Accueil » Paternité » (Vidéo) Police secours : des pères à la dérive
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Police secours : des pères à la dérive

Publié le 11 juillet 2014 par Léonidas Durandal à 14 h 51 min

 

 
Si la vidéo a été désactivée, essayez sur Dailymotion :

Police secours : constat de déchéance des pères. par LeonidasDD
 
Si les deux vidéos précédentes ont été désactivées, essayez sur Youtube :
 

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

25 Commentaires

  1. Commentaire de kasimar:

    « Et il faut aussi que nous arrêtions d’être des égoïstes, cette société orchestrée par on-ne-sait-qui » je complète « a fait des ravages au sein des hommes et des femmes »

  2. Commentaire de kasimar:

    Leonidas,Certaines femmes qui sont nombreuses je vous l’accorde sont effectivement dangereuses pour la survie du groupe. Mais je ne crois pas que toutes les femmes en soient. Vous le dites vous-même et je suis amplement d’accord avec vous, les hommes ont tendance à suivre leurs femmes qui ne se gênent bien évidemment pas pour les ridiculiser. Mais nous avons tous une mère, enfin bien qu’il y ait des mauvaises mères (infanticides…) et des mères négligentes (carriériste), je parle de ces femmes qui ont compris la notion de mère. Puis la nature féminine incompatible au sein de la société, je suis navré, mais c’est négliger l’importance de femmes comme Marie aws, vous qui êtes croyant. Les femmes ont effectivement tendance à suivre un mouvement généralement. Certaines suivent la société de consommation, d’autres leur désirs, d’autres l’intelligence commune, ou encore d’aucunes le monde du travail, et d’autres la religion, et d’autres encore l’entretien de leur foyer, de leur homme et de leurs enfants. Vous voyez, cet exemple vous pourrez le vérifier autour de vous, les femmes sont différentes entre elles, tout comme nous les hommes. Dans la religion, tous les croyants qui ont bien travaillé pour Dieu méritent le Paradis, qu’ils soient hommes ou femmes. Et je vous le dis et j’insiste, je ne ferais pas plus confiance aux hommes qu’aux femmes; mais à des personnalités uniques par rapport à d’autres. Pour moi, il faut que les hommes aient davantage confiance en eux. Et il faut aussi que nous arrêtions d’être des égoïstes, cette société orchestrée par on-ne-sait-qui. Je pourrais également faire toute une liste de défauts des hommes. Comprenez-moi, je cherche surtout à ce que les hommes et les femmes reconnaissent chacun leur défaut inhérant à leur sexualité, et en nous communautarisant à notre tour, les choses iront de mal en pis. Si vous ne voulez le faire pour une raison que vous avez le droit d’avoir, faites le au moins pour Dieu SWT.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Il n’y a pas de communautarisme entre hommes et femmes, mais différences. Ce sont ces différences qu’il faut savoir préserver. Et si dans aucun endroit, même dans un groupe d’hommes, il faut qu’il y a ait obligatoirement des femmes, je dis alors que les hommes sont devenus trop perméables.

