Accueil » Paternité » (Vidéo) Police secours : des pères à la dérive
Antiféminisme Aimeles

(Vidéo) Police secours : des pères à la dérive

Publié le 11 juillet 2014 par Léonidas Durandal à 14 h 51 min

 

 
Si la vidéo a été désactivée, essayez sur Dailymotion :

Police secours : constat de déchéance des pères. par LeonidasDD
 
Si les deux vidéos précédentes ont été désactivées, essayez sur Youtube :
 

25 Commentaires

  1. Ping de kasimar:

    “Et il faut aussi que nous arrêtions d’être des égoïstes, cette société orchestrée par on-ne-sait-qui” je complète “a fait des ravages au sein des hommes et des femmes”

  2. Ping de kasimar:

    Leonidas,Certaines femmes qui sont nombreuses je vous l’accorde sont effectivement dangereuses pour la survie du groupe. Mais je ne crois pas que toutes les femmes en soient. Vous le dites vous-même et je suis amplement d’accord avec vous, les hommes ont tendance à suivre leurs femmes qui ne se gênent bien évidemment pas pour les ridiculiser. Mais nous avons tous une mère, enfin bien qu’il y ait des mauvaises mères (infanticides…) et des mères négligentes (carriériste), je parle de ces femmes qui ont compris la notion de mère. Puis la nature féminine incompatible au sein de la société, je suis navré, mais c’est négliger l’importance de femmes comme Marie aws, vous qui êtes croyant. Les femmes ont effectivement tendance à suivre un mouvement généralement. Certaines suivent la société de consommation, d’autres leur désirs, d’autres l’intelligence commune, ou encore d’aucunes le monde du travail, et d’autres la religion, et d’autres encore l’entretien de leur foyer, de leur homme et de leurs enfants. Vous voyez, cet exemple vous pourrez le vérifier autour de vous, les femmes sont différentes entre elles, tout comme nous les hommes. Dans la religion, tous les croyants qui ont bien travaillé pour Dieu méritent le Paradis, qu’ils soient hommes ou femmes. Et je vous le dis et j’insiste, je ne ferais pas plus confiance aux hommes qu’aux femmes; mais à des personnalités uniques par rapport à d’autres. Pour moi, il faut que les hommes aient davantage confiance en eux. Et il faut aussi que nous arrêtions d’être des égoïstes, cette société orchestrée par on-ne-sait-qui. Je pourrais également faire toute une liste de défauts des hommes. Comprenez-moi, je cherche surtout à ce que les hommes et les femmes reconnaissent chacun leur défaut inhérant à leur sexualité, et en nous communautarisant à notre tour, les choses iront de mal en pis. Si vous ne voulez le faire pour une raison que vous avez le droit d’avoir, faites le au moins pour Dieu SWT.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Il n’y a pas de communautarisme entre hommes et femmes, mais différences. Ce sont ces différences qu’il faut savoir préserver. Et si dans aucun endroit, même dans un groupe d’hommes, il faut qu’il y a ait obligatoirement des femmes, je dis alors que les hommes sont devenus trop perméables.

  3. Ping de kasimar:

    Je vais rebondir sur un point où je ne suis pas trop d’accord avec vous Leonidas.Celui de repousser les femmes de notre mouvement. Car au delà du fait que les femmes sont des citoyennes et sont tout autant concernées que les hommes, voire même plus car le féminisme les ayant rendu inaccessible, tout repose sur leur volonté afin d’assurer la descendance humaine et de laisser les hommes s’épanouir virilement parlant. Je ne connais pas cette Erin Pizzey bien que ce soit une bonne chose qu’elle ait reconnu que le féminisme a été beaucoup trop loin dans son entreprise de victimisation. Prenons un exemple : une femme qui a reconnu également les travers du féminisme sans toutefois l’abandonner, en soutenant que les filles peuvent faire pompier et les garçons puériculteurs, il s’agit de Natacha Polony. Cette femme-là ne pourrait jamais rejoindre le mouvement étant donné qu’elle est plus théorie du genre voire inversion des valeurs et qu’il n’y a aucun consensus possible avec une telle femme. Maintenant – et je sais qu’il y en a notamment en Amérique du Nord – une femme très douce, qui veut s’occuper de son foyer, qui est à l’écoute de son homme malgré certains défauts, seriez-vous prêt à lui claquer la porte au nez ? Moi non en tout cas ! Puis retourner à une société 100% patriarcale, je vous avouerais que ce serait pas forcément une bonne chose ni pour les femmes, ni pour les hommes. Mes parents sont nés et ont grandi au Maghreb et je peux vous dire que le poids des sociétés patriarcales, ou en tout cas certains aspects sont pour le moins oppressants pour les hommes : tyrannie de l’aîné, hypocrisie qui découle de la rigidité de ces sociétés … Je connais des familles où le frère aîné se comporte comme la pire des charognes avec ses frères, tout comme je connais certaines sœurs qui sont très tendres avec leur frères cadets. Généralement dans ces sociétés les gens suivent aveuglément un dogme, sans réfléchir un peu comme les islamistes. J’ai lu le Coran et les principaux hadiths donc je sais de quoi je parle et je sais que beaucoup de gens exagèrent. Il faut une société avec un juste milieu avec ni tyrannie patriarcale, ni anarchie féministe.Donc le coup de les hommes sont tous antiféministo-compatible, désolé mais je ne marche pas. Il faut surtout des individus dénués d’hypocrisie. Je refuse par exemple les individus sectaires comme un certains M. Legendre.Je ne vous dis pas d’attirer un maximum de femmes, mais de ne pas leur fermer les portes parce que les femmes auraient détruit des mouvements. Mais quelles sont ces femmes? Il faut accepter que nous avons nos propres défauts, tandisque les femmes ont les leur, et comme cela nous pourrons avancer. Je sais que vous allez me dire que l’homme a bien souvent plus tendance à raisonner que la femme, mais certaines femmes raisonnent parfaitement. Même si généralement il s’agit de Natacha Polony ou autres personnalités du même acabit, je suis certain que l’on peut en trouver, qui comprennent la connerie dont a accouché le féminisme

