Accueil » Moyens déloyaux » Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)
Antiféminisme Aimeles

Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)

Publié le 27 février 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 49 min

les puissants amoraux de ce monde tout en les dénonçant, mais cela leur paraîtra tout à fait normal étant donné leur absence de conscience, mais surtout leur volonté de ne pas la remettre en question en écoutant une pensée alterne.

Leur religion n’est que l’envers d’un système médiatique qui sert leur puissance. En vérité, à force de pouvoir et d’argent, elles en sont arrivées à se prendre pour Dieu. Elles ont perdu la tête et si elles venaient devant nous pour discuter, nous découvririons rapidement la tartuferie. Non, elles préfèrent rester entre elles, former élite, mépriser, et entrer dans la suggestion de masse pour imposer au petit peuple idiot ce qu’elles croient être le bien, leur immanence (31). Ainsi, il s’agit en l’occurrence, non de miser sur l’intelligence des citoyens, mais au contraire, de flatter leurs vices pour arriver à des fins inavouées. Quelles procédures utilisent-elles ?

Dans mon article sur le suicide d’un père dans une école qui n’avait engendré aucune auto-critique de la part du système médiatique, j’avais déjà abordé la question (1). Aujourd’hui, je vais détailler les étapes mentales qui permettent d’imposer de telles aberrations jusqu’à en faire des idées agréées par tous sans aucune forme de remise en question, devenant ce que d’autres ont appelé avant moi le “politiquement correct”. Je vais illustrer mon propos à travers 4 exemples : l’union de duos homosexuels, le débat sur l’euthanasie, la révolution sexuelle et l’avortement (3).

Un préalable au mensonge : y aller pas à pas.

C’est l’histoire de la grenouille ébouillantée parce que la température de l’eau du bain a été progressivement augmentée. Si le peuple s’apercevait où on le mène, il ne l’accepterait pas. Il penserait devenir fou. Petit à petit, on peut lui faire digérer des mesures dont il aurait jugé la dernière inacceptable de prime abord, au nom de bon sens. La limite du bon sens fluctuant de manière variable dans une société relativiste, le système politique adopte des lois de plus en plus extrêmes dans un cadre où le peuple finit par trouver cela normal. Pour illustrer ce phénomène de pas à pas, je donnerai des exemples à chacune des étapes. Pour l’instant, je me contenterai de dire qu’il faut annoncer la fin qu’on veut atteindre quand on est sincère et qu’on utilise ce genre de procédé, ce que nos gouvernants actuels ne font pas. Un exemple : si nos représentants politiques décidaient de se donner les moyens de réduire au maximum le nombre d’avortements dans notre société, une très grande majorité de la population serait prête à accepter des mesures étapes par étapes. Par contre, si ces mêmes personnes affirmaient de but en blanc que leur objectif était de s’octroyer le droit de vie et de mort envers un enfant, que ce soit étape par étape ou non, personne ne serait d’accord. Et pourtant, nous suivons collectivement ce deuxième chemin en France. Les fins de telles idéologies sont donc, nécessairement cachées parce qu’elles sont objectivement mauvaises et qu’elles feraient horreur à tout citoyen un tant soit peu équilibré.

Brève généalogie du mal.

Ces idées perverses actuelles sont nées d’une réflexion laïque qui se veut autonome de la religion et qui tente de penser en termes de valeurs, de manière abstraite. Ces systèmes de réflexion aussi complexes soient-ils sont tous abandonnés les uns après les autres après avoir provoqué plus de morts en 1 siècle que toutes les autres religions réunies depuis l’aube de l’humanité. Cependant, changeant de forme en apparence (de la lutte des classes à la lutte des sexes par exemple), ils survivent encore dans une société qui ne veut pas faire le bilan de ses échecs, et qui trouve toujours de nouvelles idées farfelues et sans révélation pour se donner bonne conscience dans sa maîtrise du monde tout en se concevant sans Dieu. Il faudra rajouter et c’est le sujet de mon article, que toute l’intelligence du monde est vouée à ce projet par trop humain, raison pour laquelle cette fabrique à fantasme a la peau si dure et qu’elle peut tromper autant de gens.

