Accueil » Femme moderne misérable » Mouvement féministe La Barbe, encore un poil pour arriver au niveau des hommes.
Antiféminisme Aimeles

Mouvement féministe La Barbe, encore un poil pour arriver au niveau des hommes.

Publié le 15 décembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

La Barbe, ce mouvement féministe qui vise à culpabiliser chaque homme de pouvoir, nous pose une question de la plus cruciale importance :

 

Doit-on tirer sur l’ambulance ?

Franchement, je ne me rappelle pas d’un tel planté médiatique depuis une interview de Jean-Claude Van Damme dans les années 90 sous coco. Cela m’a rappelé aussi mes révoltes d’adolescence :

 

http://www.20minutes.fr/article/841122/deluge-reactions-acerbes-apres-passage-barbe-petit-journal

 

Regardez à 12mn approximativement. Du grand art.

 

Le niveau des féministes n’a jamais été bien plus élevé, mais qu’il se révèle ainsi de manière aussi éclatante à la télévision…

Pourquoi n’ont-elles pas eu l’hypocrisie de faire comme toutes les autres féministes, et de flatter le journaliste présent ? Cela révèle-t-il d’une immaturité totale ? Ou encore pire, croient-elles vraiment que les femmes sont discriminées dans un monde qui tourne entièrement autour d’elles ? Combien de féministes sont reçues dans les journaux pour combien d’antiféministes ? Y-ont-elles même jamais pensé ? Ont-elles cru pouvoir se moquer du système qui les entretient ?

Sans agression de la part du public, ni de la part du présentateur, elles ne sont même pas arrivées à se la jouer complice et à s’en sortir avec les habituelles fleurs qu’elles récoltent facilement… édifiant.

A mon avis, elles sont tellement paranoïaques, qu’elles sont persuadées que le monde entier en veut aux femmes. Ceci expliquerait cette attitude de bouledogue enragé qu’il faudrait vacciner de toute urgence. Celine et Amelie

Laisser un commentaire

Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.