Accueil » Homme féministe » Paul Binocle, le niveau zéro de la conscience humaine.
Antiféminisme Aimeles

Paul Binocle, le niveau zéro de la conscience humaine.

Publié le 5 décembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

A vous tous les Binoclards de la pensée.

Jaloux de mon succès, un petit artistaillon s’est permis d’écrire sur moi :

 

http://paulbinocle.blogspot.com/2011/06/antifeminisme-aimeles.html

 

Je me moquerais totalement de son existence s’il ne polluait pas les recherches antiféministes sur google et s’il ne s’appropriait pas une partie de mon audience à bon compte.

 

Donc voici un article pour polluer le pollueur. Le talent ne s’achète pas en parasitisme.

 

Paul Binocle, artiste manqué, éternel looser, jaloux de savoir qu’il est un raté ayant fait des études de graphiste ou dans les beaux-arts, a créé un concept pour le moins galvaudé : puisqu’il est incapable de création personnelle et originale, il parasitera les autres. C’est vrai aujourd’hui, tout dogme doit être impitoyablement abattu.

 

Voilà une des raisons de la petite audience de ce blog, il correspond à l’esprit nihiliste de notre époque. Rien ne peut plus être créé dans le domaine de la philosophie, Marx ayant été le dernier penseur digne de ce nom. Depuis, nous vivrions une longue décadence. Dans ce projet de la fin des temps, il faut détruire chaque penseur qui s’écarterait de la droite ligne du parti, à coups d’invectives, sans argumentaire, par de grands slogans, et surtout favoriser la pensée commune en se croyant original. La contestation comme seul concept, preuve d’une adolescence qui s’attarde, qui s’attarde… qui n’en finit pas.

 

Trop fainéant pour créer un vrai concept, le binoclard a choisi de faire simple pour faire bien. Confondant simplicité et simplisme, il a inventé un petit personnage censé matérialiser ce collectif de créateurs. Cette image de Paul Binocle devait certainement permettre d’être tout sans être rien, d’être reprise facilement par tous les créateurs participant à cette mascarade artistique, et d’imprimer au binoclard différents sentiments, rapidement :

 

Paul Binocle a chapeau Paul Binocle a nez Paul Binocle bougon Paul Binocle beta Paul Binocle moqueur
Paul Binocle placide Paul Binocle robot Paul Binocle sceptique

 

Temps de création : 5 min

 

 

 

Un enfant de 2 ans aurait pu reprendre ce concept qui d’ailleurs a déjà été maintes fois utilisé et de façon plus originale (Shadocks, collection monsieur madame, etc…).

 

 

Ce collectif qui s’est permis de critiquer vertement la mise en page de mon site (“Je demande une fois de plus aux psychologues qui me lisent d’étudier sérieusement le lien entre incapacité à créer un site web agréable à l’œil et problèmes mentaux”), mise en page faite à la hauteur de mes moyens en terme d’informatique, le blog de ce collectif dis-je, devrait être irréprochable concernant sa propre mise en page. Il n’en est rien. Plus de la moitié de la page du blog ne contient rien !

 

 

Paul Binocle 1

 

 

Il est significatif de constater que quand on a rien à dire, même les questions graphiques ne peuvent pallier à toutes les inconsistances intellectuels d’un auteur. Il y a même certaines personnes qui penseraient que ce sont les graphistes qui auraient de sérieux problèmes psychologiques, se réfugiant dans un monde virtuel et superficiel, mais bon…….. je ne cautionnerais pas de telles généralisations même si elles se vérifient ici.

 

Le culot ne s’arrête pas là, bien entendu. On voudrait me donner des leçons en terme “d’intelligence” tandis que la seule référence en terme d’intelligence du Binoclard a été de vouloir faire un article dénonçant “les dérives du féminisme extrême” et de s’être retrouvé à faire un article soutenant le féminisme ! Et de le dire ouvertement ! Les citations d’articles servent d’unique argumentaire, comme si nous étions tous à penser la même chose.

 

Je ne doute pas qu’entre eux, les Binoclards pensent tous la même chose. Et ils ne doivent pas comprendre pourquoi le monde ne change pas ! Il suffirait d’appliquer leurs recettes… Ils ne comprennent pas qu’ils représentent la pensée commune, et qu’ils n’ont aucune forme d’originalité. Ils accompagnent la pensée dominante tout en se croyant à la pointe de tous les combats. Ils sont dans le ventre mou du mammouth, et, bien au chaud intellectuellement, prétendent faire rire le monde en le dérangeant. Les Binoclards ne dérangent rien, même si, parfois, ils peuvent faire rire. “>

Lire la suite

Abonnez-vous

Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle

87 Commentaires

  1. Commentaire de Richard:

    Alors justement dans ce monde de faux semblants, je crois qu’il est nécessaire de dire que les termes se confondent comme les personnages, le féminisme se confond avec la féminité dans l’esprit des gens, comme le pacifiste se confond avec le pacificateur. Je crois que c’est cela qu’il faudrait éclaircir avant tout discours trop partisan.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Abonnez-vous

    Puis validez votre inscription dans votre boîte courrielle