Accueil » Questions idéologiques » (Statistique Insee) Plus une région est féminisée, plus elle est pauvre
AIMELES Antiféminisme

(Statistique Insee) Plus une région est féminisée, plus elle est pauvre

Publié le 7 mai 2018 par Léonidas Durandal à 12 h 50 min

les plus pauvres de France (66 ème position)). Sur ce dernier point, l’agriculture est en général synonyme de pauvreté, et de féminisation.

Cependant, il faut envisager que cela n’a peut-être pas toujours été le cas. A certaines époques, ce secteur d’activité a pu générer de la prospérité quand les valeurs masculines y régnaient. Cela pourrait expliquer la révolution agricole du 18ème siècle, puis l’industrialisation principalement masculine et le déclin progressif de l’agriculture dans le même temps. Tout comme aujourd’hui, le secteur des nouvelles technologies qui surclasse l’industrie, est essentiellement masculin, alors même que les femmes commencent à revendiquer leur part du gâteau dans ce secteur.

 

Conclusion

Loin de l’idéologie féministe, nous devons nous enfoncer dans le crâne que l’égalité des salaires entre hommes et femmes est une catastrophe. Cette égalité ne peut s’obtenir qu’en discriminant les hommes, tandis qu’en moyenne, ils sont plus créateurs de richesses matérielles que les femmes.

Aujourd’hui, les féministes regrettent que cette égalité ne soit pas atteinte. En vérité, elle devrait être beaucoup plus importante si l’équité était respectée. Sans compter que l’État joue comme un pourvoyeur de revenus pour les femmes. Le prélèvement de l’impôt sur les secteurs efficaces masculins favorise ainsi l’emploi féminin et si les femmes ne devaient compter que sur leur propre économie, leur chômage serait bien supérieur à celui des hommes. Loin de là en France, le chômage des femmes est inférieur à celui des hommes, et signe que mon hypothèse de prépondérance du travail des hommes doit être vraie, au fur et à mesure que nous sortons de la crise, l’emploi masculin repart.

L’emploi des femmes se paye principalement sur le dos de celui des hommes. Cette situation serait supportable si dans le même temps, les hommes seraient distingués pour leur rôle dans la société, beaucoup plus payés, respectés. Au contraire, la vindicte élitiste française désigne aujourd’hui les hommes comme responsables de discriminations.

Autant cette élite réussira à propager ses idées, autant nous en viendrons à une situation identique à celle de l’Afrique, ou plus proche de nous, à celle de l’Espagne, pays ou continent qui s’enfoncent à mesure que la féminisation totalitaire y règne.

 

Sources : https://www.lesechos.fr/27/11/2015/lesechos.fr/021515053356_carte—quelles-sont-les-regions-ou-il-fait-bon-vivre–.htm,

https://www.insee.fr/fr/statistiques/3363358#tableau-figure5

https://www.estrepublicain.fr/actualite/2018/03/08/20-de-salaire-en-moins-pour-les-femmes

http://www.slate.fr/economie/85661/carte-inegalites-salariales-departements

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/carriere/vie-professionnelle/emploi-des-femmes/cartes-egalite-salariale-ou-faut-il-travailler-pour-gagner-autant-que-votre-collegue-homme_2642918.html

https://www.latribune.fr/regions/l-insee-dresse-la-carte-de-france-de-la-pauvrete-480802.html

12 Commentaires