Accueil » Virez-les » Odile Fillod, critique faussement neutre des opposants à la théorie du genre.
Antiféminisme Aimeles

Odile Fillod, critique faussement neutre des opposants à la théorie du genre.

Publié le 23 octobre 2013 par Léonidas Durandal à 13 h 43 min

que cela. Ici, en quelques heures, la mère aurait été capable de faire apprendre à apprendre à un enfant de manière masculine ou féminine. A la rigueur, elle aurait peut-être pu apprendre à son garçon à se comporter en garçon, ou bien à sa fille à se comporter en fille, même si cela semble complètement irréaliste. Ce serait peut-être possible dans les premiers mois de l’enfance quand bien même j’en doute sans un fondement génétique. Mais apprendre à apprendre de manière masculine ou féminine durant les premières heures de la vie sans fondement génétique, ne me semble être ici qu’une mauvaise farce. C’est pourtant l’idée que défend Melle Fillod en soutenant l’hypothèse qu’une différence de quelques heures permettrait à l’environnement de l’enfant, et donc à la mère dont il ne se différencie pas, d’influer sur son mode d’apprentissage par des gestes courants pour qu’il s’intéresse aux visages plutôt qu’aux mobiles ou inversement selon son sexe. Comment ces gestes pourraient influencer l’enfant à ce point, en quelques heures si ce n’est de manière génétique ? Non, il faudra beaucoup d’années et de discussions pour que l’environnement de l’enfant le mette en accord avec son sexe et sa culture (ou pas), sauf à penser que la mère agit sur l’enfant, j’y reviens encore, par des moyens magiques.

 

 

Conclusion

 

Odile Fillod a fait une bonne analyse statistique de l’étude de Simon Cohen Baron. Si elle était restée sur des propos plus mesurés, elle aurait fait moins d’audience, certes, mais elle aurait été un peu plus proche de la réalité. Elle aurait effectué un travail positif de mise en relief du documentaire d’Harald Eia. En dénigrant son travail, celui de Simon Cohen Baron, ou même le mien, de manière systématique et sans argumenter plus que cela, tout en ignorant les nombreuses erreurs de démarche des théoriciens du genre, cette scientifique a favorisé, et quoi qu’elle en dise, son propre camp, celui des théoriciens du genre. Personnellement, je n’ai pas la prétention comme Melle Fillod, de ne pas avoir d’arrière plan idéologique. Je l’assume, tout comme je pense qu’elle devrait assumer un peu plus le sien. Par contre, si elle voulait vraiment jouer les chevalier blancs en terme d’études faussées et de vulgarisation ratée, je lui conseillerais d’aller faire des recherches du côté du lobby LGBT et de ses adeptes de l’indifférenciation. Melle Fillod ne s’est pas encore répandue sur ce point et je serais curieux de la voir user de la même dextérité dont elle est capable quand elle le veut bien, sur ces nombreuses études payées grassement avec l’argent du contribuable français.

 

L’humanité peut être malade, elle peut se comporter en dessous du règne animal, non malgré son intelligence, mais à cause de celle-ci. Nous crevons de ces visions ridicules, d’utopistes qui à toutes époques précipitent l’humanité dans les guerres, dans les conflits personnels, attirent l’indifférenciation et le sacrifice des boucs émissaires. A chaque époque, ceux-là même cachent leur orgueil par des artifices médiocre. Celui-ci peut-être intelligence, il peut être courage, il peut être honneur. Mais quelque soit le nom qu’il se donne, il n’est que médiocrité. Médiocrité d’une recherche française qui croit réinventer l’eau chaude alors qu’elle gaspille les moyens mis à sa disposition, qu’elle reproduit des erreurs faites mille fois avant elle, médiocrité de personnes qui préfèrent voir le mal dans la société plutôt qu’en eux, et qui sont prêtes à détruire l’ensemble de la communauté afin de survivre, le croient-ils. Médiocrité de ces gens, qui à chaque époque croient pouvoir s’absoudre de toute morale, mais qui ne font qu’en revenir à des temps barbares, pré-christiques, beaucoup plus sanglants que ce qu’ils s’imaginent de la chrétienté, qui placent la philosophie au-dessus de tout, mais qui ne sont que les animaux matérialistes et utilitaristes de notre époque, et qui en sont arrivés, à force d’abrutissement, à s’attaquer à leur animalité même.

 

1 Débat innée-acquis : Blog Allodoxia Le Monde du 30/05/2012

 

 

2 Sexe mensonge et vidéo, Blog Allodoxia Le Monde du 04/10/2013

 

 

3 Fritt Ord Fundation, 08/12/2010, Harald Eia reçoit le prix Fritt Ord, le 14/12/2010, pour son travail journalistique qui a permis de confronter, des démarches scientifiques opposées sur le rôle de la culture et de la nature.

 

 

 

 

4 A propos du Blog Allodoxia Le Monde.

 

 

5 Le paradoxe de l’égalité “>

Lire la suite

21 Commentaires

  1. Ping de chen:

    Il y’aurait une piste à mon avis définitive si elle n’est pas mise sous le tapis par les tenants de la théorie du genre : les personnes ayant changé de sexe.

     

    Ca va être difficile à retrouver mais je me suis souviens d’un docu d’une femme ayant été précédemment un homme : celle ci admettait à  son grand étonnement que sa vision du monde s’en est trouvé bouleversée, notamment dans sa vision de l'”amour”. D’une manière schématique elle était devenue plus “romantique”, à la recherche de plus de tendresse et moins tournée sur le sexe.

     

    Ceci après un simple, si j’ose dire, changement de sexe.

  2. Ping de Tuputupete:

    Ah mais, honte à moi, je n’avais pas pris la peine de survoler le reste du contenu de ce site. Je n’ai pas pris la peine de grand chose en fait, peut-être qu’à 1h je devrais simplement prendre la peine de dormir. Bon, j’espère que j’aurai le temps de revenir faire mumuse prochainement pour me faire censurer pck les gens qui ont des arguments c’pas des gentils 🙁

    En attendant, des kissous 😉

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Bravo, vous avez bien senti que vous n’aviez pas mis le pied au bon endroit. J’ai effectivement censuré votre autre commentaire, parce que je déteste cette désinvolture dont vous faites preuve qui tend à vouloir prouver que vous êtes quelqu’un d’ouverte. Pour moi, elle est surtout un signe de manque d’empathie et de respect certains. Ici, il ne suffit pas d’être intelligent pour pouvoir intervenir. Encore faut-il agir en montrant que l’on a à coeur de se dépasser en termes d’efforts moraux. Sans quoi toute discussion est vaine, le débat l’étant encore plus, ce dont souffre notre société. Je ne vais pas encourager des comportements qui sont à la source même de ce que je combats. Revenez quand vous ferez partie des perdants de ce monde. Alors votre humour me fera rire, votre légèreté aura du sens, vos réflexions porteront du fruit. A dans quelques décennies et amusez-vous bien jusque là.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.