Accueil » Moyens déloyaux » Prostitution : quand on ne sanctionne que les hommes…
AIMELES Antiféminisme

Prostitution : quand on ne sanctionne que les hommes…

Publié le 7 décembre 2011 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

La lutte contre la prostitution me semblerait- une lutte honorable, si on ne tapait pas encore exclusivement sur les hommes.

Pauvres prostituées, à 90% exploitées par des réseaux de méchants hommes. Pauvres prostituées qu’on devrait libérer d’eux. Pauvres prostituées qui veulent continuer, envers et contre tout, à gagner du fric, beaucoup de fric. 

http://www.liberation.fr/societe/01012375944-l-assemblee-va-t-elle-abolir-la-prostitution

 

 

L’arnaque qui consiste à accuser les hommes fonctionne de moins en moins, et dans ce cas comme dans d’autres, elle fonctionnera de moins en moins.

Les lobbys qui utilisent la haine anti-homme comme moyen marketing, appuient sur l’accélérateur, mais la voiture répond mal. 64 % des personnes interrogées sont contre la pénalisation des clients, hommes. Les gens reconnaissent de plus en plus le mécanisme qu’on utilise pour les faire penser dans telle ou telle direction. Ils connaissent l’hypocrisie de gens qui sont pour l’abolition, mais qui encaissent les revenus des prostituées via le fisc, puis qui accusent les hommes de toutes les perversions.

 

Qui sont les pervertis ?

 

Quand on veut mener une vraie politique abolitionniste, on mène cette politique sur tous les fronts, et on ne se laisse pas déborder du côté féminin. Il s’agit donc de laxisme. Laxisme et non hypocrisie. Les moulins brassent du vent mais il n’y a pas de blé au grenier. A force de croire que toutes les femmes sont de petites saintes, on laisse notre société régresser sur tous les plans. Cette image pervertie de la nature humaine, sanctifiant les femmes, et enfonçant les hommes, n’a plus aucune efficacité.

 

Si les associations abolitionnistes brassent du vent, le lobby homosexuel, lui, continue dans l’hypocrisie. Il faudrait éviter de durcir la lutte contre la prostitution pour éviter que les prostituées acceptent des rapports non protégées ! On pourrait tout aussi bien légitimer la mafia et la corruption à ce compte, ou tout autre cancer de la société. Evitons de lutter contre la mafia pour éviter que les gangsters ne deviennent plus affamés et plus dangereux ! Soyons sérieux. Voici de nombreuses années que les lobbys homosexuels protègent la prostitution. Voici de nombreuses années que des associations comme le nid protègent la prostitution en menant une guerre exclusive contre les homme hypocrisie s (http://www.mouvementdunid.org/-Qui-sommes-nous-).

 

L’équation sera impossible à résoudre tant qu’on refusera de prendre en compte la volonté des femmes et tant qu’on n’acceptera pas de contraindre cette volonté. Pourquoi des femmes cupides qui se font de l’argent facile voudraient abandonner leur métier, pour une belle reconversion comme ouvrière, ou bien au RSA ?

 

Délires de binoclards.

 

Loin de les convertir gentiment, il faudra en plus le faire de force. Il faudra faire appel à toute la puissance publique. Elles se servent déjà des clients hommes comme de boucliers, et mettront devant elles tout un tas d’autres artifices avant de se laisser atteindre (lobbys homosexuels, féministes et autres…). Je les accuse entre autre d’être à l’origine de la prostitution.

 

Pas de prostituées, pas de prostitution, pas de possibilité pour les hommes de se laisser aller. A l’inverse, il sera toujours facile de flatter les vices qu’on a encouragés chez des hommes. Le sexe est un des points faibles de la nature masculine, et les accuser de se laisser aller tandis qu’on flatte leur fragilité en les aguichant, est réellement indécent.

 

Comment ce débat au Sénat va-t-il se terminer ?