  3. Commentaire de kasimar:

    Je vais rebondir sur un point où je ne suis pas trop d’accord avec vous Leonidas.Celui de repousser les femmes de notre mouvement. Car au delà du fait que les femmes sont des citoyennes et sont tout autant concernées que les hommes, voire même plus car le féminisme les ayant rendu inaccessible, tout repose sur leur volonté afin d’assurer la descendance humaine et de laisser les hommes s’épanouir virilement parlant. Je ne connais pas cette Erin Pizzey bien que ce soit une bonne chose qu’elle ait reconnu que le féminisme a été beaucoup trop loin dans son entreprise de victimisation. Prenons un exemple : une femme qui a reconnu également les travers du féminisme sans toutefois l’abandonner, en soutenant que les filles peuvent faire pompier et les garçons puériculteurs, il s’agit de Natacha Polony. Cette femme-là ne pourrait jamais rejoindre le mouvement étant donné qu’elle est plus théorie du genre voire inversion des valeurs et qu’il n’y a aucun consensus possible avec une telle femme. Maintenant – et je sais qu’il y en a notamment en Amérique du Nord – une femme très douce, qui veut s’occuper de son foyer, qui est à l’écoute de son homme malgré certains défauts, seriez-vous prêt à lui claquer la porte au nez ? Moi non en tout cas ! Puis retourner à une société 100% patriarcale, je vous avouerais que ce serait pas forcément une bonne chose ni pour les femmes, ni pour les hommes. Mes parents sont nés et ont grandi au Maghreb et je peux vous dire que le poids des sociétés patriarcales, ou en tout cas certains aspects sont pour le moins oppressants pour les hommes : tyrannie de l’aîné, hypocrisie qui découle de la rigidité de ces sociétés … Je connais des familles où le frère aîné se comporte comme la pire des charognes avec ses frères, tout comme je connais certaines sœurs qui sont très tendres avec leur frères cadets. Généralement dans ces sociétés les gens suivent aveuglément un dogme, sans réfléchir un peu comme les islamistes. J’ai lu le Coran et les principaux hadiths donc je sais de quoi je parle et je sais que beaucoup de gens exagèrent. Il faut une société avec un juste milieu avec ni tyrannie patriarcale, ni anarchie féministe.Donc le coup de les hommes sont tous antiféministo-compatible, désolé mais je ne marche pas. Il faut surtout des individus dénués d’hypocrisie. Je refuse par exemple les individus sectaires comme un certains M. Legendre.Je ne vous dis pas d’attirer un maximum de femmes, mais de ne pas leur fermer les portes parce que les femmes auraient détruit des mouvements. Mais quelles sont ces femmes? Il faut accepter que nous avons nos propres défauts, tandisque les femmes ont les leur, et comme cela nous pourrons avancer. Je sais que vous allez me dire que l’homme a bien souvent plus tendance à raisonner que la femme, mais certaines femmes raisonnent parfaitement. Même si généralement il s’agit de Natacha Polony ou autres personnalités du même acabit, je suis certain que l’on peut en trouver, qui comprennent la connerie dont a accouché le féminisme

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Je vous le dis et je vous le répète : 1 Je n’accepterai jamais une femme dans la lutte 2 Le problème n’est pas du tout le manque d’intelligence des femmes, mais la trop grande perméabilité des hommes de notre époque. Tant que je verrai les hommes de notre société suivre les femmes à l’odeur, je ne leur ferai pas confiance pour lutter avec des femmes. Ils se feraient manger tout cru. Et des femmes sensibles à nos idées, ce sont bien celles-là qui ont mis un souk pas possible dans les groupes dont je parlais. Ne parlons même pas des femmes qui sont « tangentes ». Je peux vous garantir une chose : les femmes sont programmées pour défendre leurs intérêts mordicus, beaucoup plus que les hommes à cause de leur infériorité physique. Et ce réflexe est un empêchement à la lutte en commun. Ce réflexe pourrit tout quand elles s’investissent en groupe un domaine social. Si vous n’avez pas repéré ce phénomène autour de vous, il y a un problème. Je ne publie pas des exemples de vidéos où j’analyse leur échec par haine des femmes, mais parce que je crois profondément qu’il y a une incompatibilité entre la nature/culture féminine et l’investissement social. Je crois que seule la richesse récente de notre société nous a aveuglé sur ce point. Je crois aussi que nous commençons à en revenir. Ce n’est que le début d’un mouvement qui va s’étendre sur plusieurs dizaines d’années, où soit nous comprenons ce qui n’a pas fonctionné dans notre société, soit nous nous enfoncerons à l’image de la Grèce. Et pour résumé, mon but n’est certainement pas de remettre en place un patriarcat qui n’a jamais existé chez nous, dont je ne connais rien d’ailleurs, et qui ne m’évoque pas la moindre image. J’ai une autre idée en tête.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Je crois effectivement que certaines femmes veulent arrêter ce mouvement qu’elles ont initié et qu’elles ont raison de vouloir le faire. Mais je crois qu’elles le font parce qu’aujourd’hui, elles y ont intérêt. Nous ne pouvons continuer à être des jouets qu’on manipule au gré de leurs intérêts. Je veux donc aller plus loin pour que l’erreur féministe ne se reproduise pas : qu’importe le temps que cela prendra, je veux que le vrai pouvoir des femmes soit révélé et accepté comme une donnée de notre monde. Et le pire est que sur ce chemin, je peux vous garantir, qu’aucune femme ne m’accompagnera. Et s’il y en avait une, je ne crois pas qu’elle puisse m’être d’une grande aide. Par contre, ne vous inquiétez pas : avec ou sans nous, ces femmes antiféministes arriveront à leurs fins. Je suis en effet persuadé qu’elles n’ont absolument pas besoin de moi pour cela. C’est leur jeu actuel de favoriser l’antiféminisme. Et si elles se décident, et je crois qu’elles sont de plus en plus décidées, qu’importe le temps, le féminisme est fini. Ce jeu là ne m’intéresse pas car il est gagné d’avance. C’est un autre jeu, beaucoup plus intéressant qui m’intéresse et beaucoup plus difficile.