    • Ping de Léonidas Durandal:

      Je vous le dis et je vous le répète : 1 Je n’accepterai jamais une femme dans la lutte 2 Le problème n’est pas du tout le manque d’intelligence des femmes, mais la trop grande perméabilité des hommes de notre époque. Tant que je verrai les hommes de notre société suivre les femmes à l’odeur, je ne leur ferai pas confiance pour lutter avec des femmes. Ils se feraient manger tout cru. Et des femmes sensibles à nos idées, ce sont bien celles-là qui ont mis un souk pas possible dans les groupes dont je parlais. Ne parlons même pas des femmes qui sont “tangentes”. Je peux vous garantir une chose : les femmes sont programmées pour défendre leurs intérêts mordicus, beaucoup plus que les hommes à cause de leur infériorité physique. Et ce réflexe est un empêchement à la lutte en commun. Ce réflexe pourrit tout quand elles s’investissent en groupe un domaine social. Si vous n’avez pas repéré ce phénomène autour de vous, il y a un problème. Je ne publie pas des exemples de vidéos où j’analyse leur échec par haine des femmes, mais parce que je crois profondément qu’il y a une incompatibilité entre la nature/culture féminine et l’investissement social. Je crois que seule la richesse récente de notre société nous a aveuglé sur ce point. Je crois aussi que nous commençons à en revenir. Ce n’est que le début d’un mouvement qui va s’étendre sur plusieurs dizaines d’années, où soit nous comprenons ce qui n’a pas fonctionné dans notre société, soit nous nous enfoncerons à l’image de la Grèce. Et pour résumé, mon but n’est certainement pas de remettre en place un patriarcat qui n’a jamais existé chez nous, dont je ne connais rien d’ailleurs, et qui ne m’évoque pas la moindre image. J’ai une autre idée en tête.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    Je crois effectivement que certaines femmes veulent arrêter ce mouvement qu’elles ont initié et qu’elles ont raison de vouloir le faire. Mais je crois qu’elles le font parce qu’aujourd’hui, elles y ont intérêt. Nous ne pouvons continuer à être des jouets qu’on manipule au gré de leurs intérêts. Je veux donc aller plus loin pour que l’erreur féministe ne se reproduise pas : qu’importe le temps que cela prendra, je veux que le vrai pouvoir des femmes soit révélé et accepté comme une donnée de notre monde. Et le pire est que sur ce chemin, je peux vous garantir, qu’aucune femme ne m’accompagnera. Et s’il y en avait une, je ne crois pas qu’elle puisse m’être d’une grande aide. Par contre, ne vous inquiétez pas : avec ou sans nous, ces femmes antiféministes arriveront à leurs fins. Je suis en effet persuadé qu’elles n’ont absolument pas besoin de moi pour cela. C’est leur jeu actuel de favoriser l’antiféminisme. Et si elles se décident, et je crois qu’elles sont de plus en plus décidées, qu’importe le temps, le féminisme est fini. Ce jeu là ne m’intéresse pas car il est gagné d’avance. C’est un autre jeu, beaucoup plus intéressant qui m’intéresse et beaucoup plus difficile.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.