Accueil » Etat de droit et politique » Oser penser l’inégalité juridique entre hommes et femmes
AIMELES Antiféminisme

Oser penser l’inégalité juridique entre hommes et femmes

Publié le 22 juin 2021 par Léonidas Durandal à 8 h 26 min

noreferrer »>ces modèles familiaux suicidaires.

En vérité, la petite liste que j’ai pensé ici est très loin d’être exhaustive. Elle vous donne juste un aperçu de tous les possibles auxquels nous devrions réfléchir pour réellement améliorer la vie en société, au lieu de vouloir nous nourrir d’utopies délirantes et régressives. L’égalité n’amène pas au bonheur, mais à toujours plus de jalousie. Cette mécanique sans fin s’alimente d’elle-même, produisant des individus toujours plus malheureux et toujours plus enclins à contrôler leurs frères (dans un système tribal). L’égalité ne pourra jamais se conjuguer avec la fraternité. Ces deux principes sont par essence antinomiques tout comme l’égalité empêche toute forme d’autonomie de l’individu, sans même parler de liberté. Cette passion pour l’égalité telle que la dénonçait Alexis de Tocqueville voilà près de 200 ans, est aussi à la base de l’effondrement démocratique. Heureusement d’ailleurs. Car si tel n’était pas le cas, la société serait capable de produire des individus identiques et elle prospérait tout de même, telle une fourmilière. Pour l’humanité, ce ne sera jamais le cas, sauf si nous acceptons de régresser à l’état animal. Afin de ne pas retomber dans de tels écueils, pensons à nos conditions réelles d’existence, travaillons sur nos différences sexuelles, augmentons les, et créons une société inégalitaire toujours plus harmonieuse et juste.

Laisser un commentaire

Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

-

Votre sexe SVP :

-

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.