Accueil » Rire » Rachida Dati jette son dévolu sur les casinos Barrière
Antiféminisme Aimeles

Rachida Dati jette son dévolu sur les casinos Barrière

Publié le 3 octobre 2012 par Léonidas Durandal à 0 h 00 min

Elle a perdu son job, elle est seule, abandonnée, en galère, une petite fille de deux ans sur les bras. La justice doit intervenir pour les protéger, rapidement. Qu’elle ordonne le test de paternité !

Je vous parle d’une femme pressée de toutes parts et de sa petite fille. Il y a quelques mois, ce système machiste n’a pas voulu qu’elle prenne la place de M Fillon sur Paris lors des élections législatives. Elle avait pourtant la compétence, elle, la député européenne. Ce fameux plafond de verre. Nous sommes au 21ème siècle et une femme française n’a pas tous les droits. Comme trop des siennes ! Un scandale ! Mais qu’importe. Elle y travaille. Elle s’appelle Rachida Dati et cette maire courage se battra jusqu’au bout pour imposer ses légitimes droits de femme bafouée par une République et une justice sexiste.

 

Dati

 

 

Puisque le patriarcat l’a rejeté loin des urnes, elle s’est attaquée aux burnes d’une de ses anciennes montures, et a décidé de trouver le père de son enfant. Submergée par le travail, cette femme indépendante n’en avait pas eu le temps avant. C’était le fœtus de paille de ses soucis jusqu’à ce qu’elle prît conscience de la position où elle s’était mise et de l’importance de choisir un bon parti. Il ne s’agissait plus seulement d’elle, mais aussi de l’avenir de sa petite fille. Trois ans auparavant, malencontreusement, elle était tombée enceinte, durant son mandat ministériel. Ministre de la santé, on aurait pu en rire, mais elle était ministre de la justice et ce fut une tragédie. Elle fit tout pour cacher ses arrondissements de mère. Elle refusa d’en parler, malgré les photos où l’on pouvait constater qu’à part une crise aiguë due à l’absorption de flageolets, c’était bien un bébé. Célibataire, elle garda aussi le secret quant aux modalités de la procréation. Deux prisonniers déclarèrent avoir troussé notre garde des sots, mais mal leur en prit de dire leur vérité. Quelques mesures de rétorsion plus tard, ils retrouvèrent rapidement la mémoire et le chemin du grand silence. Une ministre de la justice condamnée pour harcèlement sexuel, cela aurait fait mauvais genre, en plus de la photo de famille.

 

 

Désormais la vérité doit éclater. Elle doit savoir de manière sûre, qui est le père de son enfant. Le doute n’a plus cours. Le bon père doit déclarer sa flamme à la justice à défaut d’être repris comme monture.

 

Entre les nombreux étalons improbables, elle a porté son dévolu sur l’homme le plus à même d’assurer ses arrières et celui de sa fille. Ce ne sera pas notre ministre espagnol olé olé tout droit sorti d’une série des années 80. José Maria Aznar a presque perdu la bataille. Il aurait pu être coiffé sur le poteau par un ancien joueur de rugby, Bernard Laporte. Mais l’essai entre eux deux n’a pas été concluant. Et puis de source sûre, la petite aurait des cheveux et y verrait très bien.

 

Melle Dati en a l’intuition, quand elle se fit saillir, elle ne recueillit ce jour-là, ni de la semence madrilène, ni de la rodézienne. Il fallait que ce fut un joueur de haute voltige pour lui mettre sa petite pièce dans la fente tout en gagnant le jackpot au premier tour de manivelle.

 

Dominique Desseigne, ce doit être lui !, se dit-elle après plusieurs mois de réflexion. Président Directeur Général des casinos Barrière…La rose naîtrait entre deux machines à sous… Cela ne gâcherait rien, au contraire…. Il n’y avait qu’un homme de sa fonction pour lui avoir porté un tel coup…

 

Cependant, comme dans toutes les histoires de reconnaissance de paternité qui doivent se finir bien pour la mère, la belle connaît des difficultés. Le riche veuf résiste. Il n’en croit pas ses yeux quand elle lui annonce. Alors, pour bien les lui ouvrir, un huissier remet une assignation au petit coquinou. Cela lui rafraîchira la mémoire.

