Accueil » Etat de droit et politique » Martine Aubry le cheval de Troie du féminisme.
Antiféminisme Aimeles

Martine Aubry le cheval de Troie du féminisme.

Publié le 24 septembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

 

Martine Aubry vient de se positionner ouvertement comme candidate féministe :

http://www.liberation.fr/politiques/01012361175-martine-aubry-ose-le-feminisme?xtor=EPR-450206

 

Il ne faut pas y voir un simple opportunisme de sa part. Certes le calcul politique est habile : positionnement stratégique clair, préemption sur de nombreux réseaux associatifs, image progressiste… cependant les intérêts et les idées personnelles ne sont pas toujours opposés. Voici longtemps que Martine Aubry accomplit un travail de fond dommageable à la famille. Martine Aubry nous vend aujourd’hui un féminisme libérateur tandis que nos familles se meurent. Elle autorise l’avortement des mineurs sans leurs parents, elle étend les périodes d’avortement et aujourd’hui veut aller plus loin « dans la parité ». Sans bruit, tout doucement, elle achève la destruction sociale de la France.

 

MartineAubry

 

Sur son chemin, foin des alliances, foin des amis. Strauss Khan, innocent pénalement, aura été sacrifié sans pitié. Peut-être un peu naïvement, déconnecté du reste du monde, DSK était revenu des USA en pensant qu’il avait encore sa place dans le jeu politique français. Il déchantera rapidement. Ses ennemis politiques n’auront pas besoin de faire entendre leur voix, les membres de son propre parti se chargeront de la curée. Les féministes de droite comme de gauche auront sonné l’hallali par de petites phrases piquantes, le remettant bien à sa place. Les infiltrées féministes de gauche finiront le travail dans son propre camp. On se souviendra longtemps de Martine Aubry parlant au nom de toutes les femmes du monde et condamnant les « attitudes » de Dominique Strauss Khan vis à vis des femmes. Avec des amis comme ceux-là, pas besoin d’ennemis. Le féminisme qu’il aura tant défendu au travers de son adhésion au PS et j’espère pour lui par opportunisme (mariage et adoption des enfants par des homosexuels) aura été son supplicier, forme de morale immanente ?

 

Aujourd’hui, forte d’une affaire qui n’en est pas une, rebondissant sur les déboires de son collègue, Martine Aubry fait avancer minutieusement ses pions. Comme son père, je pense qu’elle restera autant dans l’ombre que possible. Assez pour faire sentir son poids mais pas jusqu’au point d’assumer des responsabilités présidentielles. Martine Aubry fait partie de ces loups déguisés en agneaux. Déjà, son père avait ce talent. Avec sa placidité, Jacques Delors avait réussi à nous vendre une Europe du bon sens qui, on le voit aujourd’hui, était un citron. L’histoire se répète. Avec son étonnante constance, Martine Aubry réussira à nous vendre son féminisme. Quand nous nous réveillerons, il sera trop tard : l’usine à gaz aura fini par détraquer ce qui restait de viable dans nos familles françaises.

 

A cause de ce féminisme revenchard qui émanait de Ségolène Royal, celle-ci fut interdite d’accès aux plus hautes fonctions présidentielles. En reculant de la tête à la troupe, les féministes pensent pouvoir faire passer leurs idées lors des prochaines élections. Mais elles se trompent grandement. La coupe est pleine pour de nombreux citoyens. Les Français, comme le reste de l’Europe ne veulent plus de leurs idées. Même si personne ne combat directement le féminisme, de plus en plus de gens censurent ces partis qui leur font un pont d’or. S’il est facile de rester dans l’opposition, il est plus difficile de réunir une majorité. Le libéralisme s’épanouit en réaction à la tradition. Quand c’est au tour des libéraux de faire la majorité, les quelques traditionalistes qui restent, à leur tour, peuvent exercer un droit de veto et prennent ainsi de la force. Comble de l’ironie, après avoir fait perdre leur propre camp, les féministes donneront la victoire, à terme, à la droite nationale. Parce qu’il a empêché le PS d’accéder au pouvoir présidentiel depuis plusieurs décennies, le féminisme est en train de radicaliser les oppositions politiques. A cause de lui, le PS n’est pas une solution politique et la droite électoraliste n’en est plus une. Même pour ceux qui y souscrivent, le féminisme est un poison mortel. A chaque élection présidentielle, c’est marrant de voir tous ces imbéciles se faire une place dans leur propre parti en vendant leurs fesses au lobby LGBT, puis se faire dézinguer devant l’ensemble du peuple. Et le pire est d’avoir inscrit ce programme LGBT dans leur propre projet. Ainsi n’importe lequel de leurs candidats en devient suspect ! La prochaine élection devrait être la dernière chance pour le PS de se faire élire à la présidence de la République. Après le débat se sera trop déplacé à droite et les vieux réflexes LGBT devraient finir de l’enterrer. Quand il faudrait élire un Valls pour le représenter, le PS préfère un Hollande. Et voilà 20 ans “>

Lire la suite

21 Commentaires

  1. Ping de agoraenfants:

    f05745cc5f19def55b1e97f4773005e6

    a en juger par le nombre d’inventions qu’on leur doit, y compris depuis qu’elles sont en position égalitaires dans le monde du travail, on peut effectivement atendre très très longtemps..

    mais il est d ebon ton, dans nôtre société de leur lasisser la place, l’égalité certes mais les privilègeges en sus…bref, nivelons nous par le bas ou combattons efficacement!

  2. Ping de agoraenfants:

    f05745cc5f19def55b1e97f4773005e6

    Nullepart ou la femme est en position hégémonique, ne s’élève aucune revendication paritaire!! c’est constant, donc la parité n’est pas l’objzectif des femmes, c’est l’hégémonie leur graal!

    la discrimination des kids dès la maternelle est bien réelle et occasionne plus du double d’enfants mâles en échec scolaire.

    la monoparentalité féminine ne peut s’exonérer de son rôle dans les douze mille suiides de jeunes par an, dont les proportions sont les suivantes: 4 garçons pour 1 fille.

    les magistrates disent que 80%des enfants en première comparation n’ont pas eu de père…leurs consoeurs trouvent donc logique (aplysies, va)de confier entre 90 et 96% des kids à leur mère!

    les statistiques du 119 démentent largement la violence des pères, puisque les femmes sont responsables à 52% et qu’il convient de rajouter leur famille et nouveau conjoit! ce qui selon moi (peux me tromper) amène le taux de dangerosité et de toxicité autour de 75% dans le milieu maternel.

    une détail, le débat pro/anti féministe serait plus façile à gérer en créant un distinguo sémantique , en différenciant les justes revendication sous le lable féministe et les absurdités et injustice sous un néologisme volontairement péjoratif: femellisme! ce que je fais déjà dans ma prose quotidienne.

    libre alors à la lectrice de s’identifier a la terminologie qui lui va le mieux!

    a priori, les hommes ont construit le monde pour “plaire” aux femmes et celles ci entendent en voler les clés en laissant la maintenance aux être inférieurs qu’elles voient en nous! vielles rancunes, certes , mais aussi tellement plus simple d’évincer que de rivaliser!

    attendons qu’elles inventent enfin quelque chose , un jour, peut être, au lieu de s’attribuer nos attitudes en toute stérilité!

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.