Pape. http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Delassus

            Avez-vous écouté une conférence de Monsieur Livernette en entier? Catholique sédévacantiste, je pense qu’il a bien trouvé la foi chrétienne.

            Avez-vous lu Augustin de Barruel? Lui non plus, il ne doutait pas de NSJC. http://fr.wikipedia.org/wiki/Augustin_Barruel

            Avez-vous lu Pierre Hillard? Spécialiste du mondialisme, catholique lui aussi.

            Avez-vous lu Laurent Glauzy? Chrétien lui aussi.

            Avez-vous lu Hervé Ryssen? Spécialiste de la question juive, ouvrages absolument monumentales.

            Avez-vous lu Sophie Coignard? Salim Laïbi? Alain Soral? Sutton? Henry Ford? Douglas Reed? Eustace Mullins? etc.

            Ma dévotion ne traduit pas un manque de foi, elle au contraire consubstantielle à elle. J’ai réussi à transformer des athées acharnés en christophiles grâce à la rigueur de mon apprentissage, et je compte bien finir mon boulot en les persuadant de se convertir pour de bon.

            Moi, je suis prêt à faire un débat pour vous convaincre de l’importance capital de ce sujet, vous verrez que je suis loin de n’être qu’un Padawan. 😉

          • Ping de Demonanar:

            La franc-maçonnerie a notamment été dénoncée par :

            Clément XII, encyclique In Eminenti, 1738 (« constitution valable à perpétuité »),
            Benoît XIV, encyclique Providas,
            Pie VII, Ecclesiam a Jesu Christo, 1821
            Léon XII, Lettre apostolique Quo graviora, 1826
            Pie VIII, Traditi,
            Pie IX, Qui pluribus
            et Léon XIII, Humanum genus, 1884

            « […] Aucun catholique, s’il veut rester digne de ce nom et avoir de son salut le souci qu’il mérite, ne peut, sous aucun prétexte, s’affilier à la secte des francs-maçons. Que personne donc ne se laisse tromper par de fausses apparences d’honnêteté. Quelques personnes peuvent en effet croire que, dans les projets des francs-maçons, il n’y a rien de formellement contraire à la sainteté de la religion et des moeurs. Toutefois, le principe fondamental qui est comme l’âme de la secte, étant condamné par la morale, il ne saurait être permis de se joindre à elle ni de lui venir en aide d’aucune façon. »
            (Léon XIII, Humanum genus, 1884) »

            Le 29 août 1896, le futur saint Pie X écrivait ceci au professeur don Antonio De Angelo, délégué du comité diocésain à la sous-commission antimaçonnique:

            «Combattre la maçonnerie est une oeuvre religieuse et éminemment sociale, parce que cette secte est hostile, non seulement à notre sainte religion dans toutes ses manifestations, mais s’applique à ruiner aussi la tranquillité de l’ordre. Je recommande aux membres de cette ligue de s’intéresser tout spécialement à ces pauvres jeunes gens qui, séduits par d’adroites paroles, se font gloire d’être affiliés à la secte anticléricale, laquelle, sous prétexte de raison et de science, combat directement la foi».

            Combattre la franc-maçonnerie, c’est justement empêcher de faire le mal. Il vaut mieux prévenir que guérir. Bien évidemment que des francs-maçons peuvent se repentir…Ce n’est pas ce que j’ai dit. Je dis juste qu’il existe un point de non retour dans l’ordre hiérarchique. Comment la franc-maçonnerie aurait-elle pu survivre aussi longtemps le cas échéant? Et supervisée par les mêmes groupes de personne? Tous les catholiques devraient prendre au sérieux cette institution du mal, c’est un devoir de foi.

          • Ping de Léonidas Durandal:

            J’ai le plus grand mépris pour le mal. Le mal n’est rien par rapport à Jésus, absolument rien du tout, il profite seulement de nos peurs. Je conchie le diable, le mal, le diable est une saloperie qui ne mérite pas une quelconque reconnaissance de ma part. Les organisations francs-maçonnes, je leur marche dessus de tout mon mépris. Et si la franc-maçonnerie a pu perdurer malgré tout le mal qu’elle a fait, c’est à cause d’hommes qui se sont laissés tentés. Je le répète, si on pense que les plus hauts dignitaires de la franc-maçonnerie ne peuvent pas se convertir, on pense aussi que le mal est supérieur au pouvoir de Jésus. Ce ne sera jamais le cas. Le bien l’emportera toujours sur le mal. Et Jésus peut convertir n’importe quel coeur. Pour lui le mal contenu dans le coeur des francs-maçons les plus pourris, n’est qu’un tout petit détail tant l’amour de Dieu est grand. Véritablement un tout petit détail face à Son océan d’amour. Respirez un grand coup en pensant à moi, Dieu vous emplit les poumons d’amour à chaque instant.
            Et pour conclure, je suis aussi pourri que tous les francs-maçons de la terre, je ne suis pas meilleur qu’eux, je ne suis qu’une putain de saloperie de pécheur. Et sans le pardon de Dieu, je ne serais qu’une sombre merde orgueilleuse, je baiserais n’importe quelle femme venue, je ferai du mal à leurs enfants en les battant de manière injuste, je volerais, je pillerais mon environnement. Et si vous vous croyez meilleur, c’est que vous n’avez pas encore senti à quel point Dieu vous soutenait au quotidien, c’est tout. Vous n’avez pas encore senti toute votre fragilité. Acceptez de n’être rien sans les autres et sans Dieu, vous verrez, vous comprendrez mieux les pécheurs, et vous serez plus miséricordieux à leur égard. C’est cela la croix. Putain qu’est-ce qu’Il est fort ce Jésus. Un jour, j’aimerais comprendre comment on peut arriver à combattre le mal chez nos ennemis tout en étant rempli d’amour à leur égard. Ca c’est encore un mystère pour moi. Mais bientôt, je serai saint.

            La dernière image de Christeros à la fin du générique me hante, quand on voit des archives d’un catholique mexicain qui se fait fusiller en mettant les bras en croix face à ses bourreaux. Il y a eu des époques et des lieux où les catholiques étaient dignes de porter le nom de catholiques. Ce n’est plus le cas en France en ce moment. Mais s’il n’en tient qu’à moi, je vais y remédier.

  4. Ping de gastirad39:

    Léonidas Sujet intéressant et pertinent, mais moins que les origines politiques du féminisme, sujet qui a malheureusement disparu. Est-ce suite à la censure ? A noter qu’un sondage publié par « Valeurs Actuelles » signale que 75% des Français ne font confiance à aucun parti et que 50% pensent que notre démocratie est virtuelle.

  5. Ping de Klaim:

    Bonjour,

    je sais que ce n’est pas le bon endroit pour poster ce lien mais je me permet quand même

    Tout y est ! Cela m’a rappelé votre vidéo sur youtube sur « la GPA en vérité »;

    • Ping de Léonidas Durandal:

      J’ai donc déplacé votre commentaire complet dans « La GPA en vérité ». Puisque vous vous rappeliez de l’article, il suffisait de le publier là ! A moins que vous ayez un problème particulier avec google, je suis assez bien référencé pour que si vous tapez « GPA en vérité aimeles » vous tombiez directement sur mon article. Et même si vous tapez « GPA aimeles ». Pour tous les sujets actuels, il suffit de taper le nom du thème + aimeles sur google. Ou au pire le nom du thème + aimeles.net, vous obtenez un résultat satisfaisant dans 99% des cas.
      Je vous remercie donc pour la publication de votre lien mais pas pour avoir oublié de réfléchir avant de le poster. Sachez qu’un lien posté au bon endroit, cela m’évite 10 minutes de travail et 10 autres minutes d’explications pour faire comprendre qu’un petit acte militant commence par ce genre de petit geste. Pensez que le temps des autres n’est pas extensible.

      • Ping de gastirad39:

        Léonidas: J’ai retrouvé mon commentaire perdu. Il est sur « Les partis politiques se sont vendus au féminisme ». Je partage votre point de vue (à savoir que tous les partis sont féministes sans exception), mais j’irai plus loin. Ce sont les Politiques qui ont « inventé » le féminisme, dans le but de régner en divisant le peuple et en dressant les femmes contre les hommes. Outre les diverses lois votées après 1830, on peut citer comme preuves, les carrières ininterrompues de féministes comme Maria Pape-Carpentier ou Clara Zeitkin. Quels que soient les pays ou les partis au pouvoir !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.