 

Vu la mobilisation des associations de femmes, des associations d’hommes, et la réaction en demi-ton des associations féministes, les hommes vont encore servir de farce à la dinde. Ils vont encore se laisser faire, pourchassés seuls. Ils finiront seuls en prison tandis que la prostitution continuera indéfiniment, comme d’habitude, n’en déplaise aux associations abolitionnistes. Les clients iront certainement  grossir le nombre de prisonniers enfermés de manière inéquitable par rapport aux femmes. Les femmes coupables échapperont encore à leur juste châtiment. Ainsi en sera-t-il encore cette fois puisque notre conscience d’homme est proche du zéro, et même si la vox populi a bien senti l’arnaque.

 

Il se rejoue sous nos yeux le scénario qui depuis des milliers d’années, voit les hommes se faire sanctionner à la place des femmes dès que les maux de notre société deviennent trop grands. Les hommes joueront encore une fois le rôle de boucs émissaires, et seront impitoyablement pourchassés pour satisfaire à la soif de haine de notre société féminisée, celle d’hier comme de toujours.

prostitution

29 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

     

    Ca y est, la loi ne pénalisant que les clients de prostitués arrive d’ici peu :

     

    Figaro du 02/10/2013

  2. Ping de kasimar:

    4cc4156f71ac8a20acf6a362191d67be

    Oui mais le racolage ne concerne que les femmes, c’est sur c’est plus « juste » de s’attaquer aux clients.

     

    Je me demande juste combien de temps vont tenir les prostituées sans clients potentiels, car méprisées rabaissées et réprimées par ces Torquemadas version féminine … 

    Les femmes au pouvoir feraient mieux que les hommes qu’ils disaient 

  3. Ping de Bobb:

    76a4df42826034da4858436abb7e4393

    Je ne suis pas du tout d’accord avec la réponse qui est faite à mon commentaire par Durandal, moralisatrice et donneuse de leçons alors que je sais de quoi je parle, du vécu, non pas du dogme. A quoi bon laisser les gens s’exprimer, si c’est pour donner un jugement didactique, sur chacun de leurs commentaires et les corriger systématiquement ? Je connais très bien les jeunes de banlieues et parler de filles mal éduquées pour les tournantes est ignoble, surtout, quand dans un même temps vous insinuez que la prostitution choisie engendre automatiquement le proxénétisme, c’est le discours type d’une certaine Gauche tantôt féministe, tantôt catho, qui d’un côté veut stigmatiser l’homme français lambda, pendant qu’elle trouve toutes les excuses possibles, aux petites racailles qui nous pourrissent la vie, depuis trente ans de démagogie bien pensante.

    Demandez aux filles de banlieues ce qu’elles ont sur la patate, concernant les imbéciles qu’elles supportent au quotidien et combien ont de graves troubles sexuels à cause de ces petites frappes, une fille « mal éduquée » comme vous le dites et qui se donnerait à 14 ans, à 50 lascars, n’est pas une fille mal éduquée, c’est une fille qui a été violée, malmenée et conditionnée à ne plus avoir le respect d’elle-même, par la contrainte des petits machos non intégrés. Cela n’a donc rien à voir avec certaines prostituées, qui par contre peuvent aussi, être des femmes qui plaisent aux hommes et sont sexuelement libérées, qui savent trier leurs clients, sans faire de l’abatage, et joindre l’utile à l’agréable, beaucoup de bourgeoises mariées ont ce profil et elles n’ont pas eu une vie comparable au filles soumises aux réseaux de proxénétisme. Que cela vous plaise ou non, la réalité de la prostitution a des visages beaucoup plus complexes et variés que ce dont veut nous faire croire, l’alliance bâtarde de certaines féministes et des puritains de tous poils. Arrêtons les shémas, les gens ne sont pas aussi stupides que ça et comprennent les nuances, bien plus que les élites qui prétendent leur donner des leçons.

    Enfin, j’ai connu beaucoup de prostituées, sans même être consommateur, aussi, et je ne supporte plus les caricatures : il y a toujours eu aussi, des courtisanes fortes et indépendantes, dans l’histoire du Monde et pas uniquement de pauvres filles esclaves de maquereau, le viol par contre a toujours été minimisé et par ceux là même qui condamnent la prostitution, à leurs yeux, les femmes ont toujours tort, qu’elles soient putains ou violées. J’ai récolté des heures de témoignages, aussi bien auprès des filles des cités que des prostituées, j’ai connu ces femmes personnellement, avec une infinie confiance, et j’en ai aidé beaucoup, alors, minimiser les tournantes tout en condamnant la prostitution choisie, non, la pilule ne passe pas.

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Demandez aux filles de banlieues ce qu’elles ont sur la patate

      Si elles en ont tant sur la patate, elles n’ont qu’à pas pondre autant et sans donner un père unique à leurs enfants quelques années plus tard.

       

      minimiser les tournantes tout en condamnant la prostitution choisie, non, la pilule ne passe pas.

      Pour vous, les femmes sont de petits animaux pleins de vénalité et incapables d’être moraux, qu’il faudrait toujours protéger. Vous protégez des prostituées, au minimum vénales, et des filles qui à 14 ans sont des paumées. Moi, je les redresse, les unes comme les autres, les unes en militant pour leur enfermement, et les autres pour leur éducation. Oui, j’ai une autre image de la femme que vous, bien plus élevée en quelque sorte, et surtout plus juste. Je ne me mets pas un cache-sexe sur l’image que je me fais des femmes, pour éviter de les voir comme des individus aussi capables d’horreur que les hommes.

  4. Ping de Bobb:

    76a4df42826034da4858436abb7e4393

    Non, la lutte contre la prostitution ne saurait être honorable, c’est une affaire qui ne regarde que la sphère privée, un contrat entre deux personnes, tout aussi respectable que le mariage ou une séance chez son kiné. Ne confondons pas la prostitution -choisie- qui entre dans le cadre du libertinage et le proxénétisme, qui lui est un viol de la pire espèce.

    De plus, pour tous ces hommes qui ont subi une de ces dénonciations calomnieuses, encouragées actuellement par les associations féministes pour venger les femmes jalouses et paranoïaques, oui, pour ces hommes, la péripatéticienne est une garantie de paix intérieure, de douceur et de sécurité.

    Enfin, les féministes feraient mieux de s’inquiéter du fait que les jeunes qui pratiquent des viols collectifs (fameuses tournantes) effectuent rarement leurs peines sous prétexte qu’ils sont jeunes, sauf que des voyous de 15 ans gaulés comme David Douillet sont parfaitement conscients de leurs crimes et un viol collectif est totalement impardonnable.

    Moralité, violez tant que vous voulez, du moment que vous êtes ados, vous risquerez toujours moins devant cette Justice démagogue, qu’un brave type qui va voir sa « Putain » habituelle, majeure et vaccinée, libre et heureuse de l’être (oui, il y en a aussi, hommes ou femmes, qui aiment ce métier)

    Enfin, merci de briser l’Omerta avec votre blog, on se sent moins seul, face à la dictature de ces hystériques mal léchées et la lâcheté des couilles molles que sont nos « élus du Peuple ».

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Ne confondons pas la prostitution -choisie- qui entre dans le cadre du libertinage et le proxénétisme, qui lui est un viol de la pire espèce.

      Croire que l’un n’entraine pas l’autre, je trouve cela naïf. Mettre le corps dans le service marchand, a forcément des conséquences de marchandisation : réseaux, adequation offre demande, appel d’offre, augmentation du marché…

      De plus, on nous pousse à la régression en tant qu’hommes sur la question du sexe. Gardons notre énergie pour de vrais combats.

      Les viols tournantes, à 15 ans, ne le sont pas toujours. Ils sont aussi le fait de jeunes femmes très mal éduquées dans un monde où les femmes, comme les jeunes garçons, sont paumés. C’est à mettre en rapport avec certaines pratiques sexuelles chez les adolescents de bourgeois. Sauf que dans le premier cas, l’association « ni putes, ni soumises », à travers 2 cas qu’elle a eu du mal à trouver, s’est chargée de charger tous les jeunes garçons de banlieues, tandis que les pratiques de certain(e)s bourgeois(es) adolescent(e)s, on les trouve « normales », voire sont encouragées par le biais de documentaires très complaisants.

