Accueil » Forum » Publier un lien en commentaire
Antiféminisme Aimeles

Publier un lien en commentaire

Publié le 5 janvier 2013 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Malgré les nombreux articles, si vous ne trouvez pas un de ceux là où vous pouvez publier vos liens, publiez-les ici, en commentaires.

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

10 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Commentaire de kasimar replacé sous le bon article

     

    Envoyé le 06/05/2015 à 20 h 22 min

    Je suis en train de lire Stratégie des femmmes de Commaille. Une chose est sûre, c’est que l’auteur est le plus neutre possible et a compris que tout se jouait sur le “féminisme” et le “familialisme” alias le “patriarcat”. Une dualité qui fut encore un peu plus affirmé et moins univoque dans le sens que nous connaissons depuis le début de ce siècle, voire quelques années avant.

    D’une part on retrouve l’analyse de Soral qui a souvent affirmé que la lutte des classes s’est mué en lutte des sexes.(je vous donnerais la page où l’on en parle ultérieurement)

    D’autre part; ce livre que je croyais comme critique justement par exemple cette “distinction” entre public et privé, qui n’a jamais eu lieu d’être si ce n’est dans l’intérêt des “puissants” qui nous dirige.

    D’ailleurs pour en rajouter une couche, autrefois, le privé influençait la sphère public, puis le public s’est progressivement “détaché” du privé, pour que cette fois le public (et ses forces : militants, politiques, élites économiques …) tend à transformer le privé, et donc à éduquer les masses. C’est donc une dictature des plus sophistiquées que nos “maîtres” ont mis en œuvre.

    Voilà qu’en pensez-vous Leonidas ?

     

    Edit: j’en profite pour vous faire partager mes lectures comme vous me l’aviez préconisé, avant que la censure qui a été voté à l’Assemblée s’officialise au sein de nos foyers.

    Eh oui, après cela, il va falloir révéiller la masse, contre l’abrutissement et la dictature de plus en plus visibles de nos gouvernants, qui ne fait pas l’unanimité, loin de là.

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Je ne vous trouve pas assez clair dans l’explication sur le livre. Vous alternez entre idées qui vous intéressent et thématique.

      • Commentaire de kasimar:

        Bref en tous les cas le livre en vaut la peine. Oui je sais j’ai jamais été très doué pour commenter les œuvres littéraires 🙁

        • Commentaire de Léonidas Durandal:

          Eh bien appliquez mes conseils et choisissez entre ce que vous avez ressenti et ce que le livre contient.

          • Commentaire de kasimar:

            Bien en fait, j’ai justement pensé que ces thématiques seraient intéressantes. Le point de vue de Commaille par exemple sur cette distinction privé-public n’a jamais eu lieu d’être selon lui. D’ailleurs, l’immiscence des féministes dans le privé (partage des tâches, congé parental partagé, « violence » conjugual). Cette dernière phrase reflète uniquement le mien de point de vue, pas celui de Commaille qui est resté dans la neutralité mais qui toutefois reste une analyse très brillante et très utile, tandisque moi je suis dans le combat tout comme nous le sommes tous vous et les intervenants les plus assidus (même si ceux qui sont contre nous)

            J’ai été effectivement un peu trop dans l’absolu dans mon raisonnement, mais je voulais néanmoins vous faire part de mon point de vue sur cette distinction privé-public : le privé qui déterminait jadis le public avant le début du 20ème siècle à moins que l’Histoire en démontre le contraire, puis en nous faisant croire notamment en 68 que l’on pouvait faire ce que l’on voulait dans la société sans que , c’est cette dictature pas forcément visible au début,  du je-fais-ce-que-je-veux qui s’est installé au sein de nos foyers via la propagande ingénieuse. Jusqu’à ce que cette dictature soit mise à jour par les analyses, les analyses de différents intellectuels, et les conséquences actuelles.

            Après je ne suis pas sur que le privé exerçait une dictature au sein du public autrefois.

  2. Commentaire de kasimar:

    Ok je remets le commentaire ici :
    J’ai vu un film d’épouvante récemment qui relate justement le danger d’une telle idéologie, poussée au paroxysme justement.(D’ailleurs, partant je voulais vous demander s’il était possible d’avoir une rubrique pour conseiller aux lecteurs les BD et les films antiféministe)Il s’agit d’”Insidious Chapter 2″
    En fait ce film est l’histoire d’un homme : Josh qui enfant entrait dans le monde des esprits. Il a vu un certain Parker Crane à l’hôpital, un homme bien âgé qui s’y est retrouvé car il a tenté de s’émasculé. Puis il s’est suicidé. Ce Parker Crane était travesti en une dame en noir qui exécutait des femmes (il en a exécuté des dizaines, voire des quinzaines). L’esprit de Parker Crane s’est retrouvé dans celui de Josh et ce dernier va tenter de se libérer et va voir un aspect de la personnalité de Parker Crane (puisqu’il est resté piégé dans le monde des esprits)
    Je vous met en lien un petit extrait ci-dessous du spectacle le plus intéressant pour les antiféministes :
    https://www.youtube.com/watch?v=3b6biW_qicQ
    Tous les aspects qui nous intéressent sont présents :
    -une mère qui dénigre le père de son fils.
    -une mère qui refuse que ce dernier porte le nom de son père et donc la filiation.
    -une mère qui décide de grimer et de travestir son fils en princesse avec une maison et des poupées, de le féminiser à l’extrême.
    -une mère extrêmement violente, possessive et maniaco-dépressive.
    En fait, le fils qui se retrouve sous le joug de sa mère tandisqu’ il devrait se retrouver dans celui de son père, une femme féministe du début du siècle dernier vengeresse et psychopathe, qui se sert de la théorie du genre pour se venger de son mari à travers la féminisation humiliante de son fils.
    Une dernière chose : le réalisateur de ce film est aussi le réalisateur de “Paranormal Activity” qui comme chacun sait est un film qui s’est inspiré de faits réels.
    Comme quoi on peut se détendre et continuer le combat

    • Commentaire de Léonidas Durandal:

      Je viens de la voir. Tout à fait intéressant si ce n’est que les films d’horreur ne provoquent plus en moi beaucoup d’émois…

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

     

     

    Commentaire de Kasimar :

  4. Commentaire de kasimar:

    cf879c21d3c710420a56f3778e1c7e01

    Bon voilà je sais qu’ici on peut publier tout et n’importe quoi

     

    Un lien qui pourrait vous intéresser Leonidas :

    http://www.aufeminin.com/societe/amina-tyler-la-femen-disparue-femme-de-la-semaine-s40143.html

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription