Accueil » Moyens déloyaux » Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)
Antiféminisme Aimeles

Manuel de manipulation des masses (Maj au 25 06 2018)

Publié le 27 février 2014 par Léonidas Durandal à 20 h 49 min

forme de libération, mais au contraire, d’enfermement.

Exemples de mots travestis pour l’acceptation des unions de duos homosexuels : mariage au lieu d’unions homosexuelles, mariage pour tous ou mariage d’amour au lieu mariage basé sur des pratiques sexuelles. Pendant un temps, il s’agissait même de parler de « mariage universel » parce que le terme même de « mariage pour tous » faisait trop référence à des pratiques incestueuses ou pédophiles. Enfants de familles homoparentales au lieu d’orphelins privés volontairement de père ou de mère. Homoparental au lieu de sexualité des parents.

Slogan de marionnette

Retrouvez le blog de M Sani ici.

Exemple de vocabulaire transformé en matière d’avortements : « faiseuses d’anges » au lieu de criminelles infanticides. Le terme même d’avortement ou d’IVG (interruption volontaire de grossesse) est contestable. Il s’agit ici de masquer qu’on tue un enfant à son stade premier. Chaque être humain est le fruit d’une union particulière entre un spermatozoïde et un ovule, pas de n’importe quel ovule ni de n’importe quel spermatozoïde. Tout être humain se développe jusqu’à sa mort à partir de cette rencontre, il s’agit donc proprement ici d’infanticide et non d’avortement. La conjugaison du verbe « avorter » dans la langue française se prend d’ailleurs les pieds dans le tapis. Une vie ne peut pas avoir été avortée. La voix passive est complètement incorrecte car illogique. Et ce manque de sens accepté dans notre société en dit long sur notre état mental. Soit cette vie ne pouvait aboutir, soit quelqu’un l’a fait se terminer. Soit l’être n’a jamais existé, soit il n’existe plus. Mais on ne peut parler de quelque chose qui n’aurait jamais existé comme si cette chose était toujours là. Pour vous donner un exemple plus précis quand on écrit : « je suis avorté », quel est cet être qui parle et qui pourtant n’existe plus ? Car il ne peut s’agir de la mère qui parle et qui est elle, toujours vivante. A moins qu’elle ne se considère réellement comme morte. Mais une morte ne parle pas. Malgré la tentative de manipulation du langage par nos « élites », l’enfant tué reste en arrière plan grammatical du discours d’une mère homicide, comme un fantôme. Et ce spectre hante de nombreuses femmes qui veulent accéder à un niveau de conscience normal en humanité. En conclusion, je dirais qu’avant d’avoir organisé le meurtre de nombreux enfants, il a fallu que les personnes pro-avortement réussissent tout d’abord à tuer notre langue.

Exemple de mots changés pour faire passer l’euthanasie : euthanasie au lieu de meurtre, accompagnement en fin de vie au lieu d’euthanasie, mourir dans la dignité au lieu de mourir à cause d’un abandon de soins.

 Euthanasie

Retrouvez le blog de M Sani ici.

 VARIANTE DE LA MANIPULATION DES MOTS : le slogan bêtifiant.

Le slogan bêtifiant a pour but de permettre une identification de la personne qui le reçoit, identification qui va donc jouer sur l’identité profonde de l’être, son ressenti émotionnel. Le slogan interdit la nuance et donc neutralise la pensée. Il est impossible de lui répondre par des arguments sans paraître chiant. On ne répond à un slogan que par un autre slogan et donc par un conflit destructeur de l’autre. Le slogan résume, rassemble une foule d’imbéciles prêts à toutes les extrémités parce qu’ils se croient du côté du bien, ou parfois flatte les côté les plus pervers de celui qui le reçoit. Pour l’avortement “Mon corps m’appartient”, pour l’euthanasie “Mourir dans la dignité”, pour la libération sexuelle “Il est interdit d’interdit”, pour les unions de duos “Le droit à l’amour”. Les féministes américaines ont pu utiliser le “I am one of her”, et dernièrement “HeforShe” comme d’une forme de victimisation sur une inégalité salariale qui reste encore à prouver. Cela marche aussi pour le “Je suis Charlie” suite aux attentats contre les caricaturistes.

 

Etape n°4 : médiatiser de manière partielle, des cas personnels dramatisés.

