Accueil » Domination féminine » Sur Facebook, on peut torturer les hommes, pas les animaux.
AIMELES Antiféminisme

Sur Facebook, on peut torturer les hommes, pas les animaux.

Publié le 30 avril 2014 par Léonidas Durandal à 8 h 54 min

Il est certes délicat de réprimer des pratiques sexuelles déviantes. Cependant, il serait de bon ton d’obliger ces personnes à suivre une psychothérapie, et pour le moins, ce genre de groupes publics devraient être strictement interdits sous peine de poursuites.

 

1 « Le lanceur de chats condamné à un an de prison ferme », Nouvel Obs du 03/02/2014.

 

2 « Agression sexuelle dans le métro de Lille : « Oui, j’ai laissé faire. », Aimeles du 27/04/2014.

 

3 24h actu du 02/01/2013, « Quand Libé, Le Monde et la gôche morale défendaient la pédophilie ».

 

4 « Loi : les animaux reconnus comme doués de sensibilité. » Ouest France du 16/04/2014. 5 « Retour », Aimeles du 21/10/2014.

 

6 « Agression du métro de Lille : 18 mois fermes pour le suspect », RTL du 25/04/2014.

66 Commentaires

    • Ping de François ALLINE de sexe male:

      Cette omerta générale sur la victimisation masculine est insupportable.

      Je ne suis pas fan de l'idée que les hommes, à l'instar des femmes, pleurnichent à tout bout de champ, mais mettre un peu plus l'accent sur ce qu'ils subissent de la part des femmes serait une avancée décisive pour contrer cette antienne que l'on entend en permanence à en vomir : "Homme/Bourreau – Femme/Victime"

  1. Ping de Léonidas Durandal:

     

    Les hommes sont tous animalisés. En l'occurrence, cette gauchiste n'est pas si éloignée de l'Islam par son utilisation des porcs. 

  2. Ping de Léonidas Durandal:

    "La zoophilie, une pratique interdite par la loi mais répandue sur Internet" Le Monde du 27/01/2020.

    J'en étais certain. La zoophilie finira par être proscrite au nom du droit des animaux, non pas pour protéger l'humain de ses propres pulsions envahissantes. 

  3. Ping de Léonidas Durandal:

    « Allemagne : 8 pompiers et un vétérinaires pour sauver… un rat obèse ! », Libération du 28/02/2019.

    La cause animale progresse au fur et à mesure que la cause des humains recule.

  4. Ping de Léonidas Durandal:

    « Faut-il écouter les amis des animaux et boycotter le « Téléthon » 2018 ? », L’Obs du 07/12/2018.

    Elle est bonne celle-là. Depuis des années le téléthon expérimente ses non avancées sur de petits humains, mais la gauche ne se réveille que lorsque des animaux sont concernés ?