Accueil » Moyens déloyaux » Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)
Antiféminisme Aimeles

Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)

Publié le 27 février 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 49 min

ferez de son oppression un exemple. Mais le plus courant est de la faire condamner pour des crimes et délits sans victime qui n’ont pas de conséquences directes dans le réel, et mieux, qui n’ont pas du tout de conséquences ou dont les conséquences ne sont pas évaluables. (Plus largement, des infractions comme “mise en danger de la vie d’autrui”, “incitation à la haine raciale”, “apologie du terrorisme”, “fréquentation de site à caractère pédophile”, “détention d’images pédopornographiques”, ne portent atteinte à aucun individu identifiable, ne provoquent aucune nuisance directe à la société, voire peuvent empêcher le travail journalistique ou avoir été perpétrés involontairement, mais ils permettent tout de même de condamner des gens. Dans leur application, ils permettent à des juges politisés de sanctionner l’opinion et même plus grave : l’intention. Aveu de faiblesse, quand les vrais coupables ne sont plus condamnés, la société cherche à contrôler les esprits de tous. De surcroît, le crime étant mal défini, il vise aussi des innocents)

Condamnations pour favoriser la libération sexuelle : une femme porte un voile sur les cheveux ou une robe longue au lycée. Cette pratique est jugée comme portant atteinte à la “libération” des femmes. Les lycéennes concernées se voient obligées de porter des vêtements plus courts sous peine d’exclusion (36). Après le lycée, l’enseignement supérieur est concerné. Quant à la rue, une loi spéciale a été votée pour que les hommes puissent voir le visage des femmes en toutes circonstances et des procès verbaux ont été dressés à l’encontre des individus réfractaires.

Condamnations pour favoriser la pratique homosexuelle : Une femme politique évoque son dégoût d’un tel comportement. Ce sentiment exprimé publiquement devient l’occasion de poursuites dans les journaux, dans son parti politique et devant les tribunaux afin d’élargir la notion d’homophobie à tout rejet de la pratique homosexuelle (32).

Condamnations pour favoriser l’infanticide par avortement : Une personne évoque l’enfance avec de petits chaussons en main à l’entrée d’un centre d’infanticide par avortements (33), elle est condamnée pour “entrave à l’avortement”, motif qui ne veut rien dire en lui-même. Plus largement tout opposant qui s’approche d’un tel centre sanctuarisé est condamnée pour blasphème (34).

Condamnations pour favoriser l’euthanasie : un gynécologue est condamné parce qu’un enfant est né handicapé (35). Sous-entendu, certaines personnes n’auraient pas le droit d’exister. Ce genre de condamnation favorise d’ailleurs autant l’infanticide par avortement que l’euthanasie, les deux étant inextinguiblement liés.

 

 

Etape finale : Ne jamais faire le bilan de ses échecs.

Une fois que toutes les instances médiatiques universitaires, politiques, judiciaires nationales ou internationales ont été noyautées, la culture de mort peut se reposer sur ses lauriers : il suffit d’orienter le regard de la foule toujours vers l’avant et d’oublier les résultats désastreux de 40 ans d’erreurs idéologiques (10). Les autres ont tort parce qu’ils sont extrémistes, et ils sont extrémistes parce qu’ils ont tort (21). 

 

 

 

1 « Il se suicide, ils n’ont rien entendu », Aimeles mai 2013.

2 « La révolution sexuelle et la pédophilie », Marion Sigault, ERTV février 2014.

3 « La loi Veil de 1975 sur l’avortement », Aimeles de novembre 2012.

4 « OMS, la masturbation pour tous à l’école maternelle », ER janvier 2014.

5 « Les enfants singes », Youtube, novembre 2013.

6 « Témoignages de parents et d’enfants élevés par des duos homosexuels : des situations traumatisantes », Rutube de janvier 2013.

7 Article Wikipédia « Le manifeste des 343 salopes ».

8 Tableau statistique des avortements, INED.

9 « Le kiné de Vincent Humbert parle », youtube de novembre 2007.

10 « Suivi en temps réel de la féminisation après 1968 », Aimeles février 2014.

11 « Premier mariage homosexuel en France, Vincent Bruno et les autres », Youtube du 06/06/2013

12 « Loi sur l’égalité », Dailymotion de février 2014.

13 « Permis de tuer pour les femmes victimes de violences conjugales : le cas Alexandra Lange », aimeles novembre 2012.