  5. Commentaire de gastirad39:

    Durandal  Je respecte votre point de vue. Il est vrai que trop d’hommes actuels se font les larbins du féminisme et que trop de femmes font une confiance aveugle à une idéologie pernicieuse. Mais des femmes intelligentes réalisent chaque jour un peu plus  les scandaleuses dérives que nous dénonçons et leurs dangers futurs.Pourquoi ne pas les intégrer sans leur laisser les rênes.L’avenir nous le diraAVFM s’en tire plutôt bien pour l’instant.

  6. Commentaire de Mindstyle:

    Le film s’appelle Lucy et est réalisé par Luc BESSON. http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=186452.htmlLa bande-annonce parle d’elle-même; vous pourrez y voir une allégorie de la femme moderne. 

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Déjà dans le 5ème élément, Luc Besson avait voulu faire passer l’idée que l’être parfait pourrait être une femme. Il s’est d’ailleurs marié avec l’actrice en question. Et puis la perfection a chu puisqu’il en a divorcé. C’est incroyable de garder une telle naïveté sur les femmes à son âge.

  7. Commentaire de Mindstye:

    Voici une nouvelle production cinématographique où on voit une femme aux pouvoirs surpuissants (interprétée par Scarlett JOAHNSSON) humilier des hommes (hommes qui comme d’habitude lui ont fait beaucoup de mal au début du film) :http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19545914&cfilm=186452.htmlA un moment donné, dans la bande-annonce, on la voit tirer gratuitement sur un chauffeur de taxi parce qu’il ne parle pas anglais; ainsi, dans ce film, une femme peut faire du mal à un homme de façon totalement gratuite parce qu’il ne correspond pas à ce qu’elle cherche immédiatement à un instant T. Ca ne vous rappelle rien ? Vous noterez aussi un passage où elle aguiche un geôlier en écartant les jambes avant de lui mettre une raclée; une manière peu subtile de faire comprendre aux femmes : « Femmes, votre pouvoir réside dans votre entrejambe; utilisez le sans modération »Ces super-productions grotesques inspirent aux femmes des comportements qui n’ont rien de naturels; si vous voulez de plus amples informations sur les mécanismes d’action et d’associations psychiques de ce que nous voyons à la télévision ou au cinéma, je vous recommande cette lecture (e-book gratuit qui a profondément transformé mon rapport à la société actuelle) : http://manuscritdepot.com/a.david-millet.1.htm#numerique-gratuitVoici ce dont on parle dans le chapitre 1 :              CHAPITRE 1
    Les techniques de communication
    de masse
    et les méthodes de maîtrise de
    la pensée 13

    1. Les expériences normales et
    les quasi-expériences. 13
    1.1. La représentation du monde.
    13
    1.2. L’ouïe et la radio. 15
    1.3. La généralisation technique
    du procédé
    des quasi-expériences. 22
    1.4. L’état de dépendance. 24
    1.5. L’impact des
    quasi-expériences sur les
    enfants. 27
    2. Les conséquences des
    quasi-expériences 
    sur le psychisme humain. 28
    2.1. Le contrôle de la pensée.
    28
    2.1.2. Les déformations de la
    personnalité. 44
    2.2. Les limites de
    l’utilisation des
    quasi-expériences pour le
    contrôle de la pensée.
    (L’inversion de la pensée) 50
    3. Les thèmes de propagande en
    usage
    dans la société occidentale. 54
    3.1. Le culte du matérialisme
    ou le bonheur par la
    consommation. 55
    3.2. La violence. 57
    3.3. La corruption des mœurs. 60
    3.4. Le sport. 78
    4. Les autres méthodes de
    maîtrise de la pensée. 80
    4.1. La publicité (le mécanisme
    des associations d’idées). 81
    4.2. Méthodologie de la
    propagande 87
    4.3. L’endoctrinement dans le
    monde du travail. 93
    4.4. L’éducation des enfants. 96
    4.5. Le rapprochement des
    propagandes. 98
    4.6. La propagande pour la
    jeunesse
    (le mécanisme des deux écoles).
    101
    4.7. L’apparence stylistique des
    biens. La mode. 107
    4.8. La diffusion sonore dans
    les lieux publics. 112Je pense qu’une vidéo expliquant comment les femmes sont manipulées à travers la télévision, et le cinéma serait tout à fait appropriée; le concept- des « quasi-expériences » développé dans cet e-book et la clef pour comprendre la manière dont ce système est modelé par ceux qui contrôlent les mass-médias. 

