Accueil » Enfance détruite » Absence de père, enfance en faillite (prison, suicides, dépressions et autres…)
Antiféminisme Aimeles

Absence de père, enfance en faillite (prison, suicides, dépressions et autres…)

Publié le 8 février 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Selon Pierre Joxe, repris par M d’Orcival, plus de la moitié des enfants qu’il a vus devant les tribunaux n’avaient pas leur père à la maison :

 

 

AUDIO

Ce propos est confirmé par des statistiques américaines compilés par 2parents.net :

“Comment l’absence de père détruit notre société”, 2parents.net du 28/05/2004.

 

Extrait :
Statistiques américaines sur les conséquences de l’absence du père

« 80% des violeurs (motivés par la colère déplacée) viennent de maisons sans père »
(Criminal Justice and Behaviour [1] vol. 14, pp. 403-26, 1978)

« 63% des suicides chez les adolescents viennent de maisons sans père » (US DHHS Bureau of the Census) [2]

« 90% de tous les sans-abris et des enfants en fuite viennent de maisons sans père » (US DHHS Bureau of the Census)
……………….

27 Commentaires

    • Commentaire de Mindstyle:

      Où sont donc les professeurs et enseignants hommes en France ? Je ne vois que des femmes dans les écoles… Alors avoir un père à la maison, ne rêvons pas.

      Ce qui me révolte, c’est l’attitude des femmes qui font semblant de trouver tout cela normal; cette profusion du sexe féminin de plus en plus visible dans le monde du travail; il suffit d’être attentif aux signatures des divers courriers administratifs que l’on reçoit dans le cadre professionnel, ou bien au nom de la personne après les mots “affaire ou dossier suivi par…” ; 90 % du temps, c’est une femme.

      Il y a là une véritable violence symbolique faite aux hommes; il n’est donc pas étonnant que ceux ci vont chercher l’aventure et l’héroïsme dans les mondes virtuels puisque la société ne leur permet plus de s’illustrer dans le monde réel.

      Comment voulez-vous trouver la motivation d’être bon à l’école quand vous êtes dans des classes mixtes avec que des femmes profs et des jeunes filles qui veulent faire “aussi bien que les hommes” ?!

      Alors si en plus vous n’avez pas de père, la boucle est bouclée.

      Bizarrement, mes échecs scolaires les plus cuisants sont corrélés avec le taux de féminité du corps professoral; plus ce dernier était élevé, plus mes résultats en pâtissaient; je me suis révélé dans le supérieur, et j’ai été très heureux d’avoir enfin des hommes en tant que professeurs, car il n’est absolument pas normal que le corps enseignant soit autant féminisé dans le primaire et le secondaire; mais que voulez-vous, quand ces femmes choisissent ces boulots pour les horaires, les vacances scolaires, se mettent en arrêt de travail plus que les hommes, on ne va pas non plus leur demander d’élever le niveau des forces vives de la nation….

    • Commentaire de Manuela:

      Je confirme j’ai eu un ami lorsque j’était au collège, il n’a jamais connu son père, a été élevé par une mère séparée de son beau-père elle était éducatrice spécialisée (énorme) et extrêmement frivole…limite prostitution; résultat il était accro au porno (sympa à 14 ans) et aux jeux vidéos également bon c’est une coïncidence mais en lisant j’ai de suite pensé à lui. Ce qui me choquait à l’époque c’est que sa mère lui commandait elle-même les films sur des sites porno. Sa relation avec sa mère était très malsaine limite incestueuse c’était bizarre il était très malheureux et sa mère complétement à côté de la plaque le genre de femme qui veut être copine avec les amis de son enfant, pour ce faire passer pour un parent super cool… j’adore!!!

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Là, ce n’est plus limite incestueux. C’est incestueux.

        Votre ami une coïncidence ? Il suffit plutôt d’ouvrir les yeux sur nos environnement pour voir. Le cas que vous citez n’est pas unique. A l’inverse, je pense que tout le monde pourrait témoigner de ce genre de coïncidence dans son entourage comme vous le faites.

        • Commentaire de Manuela:

          j’ai même cru un moment qu’il avait des tendances homosexuelles par contre je suis persuadée qu’il s’est fait violé je m’en veut maintenant de ne pas avoir su être plus à l’écoute (j’était jeune aussi) j’aurais du lui tirer les vers du nez… mais avec du recul je suis certaine qu’il a subi des choses parce qu’il était vraiment livré à lui même. (sa mère était militante communiste et ne supportait pas la religion… ah les clichés!!! )

    Laisser un commentaire

    Ne laissez votre courriel que si vous voulez que votre gravatar soit affiché

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.