Accueil » Moyens déloyaux » Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)
Antiféminisme Aimeles

Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)

Publié le 27 février 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 49 min

ferez de son oppression un exemple. Mais le plus courant est de la faire condamner pour des crimes et délits sans victime qui n’ont pas de conséquences directes dans le réel, et mieux, qui n’ont pas du tout de conséquences ou dont les conséquences ne sont pas évaluables. (Plus largement, des infractions comme “mise en danger de la vie d’autrui”, “incitation à la haine raciale”, “apologie du terrorisme”, “fréquentation de site à caractère pédophile”, “détention d’images pédopornographiques”, ne portent atteinte à aucun individu identifiable, ne provoquent aucune nuisance directe à la société, voire peuvent empêcher le travail journalistique ou avoir été perpétrés involontairement, mais ils permettent tout de même de condamner des gens. Dans leur application, ils permettent à des juges politisés de sanctionner l’opinion et même plus grave : l’intention. Aveu de faiblesse, quand les vrais coupables ne sont plus condamnés, la société cherche à contrôler les esprits de tous. De surcroît, le crime étant mal défini, il vise aussi des innocents)

Condamnations pour favoriser la libération sexuelle : une femme porte un voile sur les cheveux ou une robe longue au lycée. Cette pratique est jugée comme portant atteinte à la “libération” des femmes. Les lycéennes concernées se voient obligées de porter des vêtements plus courts sous peine d’exclusion (36). Après le lycée, l’enseignement supérieur est concerné. Quant à la rue, une loi spéciale a été votée pour que les hommes puissent voir le visage des femmes en toutes circonstances et des procès verbaux ont été dressés à l’encontre des individus réfractaires.

Condamnations pour favoriser la pratique homosexuelle : Une femme politique évoque son dégoût d’un tel comportement. Ce sentiment exprimé publiquement devient l’occasion de poursuites dans les journaux, dans son parti politique et devant les tribunaux afin d’élargir la notion d’homophobie à tout rejet de la pratique homosexuelle (32).

Condamnations pour favoriser l’infanticide par avortement : Une personne évoque l’enfance avec de petits chaussons en main à l’entrée d’un centre d’infanticide par avortements (33), elle est condamnée pour “entrave à l’avortement”, motif qui ne veut rien dire en lui-même. Plus largement tout opposant qui s’approche d’un tel centre sanctuarisé est condamnée pour blasphème (34).

Condamnations pour favoriser l’euthanasie : un gynécologue est condamné parce qu’un enfant est né handicapé (35). Sous-entendu, certaines personnes n’auraient pas le droit d’exister. Ce genre de condamnation favorise d’ailleurs autant l’infanticide par avortement que l’euthanasie, les deux étant inextinguiblement liés.

 

 

Etape finale : Ne jamais faire le bilan de ses échecs.

Une fois que toutes les instances médiatiques universitaires, politiques, judiciaires nationales ou internationales ont été noyautées, la culture de mort peut se reposer sur ses lauriers : il suffit d’orienter le regard de la foule toujours vers l’avant et d’oublier les résultats désastreux de 40 ans d’erreurs idéologiques (10). Les autres ont tort parce qu’ils sont extrémistes, et ils sont extrémistes parce qu’ils ont tort (21). 

 

 

 

1 « Il se suicide, ils n’ont rien entendu », Aimeles mai 2013.

2 « La révolution sexuelle et la pédophilie », Marion Sigault, ERTV février 2014.

3 « La loi Veil de 1975 sur l’avortement », Aimeles de novembre 2012.

4 « OMS, la masturbation pour tous à l’école maternelle », ER janvier 2014.

5 « Les enfants singes », Youtube, novembre 2013.

6 « Témoignages de parents et d’enfants élevés par des duos homosexuels : des situations traumatisantes », Rutube de janvier 2013.

7 Article Wikipédia « Le manifeste des 343 salopes ».

8 Tableau statistique des avortements, INED.

9 « Le kiné de Vincent Humbert parle », youtube de novembre 2007.

10 « Suivi en temps réel de la féminisation après 1968 », Aimeles février 2014.

11 « Premier mariage homosexuel en France, Vincent Bruno et les autres », Youtube du 06/06/2013

12 « Loi sur l’égalité », Dailymotion de février 2014.

13 « Permis de tuer pour les femmes victimes de violences conjugales : le cas Alexandra Lange », aimeles novembre 2012.

14 « Tony Anatrelli face à la théorie du genre », Gloria TV de novembre 2011.

15 « La théorie du genre s’étend dans le nouveau classement des maladies psychiatriques, le DSM 5 », Aimeles du 10/06/2013.

16

Lire la suite

101 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Harcèlement à la Sorbonne : un ex-étudiant condamné à de la prison ferme" Le Monde du 24/06/2019.

    Prendre un fait divers d'une banalité affligeante et en faire un fait de société. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "CE QUI CLOCHE AVEC GRETA THUNBERG" Tatiana Ventôse du 07/06/2019.

  3. Ping de Mindstyle de sexe male:

    Bonjour LEONIDAS. 

