Accueil » Homme en lutte » Pécho en mode catho
Antiféminisme Aimeles

Pécho en mode catho

Publié le 22 janvier 2019 par Léonidas Durandal à 18 h 22 min

has-background has-very-light-gray-background-color » style= »color: #0e2c6d; padding-left: 60px; »>Pas de sexe avant le mariage, c’est préférable

Eviter d’avoir des relations sexuelles durant cette période est très bénéfique à l’entente future du couple. Il n’y a rien de plus bête et de plus facile que le sexe. Or ce dernier a une fâcheuse tendance à brouiller les esprits en vous envoyant moult décharges hormonales de la même famille que l’héroïne. Autant dire que s’essayer avant se marier pour se connaître, comme pourrait le dire un gauchiste, c’est surtout se rendre dépendant et s’aveugler totalement. Bienheureux si vous tombez sur la bonne partenaire. Mais en l’occurrence, les défauts que vous discernerez avant le mariage et dont vous discuterez, la relation elle-même, n’en sera que plus claire si vous en débattez avant.

Vous gagnerez énormément de temps pour la suite si vous vous posez ces questions en couple : « qu’attendez-vous de la vie, qu’attend-t-elle de la vie, combien vous voulez d’enfants, quel rôle la femme doit jouer dans son ménage, qu’exigera de vous votre femme, comment voulez-vous éduquer vos enfants, qu’est-ce que vous ne supportez pas, qu’est-ce qu’elle ne supporte pas…  ».

D’ailleurs, je vous invite à vous méfier des filles qui vous font un chantage au sexe indicible, et qui veulent coucher tout de suite en mettant en jeu votre virilité. La gauchiste qui veut absolument se faire baiser, cache un énorme complexe d’infériorité qui vous retombera sur la gueule. Elle se sert du sexe pour combler ses manques et autant dire que vous découvrirez que vous faites face à une harpie bien tard. Soit elle n’a pas confiance en elle, et elle représente un danger pour vous, ou alors elle n’a aucun sentiment pour vous et veut seulement jouer à la culbute. Si votre relation est basée sur le sexe, elle ne tient sur rien. Dîtes-vous bien que le plus clair de votre temps, vous ne ferez pas l’amour avec votre épouse, et qu’il faudra pourtant qu’une forme d’entente naisse de cet état. Si vous n’arrivez à vous supporter qu’au pieu, vous ne partagez absolument rien avec cette personne. Vous avez été trompé par votre sguègue.

 

Pas de complexes, mais du pragmatisme

N’hésitez pas à vous marier jeunes. Le sentiment amoureux des premières années est un bijou à chérir et à protéger, fragile et qui disparaît avec la maturité. Avec l’âge, votre situation ne s’améliorera pas. Les valises risquent de s’accumuler, les désillusions, la faiblesse aussi, et pour les femmes pire : la flétrissure. Aujourd’hui toute la société concourt à retarder l’âge du mariage des demoiselles qui sont très fécondes de 15 à 24 ans. La société n’a trouvé mieux que de stériliser les ventres en leur faisant faire de longues études inutiles et coûteuses. Les priorités ne sont plus respectées et s’il est bon qu’une femme soit très cultivée, notamment pour le bien de ses enfants, elle pourrait l’être de bien d’autres manières.

Durant ses études supérieures, une femme doit absolument miser sur un cheval, quel qu’il soit. Le problème sera qu’elle va côtoyer des hommes qui manquent encore de maturité. Il faudrait trouver des systèmes de rencontre entre jeunes professionnels hommes et des étudiantes, mais cet incubateur social est encore à inventer.

Concernant la vie ensemble. Un des deux doit faire avancer le couple. L’autre doit suivre. Dans certains mariages traditionnels indiens, la femme fait trois tours autour de la table suivie de son mari, puis le mari fait quatre tours autour de la table suivi de son épouse. Cette tradition signifie que la femme souvent guide le couple durant les débuts. Mais qu’elle devra céder cette place à l’homme à l’âge de la maturité venue. Elle signifie aussi que de cette cession dépendra la majorité de la vie du couple.  

Réfléchissez toujours en termes de complémentarité. Il faut bien qu’à un moment donné ou à un autre, quelqu’un prenne des initiatives. Ne soyez pas offusqué de suivre en tant qu’homme. S’il est de bon ton que vous tranchiez les débats pour le bien de l’humanité, dans le cas contraire vous pourrez exercer un pouvoir de censure très fort, pour autant que vous ayez la force de vous affirmer. Ne vous laissez pas aller non plus, et ne la laissez pas aller.

Les croyances les plus profondément ancrées chez l’un des deux membres du couple finissent par s’imposer à l’autre. Autant dire que si la religion n’est qu’un verni chez vous, « >

Lire la suite

3 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    « Paris : un diamantaire meurt lors d’une opération d’élargissement du sexe » le Point du 04/03/2019.

    Un diamantaire israélien veut augmenter la taille de ses bijoux de familles, et il en meurt. La conversion était pourtant toute proche. 

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.