Accueil » Non classé » Répudiation des pères : opposer la politique de la terre brûlée
AIMELES Antiféminisme

Répudiation des pères : opposer la politique de la terre brûlée

Publié le 19 janvier 2021 par Léonidas Durandal à 12 h 03 min

proportionnée à une situation financière particulière, ils se bercent d’illusions. D’ailleurs, elle n’est même pas envisagée ainsi. La pension alimentaire est faite pour vous obliger à travailler, quelque soit son montant, même lorsqu’il est défini de manière assez juste. Si vous devez la payer, vous devez trouver les moyens de la payer et donc, trouver par tous les moyens un travail, et donc continuer à payer des impôts, quand bien même la loi se serait arrogée le droit de vous priver de famille. La boucle est bouclée.

Ainsi le système peut se nourrir de votre propre asservissement. En règle général, c’est d’ailleurs une finesse de nos systèmes d’oppression modernes. Vous payez pour vous faire asservir, vous payez pour les infanticides par avortement, pour tuer des enfants que vous ne voudriez pas voir tués, pour toutes ces lois sociétales illégitimes qui dépassent entièrement le cadre d’un système légal juste et raisonnable.

Il y a quelques années, j’entendais Alain Escada nous affirmer que nous étions obligés de participer à un tel système à cause de l’impôt et parce qu’il fallait bien travailler. J’inverserais la proposition : donner de l’impôt dans ce cadre, c’est nourrir la décadence, notamment de nos milieux professionnels, et favoriser notre propre asservissement. Les grandes entreprises qui fuient comme la galle les systèmes socialistes, participent à l’éclatement de nos bureaucraties totalitaires. Difficile de leur reprocher. Seuls des malades mentaux n’en feraient pas autant à leur place. 

L’impôt juste (défense, police, justice), c’est la responsabilité. L’impôt injuste (lois sociétales, subventions, allocations), c’est l’asservissement. Or l’impôt juste ne peut en aucun cas légitimer l’impôt injuste, car dès lors, la police et la justice servent de relais à l’injustice, et même l’impôt juste devient alors injuste. Vous n’êtes pas obligés de vous résigner, à être de bons citoyens catholiques honnêtes quand votre argent sert à tuer des enfants. Dans ce cas, et dans bien d’autres, tous les moyens possibles et nécessaires doivent être mis en oeuvre pour arrêter le massacre. Le temps où les états devaient plier face à la force de notre croyance est révolu. Depuis l’avènement de la revendication protestante, nous voyons bien que les princes ont obtenu, à cause de notre manque de foi, leur émancipation. Comme par le passé, ils tentent de s’ériger en dieux. Rien de neuf sous le soleil de pharaon ou de césar. Et les lois redeviennent toutes plus illégitimes les unes que les autres. L’état de droit s’efface. La corruption grandit.  Le retour des tribus est encouragé. Tel est l’inévitable aboutissement du retour du laïcisme en terre catholique. 

Face à cette décadence, en excluant cette politique de la terre brûlée, la position éthique la plus tenable serait de donner au moins autant à cet état assassin, qu’aux causes que nous défendons. Mais voilà qui est devenu presque impossible, tant la pression fiscale a augmenté, et laisse peu d’argent au travailleur ou à l’entrepreneur. Et pour cause, l’oppression se nourrit d’oppression. L’autonomie financière des individus est une menace pour un état socialiste. Bientôt, nous n’aurons plus que le choix de la pauvreté. Autant nous habituer dès à présent à lutter en pauvres. Voilà en tout cas, ce qui m’a semblé logique et naturel bien avant que les crises économiques et sanitaires se multiplient.

Plus particulièrement concernant l’oppression sur les pères, l’état a pris conscience de l’importance de les contrôler d’autant qu’il leur faisait vivre une situation injuste. Il s’est donc accaparé le recouvrement des pensions alimentaires. La CAF a désormais toute latitude pour récupérer l’argent, comme si les moyens disproportionnés déjà présents dans notre droit n’eussent pas été suffisants. Et sous la pression des féministes, le trésor et le recouvrement des pensions alimentaires se confondront bientôt. Fin de l’hypocrisie. Qu’importe. En optant pour une politique de terre brûlée, vous détruirez tout au fur et à mesure des avancées de l’ennemi. La CAF veut saisir vos revenus ? Arrêtez de tra…… La CAF veut saisir les allocations auxquelles vous avez droit en tant que pauvre ? Refusez de toucher ces allocations et trouvez le moyen de vivre à moins ou différemment. Il vous est impossible de travailler au noir ? Vivez de troc. Acceptez aussi les condamnations à de la prison avec grande joie, car dès lors, vous coûterez à l’état, en plus de ne pas lui rapporter. Le respect ne se quémande pas, bis repetita. 

Notez que l’état peut vous mettre en prison pour deux raisons dans une telle situation et qu’il ne se prive pas de le faire : pour non paiement de la pension « >

Lire la suite

8 Commentaires

  1. Ping de Léonidas Durandal:

    "Une pétition pour soutenir Génération Identitaire face à Gérald Darmanin" polemia du 27/01/2021.

    Croient-ils encore aux institutions de notre pays ? Il semble. Il est plus urgent d'organiser la clandestinité de la lutte. 

  2. Ping de Hansel de sexe male:

    Ou la politique des billets brûlés…

    « Canada : il brûle des piles de billets pour ne rien donner à son ex-femme »

    https://www.lepoint.fr/justice/canada-il-brule-des-piles-de-billets-pour-ne-rien-donner-a-son-ex-femme-08-02-2020-2361820_2386.php

  3. Ping de Hansel de sexe male:

    Une petite faute s’est invitée dans votre texte. « J’espère que la crise sanitaire actuelle aura au eu le don de leur ouvrir les yeux. »

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    "Alexeï Navalny : « N’ayez pas peur, descendez dans la rue »" Le monde du 18/01/2021.

    Avec les soutiens qu'il a, il n'a pas à avoir peur pour son cul, cet espèce de traître à sa nation.