    Toute la propagande occidentale est décortiquée dans cet ouvrage gratuit téléchargeable via ce lien : http://manuscritdepot.com/a.david-millet.1.htm

    Mise en bouche du contenu de cet ouvrage :

    CHAPITRE 1 
    Les techniques de communication de masse et les méthodes de maîtrise de la pensée 13

    1. Les expériences normales et les quasi-expériences. 13
    1.1. La représentation du monde. 13
    1.2. L’ouïe et la radio. 15
    1.3. La généralisation technique du procédé des quasi-expériences. 22
    1.4. L’état de dépendance. 24
    1.5. L’impact des quasi-expériences sur les enfants. 27
    2. Les conséquences des quasi-expériences  sur le psychisme humain. 28
    2.1. Le contrôle de la pensée. 28
    2.1.2. Les déformations de la personnalité. 44
    2.2. Les limites de l’utilisation des quasi-expériences pour le contrôle de la pensée. 
    (L’inversion de la pensée) 50
    3. Les thèmes de propagande en usage dans la société occidentale. 54
    3.1. Le culte du matérialisme ou le bonheur par la consommation. 55
    3.2. La violence. 57
    3.3. La corruption des mœurs. 60
    3.4. Le sport. 78
    4. Les autres méthodes de maîtrise de la pensée. 80
    4.1. La publicité (le mécanisme des associations d’idées). 81
    4.2. Méthodologie de la propagande 87
    4.3. L’endoctrinement dans le monde du travail. 93
    4.4. L’éducation des enfants. 96
    4.5. Le rapprochement des propagandes. 98
    4.6. La propagande pour la jeunesse (le mécanisme des deux écoles). 101
    4.7. L’apparence stylistique des biens. La mode. 107
    4.8. La diffusion sonore dans les lieux publics. 112
    5. Conclusion du chapitre 1. 114

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Après avoir parcouru les premières dizaines de page de cet ouvrage, cette approche me pose un problème. Parler de quasi expérience pour s’attaquer à la propagande, c’est assimiler tout média à une forme de propagande et non à un moyen de propagande. Il est évident que tout vécu passe par un filtre, que ce soit celui de médias, mais encore celui de nos propres sens et de nos propres cadres d’analyse. Et que toute vision est distordue, aussi bien celle d’un homme qui rapporte un fait, que celle d’une personne qui le voit directement (il n’y a qu’à songer aux expériences sur la survenue d’un incident et où tous les spectateurs décrivent un agresseur avec des caractéristiques opposées les unes aux autres). Dénoncer ces quasi expériences, c’est croire qu’il nous suffirait d’être exposés à des faits bruts pour comprendre le monde, ce que la propagande actuelle dans le milieu dissident tend à défendre. Or je défends une démarche tout à l’inverse. Sans culture, sans héritage, sans efforts, impossible de comprendre un fait brut. Donner à penser un fait brut sans cadre d’analyse, c’est se jouer de l’orgueil de celui qui lit/écoute/regarde.

      En cela, il faut renoncer à une vision puritaine du monde où nous pourrions avoir une médiation pure, ou bien un accès direct à l’information/la culture. Le processus de pensée ne progresse pas de vérités en vérités, mais d’idées mensongères en idées moins mensongères.

      Les personnes qui usent de propagande, le font souvent parce qu’elles sont convaincues du bien fondé de leur démarche, et elles ne veulent surtout pas s’affronter à une pensée alterne qui les remettrait en question possiblement jusqu’à la dépression. Au lieu de privilégier une vision complotiste du monde où les détenteurs du pouvoir agiraient parce qu’ils ont vendu consciemment leur âme au diable, je préfère travailler sur l’hypothèse de leur ignorance et de leur volonté d’enfermement, surtout dans notre monde où la plus grande ruse du diable, c’est d’avoir fait croire à toute une population qu’il n’existait pas. Qu’il y en ait qui vendent consciemment leur âme au diable, c’est un fait. Mais la majorité les suit par lâcheté et/ou ignorance. Pour ceux-là, ce n’est pas le médias qui pose problème, mais le contenu véhiculé/qu’ils véhiculent.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Est-il obligatoire d'aimer le foot féminin ? " Ecole major du 09/06/2019.

     

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Greta Thunberg en mission à Paris pour sauver la planète”, L’Obs du 22/02/2019.

    Comment une petite cruche peut-elle apparaître comme crédible aux yeux de nos sociétés ?

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    Il paraît qu’il faut respecter les institutions, respecter le président de la République etc… pendant ce temps :

    “Suite à sa réélection au Venezuela : Nicolás Maduro est-il illégitime ?” Le Point du 10/01/2019.

    A quel moment un discours délirant se change en dépression ?

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    “Grand débat: Jouanno exclut de quitter la Commission”, AFP du 11/01/2019.

    Elle s’estime surprise des attaques en provenance de la majorité. En fait, en voulant débattre largement et démocratiquement, elle s’est mise à dos ces menteurs qui ont monté de toute pièce la cabale : 150 00 euros brut de salaire, c’est 5 à 7000 euros par mois, soit ce que touche un parlementaire… Donc la polémique a été montée de toute pièce pour la dégager et mettre à la place quelqu’un de plus “souple”, avec lequel les menteurs n’auront pas de surprise.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    “Marlène Schiappa : “Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ?””, L’Obs du 10/01/2019.

    Cela s’appelle en l’occurrence une théorie du complot. Ils ont tellement l’habitude de déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus, qu’ils croient que les autres font de même.

    Pour information en direction de notre ministre : le don moyen pour Chistophe Dettinger était autour de 15 euros. Il est de 30 euros pour ceux qui soutiennent la cagnotte des policiers…  Ce sont des pauvres qui ont soutenu un accusé prêt à se faire broyer par une machine inique. Ce sont des riches qui protègent leur cul en finançant la cagnotte des policiers. J’espère en l’occurrence qu’ils vont donner le plus possible pour montrer au gouvernement là où il doit prendre l’argent…

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.