Accueil » Art » (Roman) La grande libération #5 : la grand messe hologrammique
AIMELES Antiféminisme

(Roman) La grande libération #5 : la grand messe hologrammique

Publié le 1 septembre 2021 par Léonidas Durandal à 10 h 13 min

emprunts d’un coupable sentiment d’impuissance. Alors Caroline demanda à Donald de la féconder. Donald signa le nouveau contrat hologrammique de consentement à l’acte sexuel dans les conditions prévues par Caroline avant de s’exécuter. Après une activité de 30 minutes, ils se laissèrent aller chacun à leurs pensées, dans les bras l’un de l’autre. Ca, le contrat ne l’avait pas modifié.

En y réfflechissant, Caroline trouvait que Donald prenait un très bon chemin. Elle s’attachait à lui d’autant qu’il avait réussi à la pénétrer en lui donnant du plaisir. Et depuis, ce sentiment de sécurité et de familiarité avait grandi en elle. Ils formaient un joli couple trouvait-elle.

Donald repensa à cet homme. Pourquoi ? Il ne le sut pas. Cependant, il n’arrivait pas à se défaire de l’image de l’acte qu’il avait commis. Il se força à retrouver son visage mais rien ne vint. Qui était cet homme ? Il avait bien une identité ? Alors pourquoi il ne pouvait mettre un nom ou une image sur la sienne ?

Engourdi par le sexe, il se leva lentement, abandonnant Caroline aux draps et à un demi sommeil confiant. Il se dirigea vers le terminal fixe du grand ordinateur et commença sa recherche d’informations sur le déséquilibré. Le grand ordinateur enregistra sa demande. Sur 250 millions de personnes qui avaient regardé la grand messe, 1 million de personnes avaient fait comme lui. Un taux normal de curiosité estima la grande intelligence. Toutefois, la requête de Donald fut enregistrée dans son fichier personnel tout comme celle des autres. Au cas où. Ainsi la grande intelligence put affiner le profil psychologique de Donald7841126 : « emprunt à s’intéresser aux incidents. Curieux des faits divers. 1/10 de recherche d’explication sans base. 2/10 si le sujet est mâle. Enclin au questionnement. Sa probabilité de passage à l’activisme militant passe d’1 chance sur 2 millions à 1 chance sur 1,9 millions. Renforcement de la surveillance inutile. »

De son côté, Donald eut ses informations quasi immédiatement, enfin… les informations que la grande intelligence lui communiqua selon son niveau d’accréditation. Or pour le grand public, ni la photo de l’homme, ni son nom n’étaient accessibles. Donald avait en face de lui un fantôme. A ce point qu’il se demanda si tout n’avait pas été inventé. Le sang sur la locomotive, l’information du journal, la conversation avec sa collègue. Et puis non, c’était vrai. Ils en étaient tous témoins. Enfin, quand bien même auraient-ils été victimes d’une hallucination collective, la ruche ne pouvait se tromper, elle. Alors il revint calmement dans le lit conjugal.

Le regard dans le vide, son visage fut pris d’un toc. Il serra les draps dans son poing droit. Puis des scènes sanglantes et d’une extrême violence parcoururent son esprit, mais sans qu’il ne pût les discerner dans les détails. Ce furent de brèves impressions dénuées de matérialité, brusques et violentes, comme si Caroline était devenue une étrangère tout d’un coup, ou comme si la ruche dut être détruite. Puis Caroline lui passa le bras autour du torse, alors il se calma et se décida à trouver le sommeil.

***

 

Chapitre 1 : Le mariage de Caroline

Chapitre 2 : Donald arrive chez Caroline

Chapitre 3 : La cérémonie de mariage

Chapitre 4 : La cuisine et le suicide

Laisser un commentaire

Premier commentaire ou VPN ? Le commentaire sera mis en attente de validation

-

Votre sexe SVP :

-

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.