 

Comme les organisateurs du mensonge sont dans le faux, il leur faut trouver un unique cas qui justifiera tous leurs délires aux yeux de la foule lascive. Et même dans ce cas, ils ont souvent les pires difficultés à mettre en avant une situation dramatique signifiante. Qu’à cela ne tienne. Seuls les aspects intéressants de la situation seront retenus. Le spectateur pourra s’identifier à une victime, parfois créée de toute pièce. Les “>

Lire la suite

94 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    “Greta Thunberg en mission à Paris pour sauver la planète”, L’Obs du 22/02/2019.

    Comment une petite cruche peut-elle apparaître comme crédible aux yeux de nos sociétés ?

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    Il paraît qu’il faut respecter les institutions, respecter le président de la République etc… pendant ce temps :

    “Suite à sa réélection au Venezuela : Nicolás Maduro est-il illégitime ?” Le Point du 10/01/2019.

    A quel moment un discours délirant se change en dépression ?

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    “Grand débat: Jouanno exclut de quitter la Commission”, AFP du 11/01/2019.

    Elle s’estime surprise des attaques en provenance de la majorité. En fait, en voulant débattre largement et démocratiquement, elle s’est mise à dos ces menteurs qui ont monté de toute pièce la cabale : 150 00 euros brut de salaire, c’est 5 à 7000 euros par mois, soit ce que touche un parlementaire… Donc la polémique a été montée de toute pièce pour la dégager et mettre à la place quelqu’un de plus “souple”, avec lequel les menteurs n’auront pas de surprise.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    “Marlène Schiappa : “Qui finance les casseurs ? Des puissances étrangères ?””, L’Obs du 10/01/2019.

    Cela s’appelle en l’occurrence une théorie du complot. Ils ont tellement l’habitude de déstabiliser les gouvernements démocratiquement élus, qu’ils croient que les autres font de même.

    Pour information en direction de notre ministre : le don moyen pour Chistophe Dettinger était autour de 15 euros. Il est de 30 euros pour ceux qui soutiennent la cagnotte des policiers…  Ce sont des pauvres qui ont soutenu un accusé prêt à se faire broyer par une machine inique. Ce sont des riches qui protègent leur cul en finançant la cagnotte des policiers. J’espère en l’occurrence qu’ils vont donner le plus possible pour montrer au gouvernement là où il doit prendre l’argent…

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    “Mariage pour tous et IVG exclus du grand débat national”, L’Express du 09/01/2019.

    Donc vous n’avez pas le droit de discuter de l’assassinat d’enfants, ni de l’invasion migratoire, ni de la destruction programmée des familles, mais à part cela, le gouvernement ne vous prend pas pour des cons.

    Et puis, Chantal Jouanno qui était prête à discuter de tout doit se retirer de la présidence de cette grande consultation suite à une polémique créée de toute pièce sur son salaire, qu’elle gardera de toutes les manières :

    “Jouanno renonce à piloter le grand débat national” AFP du 08/01/2019.

    L’intervention diabolique des loges maçonniques a été pour le moins efficace.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    “”Comment la fachosphère est partie à l’assaut après mon passage sur BFM””, L’Obs du 15/12/2018.

    Manière exemplaire de défendre un crétin inculte et aveuglé par sa haine. Le renversement accusatoire par excellence.

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    “Gilets jaunes : « BFM TV ne veut pas jeter de l’huile sur le feu, mais montrer la réalité des faits »”, Le Point du 07/12/2018.

    S’ils sont critiqués par le gouvernement, c’est pour avoir montré la réalité. S’il sont critiqués par les gilets jaunes au point que des journalistes aient été agressés, c’est pour ne pas avoir assez montré la réalité. C’est une différence de taille où BFM qui agit comme censeur défend surtout les positions d’un gouvernement qui voudrait qu’il n’y ait plus aucune liberté d’expression.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    “« Gilets jaunes » : la mauvaise foi d’un tract qui dénonce ce que l’Etat prend, mais oublie ce qu’il distribue”, Le Monde du 22/11/2018.

    En gros, le tract a plutôt raison. Certaines situations sont en fait pires que ce que le tract décrit, et d’autres évidemment moins pires.

    Les contributeurs nets sont plutôt les professions libérales. Les gagnants de la redistribution, ce sont plutôt les fonctionnaires et les immigrés. Ce qui pose évidemment des questions bien plus dérangeantes.

  9. Ping de Léonidas Durandal:

    “Attentat contre Macron : une jolie « fausse nouvelle » montée par la maison”, MPI du 13/11/2018.

    Un oeuf, même pas pourri, contre le président. Ah les terroristes d’extrême droite !

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.