 

J’entends déjà les pères haineux, machos et sexistes protester. Mais non, Rachida n’a pas choisi de vivre ça. Qu’on prenne enfin la défense des mères lésées dans leurs droits. N’était-il pas d’accord quand il a mis sa clef pour ouvrir la tirelire ? Si madame Dati a déposé une demande de reconnaissance en paternité devant la justice, elle l’a fait pour que la petite Zora ait un papa qu’il le veuille ou non. Nobles intentions. Si elle n’en a pas parlé c’est parce qu’elle ne veut pas faire de vagues. Elle veut juste que la vérité soit sue. Elle n’a pas la moindre arrière pensée. Sa demande est légitime. Et dans « >

Lire la suite

15 Commentaires

  1. Ping de Mindstyle:

    Tant que les hommes ne comprendront pas que le sexe avec une femme n’est jamais gratuit, beaucoup continueront à se faire piéger comme des gros benêts. Quand on ne veut pas d’enfants, on porte un préservatif; on ne s’en remet pas exclusivement à une femme pour la contraception. Ce qui me désespère, ce sont surtout ces hommes naïfs qui pensent qu’une coucherie sera sans conséquences sur leur vie future. Monsieur DESSEIGNE a beau être PDG  des casinos Barrière, il n’a pas remporté la mise cette fois. Elle la lui a mise bien profond. Quand est-ce que les hommes se réveilleront enfin et arrêterons de se faire manipuler par le sexe ? Quand on garde constamment à l’esprit qu’une petite sauterie sans capote peut nous pourrir la vie durant 20 ans grand minimum, on réfléchit à 2 fois avant de céder à la tentation.Si Monsieur DESSEIGNE  avait été plus intelligent, il aurait couché avec une femme marié et dans ce cas, l’enfant aurait été déclaré d’office comme étant celui du mari ce qui l’aurait préservé de toute procédure de recherche de paternité. 

  2. Ping de alexandre:

    J’allais vous envoyé la news;) Savoureux n’est-il pas? Elle a eu ce qu’elle voulait hé hé. Plus rentable que de coucher avec un employé de la Poste.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    Et ce qui devait arriver arriva : M Desseigne, président des casinos Barrière, est reconnu père de la petite Zora avec une prime à l’éjaculation de 2500 euros par mois :

    « Le PDG des casinos Barrière reconnu comme père de la petite Zohra Dati », 07/10/2014 Les Echos.

    Et dire qu’il y en a qui sont pauvres et qui croient pouvoir faire plier la machine…

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    Ca commence à découper. Madame Dati aurait huit amant en même temps. C’est bon de voir un homme avoir les moyens financiers et médiatique de se défendre :

     

    depeche.fr 03/11/2012

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    Le tribunal ordonne le test de paternité :

     

    Article du Nouvel Observateur du 05/12/2012

     

    Prochaines étapes bien connue des pères qui ont eu à faire à la justice : que M Desseigne refuse ou accepte le test de paternité, il est reconnu père. Il paye pension et ses enfants légitimes sont spoliés d’une partie de leur patrimoine.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    Selon l’avocat de la défense Mme Dati aurait eu jusqu’à huit amants en même temps. On en apprend de belles ! Quand un homme a plusieurs femmes, on dit que c’est un salop et quand une femme a des centaines d’amants, on ferme sa bouche, surtout si c’est une ministre !

     

    Article La Dépêche du 03/11/2012

  7. Ping de Léonidas Durandal:

    Elle reconnaît avoir lancé la procédure de reconnaissance en paternité.

    Le père met en avant le nombre important de ses amants :

    Article du point 05/10/2012

  8. Ping de Léonidas Durandal:

    Rachida Dati poursuivie au Maroc pour relation sexuelle en dehors du mariage :

    Article Yabilidi

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.