Accueil » Etat de droit et politique » M Dieudonné M’Bala M’Bala victime des fous féminisés.
Antiféminisme Aimeles

M Dieudonné M’Bala M’Bala victime des fous féminisés.

Publié le 30 janvier 2014 par Léonidas Durandal à 9 h 57 min

intrinsèquement, un abus de pouvoir. Son emploi dans « l’affaire Dieudonné » rend déjà suspect les motivations de ceux qui l’utilisent.

A cela se rajoute pour M M’Bala M’Bala, l’accusation « d’organisation d’insolvabilité ». Comme pour la dissimulation, « l’organisation d’insolvabilité » n’a aucune assisse juridique réelle. Soit une personne n’a pas de revenus, soit elle en a. « L’organisation d’insolvabilité » permet pourtant de juger un citoyen pour les revenus qu’il n’a plus, mais qu’il devrait toucher quand même. En somme, quelque chose qui n’existe pas. Pour donner une image, la personne qui a choisi de se suicider fiscalement est donc condamnée pour son suicide. Jamais le système ne s’interrogera sur les raisons de l’acte, une personne normalement constituée ne se privant pas naturellement de tout revenu. Non, le système rajoutera à la souffrance du suicide, une seconde peine : « l’organisation d’insolvabilité ». De plus pour que cette notion juridique soit effective, il faudrait réussir à prouver que le contribuable a bien décidé de se suicider. Et là, cela devient carrément acrobatique. Qui peut sonder les reins si ce n’est Dieu ? Ici, la justice se propose d’imaginer les motivations de celui qu’elle accuse. On est carrément dans le délit d’opinion. Ainsi en matière « d’organisation d’insolvabilité », un juge pourra décider pour un père, si le licenciement qu’il a subi était de sa responsabilité ou pas. Au chômage, devant payer une pension alimentaire, demandant à ce que celle-ci soit réajustée en fonction de sa nouvelle situation, il devra prouver qu’il n’a pas volontairement quitté involontairement son travail. Sinon, il pourra être condamné pour avoir perdu son emploi. Tel est le genre de raisonnement juridique qu’on applique M M’Bala M’Bala. Pour les pères qui n’ont plus de revenus, le système judiciaire peut même poursuivre son harcèlement avec une autre notion juridique qui peut les mener en prison : l’« abandon de famille ». M M’Bala M’Bala n’aura pas à subir ce genre de camouflet, on le fera plier avant.

 

pères injustice

 

 

Ruiner puis reprocher de se protéger.

 

 

Quand bien même il y aurait « organisation d’insolvabilité » et « dissimulation », le système judiciaire n’est pas innocent du fait. Il a poussé M M’Bala M’Bala sur ce chemin là. Après l’avoir privé de la possibilité de travailler, M M’Bala M’Bala a dû organiser ses spectacles dans un bus pour pouvoir s’en sortir. Il a dû rendre rentable le théâtre de la Main d’Or alors qu’on lui coupait tout appui médiatique, il faut le rappeler. Après qu’il ait été bien mis dans la merde, sa maison a été vendue aux enchères, et il a dû faire un appel à souscription pour ne pas finir à la rue. Dès lors je comprendrais bien les raisons qui auraient poussé M M’Bala M’Bala à « dissimuler » ou « organiser son insolvabilité » dans de telles conditions. Quand on fait face à un système qui est prêt à vous détruire, il n’y a rien de plus naturel que de s’en prémunir. S’il y a eu « organisation d’insolvabilité » et « dissimulation », il ne faut pas le reprocher à M M’Bala M’Bala dans ce cas, mais à ceux qui ont tout fait, pour empêcher ce saltimbanque de vivre de ses revenus et de s’exprimer puis qui lui reprochent maintenant de s’en être sorti.

 

Dieudonné spectacle Sani AzuRetrouvez le blog de M Sani ici.

 

Dénigrement médiatique.

 

 

M M’Bala M’Bala, ce salaud de riche qui cachait 650 000 euros en liquide chez lui ! Les journaux ne l’écrivent pas aussi clairement, mais c’est comme si c’était dit. Celui qui est pauvre y verra une somme exorbitante. Il se mettra du côté des puissants. Il n’imaginera même pas combien cette somme est comique au regard de la situation de l’humoriste. Car de qui se moque-t-on ? Famille de Dieudonné

M M’Bala M’Bala ne vit pas seul. Il vit au sein d’une famille très nombreuse, il a des employés à payer, des gardes du corps à entretenir étant donné le sort médiatique qu’on lui réserve. 650 000 euros, laissez-moi rire. Cela ne doit même pas représenter 6 mois de trésorerie pour son entreprise. D’ailleurs, depuis quand est-il interdit de gérer ses biens en liquide ? Depuis quand en France, il est obligatoire de déposer son argent dans des banques ? Depuis quand doit-on vivre dans la transparence la plus complète « >

Lire la suite

8 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Un policier « anti-Dieudonné » ciblé par sa hiérarchie », Le Point du 04/01/2017.

