Accueil » Etat de droit et politique » (Scénario économique) Crime statistique et planche à billets : de la féminisation à la tyrannie
Antiféminisme Aimeles

(Scénario économique) Crime statistique et planche à billets : de la féminisation à la tyrannie

Publié le 24 janvier 2015 par Léonidas Durandal à 12 h 10 min

C’est un fait ultra-connu. Après la première guerre mondiale, une Allemagne d’impuissants s’est mise à faire fonctionner la planche à billets et a subi une récession économique sévère. Par la suite, les femmes de cette société ont appelé le tyran à la rescousse.

Adolf Hitler a été chargé de remettre en ordre de marche des hommes qui n’en avaient plus la légitimité :

(Attention si votre connexion est un peu lente, essayez sur Dailymotion, ICI.)

Soutien inconditionnel des nazis tant qu’ils ont gagné, usines de bébés pour filles-mères, élimination des trisomiques, adoubement des sanguinaires communistes, esclavage des travailleurs étrangers, oppression des prisonnières dans les camps de concentration ; au-delà du discours sur les pauvres femmes qui auraient été hypnotisée par Hitler et inconditionnellement manipulées par l’Église catholique (qui était contre Hitler!!!), vous pouvez comprendre entre les lignes comment une majorité de ces femmes a plutôt profité d’une situation qu’elle avait créée de toute pièce, de la naissance d’Hitler à sa mort. (Et comment soit-dit en passant, une majorité d’entre elles adhèrent désormais aux discours de gauche pour s’octroyer une impunité totale en matière de moeurs).

 

La tyrannie commandée à distance.

L’après-première guerre mondiale aura été l’occasion de constater comment la tyrannie peut prendre sa source dans le manque de légitimité des hommes d’un pays, manque de légitimité qui est le résultat d’une autorité masculine qui n’existe plus dans les rapports personnels. Des hommes faibles et féminisés échouent. Les femmes, immanquablement s’en détournent et remettent sur pied un commandement privatif de liberté mais efficace. C’est le sens de la maxime « Plutôt l’injustice que l’anarchie ». Les hommes incompétents se satisfont très bien de leur incompétence tant qu’ils en profitent. Et les femmes préfèrent même pouvoir diriger ces hommes incompétents tant que ceux-là réussissent à les sécuriser matériellement, jusqu’au jour où… elles commencent à en souffrir. Ce jour-là, leur changement d’attitude est radical. Elles font appel à leurs chevaliers serviteurs, et la mécanique de la tyrannie peut commencer à s’installer : hommes flattés et immatures, sont chargés d’augmenter le contrôle social des populations et une tyrannie de gamins protecteurs de leur maman symbolique se met en place.valls-apartheid-terrorisme

 

 

Explication sur la réaction militaire en France suite aux attentas de Charlie Hebdo.

Le changement radical d’attitude depuis les attentats de Charlie Hebdo de notre gauche progressiste incompétente ne peut s’expliquer autrement. Tout un peuple féminisé est descendu dans la rue et ses champions ont commencé à répondre aux appels apeurés de leurs brebis par des lois privatives de liberté (cela fait déjà un moment que le processus est en marche), non pour que nous commencions à nous remettre en question, mais pour voir dans un premier temps si le contrôle social ne pourrait pas nous faire échapper à nos responsabilités. Le but est pour l’instant d’éviter la guerre civile par un procédé fascisant de contrôle des esprits, mais il n’est pas certain que ce processus soit suffisant et qu’il ne débouche pas sur une volonté affirmée d’en découdre.

 

L’Allemagne des années 20, la France de 1947.

Dans la France d’après-guerre 39-45, nous avons commis les mêmes erreurs de gestion que l’Allemagne d’après 14-18, mais ces erreurs ont été masquées par des facteurs exogènes positifs sans précédent (plan Marshall, demande interne et extérieure forte, industrialisation dans l’agriculture, surcroît de naissances…) et une modération par regrets. Par la suite plusieurs générations d’incompétents ont pu prospérer à la tête de notre Etat, avec des idées complètement délirantes, non seulement en économie, mais aussi sur la famille ou l’école. Puisqu’on pouvait tout, tout était permis.

Ale-president-jean-gabin cette époque, les gouvernements dévaluaient le franc après avoir fait fonctionner la planche à billet (effet conjugué des déficits budgétaires, des dévaluations et du financement direct par le trésor Public), planche à billet qui servait à faire perdurer des gouvernements débiles et une industrie décadente et coloniale. Cette économie dysfonctionnelle devait dévaluer régulièrement sa monnaie face à des pays comme l’Allemagne qui avaient compris désormais ce qu’était une gestion financière saine des dépenses publiques. Pour se maintenir à flots, notre économie dévaluait et dévaluait et dévaluait comme le montre très bien le film de 1961 avec Jean Gabin « Le président » (dans la peau du franc-maçon idéalisé qui refait l’histoire dont il a été « >

Lire la suite

Pour recevoir l'infocourriel mensuel

Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription

90 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « La Suisse a voté contre le « Vollgeld » », RITV du 13/06/2018.

    Encore un signe qui montre que la Suisse est devenu très perméable au mondialisme ambiant. La prochaine crise devrait favoriser l’émergence de ces nouvelles mesures.

     

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Procès : les sinistres fanfaronnades de Jawad Bendaoud », Le Point du 25/04/2018.

