Accueil » La pieuvre féministe » Rapport du HCE : la grammaire politique des féministes
Antiféminisme Aimeles

Rapport du HCE : la grammaire politique des féministes

Publié le 7 novembre 2015 par Léonidas Durandal à 13 h 34 min

maladie psychologique qui veut s’étendre à tous en dehors de leur consentement. La proposition n°10 suggère donc de proposer la plaquette aux chargés de communication institutionnels. Inutile de dire que si une campagne de communication ne convient pas aux féministes, elles sauront leur rappeler qu’il y avait des directives officielles qui n’ont pas été respectées, et faire risquer le placard à quelques communicants pour la simple et bonne raison qu’ils auront été trop efficaces !

Conclusion :

A travers ce rapport, les féministes déploient leur machine de guerre. Elles peuvent être moquées, contestées dans des commentaires d’internautes, elles occupent seules la place, et anticipent sur les questions actuelles de la population, qui juge le débat absurde. Le débat ne l’est pas. Seule les hypothèses du débat le sont bien (égalité, domination etc…), mais comme tout le monde ou presque valide ces hypoothèses (« l’égalité c’est bien »), personne n’osera remettre en question ces croyances féministes. Par contre, tout le monde sera surpris qu’en étant féministe, un tel débat ait pu aboutir à ce genre de propositions.

Il ne pouvait en être autrement. Quand des internautes affirment, le féminisme « ce n’est pas ça », c’est surtout la preuve qu’ils n’ont rien saisi à la dialectique féministe. Le féminisme c’est bien ça. Ils sont peu à le comprendre de manière aussi judicieuse que ce commentateur du Figaro Santiago2013 du 05/11/2015 à 23:38 suite à l’article sus-mentionné  :

« Le problème de fond est bien que les femmes voudraient exister par la représentation que l’on en a et non pas par ce qu’elles sont. »

Heureusement comme dit un autre, on dit toujours chômeur et chômeuse, même si aujourd’hui, ce sont plutôt des hommes à qui l’on attribue ce nom…

 

1 « Explications sur la régression grammaticale féministe », Aimeles du 26/03/2015.

2 « «Dites écrivaine, pas écrivain» : le guide pour lutter contre les stéréotypes de sexe », Figaro du 05/11/2015.

3 « Guide pratique pour une communication sans stéréotypes », HCE novembre 2015.

20 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « Débat passionnant sur le politiquement correct avec l’excellent Mathieu Bock-Côté (03/04/19) », The boss du 04/04/2019.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    « Le « New York Times » se paie l’Académie française », Le Point du 05/03/2019.

    Voilà ce qui se passe quand on cède aux revendications féministes. La meute vient déchiqueter le membre faible de la troupe.

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Note pour les académiciens : oui, la langue française est sexiste », L’Obs du 28/02/2019.

    C’est le monde et la réalité qu’elles appellent « sexisme ». Changer les mots ne changera pas le monde, mais l’opprimera.

    Laisser un commentaire

    Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

    -

    Votre sexe SVP :

    -

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.