Accueil » Homme en lutte » Récit d’un blocage des routes le 17 novembre 2018
AIMELES Antiféminisme

Récit d’un blocage des routes le 17 novembre 2018

Publié le 18 novembre 2018 par Léonidas Durandal à 14 h 37 min

leur serve de leçon. Ils peuvent se raidir, se croire meilleurs et imaginer qu’ils n’ont pas échoué, rejeter la faute sur les autres, ils sont bien responsables du marasme actuel, d’un marasme dont ils sont loin d’imaginer l’ampleur. Si le mouvement doit mourir, et la France le suivre, puissions-nous avant rappeler à ceux-là leur forfaiture par quelques actions de cet acabit.

60 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Gilets jaunes, suspicion, récupération, révolution ?" Les amis de la nation française du 01/06/2020.

    Le mouvement est génétiquement hermétique au gauchisme.

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "Tirs de gaz lacrymos aux abords de deux écoles : des élus de Paris demandent des explications au préfet de police" Le Monde du 04/02/2020.

    Cachez ce gaz que je ne saurais voir. Sur la gueule des pompiers hommes Ok. Mais surtout pas sur nos petits n'enfants qui voteront progressiste plus tard. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    "Riposte américaine à la «taxe GAFA»" Figaro du 03/12/2019.

    Comme quoi le diable a porté pierre. Notre perte de souveraineté va nous permettre d'échapper à un nouvel impôt. Merci Donald Trump. 

     

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Christian Estrosi interrogé sur la pertinence de la création d’un camp de concentration pour Gilets Jaunes (VIDÉO) », NDF du 11/04/2019.

    Personnellement j’ai noté dans mon entourage une « marcheuse » qui envisageait le massacre des gilets jaunes avec soulagement, sinon envie.

  5. Ping de Léonidas Durandal:

    « Gilets jaunes : mon courrier des lecteurs est rempli de mépris social », Libération du 08/02/2019.

    Si maîtriser l’orthographe pouvait vouloir dire compétent, notre pays n’irait pas si mal.

  6. Ping de Léonidas Durandal:

    (Vidéo) « RÉVOLUTION ! LES GILETS JAUNES – 12/01/2019 » Nous voulons vivre du 12/01/2019.