Accueil » Etat de droit et politique » Pourquoi est-il dit que la France a la droite la plus bête du monde ?
AIMELES Antiféminisme

Pourquoi est-il dit que la France a la droite la plus bête du monde ? (leçon politique)

Publié le 19 mars 2021 par Léonidas Durandal à 9 h 22 min

française avait bien des aspects socialistes d’ailleurs. Mais ils se justifiaient eu égard à notre faible niveau de développement. Le système républicain français qui l’a remplacée, l’est entièrement, socialiste, lui, comme d’une régression à des temps pré-christiques. En France, la droite républicaine actuelle regrette que des entreprises étatiques incompétentes aient dû être privatisées. Elle dénonce parfois le « néo-libéralisme », quand elle même est plus proche du communisme que de tout autre mouvement  en relayant par exemple le discours sur la lutte des classes. Le droitard regrette souvent le bon vieux temps où communistes et gaullistes marchaient main dans la main par exemple (« conseil national de la résistance »), nostalgie monarchique s’il en est. Puis il adopte ce discours en maugréant contre la lutte des sexes, ou la lutte des races, qui ne sont que de nouvelles marottes socialistes que ces derniers lui refourgueront bientôt au rabais dès qu’elles seront usées. La lutte des sexes n’est-elle pas déjà entérinée par notre droite qui justifie systématiquement l’existence de courants féministes destructeurs de notre civilisation ? 

S’opposer pour la droite, ne signifie pas avoir des idées différentes. C’est plutôt promouvoir alternativement le communisme ou bien le socialisme, mais sous les traits d’un grand homme. Réminiscence d’esprit catholique zombi, le droitard se voit bien en chef tout puissant, mais qui va sauver la France, quand le socialiste veut faire briller la France de par son utopie.  Aucun des deux finalement ne se pose la question de sa responsabilité individuelle.

Il est dit que les pays protestants sont plus aptes que nous à le faire, à faire preuve d’introspection (il n’y a même pas de verbe en français pour cela). Je voudrais bien savoir par quel tour de magie, des personnes qui ont refusé la confession, seraient plus aptes que nous à un tel exercice. Il faut croire que l’avènement de la révolution française a inverti notre esprit civilisateur, ou bien, pire, que le catholicisme n’y était que de façade, ce que je croirais plus aisément. Car tous ces droitards psycho-rigides donnent finalement l’image de personnes peu aptes à pratiquer les vertus d’ouverture d’esprit qu’elles promeuvent. Et en cela, le socialiste qui répond toujours aux questionnements sociaux, même pour dire n’importe quoi, est plus proche de l’esprit évangélique que le droitard de base. Ce que les Français comprennent très bien dans leur for intérieur. Du coup, ces derniers préfèrent-ils donner le pouvoir à des personnes qui échouent systématiquement et totalement, plutôt que de le céder à contre-coeur à des hypocrites incapables de leur donner une quelconque perspective civilisationnelle ou spirituelle, exception faite quand cette droite mime un retour primitif à l’ordre dont le Français manque cruellement sous empire socialiste. Si la droite singe la gauche avec des années de retard, tous, ils réagissent avec des décennies de retard sur ce qu’est devenu le monde. 

Le droitard est aussi un ramasse miettes des socialistes. Il prend ce qu’on veut bien lui laisser, la république, la monarchie, les minorités parlementaires ou communales, la province, la capitale. Pondéré, je l’ai déjà dit, il accepte que le socialiste lui désigne l’ennemi à combattre (monarchies centre européennes après 1789, Allemagne durant la première et seconde guerre mondiale). Et je voudrais revenir sur cette notion de « front républicain » qui lui a fait perdre les élections durant 30 ans récemment. Dernier avatar de l’orléanisme de bon aloi, ce concept lui demande de se désolidariser en toutes circonstances de son aile droite. Et le crétin centriste dit de droite souscrit à la démarche depuis 1789  car il sait que l’alternance des élections en démocratie, ou l’alternance des régimes en temps de crises, lui permettra de gagner des élections, et de fréquenter des personnes qui lui ressemblent vraiment : des socialistes. A ce titre, il faudrait se demander qui est le plus socialiste en vérité. Le socialiste ou l’électeur de droite molle, parfois représenté par un chef emblématique. 

Le droitard est encore un étatiste près à esclavager toute une population pour faire vaincre sa conception du pouvoir, pourvu que la France soit « grande ». Ici aussi, il se distingue mal du loser socialiste. Ainsi de nos jours, veut-il bouter l’immigré hors de France, sans s’interroger sur sa propre faillite. Il imagine que lui au pouvoir, il ferait différemment, et que ça suffirait. Il ne comprend pas comment un homme dit de droite tel Valéry Giscard ou même Charles de Gaulle, a pu amorcer la pompe à immigration. Car il n’a pas compris le socialiste en lui, prêt à tout pour continuer à faire tourner la société par exemple. De l’ordre, « >

Lire la suite

Un commentaire

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.