Accueil » Moyens déloyaux » Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)
Antiféminisme Aimeles

Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)

Publié le 27 février 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 49 min

par la société en lui infligeant des informations contradictoires.

Exemples de création de faux problème pour la libération sexuelle : A. Kinsey truque un rapport universitaire dans les années 50 qui va permettre de sur-estimer la proportion de personnes troublées sexuellement (2). Ce rapport va sous-entendre que la morale sociale américaine a échoué et qu’il est temps de mettre fin à l’hypocrisie. Il va aussi permettre de faire croire que l’homosexualité est un problème conséquent dans l’Amérique des années 50 alors qu’il n’est qu’un phénomène anecdotique.

Exemples d’invention de faux problèmes pour les unions de duos d’homosexuels : pour faire passer leur loi en France, les organisations LGBT soutiennent qu’on risque de les séparer de leurs enfants en cas de décès du parent biologique. Ils oublient de dire que le cas ne s’est jamais présenté, que l’enfant en question a surtout été privé de l’assistance d’un de ses parents naturels grâce au recours à une mesure illégale (la PMA ou la GPA) et qu’enfin, il existe déjà des possibilités d’étendre une autorité à un autre adulte devant la loi.

Exemple de création de faux problèmes en matière d’avortement : L’avortement à la suite d’un viol, un cas exceptionnel, qui provoque la furie de l’auditoire, a surtout permis de mettre en scène un drame ayant pour but de couper court à tout débat sur le sujet. De même les féministes ont avancé le chiffre d’1 million d’avortements par an en France avant le passage de la loi pour bien marquer les esprits (7). La première année après avoir encouragé le phénomène, elles ne sont que 137 000 femme qui ont eu recours à l’infanticide par avortement (8). Et on peut raisonnablement penser que lorsque la pratique était illégale, elles étaient logiquement, beaucoup moins…

Exemple de création de faux problèmes en ce qui concerne l’euthanasie : il y aurait des fois, où on ne pourrait pas soigner la souffrance physique et dans ce cas, il faudrait pouvoir supprimer le patient. La peur se propage chez le quidam, d’autant plus qu’en écoutant les médias il peut facilement s’imaginer devoir faire face à des souffrances insurmontables, devenir handicapé et dépressif à la suite d’un accident. L’esprit, en l’occurrence, est prolixe à imaginer le pire à partir de situations dramatiques qu’il ne connaît pas. En fait, toutes les souffrances physiques peuvent désormais être soignées par des sédatifs, sauf incompétence notoire du système médical. Mais l’information principale est cachée, et au nom d’une souffrance qui n’existe pas, ou de l’incompétence d’une partie du personnel médical pro-euthanasie, une partie de la population devient prête à renoncer aux soins.

 

Le rôle des médias est ici crucial. Ils provoquent ou relaient la polémique de manière volontaire, posent des questions de mauvaise foi pour obtenir une réaction émotive à l’inverse de ce qu’ils semblent défendre. Ils se situent ainsi des deux côté du manche : du côté du provocateur, du côté de la réponse à la provocation. Prenons un exemple précis dans ce cas pour bien comprendre. En ce moment, le lobby LGBT et “humaniste” cible ses attaques civilisationnelles au Maghreb contre le Maroc, car il a identifié une faiblesse dans cette société et pense que ce pays peut servir à propager ses déviances dans toute la région. Il faut dire que ce pays a laissé volontairement nombre de ses enfants se faire violer par des pédophiles étrangers en recherche de chair fraîche. Ces enfants devenus adultes ont “naturellement” pratiqué l’homosexualité, et revendiquent désormais en sous-main la possibilité de pouvoir assouvir certaines de leurs déviances de manière officielle. Voici donc comment les médias installés provoquent et récupèrent cette revendication par la provocation. Maroc Hebdo titre :

 

manipulationmassehomo

Les internautes LGBT du monde entier sont à moitié dupes. Ils s’offusquent alors que :

  • Maroc Hebdo présente une image romantique et amoureuse de la pratique homosexuelle.
  • Maroc Hebdo utilise des corps sculpturaux à cet effet, corps prompts à faire fantasmer le lecteur (et la lectrice en particulier surtout si elle est pro-LGBT).
  • Maroc Hebdo pose une question de mauvaise foi à laquelle il ne croit pas un instant que la réponse puisse être “oui”.
  • Maroc Hebdo relaie la revendication du ministère de la santé pour faire débat dans la société et faire “avancer” ces thèmes auprès d’une population de droite molle qui exècre massivement la pratique “>

    Lire la suite

93 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Il paraît qu’il faut respecter les institutions, respecter le président de la République etc… pendant ce temps :

    “Suite à sa réélection au Venezuela : Nicolás Maduro est-il illégitime ?” Le Point du 10/01/2019.