    En plus d’obéir à des ordres débiles, il faudrait que les policiers soient tous débiles et souscrivent à la pêtée pour chiens médiatique anti-Dieudonné.
    De l’inquisition menée sous le drapeau de la tolérance humaniste mon cul.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Zemmour « je ne m’excuse pas » BFM du 09/10/2016.

     

     

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    L’avocat de M Dieudonné s’explique :



  4. Ping de Populasse:

    à Léonidas DurandalMerci pour ton article ci-dessus.Par rapport à ton commentaire, la réponse fatale est selon moi dans « ta question » : »Vous savez, cela fait des années que tout cela est comme ça. Ce que j’ai voulu souligner, c’est que de nombreux hommes le vivent depuis des années dans l’isolement. Aujourd’hui avec l’affaire M’Bal M’Bala, les gens ont de quoi savoir. Ils ne pourront pas dire qu’ils n’avaient pas été avertis quand cela leur tombera dessus. »En effet, d’après ce que je pense, tant qu’une situation particulière n’affecte par une personne directement dans sa propre vie, elle « s’en branle » en fin de compte ! Cette personne te dira : « pauvre Dieudo, je le comprends, ces salauds de ci, ces injustes de là… »Alors lorsque tu dis : «  les gens ont de quoi savoir… » sache que je suis d’accord avec toi car je pense que les gens savent, ont pleinement conscience de multiples injustices, faits iniques, affligeants, avilissants et j’en passe… mais tant que cela ne les touche pas fatalement dans leur foyer, dans leur sphère privé, dans leur chair : ils ne vont pas sortir du canapé/tv/chauffage (il fait froid en ce moment en plus !!) car pour nous le peuple, tant qu’il y aura du pain et des divertissements… RIEN NE CHANGERA JAMAIS.DIEUDO : t’es un des plus GRANDS ! Courage !Ps : en ce moment, c’est l’affaire Dieudo qui nous détourne des vrais problèmes (même si ça aide aussi beaucoup les gens à ouvrir les yeux, la conscience, c’est vrai), le pouvoir s’en sert ne l’oublie pas non plus s’il te plait. A chaque période une affaire en guise d’écran de fumé… c’est la méthode efficace pour nous endormir quand même au bout du compte. Les gens « oublient », passent d’une affaire à une autre et continuent dans le « manège » subliminal de l’indifférence, de la division pour mieux régner ETC…………….

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Très bien, alors entre ces gens qui restent dans leur canapé et moi, il y a un gouffre. Des pays entiers se sont soulevés pour leur indépendance, des peuples entiers de Chrétiens se sont faits massacrer au nom de Jésus, des centaines de milliers d’hommes de Foi ont été transmettre leur savoir au quatre coins de la planète, et tous, ils avaient le ventre plein. Certains ont même choisi de l’avoir vide plutôt que de continuer à vivre dans l’erreur. Il y a une force incroyable en l’homme. Mais même cela semble avoir été oublié. Un rappel de mémoire s’impose.

  5. Ping de John:

    En effet, mais le plus grave, c’est que l’on n’est ni plus ni moins que dans le procès d’intention pur et simple, où le citoyen moyen (ou le riche qui dérange le pouvoir) peut se faire accuser de quelque chose non plus en fonction des preuves mais en fonction d’une déduction, d’une interprétation ou d’une supposition. Cette dérive est naturellement une porte ouverte au totalitarisme, car elle peut s’élargir à tous les domaines. Il suffira désormais de ne pas pouvoir payer ses impôts pour que l’on nous accuse d’avoir fait en sorte de ne pas le faire.On est dans le surréaliste, l’invraisemblable. D’autant que les grosses fortunes et les véritables fraudeurs ne sont pas inquiétés et continuent même à être à des postes décisionnaires importants. On peut le voir avec tous ceux du Parti Socialiste qui sont systématiquement soutenus lorsqu’ils détournent l’argent public.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Vous savez, cela fait des années que tout cela est comme ça. Ce que j’ai voulu souligner, c’est que de nombreux hommes le vivent depuis des années dans l’isolement. Aujourd’hui avec l’affaire M’Bal M’Bala, les gens ont de quoi savoir. Ils ne pourront pas dire qu’ils n’avaient pas été avertis quand cela leur tombera dessus.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.