 

Les étapes de la manipulation.

 

Etape 1 : Créer un problème qui n’existe pas.

Le but est de remettre en question des croyances acquises “>

Lire la suite

93 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Il paraît qu’il faut respecter les institutions, respecter le président de la République etc… pendant ce temps :

    “Suite à sa réélection au Venezuela : Nicolás Maduro est-il illégitime ?” Le Point du 10/01/2019.

    A quel moment un discours délirant se change en dépression ?

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Grand débat: Jouanno exclut de quitter la Commission”, AFP du 11/01/2019.

    Elle s’estime surprise des attaques en provenance de la majorité. En fait, en voulant débattre largement et démocratiquement, elle s’est mise à dos ces menteurs qui ont monté de toute pièce la cabale : 150 00 euros brut de salaire, c’est 5 à 7000 euros par mois, soit ce que touche un parlementaire… Donc la polémique a été montée de toute pièce pour la dégager et mettre à la place quelqu’un de plus “souple”, avec lequel les menteurs n’auront pas de surprise.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Marlène Schiappa : “Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ?””, L’Obs du 10/01/2019.

    Cela s’appelle en l’occurrence une théorie du complot. Ils ont tellement l’habitude de déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus, qu’ils croient que les autres font de même.

    Pour information en direction de notre ministre : le don moyen pour Chistophe Dettinger était autour de 15 euros. Il est de 30 euros pour ceux qui soutiennent la cagnotte des policiers…  Ce sont des pauvres qui ont soutenu un accusé prêt à se faire broyer par une machine inique. Ce sont des riches qui protègent leur cul en finançant la cagnotte des policiers. J’espère en l’occurrence qu’ils vont donner le plus possible pour montrer au gouvernement là où il doit prendre l’argent…

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Mariage pour tous et IVG exclus du grand débat national”, L’Express du 09/01/2019.

    Donc vous n’avez pas le droit de discuter de l’assassinat d’enfants, ni de l’invasion migratoire, ni de la destruction programmée des familles, mais à part cela, le gouvernement ne vous prend pas pour des cons.

    Et puis, Chantal Jouanno qui était prête à discuter de tout doit se retirer de la présidence de cette grande consultation suite à une polémique créée de toute pièce sur son salaire, qu’elle gardera de toutes les manières :

    “Jouanno renonce à piloter le grand débat national” AFP du 08/01/2019.

    L’intervention diabolique des loges maçonniques a été pour le moins efficace.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”Comment la fachosphère est partie à l’assaut après mon passage sur BFM””, L’Obs du 15/12/2018.

    Manière exemplaire de défendre un crétin inculte et aveuglé par sa haine. Le renversement accusatoire par excellence.

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Gilets jaunes : « BFM TV ne veut pas jeter de l’huile sur le feu, mais montrer la réalité des faits »”, Le Point du 07/12/2018.

    S’ils sont critiqués par le gouvernement, c’est pour avoir montré la réalité. S’il sont critiqués par les gilets jaunes au point que des journalistes aient été agressés, c’est pour ne pas avoir assez montré la réalité. C’est une différence de taille où BFM qui agit comme censeur défend surtout les positions d’un gouvernement qui voudrait qu’il n’y ait plus aucune liberté d’expression.

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “« Gilets jaunes » : la mauvaise foi d’un tract qui dénonce ce que l’Etat prend, mais oublie ce qu’il distribue”, Le Monde du 22/11/2018.

    En gros, le tract a plutôt raison. Certaines situations sont en fait pires que ce que le tract décrit, et d’autres évidemment moins pires.

    Les contributeurs nets sont plutôt les professions libérales. Les gagnants de la redistribution, ce sont plutôt les fonctionnaires et les immigrés. Ce qui pose évidemment des questions bien plus dérangeantes.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Attentat contre Macron : une jolie « fausse nouvelle » montée par la maison”, MPI du 13/11/2018.

    Un oeuf, même pas pourri, contre le président. Ah les terroristes d’extrême droite !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.