    A quel moment un discours délirant se change en dépression ?

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Grand débat: Jouanno exclut de quitter la Commission”, AFP du 11/01/2019.

    Elle s’estime surprise des attaques en provenance de la majorité. En fait, en voulant débattre largement et démocratiquement, elle s’est mise à dos ces menteurs qui ont monté de toute pièce la cabale : 150 00 euros brut de salaire, c’est 5 à 7000 euros par mois, soit ce que touche un parlementaire… Donc la polémique a été montée de toute pièce pour la dégager et mettre à la place quelqu’un de plus “souple”, avec lequel les menteurs n’auront pas de surprise.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Marlène Schiappa : “Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ?””, L’Obs du 10/01/2019.

    Cela s’appelle en l’occurrence une théorie du complot. Ils ont tellement l’habitude de déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus, qu’ils croient que les autres font de même.

    Pour information en direction de notre ministre : le don moyen pour Chistophe Dettinger était autour de 15 euros. Il est de 30 euros pour ceux qui soutiennent la cagnotte des policiers…  Ce sont des pauvres qui ont soutenu un accusé prêt à se faire broyer par une machine inique. Ce sont des riches qui protègent leur cul en finançant la cagnotte des policiers. J’espère en l’occurrence qu’ils vont donner le plus possible pour montrer au gouvernement là où il doit prendre l’argent…

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Mariage pour tous et IVG exclus du grand débat national”, L’Express du 09/01/2019.

    Donc vous n’avez pas le droit de discuter de l’assassinat d’enfants, ni de l’invasion migratoire, ni de la destruction programmée des familles, mais à part cela, le gouvernement ne vous prend pas pour des cons.

    Et puis, Chantal Jouanno qui était prête à discuter de tout doit se retirer de la présidence de cette grande consultation suite à une polémique créée de toute pièce sur son salaire, qu’elle gardera de toutes les manières :

    “Jouanno renonce à piloter le grand débat national” AFP du 08/01/2019.

    L’intervention diabolique des loges maçonniques a été pour le moins efficace.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “”Comment la fachosphère est partie à l’assaut après mon passage sur BFM””, L’Obs du 15/12/2018.

    Manière exemplaire de défendre un crétin inculte et aveuglé par sa haine. Le renversement accusatoire par excellence.

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Gilets jaunes : « BFM TV ne veut pas jeter de l’huile sur le feu, mais montrer la réalité des faits »”, Le Point du 07/12/2018.

    S’ils sont critiqués par le gouvernement, c’est pour avoir montré la réalité. S’il sont critiqués par les gilets jaunes au point que des journalistes aient été agressés, c’est pour ne pas avoir assez montré la réalité. C’est une différence de taille où BFM qui agit comme censeur défend surtout les positions d’un gouvernement qui voudrait qu’il n’y ait plus aucune liberté d’expression.

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “« Gilets jaunes » : la mauvaise foi d’un tract qui dénonce ce que l’Etat prend, mais oublie ce qu’il distribue”, Le Monde du 22/11/2018.

    En gros, le tract a plutôt raison. Certaines situations sont en fait pires que ce que le tract décrit, et d’autres évidemment moins pires.

    Les contributeurs nets sont plutôt les professions libérales. Les gagnants de la redistribution, ce sont plutôt les fonctionnaires et les immigrés. Ce qui pose évidemment des questions bien plus dérangeantes.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    “Attentat contre Macron : une jolie « fausse nouvelle » montée par la maison”, MPI du 13/11/2018.

    Un oeuf, même pas pourri, contre le président. Ah les terroristes d’extrême droite !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.