14 « Tony Anatrelli face à la théorie du genre », Gloria TV de novembre 2011.

15 « La théorie du genre s’étend dans le nouveau classement des maladies psychiatriques, le DSM 5 », Aimeles du 10/06/2013.

16

Lire la suite

94 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Greta Thunberg en mission à Paris pour sauver la planète”, L’Obs du 22/02/2019.

    Comment une petite cruche peut-elle apparaître comme crédible aux yeux de nos sociétés ?

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Il paraît qu’il faut respecter les institutions, respecter le président de la République etc… pendant ce temps :

    “Suite à sa réélection au Venezuela : Nicolás Maduro est-il illégitime ?” Le Point du 10/01/2019.

    A quel moment un discours délirant se change en dépression ?

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Grand débat: Jouanno exclut de quitter la Commission”, AFP du 11/01/2019.

    Elle s’estime surprise des attaques en provenance de la majorité. En fait, en voulant débattre largement et démocratiquement, elle s’est mise à dos ces menteurs qui ont monté de toute pièce la cabale : 150 00 euros brut de salaire, c’est 5 à 7000 euros par mois, soit ce que touche un parlementaire… Donc la polémique a été montée de toute pièce pour la dégager et mettre à la place quelqu’un de plus “souple”, avec lequel les menteurs n’auront pas de surprise.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Marlène Schiappa : “Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ?””, L’Obs du 10/01/2019.

    Cela s’appelle en l’occurrence une théorie du complot. Ils ont tellement l’habitude de déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus, qu’ils croient que les autres font de même.

    Pour information en direction de notre ministre : le don moyen pour Chistophe Dettinger était autour de 15 euros. Il est de 30 euros pour ceux qui soutiennent la cagnotte des policiers…  Ce sont des pauvres qui ont soutenu un accusé prêt à se faire broyer par une machine inique. Ce sont des riches qui protègent leur cul en finançant la cagnotte des policiers. J’espère en l’occurrence qu’ils vont donner le plus possible pour montrer au gouvernement là où il doit prendre l’argent…

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Mariage pour tous et IVG exclus du grand débat national”, L’Express du 09/01/2019.

    Donc vous n’avez pas le droit de discuter de l’assassinat d’enfants, ni de l’invasion migratoire, ni de la destruction programmée des familles, mais à part cela, le gouvernement ne vous prend pas pour des cons.

    Et puis, Chantal Jouanno qui était prête à discuter de tout doit se retirer de la présidence de cette grande consultation suite à une polémique créée de toute pièce sur son salaire, qu’elle gardera de toutes les manières :

    “Jouanno renonce à piloter le grand débat national” AFP du 08/01/2019.

    L’intervention diabolique des loges maçonniques a été pour le moins efficace.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Comment la fachosphère est partie à l’assaut après mon passage sur BFM””, L’Obs du 15/12/2018.

    Manière exemplaire de défendre un crétin inculte et aveuglé par sa haine. Le renversement accusatoire par excellence.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    “Gilets jaunes : « BFM TV ne veut pas jeter de l’huile sur le feu, mais montrer la réalité des faits »”, Le Point du 07/12/2018.

    S’ils sont critiqués par le gouvernement, c’est pour avoir montré la réalité. S’il sont critiqués par les gilets jaunes au point que des journalistes aient été agressés, c’est pour ne pas avoir assez montré la réalité. C’est une différence de taille où BFM qui agit comme censeur défend surtout les positions d’un gouvernement qui voudrait qu’il n’y ait plus aucune liberté d’expression.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    “« Gilets jaunes » : la mauvaise foi d’un tract qui dénonce ce que l’Etat prend, mais oublie ce qu’il distribue”, Le Monde du 22/11/2018.

    En gros, le tract a plutôt raison. Certaines situations sont en fait pires que ce que le tract décrit, et d’autres évidemment moins pires.

    Les contributeurs nets sont plutôt les professions libérales. Les gagnants de la redistribution, ce sont plutôt les fonctionnaires et les immigrés. Ce qui pose évidemment des questions bien plus dérangeantes.

  9. Ping de Léonidas Durandal:

    “Attentat contre Macron : une jolie « fausse nouvelle » montée par la maison”, MPI du 13/11/2018.

    Un oeuf, même pas pourri, contre le président. Ah les terroristes d’extrême droite !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.