      Ce monde est devenu fou. Et si je dois blâmer des gens, je ne blâmerai pas des enfants de 15 ans, mais les parents et la société qui fait preuve d’un laxisme sans nom. C’est eux qu’il faut combattre, l’idéologie sociale qui nous a poussé vers ce laxisme, les parents qui laissent faire en renonçant.

  5. Ping de kasimar:

    51f660ea8aa42cf6210ba3e24436a8d0

    je pense que la suite du combat et par la psychologisation des actes des hommes! le citoyen lambdas décroche vite quand on lui parle de gynocentrie, de pouvoir salarial des femmes etc…

    C’est parce que le droit de bosser pour ces dames n’est non plus devenu une option maisune obligation pour une femme. Forcément s’y opposer pour une raison valable (pourquoi serais-ce obligé pour les femmes et non pour les hommes) vous caricaturise en macho, phallocrate … pour la société désormais bien-pensante et ouvertement progressiste. Tandisque le travail pour les hommes lui devient facultatif avec un encouragement à s’occuper du foyer, des enfants, bébés… On perd doucement mais bientôt totalement nos valeur mosieur set. Jene vous parle pas de la parité, cette féminisation forcée des métiers rendant les hommes et les femmes concurrents sur ce terrain. Même si les femmes s’en sortent bien mieux avec leur survalorisation de la société, et l’écrasement des hommes : harcèlement …. 

  6. Ping de kasimar:

    2775c9ef1e631955a3bbc5344080087e

    Monsieur Durandal, mes jolis commentaires intéressants sont passés à la trappe ouinnnnn !!!! 

    j’ai 24 ans et je vous envie parfois d’etre d’une autres génération, elles sont encore plus remontée, plus hargneuse alors qu’elles ont meme pas leur carte de féministe 🙂 

    Pareillement. Moi aussi je me sens mal à l’aise à cette époque et je suis bien content de ne pas être le seul dans ce cas-là. Oui et ce n’est à mon sens pas misogyne de penser celà contrairement à ce que voudraient nous faire croire certain(e)s. Elles ont le droit de s’enerver, de conduire comme des chauffardes, de se comporter comme des tarées mal baisées … Triste conception de l’égalité homme-femme.

    (je pense a une interwiev de Soral ou on le remet a sa place)


  7. Ping de set:

    2/2
    (je joue fanc jeux, un été ou j’etais en espagne avec des potes qui habite la région, je suis aller dans un bar a hotesse, je sais pas si c’est ça un bar a hotesse vue que bar a hotesse on te fait consomer des bouteilles, la on monté juste avec une fille qu’on avait choisi… ou qui nous saute dessus parcequ’elles attendent pas et on les crocs) je vais pas m’étaler sur l’experience psychologiquement interessante que ji ai vécu meme si sa vaut le détour, mais pendant deux semaine je n’ai plus éprouver le besoin d’avoir une copine ou meme de fréquenter les filles en dehor de celle de mon entourage régulier, plus aucune n’avait le « niveau » c’etait magique les étoiles dans la tete! un an apres a une période ou j’etais célibataire j’ai voulu me renseigner pour essayer une escort en france mais en fait c’est trop cher donc j’en ai jamais revue (et mon porte feuille s’en porte mieux lol) mais je m’etait beaucoup renseigner

    Pour se qui est de la réalité en france, de tous ces clients pervers, salo, macho, il s’emblerais que le plus souvent se soit des mecs pas bien dans leur basquettes quand ils arrivent devant une femmes (sa je l’ai ressenti), qui n’on dans leur vis ni situation sociale faramineuse et ni assurance qui leur permettrais d’avoir des filles a tour de bras! des gens qui interieurement se renvoie se reflet de leur propre echec quand ils arrivent devant la madame! qu’ils verssent pratiquement un quart du smic et de leur salaire pour 1h, qui deja n’avaient pas de quoi finir le mois sans manger des pates, qui sont deja dans la précarité face des femmes qui voyent leur énieme gogo de la semaine et qui les détrousse et s’empresse de les foutres a la porte une fois le boulot « expédié »! et ces hommes la boucle parceque deja pas bien dans leur basquettes, ils ont en plus le doute a se que le mac ou des mec monte lui faire passer un sale quart d’heure si il s’accroche avec sa prostitué! ça c’est le genre de chose qu’on psychologise jamais!