    Le logeur des terroristes a couché avec 17 filles depuis sa sortie de prison. Remarque ça fait tout de même 2 mois et demi qu’il est sorti.

  3. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « 90% des Français favorables à la pénalisation du harcèlement de rue », Breizh du 22/03/2018.

    Opération de propagande pleinement réussie. Tout va bien.

  4. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Droit d’amendement : l’opposition, furieuse, quitte l’hémicycle », Le Point du 21/03/2018.

    Rationaliser la démocratie par la tyrannie, il fallait y penser. Une femme l’a fait.

    Remarque, c’est comme pour les unions de duos, ou les infanticides par avortement. Finalement, c’est plus clair ainsi, plus clair qu’en 1933 en tout cas.

  5. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Najat Vallaud-Belkacem va travailler pour l’institut de sondages Ipsos », L’Obs du 22/02/2018.

    Le fermier demande au renard de garder le poulailler.

  6. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « La ministre de la Justice israélienne : « Maintenir une majorité juive, même au prix de la violation des droits » », RITV du 15/02/2018.

    Entre le laxisme de nos états de droit modernes (féminisés), et la tyrannie matriarcale, n’y-a-t-il aucune mesure ?

  7. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »Il faut une police de familiarité »- L’édito de Christophe Barbier », L’Express du 09/02/2018.

    Police de la familiarité = police de la galanterie. Où en est arrivée la libération sexuelle ? Aux pires extrémités.

    • Commentaire de François ALLINE:

      De la chevalerie à l’amour courtois au Gentilhomme et à la galanterie, les féministes se sont employées à détruire tout ce qui consistait à éduquer les hommes à respecter les femmes au motif que c’était une aliénation dont le but était de les enfermer dans un rôle de soumises.

      On en voit le résultat 1/2 siècle après.

  8. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Vidéo coub) La propagande, ça marche !

  9. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (Audio) « « La chair de Danton : du pis de la vache à l’abattoir » On ne parle pas la bouche pleine !  par Alain Kruger, France culture du 03/12/2018.

    Si vous voulez approcher la fascination de certaines femmes pour le tyran gargantuesque :

  10. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « En Islande, il est désormais illégal de payer une femme moins qu’un homme », L’Obs du 03/01/2018.

    L’Islande, ce petit département en forme de tribu, qui a refusé de payer ses dettes après 2008, ne tient aucun compte de la rentabilité de son personnel dans les entreprises. Les hommes ont bien intégré leur servage là-bas. Normal dans une société archaïque.

    • Commentaire de François ALLINE:

      Dans le même esprit : https://vimeo.com/251927876

      Jordan Peterson sur la crise de la masculinité, l’écart salarial, l’imposition des pronoms trans, la gauche radicale

      Jordan Peterson sur la crise de la masculinité, l'écart salarial, l'imposition des pronoms trans, la gauche radicale from PM21 on Vimeo.
       

      • Commentaire de Léonidas Durandal:

        Tout simplement fascinant. La vidéo est en train de faire un pic d’audience et à juste titre.
        Le type reste dans une posture scientifique/masculine, sans rien lâcher. Du côté de la journaliste, une belle illustration de mon article « La supériorité des femmes pour imposer un mensonge en novlangue ». Mais il est tellement fort, qu’il réussit à la coincer en restant droit dans ses bottes. Peu d’hommes peuvent se payer une femme comme ça.
        Le débat reste chirurgical à la manière anglo-saxonne. Peu de génie. Mais beaucoup de lucidité et de profondeur dans l’argumentation. Nous en sommes particulièrement loin en France (résultat de la censure). Il est attaqué de manière spécifique parce qu’il occupe une place hiérarchique élevée dans la société (notamment quand il lui est reproché de possiblement traumatiser ses élèves).

        • Commentaire de François ALLINE:

          C’est exactement le sentiment que j’ai eu en l’écoutant.

          J’aimerais avoir son calme avouant que j’ai un peu tendance à m’énerver face à des féministes et leur mauvaise foi….

          • Commentaire de Léonidas Durandal:

            En même temps, il en a vu des vertes et des pas mûres en temps que psychiatre clinicien.
            J’ai toujours pensé que cette catégorie professionnelle pouvait nous aider à cause de leur grande expérience de la maladie.
            Il y a quelques années, j’ai communiqué avec l’un de ceux-là qui était en pleine rupture et qui agréait mon propos, plein d’un certain dépit. Je lui avais d’ailleurs demandé quelques conseils pour écrire un article. Depuis, le dit article est resté dans les cartons. Mais l’idée est restée pour moi en suspens : comment définir, sans aucune haine, le féminisme comme une maladie psychiatrique.

  11. Commentaire de Léonidas Durandal:

     (Livre) « Adolf Hitler ou la vengeance de la planche à billets », Agora vox du 01/12/2017.

    Un travail qui complète mon article… (uniquement sur les poins factuels)

  12. Commentaire de Léonidas Durandal:

    « Hollywood prépare un nouveau film catastrophe : La Turquie va sauter ! », IDL du 20/11/2017.

    Ca pourrait être la mèche attendue depuis longtemps. La purge vient peut-être de commencer.

  13. Commentaire de Léonidas Durandal:

    (extrait Vidéo) « Politique & éco n°148 : Pierre Jovanovic : Economiquement incorrect ! »

     

     

     

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    Pour recevoir l'infocourriel mensuel

    Dernière étape : Cliquez sur le courrier qui va vous être envoyé pour valider votre inscription