  8. Commentaire de gastirad39:

    DurandalJe vous trouve pessimiste sur les femmes. Un site comme AVFM vient de tenir sa première conférence avec un panel impressionnant de femmes militantes ANTI-féministes.  Ces femmes (Erin Pizzey, Anne Cools, Barbara Kay …)sont conscientes des méfaits du féminisme et convaincues que cette idéologie ne leur apportera rien de bon à terme !  Nous aurions tort de ne pas les enrôler parmi nous.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      En ce qui me concerne, si un jour mon mouvement devait grandir, je n’accepterai aucune femme, et ce serait même une des règles les plus strictes que j’appliquerais. Je relaie les vidéos des femmes que vous mentionnez, j’apprécie leur travail, mais franchement, c’est méconnaître la faiblesse des hommes et la force des femmes que de vouloir leur faire une place. Partout où elles sont accueillies, elles prennent le dessus des hommes, puis finissent par tuer le mouvement qu’elles ont phagocyté. J’ai essayé de prévenir d’autres mouvements sur internet, j’ai seulement donné mon avis. Ils n’en ont fait qu’à leur tête, et ils se sont planté magistralement. Pas seulement un petit peu, mais magistralement. Les hommes d’aujourd’hui sont trop perméables, sans règles morales fortes, perdus au milieu d’un environnement féminisé, éduqués par des femmes, pour pouvoir espérer survivre intellectuellement à côté de femmes. En attendant, ceux qui auront intégré ces femmes dans leurs mouvements d’hommes, auront perdu beaucoup, beaucoup d’énergie pour rien. Et, entre-temps, une majorité de ceux-là aura perdu foi en leur combat et ne saura plus comment se mobiliser. Voilà ce que l’intégration de femmes aura directement provoqué dans ces mouvements d’hommes. Il n’y a qu’à voir comment ces hommes de langue anglophone se repaissent de pouvoir mettre en avant des femmes, pour comprendre que le problème vient bien des hommes, comme si sans ça, ils auraient peur d’être jugés sexistes. Comportement de soumis ou pire, incompétence (à pouvoir fournir un discours original sur le sujet). Regardez chez nous le mouvement de la manif pour tous. Que des femmes mises en avant. Et un échec complet plus loin, le mouvement ne se pose aucune question. Voilà pourquoi j’ai voulu publier cet article sur NDF.fr
      En vérité nous souffrons d’une bonne grosse névrose dont les femmes ne nous guérirons pas, parce que justement le problème vient de notre propre féminisation et de notre incapacité à nous concevoir en tant qu’hommes. Tout montre que nous ne supportons pas la concurrence. Et tout échoue dans la féminisation.
      La réussite de Farida Belghoul exception, est celle de la gratitude qu’elle doit à son père. Quant à Jeanne d’Arc, elle a marché vers son Roi. Autres temps, autres moeurs des hommes et des femmes de notre pays. Personnellement, quand je verrai des hommes autour de moi tenir debout sans femme, je commencerai à avoir confiance en ceux-là et en leur capacité à dire non à une femme. En attendant, je vois trop d’hommes complètement perméables, soumis, incapables de supporter les plaintes ou la moindre souffrance d’une femme, pour envisager d’intégrer des femmes à mon mouvement. C’est beaucoup trop dangereux, inutile et contre-productif. En résumé, je ne participerai jamais, oh grand jamais à perpétuer l’asservissement et la faiblesse de notre génération d’hommes.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      La responsabilité n’empêche en rien l’empathie, la pitié, la miséricorde, la compréhension, l’aide désintéressée donc le don. Etre un homme ne se limite certainement pas au principe de responsabilité. Le principe de responsabilité seul est un enfermement. La religion nous relie les uns aux autres, dans la responsabilité effectivement, mais elle nous relie les uns aux autres. Quand l’Etat intervient parfois, ne prive-t-il pas justement ces gens de leurs responsabilités ? Ne faut-il pas le reconnaître pour aller plus loin dans les prises de décisions dans nos sociétés ?