    je pense que la suite du combat et par la psychologisation des actes des hommes! le citoyen lambdas décroche vite quand on lui parle de gynocentrie, de pouvoir salarial des femmes etc…

    • Ping de Léonidas Durandal:

      dad0bb8416af8cea57475981ff142636

      Oui, votre témoignage est très intéressant et véridique.

       

      C’est vrai, il y a un problème entre hommes et femmes en France. Moi c’est une Russe (pas une prostituée, je précise étant donné les clichés) qui m’a redonné confiance en moi.

       

      Les femmes françaises sont perdues et nous renvoient leurs peurs. Alors, quand on tombe sur une femme avec une attitude un peu aimante (même une prostituée), notre quotidien peut nous sembler bien pâle… Il serait temps d’affirmer ce que nous désirons des femmes françaises, et ce que nous n’accepterons plus. Tous les témoignages concordent : les hommes qui vont voir les prostitutées ont surtout besoin d’un peu d’affection, affection qu’ils ne trouvent plus auprès de leurs femmes dragons.

       

      Il y a deux attitudes : soit on continue à fermer les yeux et on va voir des prostituées. Soit nous commençons à nous battre et à être et exigeants et un peu courageux face à nos femmes.

  8. Ping de set:

    Je pense pas que les gens commence a voir les entourloupes des féministes, a chaque vague de génération l’hommes diabolique est un peu plus encré dans les conciences, j’ai 24 ans et je vous envie parfois d’etre d’une autres génération, elles sont encore plus remontée, plus hargneuse alors qu’elles ont meme pas leur carte de féministe 🙂 craignez le pire, alors qu’on s’insurge en disant qu’une femme morte sous les coups de sont mari et une femme de trop (je pense a une interwiev de Soral ou on le remet a sa place), on se fiche totallement de hommes quand on répond que bon… il y a pas tant d’homme qui eux meurent sous les coup de leur femmes! (donc ne nous en occupont pas) et c’est pareil pour tous, aujourd’hui c’est juste naturel de pensé comme ça! c’est un aquis, on ne peut plus concidéré les gens comme tempéré, on a deja franchi la ligne. et si le dérésonnement est toléré c’est la porte ouverte a tous et surtout au pire! croyez pas que la morale et la légitimité nous sauvera…

    Je pense qu’il y a plus de gens qui ont au moins essayer une fois les prostitués pour tester que de gens qui l’avoue, voila pourquoi de tel chiffre « positif »

    Et effectivement, la femme et sont hypocrite campagne émotionnelle qui n’a pas honte de dire les doigt plein de bague en or « je me prostitue pour mon enfants, j’ai eu une enfance triste et pauvres et je veux lui offrir se que je n’ai pas eu » ou « c’est pour mes études, avoir acces au savoir que je fais ça » sa marchera toujours… les femmes save tres bien jouer avec les symboliques forte, a nous d’en faire autant

  9. Ping de kasimar:

    24075c8f775a2616c28c5ea2a822e57c

    C’est parce que les gens sont confortablement installés dans leur fauteuil, il y a une sorte de bonheur artificiel fabriquée par les industries pour distraire le peuple. 

    Ils ont l’impression de vivre sereinement avec tous ces gadjets qui ne coûtent pas grand-chose, mais qui au final revient à payer une somme faramineuse. Ce paradis fabriqué est en fait parsemé d’embûche, comme on dit « l’enfer est pavé de bonnes intentions  »

  10. Ping de kasimar:

    Il est intéressant de constater que député de gauche comme de droite ont approuvé et voté cette loi. Nous voyons peu à peu que ces deux camps prétendumment adverses sont beaucoup plus proches qu’on ne le croit.

    Si seulement les gens abandonnaient la culture TV onsanctionnerait par un vote ces bobos inutile à la République

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.