Accueil » Retour sur nous » Où en sont les représentants des hommes aujourd’hui ?
AIMELES Antiféminisme

Où en sont les représentants des hommes aujourd’hui ?

Publié le 14 novembre 2014 par Léonidas Durandal à 19 h 42 min

lecteur qui me lira de se repérer dans tous le fatras actuel. Il est aussi une reconnaissance limitée du travail fait par pas mal d’entre nous, alors même que vous pourriez trouver mon écrit critique. Je remercie d’ailleurs chacun pour le temps qu’il passe sincèrement à la cause des hommes. Je lui en suis reconnaissant. Je l’invite seulement à progresser toujours plus loin et à éviter de se croire au-dessus du panier sans raison. Les personnes qui se sont retrouvées, ou qui se retrouveront en position de délivrer un message, ont une responsabilité énorme. Je pense que chacun d’entre nous sera prêt à leur rendre service. Encore faut-il qu’ils se mettent à notre service et à celle de la cause. Qui sait, nous aurons peut-être, dans les prochaines années, un catalyseur, une personne morale qui sera spécialement mise en avant et qui saura endosser ses responsabilités pour parler au nom des hommes, qui aura réfléchi longuement et de manière efficace au discours cohérent qu’elle doit tenir. En parlant de compétence, je n’ai pas encore cité le ComiteCedif et Affaires familiales qui font un travail formidable sur la protection de l’enfance, et la justice actuelle. Je crois que le pseudonyme Michael Bouvard s’occupe d’ailleurs d’un de ceux-là et je mets un lien au cas où vous auriez besoin de quelqu’un qui sait y faire en matière de communication. Je ne veux pas terminer sans citer  I comme identité.

Je m’excuse pour tous ceux que j’aurais oublié mais qu’ils n’hésitent pas à me faire signe et je leur donnerai un peu de visibilité si je juge que leur engagement en vaut la peine. Bien entendu, je ne donnerai aucune visibilité ici, à tous ceux qui croient que leur dossier personnel suffirait à révéler l’horrible discrimination que les pères subissent, puisque comme je l’ai déjà dit ailleurs, tous nos dossiers juridiques se ressemblent et qu’aucun d’entre nous n’a vécu une situation particulière, à peu de choses près. serge charnayD’ailleurs le public se contre-fout, pour l’instant de leur témoignage. J’en publie tout de même quelques uns de temps en temps, premièrement pour bien montrer à tous que nous sommes dans la même galère, deuxièmement pour constater la faiblesse de nos relais sur internet (ces vidéos restent à des scores minables), troisièmement pour faire mémoire. Sachez d’ailleurs que la personne dont j’ai mis la vidéo en lien dort en prison actuellement pour avoir cru, comme Serge Charnay, que la société et la justice comprendraient l’élan de son cœur. Aujourd’hui, nous avons de nombreux prisonniers politiques qui dorment derrière les barreaux, mais nous sommes tellement mal mobilisés que leur sacrifice n’aboutit à rien. Eux, ne voient que par leur cas. Nous, nous ne savons pas donner un cadre à leur détresse.

 

Question de représentation.

Un dernier problème qui me vient à l’esprit. Nous passons pour des abrutis auprès des juges (comme en a témoigné récemment une féministe institutionnelle sur Agence Info Libre), mais aussi parfois du public. Je pense qu’il faudrait retravailler notre image par rapport à ce constat qui n’est pas à notre honneur. Franchement, un costume digne de ce nom, un sourire, une main tendue, ou même une cravate, ce n’est pas du surplus quand vous organisez une action médiatique ou quand vous vous rendez auprès d’institutionnels. Bien entendu, nous avons tous notre côté artiste et un peu fou fou, mais par pitié, si vous vous présentez en terrain ennemi ou en public, acceptez de jouer le jeu. La société n’acceptera pas de nourrir votre ego. On vous a dit que la société était très tolérante, qu’elle aimait l’éclectisme, et qu’elle n’attendait qu’une chose : vous. Eh bien tout cela est complètement faux. La société française, en particulier, n’a pas changé. Elle veut des signes d’intégration sociale et de soumission des hommes avant d’accepter de les entendre. Elle veut des hommes intelligents avant d’être émotifs qui maîtrisent leur sujet et non des personnes dont les affects empêchent toute expression intelligente de leurs idées. N’espérez pas non plus que votre plainte sera accueillie. Elle fera peur. Cette société veut donc, malheureusement-heureusement, des hommes très au-dessus de la moyenne actuelle, des hommes forts. Au travail !

32 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Jaf Ta Mère 1 – Présentation des origines d'Équité Parentale, le 16 Mai…." Stéphane Lambert du 15/11/2019.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Jean Latizeau président de l'association SOS papa Répond à nos questions ( Première partie )" Juste papa du 23/11/2019.

    et la deuxième partie

     

     

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Jaf Ta Mère 3 – Claude Neris SOS Exclusion Parentale – Abus des services Sociaux" Stéphane Lambert du 13/12/2019.

    En même temps, le type demande la sanction des pères qui ne veulent pas s'occuper de leur famille. comme s'ils n'y étaient pas poussés. Comme si nous avions besoin de ça. Comme si ce n'était pas déjà le cas dans la loi. Ah, cette tendance à se coucher avant d'avoir combattu (de ne pas vouloir accepter le combat qui vous a été imposé) :

     

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "John Goetelen, anti-féministe", Tribune de Genève du 07/03/2018.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "J'arrête (de défendre les droits des hommes). Au suivant !" Alexis Fontana du 12/11/2019.

     

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) "Télé-Québec – Bitch! Une incursion dans la manosphère (16/10/19) (720p)"  Tele québec du 01/10/2019.

    LA société n’a pas encore ouvert les oreilles.

    • Ping de Jean de sexe male:

      La revendication de l'égalité hommes-femmes est une revendication sexiste. La demander c'est ne pas respecter la différence de l'autre sexe. Pendant des millénaires les hommes, ne respectant pas la différence de la femme l'ont considérée inférieure. Aujourd'hui les femmes ne respectant pas la différence de l'homme ont tendance à le considérer mal éduqué ou malade. Il est pourtant nécessaire d'assumer la différence des sexes sinon si un homme égale une femme, une femme peut remplacer un homme, une mère peut remplacer un père. Aujourd'hui en étant dans cette idéologie égalitariste on veut institutionnaliser l'inutilité des hommes et des pères dans l'éducation des enfants (avec la PMA pour toutes

  7. Ping de Jean Gabard de sexe male:

    Tant que les hommes (comme les femmes) revendiqueront l'égalité femmes-hommes les hommes ne pourront pas exister en tant que père. L'égalité ne peut exister entre un homme et une femme. C'est la raison pour laquelle il faut respecter strictement l'égalité en droits. Si on croit qu'une femme égale un homme, une femme peut très bien remplacer un père….

    Jean GABARD Auteur de : –  « Materner ou éduquer – Refonder l’école », Les Editions de Paris.  « Le féminisme et ses dérives – Rendre un père à l’enfant-roi » Les Editions de Paris.

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Entretien sur la paternité avec Didier Quiertant de SOS Papa – Nord Picardie » Café des hommes du 08/05/2019.