  9. Commentaire de Laetitia:

    « Le riche ne se montrera pas devant une caméra dans une telle circonstance » Mais bon sang !la richesse matérielle  n’a rien à voir la dedans ,être pauvre ne veut pas dire manquer de dignité! C’est lamentable ce genre de reportage on dirait une parodie du film « affreux sales et méchants » Au bout d’un moment il faut arrêter de trouver des excuses à la médiocrité,Ce qui fait des dégâts outre le féminisme chez ces pauvres personnes c’est la bêtise ils sont complétements abrutis par la télé ,l’alcool et autres instruments à lobotomiser  il serait temps pour eux de se mettre plutôt à de saines lectures et d’arreter de se complaire dans la fange morale, c’est à eux de se prendre en charge ,comme l’a écrit Bossuet : »Dieu se rit de ceux qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes! »

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Comme je l’ai écrit, les riches cachent leur misère. Ils n’en sont pas exempts. Maintenant, et pour le reste, comprendre ne veut pas dire pardonner. C’est juste un moyen d’orienter la réflexion. Cela ne donne pas forcément de réponse. Qu’il y ait des excuses ou pas à la misère ne me semble pas être un débat intéressant d’ailleurs. Si votre seule réponse c’est : qu’ils se débrouillent. Je vous répondrais que cela vous ramène à une forme d’individualisme qui est justement le problème de nos sociétés.

  10. Commentaire de Laetitia:

    Je ne sais pas si vous avez remarqué ,mais on dirait des caricatures les gens de ce reportage ,que des cas sociaux! Le passage sur le camping-car est à mourir de rire (tellement sa réaction à la situation est surréaliste pour ne pas dire ridicule)même si j’avais de la peine pour ce pauvre monsieur ! 

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Mais vous n’avez pas compris : le féminisme s’attaque d’abord aux cas sociaux, aux petits qui auraient besoin de la protection de la loi. Le féminisme livre ces gens pieds et poings liés à la télévision et à leurs pulsions. Les lois devraient surtout être faites pour protéger les plus faibles. Aujourd’hui, on est arrivé à un tel point de dégénérescence qu’on ne le comprend pas. Qu’importe à un M Sarkozy ou M Hollande de coucher et de faire des enfants à 10 femmes. Ils auront toujours l’argent pour soutenir le train de vie de leur misère affective. Ils pourront payer le silence de leurs enfants par exemple. Mais les pauvres, eux, payent cash. Et dans notre monde laïcard, ils sont de plus en plus laissés à l’abandon par des salopards de bourgeois qui ne pensent qu’à leur gueule. Tel est également le sens de mon article : https://www.aimeles.net/la-gauche-homosexualiste-et-sa-haine-du-proletariat/
      De surcroît la misère est tout de suite plus visible chez les cas sociaux. Les riches savent cacher leur misère. Ils sauront éviter les services sociaux de l’Etat dont ils savent qu’ils pourraient les priver de leur liberté d’agir. Naïvement, le pauvre croit qu’il va être défendu par l’Etat. Le riche ne se montrera pas devant une caméra dans une telle circonstance. Rappelez vous comment Mme Trierweiler a su éviter les caméras durant son séjour à l’hôpital suite à sa rupture avec le chef de l’Etat. Comment la personne la plus médiatisée de France à ce moment là a pu réussir un tel exploit ? Vous ne verrez que des cas sociaux dans ce genre de circonstance, cela ne veut pas dire non plus que les autres ne sont pas touchés, même si c’est moins crucial pour eux.

  11. Commentaire de Mindstyle:

    Tant que les hommes se feront piéger par les femmes qui leur feront un enfant dans le dos, rien n’évoluera. La solution est le préservatif qui doit être mis de manière SYSTEMATIQUE pour ne pas se faire piéger. L’enfant est l’autre bras armé utilisé par les femmes pour faire pression sur l’homme et la société. Le plaisir sexuel est dérisoire comparé à l’enfer que pourra vivre un homme qui a fait confiance à une femme au sujet de la contraception et qui se fera ensuite manipuler par la justice et les institutions sociales féminisées. J’essaie d’ouvrir les consciences sur d’autres forums, tel le forum « Célibat et vie en solo » sur le site Doctissimo; mais il est très amusant de voir des hommes écouter les femmes leur donner des conseils et me discréditer sur mes propos où ma manière de considérer les rapports hommes-femmes en 2014. Je ne pensais pas que même en leur mettant tout sous le nez, les hommes continueraient à protéger ces faibles femmes qui décidément ne sont pas toutes les mêmes et qui de toutes façons sont toujours victimes des hommes pervers et manipulateurs, qui leur brisent le coeur sans raisons… Il y a encore du boulot…. Beaucoup de boulot… 

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Vous avez tout compris. Si vous voulez discuter avec une femme et que vous réussissez à imposer vos arguments, vous aurez toujours une dizaines d’imbéciles pour essayer de vous prouver que vous avez tort. C’est exactement cela la féminisation en France. C’est pour cela qu’ici, je n’encourage pas la discussion avec les femmes. La plupart des hommes sont incapables de se contenir. Et les féministes, en particulier, ramènent toujours dans leur sillage, un bon paquet d’imbéciles près à les défendre parce qu’ils se sentent agressés quand on parle d’égal à égal avec une de ces dames, et qu’on les remet à leur place.

  12. Commentaire de gastirad39:

    « La Police et la Justice sont le bras armé des femmes » ou plus exactement des féministes. C’est ce qu’on appelle la violence par procuration qui n’est pas l’apanage des femmes, mais surtout celle des politiques.La garde à vue est en particulier utilisée comme arme de dissuasion massive du pouvoir féministe contre les hommes. Limitée dans le temps, elle est surtout là pour déstabiliser le « contrevenant » qui ne sait ni pourquoi, ni jusqu’à quel point on va le frapper. Excellent système d’oppression qui s’avance masqué. La femme peut toujours dire que la police a dépassé sa volonté !Mais j’ai beaucoup apprécié la scène finale de la vidéo: le suicide d’une femme. Car, au final, le féminisme n’est qu’une adroite supercherie politique par laquelle une poignée de personnes s’assure un pouvoir faussement démocratique, avec la complicité de femmes manipulées. Lesquelles, in fine,  sont déjà (et seront de plus en plus) tout autant victimes que les hommes de cette destruction du couple.C’est en éveillant la conscience des femmes que nous parviendrons, ensemble, à détruire cette idéologie pernicieuse.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Ne comptez pas éveiller quoi que ce soit chez une femme qui a un intérêt immédiat à conserver du pouvoir. Je crois en Dieu, mais pas assez pour cela.

  13. Commentaire de Laetiia:

    En ce qui concerne la première famille de la vidéo elle n’a rien  à faire dans cette thématique ,il faudrait quand même souligner le fait qu’il ‘s’agit d’un père qui souffre d’un trouble psychiatrique lourd pour avoir interrogé mon père infirmier en psychiatrie sur le sujet, avoir un époux (ou une épouse) atteint de ce genre de trouble c’est terrible au quotidien voir même invivable et dangereux si le malade  arrête sont traitement! Donc on peut comprendre l’inquiétude de la mère et la peur de la fille!

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Attention, si vous avez remarqué, le diagnostic vient de la femme qui oriente l’attention des policiers sur cela. C’est une façon assez machiavélique de jeter l’opprobre sur son mari. Bipolaire, dans l’absolu, cela ne veut rien dire. Une personne qui a des troubles sévères de ce type, devrait avoir de grosses difficultés dans le travail. Or cet homme est bien intégré professionnellement. De même, il anticipe bien sur l’avenir. Il ne l’idéalise pas, ni ne le juge de manière irrationnelle. Il comprend qu’il est dans un schéma de vie de couple destructeur avec sa femme. Il est très lucide sur sa situation. Vraiment rien à voir avec un bipolaire… La seule qui échappe à l’analyse du téléspectateur, c’est sa femme. Celle-ci a utilisé ce terme générique pour faire peur et le stigmatiser doucement auprès des forces de l’ordre. Et comme vous l’aurez compris, si cela a marché pour vous, cela a aussi marché dans ce cas là auprès des policiers et auprès de la très grande majorité des gens qui ont visionné cette scène. Vous comprendrez donc qu’ici, c’est la femme qui est dérangée. Elle a probablement tout provoqué. Elle manipule les gens pour le dénigrer et se sert des forces de l’ordre et de sa fille pour arriver à ses fins (regardez comment la fille joue le rôle de la petite fille apeurée devant la policière puis se met à rire quand on lui rappelle la scène du jeté de grille-pain).

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription