Accueil » Enfance détruite » Têtu dans la salle d’attente, à côté de « sciences et vie junior »
Antiféminisme Aimeles

Têtu dans la salle d’attente, à côté de « sciences et vie junior »

Publié le 17 mai 2014 par Léonidas Durandal à 14 h 41 min

L’horreur de notre société qui s’attaque à ses propres enfants et cherche à les perturber, eux, qui n’en ont vraiment pas besoin étant donné les modèles familiaux qu’on leur donne :
tetu3
tetu (1)

130 Commentaires

  1. Commentaire de Léonidas Durandal:

    «  »Pourquoi t’es hétéro ? » Une prof inverse les rôles contre les préjugés », Tetu du 01/03/2017.

    Toujours cette même volonté de comparer la relation prolifique homme femme aux unions sexuelles.

  2. Commentaire de Léonidas Durandal:

    Quand je peux rendre service…

    • Commentaire de François ALLINE:

      Oui, si ce n’est que la relation prolifique est sérieusement en train de prendre du plomb dans l’aile. Les œstrogènes s’en chargent et la vertigineuse chute de la spermatogenèse et l’infertilité, tant pour les hommes que pour les femmes, gagne du terrain.

      La dernière phrase de l’article me rappelle cette formule de mon père que j’ai déjà citée « On ne juge pas un homme sur sa sexualité mais sur ce qu’il accomplit »

  3. Commentaire de ALLINE:

    Franchement Technik, je ne veux pas vous faire de compliment, mais j’ai rarement croisé polémiste plus instruit que vous. Par moment c’est un régal. Merci Léonidas !

  4. Commentaire de Tchetnik:

    Il faut aussi veiller à ne pas confondre « foi en Dieu » avec « foi n un dieu fabriqué à son image, à sa convenance personnelle, selon ce qui nous arrange ».Et seule la confiance en une révélation suprahumain nous garantit de ne pas tomber dans ce travers. Après on peut considérer l’Église comme parfaite sans pourtant être aveugle quant aux Hommes d’Église, souvent remarquables, parfois lâches et mondains.

  5. Commentaire de ALLINE:

     La foi en Dieu est une chose en l’église une autre.

  6. Commentaire de ALLINE:

    Ah oui, j’avais oublié que la vidéo avait été censurée en France certainement pour des questions de droit d’auteur.Oui, l’enfant/clone àsa maman. L’enfant cobaye, ce que vient de dénoncer le pape. La mère toute puissante en ses oeuvres et je m’étais insurgé contre cette émission « Qui veut épouser mon fils » cette promotion de l’inceste maternel faisant du garçon un « éternel mineur » comme disaient les Grecs en parlant de leurs femmes. Et en effet, le résultat du féminisme castrateur est là : Les Français(es) sont de plus en plus nombreux à réclamer un pouvoir fort n’arrivant plus à diriger et éduquer cette fameuse « Domus » qui était gérée par la mère sous l’autorité du père. La « Domus » France part en couille…

  7. Commentaire de ALLINE:

    Et vous voilà en train de défendre Dieu. Encore un effort et vous revenez à l’Eglise.Faut voir, le pape fait de gros efforts pour revenir à la source

  8. Commentaire de Tchetnik:

    Tout à fait.Et ces études de Plante et de Jenkins (qui a écrit des livres intéressants mais dont je ne partage pas tous les avis) sont certainement les plus exhaustives sur le sujet.Dans ce registre de l’importance vitale du référentiel masculin dans l’éducation des enfants, y compris des filles, référentiel de fermeté de justice et d’exigence aristocratique (quand il est vraiment masculin), l’Église est d’ailleurs rejointe par tous les patriotes y compris agnostiques ou stoiciens comme Dominique Venner ou Charles Maurras…

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *