Accueil » Femme moderne misérable » Femmes ministres, enfants délinquants ?
Antiféminisme Aimeles

Femmes ministres, enfants délinquants ?

Publié le 6 novembre 2013 par Léonidas Durandal à 17 h 50 min

Si les familles françaises s’occupaient aussi mal de leurs enfants que le font nos familles de ministres, la France serait une gigantesque prison à ciel ouvert. Parmi nos familles de ministre la délinquance est largement sur représentée. On connaissait les ennuis du frère de Rachida Dati, les condamnations diverses et variées du fils de Charles Pasqua, de François Mitterrand, ou encore les condamnations de Ségolène Royal pour n’avoir pas payé ses employées et qui a tout juste échappé à une condamnation pour travail clandestin. Plus récemment, M Cahuzac a menti sur ses comptes en banques cachés et leurs avoirs douteux. Cependant tout cela est bien connu. Sans alimenter le discours, « ils sont tous pourris », je voudrais seulement attirer le regard du lecteur sur un problème plus spécifique : le nombre de femmes ministres qui ont eu des enfants condamnés pour des faits graves. En ce moment le fils de Marisol Touraine, ministre de la santé, dort en prison (1). Il a attaqué une petite vieille dans son appartement pour lui voler de l’argent. Le fils de Christiane Taubira a lui été condamné pour complicité de vol (2). Nous n’en aurions jamais entendu parler si la dite ministre n’avait pas essayé de faire effacer sa condamnation et si elle n’était pas actuellement ministre de tous les justiciables…

Statistiquement, ce nombre de faits constaté sur des enfants de femmes de ministre est disproportionné, sans parler de toutes celles qui ont des enfants trop jeunes pour avoir encore subi ce genre de revers. Alors y-a-t-il un lien entre délinquance et femmes politiques ?

 Une  belle brochette de femmes qui travaillent au bonheur de la France :

131106minidati 131106minissego 131106ministre1 131106ministreaut 131106ministretaubi 131106ministretour

Politique, un métier prenant.

Il y a peu, Clémentine Autain, féministe et membre du Front de gauche, demandait à ce que les réunions se terminent à des heures raisonnables pour les mères de familles, 17h (3). Tout comme Mme Najat Vallaud, elle a décidé d’avoir des enfants alors qu’elle a un métier extrêmement prenant qui est celui de personne politique. Le dilemme s’est vite posé pour elles : s’occuper de leur métier ou de leurs enfants en bas âge. Entre les deux, Mme Autain semble avoir compris. Elle a levé le pied et son discours envers son compagnon s’est fait plus tendre. Si elle n’a pu être présente pour sa progéniture lors de la période des élections présidentielles, désormais elle semble un peu plus absente du débat médiatique. Ce n’est pas le cas de Mme Najat Vallaud, en pleine action depuis plus de 2 ans, alors que ses jumeaux n’ont que 5 ans. Ceux-là bénéficient-ils de la présence de leur mère ? C’est fortement improbable. Cela va-t-il avoir des conséquences pour leur avenir ? Rien de moins sûr. Croire qu’on peut tout faire, bien, est un mensonge. Et croire que cet abandon, n’aura pas de conséquences, est aussi un mensonge.

Ces femmes sacrifient leurs enfants à leurs ambitions.

Jeunes et belles, elles vendent leur cul à un appareil médiatique avide de tels images. Vous pensez, nous les voyons enfin donner l’exemple ces femmes libérées. Ce serait possible de conjuguer un travail prenant et maternité, bien entendu. Mais dans les faits, c’est impossible, malgré tout leur argent. Et cela donne des résultats catastrophiques. Leurs enfants qui ont manqué d’attention au moment où c’était le plus important, dans leur prime jeunesse, sont blessés à jamais, et les manques d’amour dont ils ont souffert font d’eux des handicapés. Ils ont pourtant du fric, leurs parents sont reconnus, et parfois encore ensemble, mais le défaut d’attention est tel qu’ils en deviennent délinquants. Ces femmes pourraient attendre un peu pour s’engager dans de tels métiers, attendre qu’ils aient passés l’âge de 10 ans par exemple. Mais non, elles sont avides. Elles savent que leur meilleur atout dans une société de l’image, c’est leur jeunesse. Alors elles la vendent tandis qu’elles ne veulent pas renoncer à une/des “>

Lire la suite

11 Commentaires

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.